Documentaire: Pyramides de déchets – alias la Conspiration des bulbes incandescents

Par François Marginean

Image Flickr par TG4 *

Je dois vous dire que même si j’étais au courant depuis longtemps de la technique de l’obsolescence, la durée de vie planifiée des biens de consommation, que le visionnement de ce documentaire m’a rendu colérique. Seulement que l’exemple du mec qui a un problème avec son imprimante d’ordinateur est des plus choquantes: l’imprimante semble brisée et ne plus fonctionner et personne ne veut la réparer, on lui suggère de s’en acheter une autre. Nous avons presque tous eu une telle expérience dans le passé. Mais là, c’est trop fort. On apprend dans ce documentaire que finalement, l’imprimante n’était pas réellement brisée, il y a une puce à l’intérieur qui lui dicte de cesser de fonctionner après une certaine durée de temps ou d’utilisation. Par exemple, la puce peut dicter qu’après avoir imprimé 18000 pages, l’encre commence à couler. Si on remet le compteur à zéro, l’imprimante se remet à fonctionner comme une neuve. Non, je ne suis pas en train de vous niaiser. Regardez cette vidéo et voyez par vous-même. Vous serez choqué vous aussi!

Vous m’en reparlerez!

Pyramids of Waste aka The Lightbulb Conspiracy

L’obsolescence planifiée est la réduction délibérée de la durée de vie des produits pour garantir la demande.

Comme le disait si bien un magazine pour les publicitaires: L’article qui refuse de s’user est une tragédir pour les affaires – et une tragédie pour la société de croissance moderne qui dépend d’un cycle de production, consommation et jeter aux poubelles en constante accélération.

Le documentaire The Light Bulb Conspiracy combine une recherche d’enquête et de rares images pour retracer l’histoire non racontée de l’obsolescence planifiée, de ses débuts dans les années 1920 avec un cartel secret, mis en place précisément pour limiter la durée de vie des bulbes incandescents, jusqu’aux histoires d’aujourd’hui, incluant l’électronique de fine pointe (comme l’iPod) et l’esprit grandissant de résistance parmi les consommateurs ordinaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *