Dossier Santé: Introduction

Il y a un moment déjà que j’y songe et j’ai décidé de faire une petite série sur de modèles de santé alternatifs aux nôtres sur lesquels on devrait s’inspirer pour une réforme en profondeur de notre système. Il ne faut pas se faire d’illusions, notre modèle actuel est insoutenable et nous devrons faire des réformes. Mais quelles réformes devrions-nous considérer? Voilà la question! Donc, pour les quelques prochaines semaines, dans ma chronique du jeudi qui est publiée en simultané sur le Minarchiste Québécois, Les 7 du Québec et Cent Papiers, je propose de faire une analyse de plusieurs services de santé à travers le monde qui ont reçu un meilleur classement que le nôtre par L’OMS. Dans leur classement des meilleurs systèmes de santé du monde, nous sommes classés trentièmes, ce qui nous donne 29 possibilités de systèmes de santé supposément supérieurs au nôtre. Mais rassurez-vous, j’ai l’intention de restreindre l’échantillon à cinq ou six. Je n’ai pas encore décidé combien.

Mais d’abord et avant tout, il conviendrait de définir ce que nous devrions rechercher dans un système de santé. Qu’est-ce qui est désirable et qu’est-ce qui ne l’est pas. Mes propres critères risquent d’être un peu différents de ceux de l’OMS. Ce n’est pas parce que j’ai une plus grande expertise dans le domaine, mais que je veux considérer une approche différente qui est orientée vers le consommateur. En deux mots, je recherche les approches qui amèneront le meilleur rapport qualité/prix au patient. Je recherche donc les critères qui amèneront la meilleure prestation de services aux plus bas coût autant pour l’état que pour le patient et les tiers payeurs commes les compagnies d’assurances.

L’universalité d’accès

Un des critères essentiels d’un bon système de santé est l’universalité d’accès mais il est bon de définir ce qu’est l’universalité d’accès au juste. Par définition, l’universalité d’accès en santé signifie que des soins de qualité doivent être accessibles même aux membres les plus démunis dans des délais raisonnables. Il est à noter que l’universalité d’accès ne veut pas nécessairement dire gratuité. C’est à dire que principe d’universalité d’accès n’est pas compromis si des frais sont perçus directement du consommateur. La gratuité à la consommation des services de santé que nous pratiquons présentement au Canada ne garantit en rien l’universalité d’accès. À preuve, plusieurs chirurgies nécessitent un temps d’attente excessif, compromettant la qualité de vie du patient. Ceci ne peut pas être considéré acceptable dans un système dit universel.

La qualité des soins.

Il est essentiel qu’un bon système de santé puisse fournir une bonne qualité de soins de base, mais il est irréaliste d’empêcher ceux qui ont les moyens de se payer des soins de meilleure qualité de les obtenir tant que la qualité des soins de base n’est pas compromise. Pour les besoins de la cause, je vais considérer que les soins de base fournis aux démunis doivent être équivalent à ceux de la classe moyenne. Je ne considère pas que la couverture mur à mur par l’état ou qu’un système « one size fits all » soit nécessaire ou désirable du point de vue du consommateur. Du pont de vue du consommateur, il est important que le sytème puisse être assez flexible pour lui permettre et à son médecin d’avoir différents choix dans la prestation des soins.

Les coûts

Fournir des soins de santé est une chose, mais il faut aussi le faire de façon à ce que ce soit soutenable à long terme. Un des défis majeurs des systèmes de santé à travers le monde est l’explosion des coûts. À travers les modèles que nous allons explorer, nous verrons lesquels arrivent à maitriser les coûts sans sacrifier la qualité des soins et sans faire du rationnement. Quelles sont les meilleures solutions?


Bref, je vais tenter d’examiner certain des meilleurs systèmes de santé au monde et trouver la clef de leur succès. Il y a déjà trop longtemps que notre système de santé traine de la patte et nous coûte entièrement trop cher pour la qualité des soins que nous obtenons. Il est grand temps que nous passions à l’action. Les solutions existent, il suffit de les appliquer.

La semaine prochaine je commencerai à examiner les systèmes de santé d’ailleurs en commençant par la Suisse. Si entre-temps vous avez des suggestion à rajouter à notre wish list du parfait système de santé, je verrai à le rajouter dans nos critères.

54 pensées sur “Dossier Santé: Introduction

  • avatar
    19 août 2010 à 4 04 09 08098
    Permalink

    « Si entre-temps vous avez des suggestion à rajouter à notre wish list du parfait système de santé, je verrai à le rajouter dans nos critères. »

    Disons que, pour moi, un parfait système de santé s’adresse beaucoup plus au « patient » qu’au « consommatuer »; excusez-moi « consommateur ».

    Par contre, si vous faites une étude « économique », vous ne pouvez pas ignorer le « consommateur ». Est-ce le cas, ici?

    Amicalement

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      19 août 2010 à 6 06 30 08308
      Permalink

      @ Lartiste

      Disons que, pour moi, un parfait système de santé s’adresse beaucoup plus au « patient » qu’au « consommatuer »; excusez-moi « consommateur ».

      Le consommateur étant celui qui consomme les biens et services produits, dans le cadre dans la santé, on peut effectivement dire qu’il s’agit du patient. Au Québec, celui-ci est très loin d’être au centre des considérations. Il est temps de recentrer le système autour de lui.

      Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 8 08 21 08218
    Permalink

    Merci! C’est ce que je voulais absolument souligner.

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      19 août 2010 à 8 08 47 08478
      Permalink

      Mais ce sera difficile puisque dans le « serment » des médecins, qui n’est plus un serment mais une promesse de suivre les directives du « Collège », le « patient » n’y est pour aucune considération.

      André Lefebvre

      Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 11 11 07 08078
    Permalink

    Bel essai Philippe mais encore une fois nous allons pelleter des nuages…
    Comme la sauce à spaghetti… Vous vous demandez quel est le rapport de la sauce à spaghetti? Savez-vous combien de reçettes de sauce qu’il y a dans tout le monde entier? Peu importe le nombre car chacune ne goûte pas pareil et pourtant les mêmes ingrédients y sont pour la plupart… Et tous les cuistots sont certains qu’ils ont la meilleure reçette…
    Le lien avec le système de santé est pareil:
    Chaque ‘gestionnaire’ a un plan différent et pourtant le résultat reste le même à quelques déficits de près, de décès causés par négligence professionnelle, burn-out des employés, primes aux cadres, suicides et surtout déshumanisation totale de ce que représente un soin de santé.

    Si vous prenez toujours le même chemin vous arriverez toujours au même endroit! Essayez autre chose!

    ‘Il ne faut pas se faire d’illusions, notre modèle actuel est insoutenable et nous devrons faire des réformes. Mais quelles réformes devrions-nous considérer?’

    En partant on vire en rond…
    L’OMS est une illusion visant à nous faire croire qu’ils oeuvrent pour la santé, nous savons tous

    Répondre
    • avatar
      19 août 2010 à 11 11 30 08308
      Permalink

      @ auroreboreale

      Vous suggérez quoi? Qu’on ne fasse rien? Qu’on se croise les bras et qu’on continue à gaspiller de plus en plus d’argent dans un système qui continue de se détériorer? Je ne crois pas que la recherche de solutions est un exercice futil.

      Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 12 12 51 08518
    Permalink

    Oups… désolée mon clavier m’a joué un vilain tour..
    L’OMS, est dirigée et encadrée par big pharma et les banques.
    En partant on est dans l’usurpation d’une pognée de gens qui veulent gouverner le monde et avec cette reçette ils y arrivent très bien, codex alimentarius en est un exemple que big pharma administre de main de maître.

    ‘je veux considérer une approche différente qui est orientée vers le consommateur’
    C’est en plein ça le problème!
    Nou$ somme$ de$ con$ommateur$ avant d’être considérés comme êtres humains. Le gouverne-et-ment en est le concepteur… Il en a fait ses propre lois là dessus…

    Tiens à ce propos M. Jacques Antoine Normandin peut vous en dire long sur nos droits humains et la législation ici au Québec. Ça vous démanche une mâchoire je vous le dis.

    …En deux mots, je recherche les approches qui amèneront le meilleur rapport qualité/prix au patient. Je recherche donc les critères qui amèneront la meilleure prestation de services aux plus bas coût autant pour l’état que pour le patient et les tiers payeurs commes les compagnies d’assurances.

    Sauf le respect que je vous doit c’est de la foutaise!
    Les compagnies d’assurance sont les compares de big pharma. Ils ont tellement misé sur la peur que tout le monde achète des assurances, heille des fois que tu serais malade…. Ils ont flairé le bon filon, le créno de la peur ça marche vraiment et ça réussit à nous faire croire que l’on va être bien a$$uré$. Une chose certaine que ça rapporte à une buro-crassie tellement lourde qu’on s’y perd dans le gouffre du marché.
    On est vraiment des patients, caline la patience est vraiment une vertue surtout dans les salles d’urgence …

    L’universitalité d’accès?
    Comment peut-on croire que c’est universel lorsqu’on nous tiens par un système basé sur l’axe monétaire?
    Comment peut-on être aveugle à ce point?
    On s’assure que dans le monde nous devenions asservis par le système qui nous vante ses intentions de vouloir notre bien alors que le contraire nous saute aux yeux, d’ailleurs nous avons tellement ça dans nos lunettes qu’on ne le voit pas.
    Qui dirige les hopitaux?
    Qui dirige big pharma?
    Qui dirige les banques?
    Qui dirige les lois?

    La qualité des soins? Et si on prenait le temps de vous considérer comme un être humain au départ? Mais nous ne sommes que de chiffres et des cotes barres viant à faire chique-cliquer l’industrie de la santé. C’est payant d’être malade…

    Ils l’on la belle affaire avec Agriculture Canada qui couche avec Monsanto pour avoir main mise sur nos terres et nos vies. Tiens à ce propos M Chiv Chopra a bien essayé de nous aider mais en vain, le lobby chimique et pharmaceutique en a eu raison. Et nous mangeons ce que dicte le codex alimentarius, vous êtes surpris de la toxicité du système? Allez donc voir ce que nous mangeons sur nos étals d’épicerie, ça prends un BAC en chimie pour comprendre la liste des ingrédients.
    Tiens la gomme à mâcher par exemple, nous ne sommes plus capable d’acheter de la gomme contenant du vrai sucre! Eh oui asparthame, sucralose etc. Tout ce dont vous avez besoin pour vous intoxiquer.
    Les dentistes ne s’en plaignent pas surtout, ils savent que ça leur rapporte. Savez-vous ce qui cause les caries? La désinformation! Le fait de se rincer la bouche après avoir mangé ou bu réduit totalement les risques de caries qui sont causés par l’acidité de aliments que nous consommons, bien sur brossez-vous les dents quand même, avec du dentifrice sans fluor! Tiens à ce propos comment se fait-il que les communautés dites aborigènes du monde n’ont pas de caries?

    … il est important que le sytème puisse être assez flexible pour lui permettre et à son médecin d’avoir différents choix dans la prestation des soins…

    Excusez-moi mais de quel choix parle-t-on? La sacro sainte Ordre des Médecins du Québec porte des oeillères depuis si longtemps que ça rapproche du temps du big bang!
    La santé est elle un choix?
    Oui le choix de continuer à se conter des histoires que l’on a le choix. S’il existe un choix c’est qu’il est payant. Par quelle façon payez-vous? Vous êtes de consommateurs a priori.

    Pelleteur de nuages est le nouvel emploi des consitoyens qui croient encore qu’on puisse changer les choses avec ce modèle de soin de santé.
    Ayant étudié dans le domaine je sais ce qu’il en est, d’ailleurs la une ces temps-ci nous fait voir le trop plein des infirmières qui avec courage nous parlent de suicide. Le pire c’est qu’il n’y a pas que des infirmières qui songent au suicide, les préposés(ées) aux bénéficiaires aussi en ont leur lot, finalement c’est tout le personnel qui en écope et là dedans des médecins,chirurgiens et spécialistes de toute sorte qui sont à bout du système.
    Pour avoir plus de médecins il faudrait peut-être sortir ceux-là qui se cachent derrière les gros bureaux du gouverne- et -ment comme gestionnaires et de les laisser faire leur vrai travail, celui de soigner les gens.
    Peut-être que je suis idéaliste sur les bords mais en tout cas je suis réaliste de ce qui se passe.
    Tant que l’on continuera d’être des consommateurs, nous maintiendront le régime de la santé avec la sauce que l’on désire, comme des rats de laboratoires nous sommes à la solde de big phama, qui est à la solde du système monétaire.

    Nous sommes les trentièmes, ouais la belle affaire, sic.
    Ça vous tente pas de changer de sauce?

    Répondre
    • avatar
      19 août 2010 à 17 05 02 08028
      Permalink

      @ auroreboreale

      L’OMS, est dirigée et encadrée par big pharma et les banques.

      Mettons que je me fous pas mal de l’OMS, je ne fais que me servir de leur liste comme guide pour déterminer quels pays ont un système de santé supposément supérieur au nôtre.

      ‘je veux considérer une approche différente qui est orientée vers le consommateur’
      C’est en plein ça le problème!
      Nou$ somme$ de$ con$ommateur$ avant d’être considérés comme êtres humains. Le gouverne-et-ment en est le concepteur… Il en a fait ses propre lois là dessus…

      Dans mon optique, les consommateurs sont des êtres humains. «Le client a toujours raison» est une des règles d’or du commerce. Cette règle devrait s’appliquer dans n’importe quel produit ou service. Ce que je voulais dire est que le bien-être du patient devrait passer en premier. Le patient devrait être considéré comme un client et le client est roi. Il n’est pas un inconvénient, il est la raison d’être du système.

      Pour ce qui est du gouvernement, si c’était de moi, il n s’occuperait pas du tout de la santé, mais ce n’est pas demain la veille que ça va arriver. Alors j’essaie de trouver des solutions alternatives et certaines d’entre elles, comme vous le verrez, réduisent grandement le rôle de l’état dans la prestation et le financement du système de santé.

      Sauf le respect que je vous doit c’est de la foutaise!
      Les compagnies d’assurance sont les compares de big pharma. Ils ont tellement misé sur la peur que tout le monde achète des assurances, heille des fois que tu serais malade…. Ils ont flairé le bon filon, le créno de la peur ça marche vraiment et ça réussit à nous faire croire que l’on va être bien a$$uré$. Une chose certaine que ça rapporte à une buro-crassie tellement lourde qu’on s’y perd dans le gouffre du marché.
      On est vraiment des patients, caline la patience est vraiment une vertue surtout dans les salles d’urgence …

      Vous voulez savoir quel est le problème avec les assurances et Big Pharma? Tous les traitements de faveurs règlementaires qu’ils reçoivent de l’état et qui leur permettent de se cartéliser. Le marché libre serait la meilleure solution à tout ça, mais soyons réalistes, la plupart des gens ne sont pas prêts à accepter que les soins de santé sont un service comme tous les autres qui pourrait être offert sans le concours des compagnies d’assurance et de l’État. Par contre, il y a des modèles ailleurs ou les assurances jouent un moindre rôle. Je vais en parler de ça.

      Pelleteur de nuages est le nouvel emploi des consitoyens qui croient encore qu’on puisse changer les choses avec ce modèle de soin de santé.
      Ayant étudié dans le domaine je sais ce qu’il en est, d’ailleurs la une ces temps-ci nous fait voir le trop plein des infirmières qui avec courage nous parlent de suicide. Le pire c’est qu’il n’y a pas que des infirmières qui songent au suicide, les préposés(ées) aux bénéficiaires aussi en ont leur lot, finalement c’est tout le personnel qui en écope et là dedans des médecins,chirurgiens et spécialistes de toute sorte qui sont à bout du système.

      Le système est pourri, j’en conviens. C’est pourquoi je veux le changer. Ce n’est pas pelleter des nuages. Cependant, ça va nous prendre des politiciens qui ont des couilles pour faire une vraie réforme. Élisons-en.

      @ Aimé Laliberté

      Je t’ai déjà reproché de toujours écrire à propos du système monétaire, parce que ça devenait platte, mais dans le fonds tu avais raison. Tant qu’on ne contrôlera pas la création de la monnaie, on ne sera jamais capable de contrôler quoi que ce soit.

      Peu importe le dossier qu’on analyse, que ce soit la santé, la gestion des finances publiques, l’éducation des enfants, la politique énergétique, etc., on a toujours la très nette impression de se faire fourrer, à moins d’être complètement aveugle évidemment.

      La santé ne fait pas exception à la règle.

      Je sais. Mais faut bien que j’écrive à propos de quelque chose. 😉

      Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 13 01 01 08018
    Permalink

    Bonjour Philippe,

    Je t’ai déjà reproché de toujours écrire à propos du système monétaire, parce que ça devenait platte, mais dans le fonds tu avais raison. Tant qu’on ne contrôlera pas la création de la monnaie, on ne sera jamais capable de contrôler quoi que ce soit.

    Peu importe le dossier qu’on analyse, que ce soit la santé, la gestion des finances publiques, l’éducation des enfants, la politique énergétique, etc., on a toujours la très nette impression de se faire fourrer, à moins d’être complètement aveugle évidemment.

    La santé ne fait pas exception à la règle.

    Je lisais ce matin même dans La Presse que la construction des mégahopitaux du Québec coûterait désormais 6 milliards $, et je vous parie que la facture finale sera bien plus élevée.

    Les Québécois qui approuvent la construction de ces hôpitaux doivent être malades dans la tête.

    Que pensez-vous qui va arriver quand toutes les ressourves médicales vont être concentrées dans 3 ou 4 hopitaux à travers la province.

    Vous ne pensez pas que ça va être le bordel total? Déjà qu’on n’est pas capable de former et/ou payer suffisamment de personnel pour les hopitaux existants.

    En plus, on attend d’être sauvé par les mêmes gens qui ne veulent pas qu’on sache ou sont passés les milliards de la Caisse de Dépôt, ne veulent pas faire enquête sur l’industrie de la construction, et ont manifestement menti à la population lors du fiasco de la grippe H1N1.

    Ça fait dur!

    Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 14 02 02 08028
    Permalink

    Si vous voulez une autre preuve que vous vous faites carrément fourrer, regardez le PIB (produit intérieur brut) per capita (par habitant) dans la liste de pays indiqué dans le lien ci-dessous, Les données remontent à 2006, mais ça ne change rien.

    Remarquez que le PIB per capita au Canada était plus que 38 000 $ annuel par habitant, tandis que pour la Chine par exemple (qui achète nos sociétés de ressources), le PIB per capita était de
    2 033 $ annuel par habitant.

    Mais la Chine est capable de nous dominer, car elle compte une population de plus de 1,5 milliards, mais ils sont tous pauvres, sauf le 10 % qui fait parti du parti communiste.

    C’est quand même beau la mondialisation, vous ne trouvez pas.

    Attendez que le gouvernement mondial soit complètement en place, vous allez voir que votre petit vote ne vaudra pas cher.

    Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 14 02 31 08318
    Permalink

    Monsieur Aimé Laliberté , vous dites la Chine est capable de nous dominer , c’est vrai et j’en suis heureux , c’est juste domage que ce soit les « JÉSUITES » qui soit derrière les dirigeants , car le Peuple Chinois n’en a rien à fouttre de tout cela , ils sont comme nous  » LES PETITS DU QUÉBEC.
    J.M.D.S.

    Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 14 02 49 08498
    Permalink

    JMDS,

    Vous avez raison. Tous les peuples de la Terre sont confrontés aux mêmes forces du mal.

    Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 15 03 23 08238
    Permalink

    Cher Dr. Barette,

    Il y a près d’un an, je vous ai vu à la télé expliquer à la population québécoise que vous, votre femme, et vos enfants alliez vous faire vacciner, pour la première fois, contre la grippe, H1N1 cette fois parce que, disiez vous alors,  »il y a un risque ».

    Vous avez conclu en disant ‘J’espère que dans un an, vous allez m’écrire pour me dire qu’on s’est énervé pour rien ».

    Bien voilà, cher Dr. Barette, on est près d’un an plus tard, et je vous écris pour vous dire que, non seulement vous vous êtes énervé pour rien, mais qu’en plus, vous vous êtes comportés comme un véritable pion du gouvernement, ce qui n’est pas du tout à votre honneur.

    Cela nous a quand même donné l’occasion de voir ou se situait votre loyauté, à titre de Président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec.

    Sincèrement,

    http://www.youtube.com/watch?v=R9bdh3xjLkA&feature=related

    Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 15 03 48 08488
    Permalink

    Yes sir, on s’occupe de vous!

    Ne croyez-vous pas qu’il est grand temps de réévaluer le rôle de l’establishment médical et de l’industrie pharmaceutique?

    Ce n’est pas des ‘buildings neufs’ dont on a besoin mesdames et messieurs, c’est de l’intégrité morale et scientifique!

    http://www.youtube.com/watch?v=lc0l5L6KXy0

    Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 17 05 28 08288
    Permalink

    Philippe,

    C’est bien que tu écrives à l’occasion sur d’autres sujets, comme le présent article. Ça fait changement, mais on voit quand même que ceux qui ont le pouvoir de créer la monnaie ont beaucoup trop de contrôle sur la vie des gens.

    Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 20 08 32 08328
    Permalink

    Je ne puis rien ajouter aux 80 articles que j’ai écrits pour décrire un nouveau système de santé – que je présente comme solidaire et libertaire.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/s-80-essais-sur-la-sante/

    Ma conviction est toutefois inébranlable, que l’industrie pharmaceutique va être le fléau du XXI et doit être nationalisée au plus tôt

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/05/07/nationaliser-le-pharmaceutique/

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 20 08 36 08368
    Permalink

    @ Tous

    Je ne puis rien ajouter aux 80 articles que j’ai écrits pour décrire un nouveau système de santé – que je présente comme solidaire et libertaire.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/s-80-essais-sur-la-sante/

    Ma conviction est toutefois inébranlable, que l’industrie pharmaceutique va être le fléau du XXI et doit être nationalisée au plus tôt.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/05/07/nationaliser-le-pharmaceutique/

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    19 août 2010 à 20 08 45 08458
    Permalink

    Même si ce n’était que pour enlever les médecin de sous la coupe de cette industrie, ce seraity déjà mieux.

    André Lefebvre

    Répondre
  • avatar
    20 août 2010 à 0 12 20 08208
    Permalink

    @ Pierre JC Allard.

    «Ma conviction est toutefois inébranlable, que l’industrie pharmaceutique va être le fléau du XXI et doit être nationalisée au plus tôt»

    Avec le résultat suivant: multiplication par 10 du coût des médicaments!!! Méchant plan!!! Je vous rappele que les pharmaceutiques, même si elles ne sont pas parfaites, ont contribué à sauver des vies!!!

    Est-ce vraiment à l’État de déterminer qui devrait recevoir des médicaments, qui devrait vivre ou mourir!!! L’idée m’a déjà traversé l’esprit, il y a quelques années, mais j’ai vite compris, par après, que laisser les médicaments entre les mains de l’État serait une grave erreur, car ce serait encore pire, autant sur le plan économique que sur le plan humanitaire!!!

    Répondre
  • avatar
    20 août 2010 à 1 01 11 08118
    Permalink

    @Jean-Luc Proulx

    Le gouvernement n’est certainement pas plus fiable que le secteur privé. Ce qu’il faudrait, c’est simplement des lois draconiennes qui font que dès qu’une compagnie est prise à manipuler, tuer des gens avec leur produits, mentir à propos des effets secondaires, etc, elle devrait être instantanément saisie et fermée.

    Le problème est que ces compagnies pharmaceutiques ont été prises à mentir, manipuler, cacher et tromper les consommateurs à de nombreuses reprises et condamnées à payer des centaines de millions de dollars en compensation ces dernières années. Les médicaments tuent 100 000 personnes annuellement aux États-Unis, et ce, en milieu hospitalier, comparé aux 11 000 à 20 000 qui meurt à cause des drogues dites « illégales ».

    Pensez-y….

    Répondre
  • avatar
    20 août 2010 à 15 03 39 08398
    Permalink

    @ François Marginean.

    Tout d’abord, d’entrée de jeu, je vous félicite pour votre commentaire, surtout la première phrase en laquelle je suis complètement d’accord!!! Le gouvernement peut parfois être pire qu’une entreprise privée, là-dessus, nous sommes d’accord!!!

    Personnellement, ce qui me fait paraître le privé moins pire que le gouvernement, c’est que, contrairement au deuxième, le premier est soumis à la loi de l’offre et de la demande et, surtout, au pouvoir économique des consommateurs qui, si ils ne sont pas satisfaits du service que leur offre la compagnie X, libre à eux de la lâcher et d’aller faire affaire avec la compagnie Y!!!

    Si, par exemple, vous êtes insatisfait des services de Bell, libre à vous de lâcher Bell et d’aller faire affaire avec, par exemple, Vidéotron!!! En agissant ainsi, vous punissez la compagnie qui donnerait, selon vous, un service merdique et c’est votre droit d’agir ainsi, car vous êtes un consommateur et, dans le privé, le client est roi!!! Vous avez un pouvoir économique de subsituts que vous n’avez pas avec le gouvernement et c’est une raison de pourquoi l’État ne pourra jamais être plus efficace que les pouvoirs du marché!!!

    Je n’ai pas besoin de vous expliquer pourquoi que, en tant que libertarien, je considère les nationalisations comme étant inacceptables et je suis bien content de constater que vous ne prônez pas, contrairement à Pierre JC Allard, la nationalisation de l’industrie pharmaceutique!!! Ce serait un pur non-sens, à mon avis!!!

    «Ce qu’il faudrait, c’est simplement des lois draconiennes qui font que dès qu’une compagnie est prise à manipuler, tuer des gens avec leur produits, mentir à propos des effets secondaires, etc, elle devrait être instantanément saisie et fermée.»

    Je pourrais être d’accord avec cette proposition, même si je crois toujours qu’un boycott massif des consommateurs serait aussi une solution, car ça attaquerait la compagnie fautive là où ça fait mal: son porte-feuille, car si tout le monde sait qu’elle est croche et qu’elle est massivement boycottée, ses profits vont radicalement baisser à un point tel qu’elle enregistrera des pertes tellement énormes qu’elle n’aura pas le choix de fermer!!! Elle serait, alors, puni par le pouvoir économique des consommateurs!!!

    Par contre, il est vrai que le gouvernement devrait rendre plus facile, pour les consommateurs, le recours à des poursuites judiciaires, afin de poursuivre une compagnie croche, de même que ses dirigeants, en éliminant les tracasseries administratives et bourreaucratiques qui font éterniser un tel processus judiciaires pour, absolument, rien!!!

    Après tout, la Justice est une fonction régalienne d’un petit gouvernement!!!

    «Les médicaments tuent 100 000 personnes annuellement aux États-Unis, et ce, en milieu hospitalier, comparé aux 11 000 à 20 000 qui meurt à cause des drogues dites « illégales ».»

    Oui, mais ils ne faudrait pas tout monter en épingle, non plus!!! Parce que certaines compagnies ont triché, vous accusez toute l’industrie!!! Parce que certains médicaments ont tué des gens (ce qui est, tout à fait, déplorable), vous jetez le blâme sur TOUS les médicaments!!!

    En moyenne, les médicaments sauvent beaucoup plus de vies qu’ils en tuent!!! Votre analyse doit tenir compte des risques et des bénéfices à prendre un médicament et pas seulement des risques!!!

    En passant, juste pour le cas des antidépresseurs, leur prescription a augmenté de manière considérable, entre 1987 et 2003, pendant que le taux de suicide connaissait une forte diminution!!!

    De plus, sachez que 63% de l’augmentation de l’espérance de vie que nous avons connu, entre 1991 et 2004, repose directement sur l’attribution de nouveaux médicaments!!!

    P.S.: Je suis pour la légalisation des drogues qui sont dites «illégales»!!! 😉

    Répondre
  • avatar
    20 août 2010 à 17 05 21 08218
    Permalink

    Jean-Luc Proulx,

    Tu écris:

    ‘En passant, juste pour le cas des antidépresseurs, leur prescription a augmenté de manière considérable, entre 1987 et 2003, pendant que le taux de suicide connaissait une forte diminution!!! ‘

    Ce n’est pas ce que dit cet article publié en 2004 dans le Devoir :

     »Même si le taux de suicide a chuté dans la plupart des pays industrialisés, le Québec connaît une montée inexorable et inquiétante des cas de suicide. Chez les hommes, ce taux a même bondi de plus de 60 % en 25 ans, hissant le Québec sur le podium des trois nations industrialisées les plus suicidaires.

    Ce sombre constat est tiré des chiffres dévoilés hier par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), au moment où s’ouvrait à Montréal le Congrès international sur la prévention du suicide, qui réunit plusieurs centaines de spécialistes et d’experts dans le domaine.

    Ces données révèlent que le Québec n’a pas de quoi pavoiser en matière de prévention du suicide. De 1976 à 2001, le taux de suicide global au Québec est passé de 14,8 suicides par 100 000 habitants à 19,1, faisant des Québécois les Canadiens qui se suicident le plus. Mais, chez les hommes, ce taux a bondi de 19 à 30,7 suicides par 100 000 habitants, soit une hausse spectaculaire de 62 %, qui vaut aujourd’hui au Québec un taux de suicide masculin deux fois plus élevé que celui du reste du Canada. Bien que plus faible, le taux de suicide chez les Québécoises (7,7) surpasse aussi de loin celui qui est observé dans le reste du Canada (4,6).

    Somme toute, 1334 Québécois se sont donné la mort en 2001, soit 1055 hommes et 279 femmes.

    Le Québec: triste champion

    Le Québec ne brille pas non plus dans les comparaisons internationales, se classant au troisième rang depuis 1998, parmi 20 pays industrialisés, pour le suicide masculin et au sixième rang pour le suicide féminin. De 1981 à 1998, les taux de suicide ont pourtant chuté de façon appréciable dans la plupart des pays scandinaves et de l’Europe, sauf en Espagne et en Irlande. Hors de l’Europe, la mortalité par suicide n’a augmenté qu’en Australie et en Nouvelle-Zélande.

    «Au Québec, la progression est à la hausse, et cela, dans tous les groupes d’âge, même si elle est nettement plus marquée chez les hommes de 30 à 49 ans», a insisté hier Danielle Saint-Laurent, épidémiologiste à l’INSPQ.

    http://www.ledevoir.com/societe/sante/53818/suicide-l-echec-quebecois

    Répondre
  • avatar
    20 août 2010 à 17 05 39 08398
    Permalink

    @ François M.
    Oui je sais que tu voudrais faire de ce monde beaucoup meilleur qu’il est présentement, mais comme tu l’a déjà dit,

    … Tant qu’on ne contrôlera pas la création de la monnaie, on ne sera jamais capable de contrôler quoi que ce soit…
    C’est en plein ça le plus gros problème, tout passe par l’$ avant de passer pas l’humanisation , mais là franchement faut vraiment changer et la sauce et le spahetti!
    Ah on pourrait appeller ça le ‘chiard’ unmets typiquement fait des tout-ce-qu’il-reste-dans-le-frigo, hum pas sure que ça soit plus digeste et surtout consommable par le temps qui va…

    @ PierreJCAllard
    oui big pharma a la vie belle mais pas pour longtemps je crois

    http://www.naturalnews.com/029506_Big_Pharma_lemons.html

    Pharmaceuticals: A Two-Tier Market for Producing ‘Lemons’ and Serious Harm

    bon maintenant voyons ce que feront nos décideurs en habit de soie à Santé Cadenas, je ne serais pas surprise qu’on n’en parle même pas dans la une des médias ni ce soir ni dans les prochains jours à venir, de toute façon une pilule, une tite granule, une infusion, une injection, une crème une pommade comme le dit la chanson ,de plus à prescrire chique chique la carte soleil qui en tire le plus de profits?

    Bonne santé à tous!

    Répondre
  • avatar
    20 août 2010 à 17 05 49 08498
    Permalink

    Jean-Luc Proulx,

    Tu écris :
    ‘De plus, sachez que 63% de l’augmentation de l’espérance de vie que nous avons connu, entre 1991 et 2004, repose directement sur l’attribution de nouveaux médicaments!!!’

    D’ou provient ce chiffre et comment a-til été établi?

    Il est toujours difficile de se fier aux comparaisons des espérances à différentes époques, et encore plus de les attribuer à l’utilisation de médicaments.

    Ceci est dû en partie au fait qu’au début du siècle dernier, puis de 1939 à 1945, la 1ère et la 2e guerre mondiale ont fait plus de 160 millions de morts.

    Donc, on peut imaginer l’effet sur l’espérance de vie de la population en général, et comment il est impossible de comparer avec une époque ou on n’a pas connu de guerre mondiale.

    L’autre élément, c’est que diveres avancées médicales, y compris des dispositifs médicaux comme le pacemaker et le défibrilateur ont permis de sauver et d’allonger les vies, mais l’augmentation de l’espérance de vie n’est pas nécessairement attribuable aux médicamanets ou à la pharmacologie.

    Répondre
  • avatar
    20 août 2010 à 17 05 58 08588
    Permalink

    Le système médical fonctionne depuis des lune d’une manière pyramidale je pense que plus claire que ça tu meurs…

    …faudrait ptête virer la pyramide de bord comme le dirait Bob Binette…

    et je continue à dire ‘si vous prenez tooujours le même chemin, vous arriverez toujours au même endroit!

    Une peur qu’on évite nous hante à tout jamais. Une peur qu’on confronte meurt instantanément.- Walt Goodridge

    Les hommes perdent la santé pour accumuler de l’argent et ensuite perdent leur argent pour retrouver la santé, et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte qu’ils finissent par non vivre le présent ni le futur, ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir et meurent comme s’ils n’avaienr jamais vécu! -Le DalaïLama

    Répondre
  • avatar
    21 août 2010 à 2 02 27 08278
    Permalink

    @ Jean-Luc Proulx

    Le privé n’est pas moins pire que le gouvernement, parce que la loi de l’offre et de la demande n’est plus vraiment une réalité dans le domaine hautement cartélisé et monopolisé du pharmaceutique. On ne peut aller voir la compagnie Y s’il n’y a que la compagnie X qui existe, ou bien que les deux se comportent de la même manière.

    Les boycotts massifs sont utopiques, je pense. Cessons de rêver: les compagnies pharmaceutiques contrôlent quasiment tout le secteur de la médecine traditionnelle et les gens sont apathiques. Les puissants moyens financiers des pharmaceutiques font en sorte qu’ils ont une influence prépondérante et décisive sur nos gouvernement et les médias. Pensez juste à la fausse pandémie du H1N1 qui, l’on sait maintenant officiellement, fut corrompue par des gens qui conseillaient l’OMS et qui avaient des liens avec Big Pharma. Y’a pas plus évident et gros pour illustrer ce que je veux dire!

    La seule solution que je vois est que les gouvernements rendent plus facile pour les consommateurs, comme vous disiez, le recours à des poursuites judiciaires et des mécanismes pour tenir ces compagnies en ligne.

    Les médicaments tuent 100 000 personnes annuellement aux États-Unis et quelques 23 000 au Canada. Ce n’est rien de gratuit comme affirmation. Des personnes meurent. Par milliers. Rien à prendre à la légère. Et si c’est un membre de ma famille qui en meurt, je vois mal comment me rassurer en me disant que « ça sauve des vies ». La personne est morte et elle ne reviendra plus. Le principe de la médecine est de ne pas nuire et de s’abstenir si c’est le cas.

    « Certaines » compagnies ont triché, vous dites? Regardez bien la liste ci-bas des scandales énormes d’une GRANDE multitudes de compagnies, dont les principales majeures, en espérant que vous comprenez l’anglais. J’en ai des centaines d’articles comme ça, d’exemples, etc, dans mes dossiers. Littéralement des CENTAINES de documents. Je peux vous les faire parvenir si vous voulez. Je n’affirme rien sans savoir de quoi je parle.

    « En moyenne, les médicaments sauvent beaucoup plus de vies qu’ils en tuent!!! Votre analyse doit tenir compte des risques et des bénéfices à prendre un médicament et pas seulement des risques!!! »

    En passant, juste pour le cas des antidépresseurs, leur prescription a augmenté de manière considérable, entre 1987 et 2003, pendant que le taux de suicide connaissait une forte diminution!!!

    J’en tiens compte et je pense que vous vous trompez un peu dans votre analyse. Je vais d’ailleurs bientôt écrire un article sur les antidépresseurs et vous verrez que selon une grande quantité d’importantes recherches publiées ces dernières années, ce que vous affirmez est faux. Dans 50% des cas ils ne changent rien et dans plusieurs cas, ils augmentent les tendances suicidaires!!!

    « De plus, sachez que 63% de l’augmentation de l’espérance de vie que nous avons connu, entre 1991 et 2004, repose directement sur l’attribution de nouveaux médicaments!!! »

    Tout comme Aimé Laliberté, j’aimerais beaucoup connaitre la source de cette information qui me semble franchement douteuse.

    Encore une fois, prenez le temps de lire au moins les titres de ces articles et voyez à quel point toutes les facettes de Big Pharma sont hautement discutables:

    * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

    Quand les labos pharma essaient de dissimuler les effets secondaires de leurs médicaments

    Le British Medical Journal revenait récemment sur le scandale du Seroxat en Angleterre et la dissimulation par GlaxoSmithKline des études 329 et 377 qui mettaient en évidence l’inefficacité et surtout la dangerosité du Seroxat pour les enfants de moins de 18 ans. Le labo américain avait dissimulé pendant plusieurs années les résultats de ces études mettant en danger la vie de milliers d’enfants.

    Très récemment et dans le même genre, un article du St Petersburg Times révèle comment AstraZeneca essaie de garder secret des documents concernant les effets secondaires du Seroquel, documents qui devraient être rendus publics lors d’audiences à venir devant un tribunal de Floride. Ces documents sont des résultats d’essais cliniques jamais publiés et des lettres de la FDA, l’agence américaine de commercialisation des médicaments. L’entreprise explique qu’il serait plus prudent pour la santé publique que les patients n’aient pas accès à ces documents. Selon AstraZeneca, la publicité de ces documents mettrait en effet en danger la santé publique en créant une confusion et une inquiétude chez les patients qui pourraient alors interrompre leur traitement sans avoir consulté de praticiens médicales.

    Les arguments avancés par AstraZeneca rappellent malheureusement ceux déjà avancés par Eli Lilly lorsque des documents compromettants sur le Zyprexa avaient fui au New York Times et avaient été rendus publics en 2007.

    Pour certains observateurs comme le Professeur à l’Université de Brown, David Egilman, les arguments d’AstraZeneca ne sont pas recevables et selon lui le labo ne veut simplement que personne ne soit au courant des effets secondaires de son médicament, ni les patients, ni les docteurs et ni la FDA.

    Dans une réponse de AstraZeneca au St Petersburg Times, l’entreprise explique que ces documents n’ont tout d’abord aucune pertinence quant au cas pour lequel ils sont devant le tribunal et explique que les rendre publics pourrait perturber le processus délibératif de la FDA. Des arguments très convaincants…

    Ces affaires entament sérieusement l’image et avant tout la confiance que les patients peuvent avoir dans les labos pharmaceutiques. De telles pratiques sont inacceptables et dissimuler les effets secondaires de médicaments reste de toute façon une stratégie à court terme puisque comme ces exemples le montrent les documents compromettants finissent toujours par sortir.

    Sources :

    “Seroquel Trial : Allegations of Sex-for-Secrets ; AZ Wants Papers Sealed”, 17 février 2009
    “AstraZeneca Wants To Hide Evidence Of Seroquel Problems From Patients, World”, 17 février 2009

    Pharmaceutical (Drug) Industry Under Attack From Patients and Law

    A few years ago, the Canadian Medical Association reported that at least 23,000 people in Canada die every year from properly prescribed drugs. Drug-related injuries and deaths reached record levels in the first three months of 2008: about 5,000 deaths and over 21,000 injuries were recorded in the United States. The Institute for Safe Medication Practices estimates that actually about 830,000 fatalities and injuries happen annually because, according to the FDA, only 10% of cases are reported. The British National Health service reports that these expensive “medical blunders” increased in the UK by 60% in two years.
    To put this into perspective: the anti-inflammatory drug Vioxx, for which Wyeth paid out more than $4 billion in damages last year, killed as many people as soldiers died in Vietnam, and ten times as many as perished in Iraq (www.alternet.org, March 13, ‘09).

    Prescription Drugs Kill 300 Percent More Americans than Illegal Drugs

    (NaturalNews) A report by the Florida Medical Examiners Commission has concluded that prescription drugs have outstripped illegal drugs as a cause of death.
    An analysis of 168,900 autopsies conducted in Florida in 2007 found that three times as many people were killed by legal drugs as by cocaine, heroin and all methamphetamines put together. According to state law enforcement officials, this is a sign of a burgeoning prescription drug abuse problem.

    Surprise! You are ten times more likely to die from prescription drugs than from recreational drugs!

    While approximately 10,000 per year die from the effects of illegal drugs, an article in the Journal of the American Medical Association (JAMA) reported that an estimated 106,000 hospitalized patients die each year from drugs which, by medical standards, are properly prescribed and properly administered.

    THE PROVEN LINK BETWEEN SSRI DRUGS AND SHOOTING RAMPAGES

    Antidepressants a Suicide Risk for Young Adults

    Widely used antidepressants double the risk of suicidal behavior in young adults, from around three cases per thousand to seven cases per thousand, according to a huge federal analysis of hundreds of clinical trials. It marks the first time regulators have acknowledged that the drugs can trigger suicidal behavior among patients older than 18.

    PainKILLERS they kill the pain and you too!

    At the heart of the FDA’s new scrutiny of prescription painkillers is a chemical called acetaminophen (aka. paracetamol). The key component in Tylenol and other popular painkillers, it has caused many injuries to the liver, as the suggested maximum daily dose is just below the dosage levels that could cause serious organ damage.
    This is why i refuse all NEW medications, even the old stuff will kill you! but you don’t find out about it till it’s to late

    22,000 died amid delayed Bayer drug recall: doctor

    The lives of 22,000 patients could have been saved if U.S. regulators had been quicker to remove a Bayer AG drug used to stem bleeding during open heart surgery, according to a medical researcher interviewed by CBS Television’s 60 Minutes program.

    For those who do not believe that profit runs the alleged « health care » system in the US.

    Pfizer to Pay Tens of Millions for Deaths of Nigerian Children in Drug Trial Experiment

    The case began in 1996, when Pfizer needed a human trial to gain approval for its new antibiotic Trovan. When an epidemic of meningitis, cholera and measles broke out in Kano, Nigeria, the company quickly put together a research team and flew them to that country. Pfizer set up a tent right near the medical station where Doctors Without Borders were giving free treatments and recruited 200 children to participate in an unlicensed drug trial.
    Parents say they were not told that proven medications were being distributed only yards away, that their children were being enrolled in a drug trial, or that animal studies had suggested that Trovan could cause liver and joint damage.

    Merck Creates Fake Academic Medical Journal

    « The Scientist has reported that, yes, it’s true, Merck cooked up a phony, but real sounding, peer reviewed journal and published favorably looking data for its products in them. Merck paid Elsevier to publish such a tome, which neither appears in MEDLINE or has a website, according to The Scientist.
    « What’s wrong with this is so obvious it doesn’t have to be argued for. What’s sad is that I’m sure many a primary care physician was given literature from Merck that said, ‘As published in Australasian Journal of Bone and Joint Medicine, Fosamax outperforms all other medications….’ Said doctor, or even the average researcher wouldn’t know that the journal is bogus. In fact, knowing that the journal is published by Elsevier gives it credibility! »

    Merck Wrote Drug Studies For Doctors

    The drug maker Merck drafted dozens of research studies for a best-selling drug, then lined up prestigious doctors to put their names on the reports before publication, according to an article to be published Wednesday in a leading medical journal.
    The article, based on documents unearthed in lawsuits over the pain drug Vioxx, provides a rare, detailed look in the industry practice of ghostwriting medical research studies that are then published in academic journals.

    Lilly Sold Drug for Dementia Knowing It Didn’t Help, Files Show

    Eli Lilly & Co. urged doctors to prescribe Zyprexa for elderly patients with dementia, an unapproved use for the antipsychotic, even though the drugmaker had evidence the medicine didn’t work for such patients, according to unsealed internal company documents.

    Drug Company Had Hit List for Doctors Who Criticized Them

    The international drug company Merck had a hit list of doctors who had to be « neutralized » or discredited because they had criticized the painkiller Vioxx, a now-withdrawn drug that the pharmaceutical giant produced.

    Big Pharma Bribes Doctors to Hook Your Kids on Drugs

    As part of this legal proceeding, Biederman was forced to provide documents relating to his interactions with Johnson & Johnson, the giant pharmaceutical company. These documents included presentations he made over several years summarizing the work of his center financed by Johnson & Johnson. On March 20, 2009, the New York Times reported that Biederman pitched Johnson & Johnson that his proposed research studies on its antipsychotic drug Risperdal would turn out favorably for Johnson & Johnson — and then Biederman delivered the goods.

    Ritalin ADHD Drug Linked to 500 Percent Increased Risk of Sudden Death in Children

    Just how dangerous are the amphetamine stimulant drugs prescribed for children with so-called ADHD? According to scientific research funded by the FDA and the National Institute of Mental Health, drugs such as Ritalin increase the risk of sudden death by five hundred percent among children and teens.
    In these cases of sudden death, the child suddenly collapses and dies, only to be discovered later by parents or siblings.

    SSRIs Prescribed for Autistic Children Make Them Worse

    After the three month treatment period was over, the scientists could find no improvement in the group treated with citalopram when compared to the kids in the placebo group. However, there were differences in the two groups of youngsters — the ones on the SSRI had far more problems after taking the drug than the kid who didn’t. In fact, instead of halting repetitive movement, citalopram actually increased a form of repetitive movement.

    Drugs don’t work: Top professor claims five in six new medicines have ‘little benefit’ to patients

    Drug companies have been accused of conning the public by hyping up patented medicines with little new to offer while downplaying their potentially harmful side-effects.

    A new study estimates that 85 per cent of new drugs offer few if any new benefits while having the potential to cause serious harm due to toxicity or misuse.

    The author of the research delivered a damning attack on ‘Big Pharma’ at a meeting of sociology experts in the US.

    Radiation from CT scans causes 29,000 cancers a year, kills 14,500 Americans

    (NaturalNews) Computerized tomography (CT) medical scans cause at least 29,000 cases of cancer and 14,500 deaths in the United States every year, according to a study published in the Archives of Internal Medicine. Shocking as this figure is…

    Scientists discover that radiation causes breast cancer (gee, really?)

    Girls who undergo chest radiation as a cancer treatment are significantly more likely to develop breast cancer as little as eight years later, according to a study conducted by researchers from Memorial Sloan-Kettering Cancer Center in New York and published in the Annals of Internal Medicine.

    Nearly One Million Children in U.S. Potentially Misdiagnosed With ADHD, Study Finds

    Such inappropriate treatment is particularly worrisome because of the unknown impacts of long-term stimulant use on children’s health, Elder said. It also wastes an estimated $320 million-$500 million a year on unnecessary medication — some $80 million-$90 million of it paid by Medicaid, he said.

    Studies Prove that These Drugs Make Your Brain Stop Working…

    Drugs commonly taken for a variety of common medical conditions negatively affect your brain, causing long term cognitive impairment. These drugs, called anticholinergics, block acetylcholine, a nervous system neurotransmitter.
    They include such common over-the-counter brands as Benadryl, Dramamine, Excedrin PM, Nytol, Sominex, Tylenol PM, and Unisom. Other anticholinergic drugs, such as Paxil, Detrol, Demerol and Elavil are available only by prescription.

    Pfizer to pay $142M for drug fraud

    Pharmaceutical giant Pfizer has been ordered to pay $142 million US in damages for fraudulently marketing gabapentin, an anti-seizure drug marketed under the name Neurontin

    Regular use of aspirin increases risk of Crohn’s disease by five times

    Crohn’s disease is a serious condition affecting 60,000 people in the UK and 500,000 people in the US. It is characterized by inflammation and swelling of any part of the digestive system. This can lead to debilitating symptoms and requires patients to take life-long medication. Some patients need surgery and some sufferers have an increased risk of bowel cancer.
    Though there are likely to be many causes of the disease, previous work on tissue samples has shown that aspirin can have a harmful effect on the bowel.

    Widely-used diabetes drugs can cause heart disease and death, warn experts

    Two US senators accused the makers of Avandia of attempting to keep evidence of the health risks from the public.
    The US Food and Drug Administration (FDA), the medicines safety watchdog, responded by asking an advisory committee to look again at the safety of the drug. The British equivalent, the MHRA, said it is “continuously monitoring” the safety of Avandia.
    In a report, senators Max Baucus and Charles Grassley said the FDA had not banned the drug because it was too “cozy” with drugs firms.

    FDA: over-the-counter cold spray Zicam has caused loss of smell in more than 100 patients

    he FDA says about 130 consumers have reported a loss of smell after using Matrixx Initiatives’ Zicam products since 1999. Shares of the Scottsdale, Ariz.-based company plunged to a 52-week low after the FDA announcement, losing more than half their value.
    « Loss of the sense of smell is potentially life threatening and may be permanent, » said Dr. Charles Lee, of FDA’s compliance division. « People without the sense of smell may not be able to detect dangerous life situations, such as gas leaks or something burning in the house. »

    Osteoporosis Drugs, Like Fosamax May Increase Risk of Broken Bones in Some Women

    Fosamax, one in a class of drugs called bisphosphonates, is supposed to make bones stronger, and for many women, it is safe and effective. But now there’s mounting evidence that, for some women, taking these medications for more than five years could cause spontaneous fractures.

    Drugs Prescribed for Alzheimer’s Disease Increase Mental Decline and Deaths

    The result of a long-term study , just published online and in the February edition of The Lancet Neurology journal shows there’s a large increased risk of severe side effects and death in patients receiving these medications. What’s more, they hasten mental deterioration.

    Senators who protected Big Pharma received millions of dollars from drug companies

    Senators who received substantial donations from pharmaceutical companies were instrumental in making a new drug bill more industry-friendly, according to studies by nonprofit groups and remarks by some of the senators themselves.
    The bill, which passed the Senate 93-1 and now goes before the House of Representatives, was introduced in order to correct the errors in FDA procedure that allowed Merck’s painkiller Vioxx to remain on the market for years, even after evidence began to amass that it led to potentially fatal heart attacks. It was based on recommendations by the Institute of Medicine, a division of the National Academy of Sciences.
    While the institute’s recommendation to allow the FDA to monitor the safety of products after approval was included in the final bill, it was significantly weakened at the instigation of Sen. Judd Gregg, R-N.H.. Gregg has received $168,500 from the pharmaceutical industry since 2001.

    It appears that there are very few congress members who are not, absolutely, acquisitions of large corporations: this is yet another example.

    Répondre
  • avatar
    21 août 2010 à 9 09 31 08318
    Permalink

    François…

    Tu as écrit :

    ‘Ce qu’il faudrait, c’est simplement des lois draconiennes qui font que dès qu’une compagnie est prise à manipuler, tuer des gens avec leur produits, mentir à propos des effets secondaires, etc, elle devrait être instantanément saisie et fermée.’

    Je ne suis pas d’accord avec toi. La saisie et la fermerture instantanée d’une usine n’est pas réaliste et serait contraire au processus judiciaire qui doit accompagner l’application de la loi.

    De plus, il faut considérer l’impact social de la fermeture de l’usine, les gens qui perdraient leur emploi, ne pourrait plus payer leurs créanciers etc…

    La solution est plus simple que ça.

    Ce qu’il faudrait, c’est tout simplement appliquer les lois existantes, dont le Code Criminel et, surtout, il faudrait soulever le ‘voile corporatif’ qui permet aux dirigeants de ces entreprises de se cacher derrière la compagnie pour échapper à leur responsabilité personnelle.

    C’est ça la réponse… soulever le voile corporatif et appliquer le Code Criminel aux dirigeants des entreprises concernées.

    La seule chose qui pourrait leur faire changer de comportement est la menace d’une poursuite criminelle et la saisie de leurs biens personells.

    Répondre
  • avatar
    21 août 2010 à 9 09 45 08458
    Permalink

    Aimé

    Je suis furieux et ma réponse à ce problème le reflète. Je suis d’accord avec vous. Disons alors qu’il faut appliquer draconiennement les lois lorsqu’une compagnie comme Bayer ou celle qui fabriquait le Vioxx ayant tué des milliers de personnes: on prend les responsables, les dirigeants et on les pend sur la place publique à leur de pointe, commandité par des compagnies, avec toute la publicité. Avec les revenus ainsi générés, on pourra balancer le budget! 😉

    Répondre
  • avatar
    21 août 2010 à 11 11 54 08548
    Permalink

    François,

    Je ne suis pas en faveur de la peine de mort, mais je comprends ta frustration.

    La situation est comme elle est parce que la loi, comme la monnaie, l’économie, l’éducation, les médias, etc. ont été pervertis par des gens qui croient aux vertus du mal.

    C’est tout ce que je vais dire pour le moment, mais c’est essentiellement cela.

    Répondre
  • avatar
    21 août 2010 à 12 12 13 08138
    Permalink

    Je ne suis pas en faveur de la peine de mort non plus. Et je suis d’accord avec toi sur toute la ligne. Je canalise ma frustration passagère en humour, ce qui me détend et préserve ma paix intérieure.

    Here:

    [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=hYIC0eZYEtI&fs=1&hl=en_US&color1=0x5d1719&color2=0xcd311b]

    Répondre
  • avatar
    21 août 2010 à 20 08 57 08578
    Permalink

    @François,
    Superbe vidéo! L’Amérique va-t-elle se réveiller?
    Tout ce que plusieurs disent est là.
    Le peuple endormi risque de mourir dans son sommeil.
    Il croit que voter change les choses…
    Le pouvoir du petit X…
    Belle illusion!

    Répondre
  • avatar
    21 août 2010 à 22 10 19 08198
    Permalink

    Gaëtan:

    Essaye cette vidéo-là, si tu ne l’as jamais vu avant, elle est superbe!!!!

    [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=6RT6rL2UroE&fs=1&hl=en_US&color1=0x5d1719&color2=0xcd311b]

    (Et quelques autres sous mon billet)

    Beaucoup dorment au gaz, mais beaucoup beaucoup se réveillent aussi…

    Répondre
  • avatar
    22 août 2010 à 23 11 45 08458
    Permalink

    Voir cette vidéo aussi. Une ancienne représentante de l’industrie de Big Pharma explique clairement qu’ils ne veulent pas vous vendre des moyens pour vous guérir, mais bien seulement que des traitements.

    Big Pharma = Fraude médicale

    Pharma Rep Confession – Big Pharma does NOT want to sell you cures, but only treatments!

    Une bonne solution pour éviter les dérives du système de santé et de Big Pharma serait d’interdire de faire des profits sur le dos de la maladie. Lorsque nous avons une industrie qui génère des milliards de dollars sur la maladie et non sur la santé, que pensez-vous obtenir d’eux? Ils font du profit lorsque vous êtes malades, ils n’ont certainement pas intérêt à ce que vous soyez en santé!

    Voici un autre exemple frappant de ce système de maladie et de corruption du secteur privé/de la santé/gouvernemental:

    Feds found Pfizer too big to nail, so they looked the other way on massive fraud

    When the world’s largest pharmaceutical company was found to have engaged in a massive illegal marketing campaign, federal prosecutors decided the company was too big to punish — so they let it set up a shell corporation to take the blame.

    In 2001, the FDA approved Bextra for the relief of arthritis and menstrual cramps, but did not approve it for more severe surgical pain. Yet Pfizer aggressively promoted the drug to anesthesiologists and surgeons — « anyone that use[d] a scalpel for a living, » in the words of one internal company document. Company employees also told doctors that the FDA had approved Bextra as safe in doses as high as 40 milligrams, whereas the agency had actually only approved doses up to 20 milligrams.

    Yet when the government threatened Pfizer with prosecution for off-label marketing fraud, it realized that a conviction would, under federal law, require that Pfizer be excluded from Medicare and Medicaid — and that this would probably put the company out of business.

    Répondre
  • avatar
    23 août 2010 à 0 12 37 08378
    Permalink

    La petite histoire de la médecine moderne basée sur les médicaments chimiques (financé par Rockefeller):

    Flexner Report

    That’s what the foundations are all about, ladies and gentlemen. Make no mistake about it. The foundation takeover of the « American Medical Schools » followed almost immediately after Gates went to work for Rockefeller. It was fast and it was simple. It took place in three steps.
    The first was when Rockefeller and Carnegie together financed the famous Flexner Report of 1910 written by Abraham Flexner, hired by Rockefeller and Carnegie. Flexner traveled all over the country and made a very scholarly analysis of how bad the level of medical education was in America and he was right. He didn’t distort it. To my knowledge he didn’t distort (any of it). He didn’t have to. There were diploma mills. There were a few good schools. But, there were a lot of mediocre schools and there were a lot of bad schools. And people could get a medical degree just by paying enough money and so Flexner brought all of this together in the Flexner Report. It was published by the foundation as a public service and everybody was very much concerned. Something had to be done. You see now, the problem was crystallized with foundation money.
    The next step was to solve the problems. Rockefeller and Carnegie then provided the money to solve the problem. They offered tax-free grants. Tremendous infusions of millions and millions of dollars to those selected medical schools that were cooperative and that were willing to go along with the recommendations made by Rockefeller and Carnegie. The ones who weren’t willing to submit themselves to the influence of the money didn’t get any, and they fell by the wayside. The ones who did go along got this money and were able to build big buildings to attract qualified teachers. They were able to get the necessary equipment, and they became the large medical schools in America today, through Rockefeller and Carnegie money.
    Now, there is an old saying that « he who pays the piper calls the tune. » And that is exactly what happened. Gates and Flexner, and those whom they appointed, became Board members and consultants for all of these schools. And you can be sure, ladies and gentlemen, that if you are on the Board of Trustees of the school and you are struggling for money and somebody comes to you and says here is 10 million dollars and then they say, however, or by the way, we would suggest that the next time you look for a president we suggest that you look at Mr. Smith, he’s a fine, reputable man. You will listen very carefully when they make that suggestion and Mr. Smith becomes the next president.
    Mr. Smith listens very carefully when Mr. Gates, Mr. Rockefeller, or Mr. Carnegie say, « now, Mr. Smith, you need people on your teaching staff with these qualifications, and we suggest that you look at Dr. Jones, Dr. Radcliff” and so forth. They all listen. Money has a distinct sound. It is the ruffling of thousand dollar bills. Now there is no corruption there. It is not necessary to set down and say we are going to control the school. We want you to do what we tell you, it is all just very gentlemanly and done gently. But it’s done, nevertheless. And so you can be sure that those schools that were willing to cooperate were the ones who got the money. The record indeed shows that this is true. LECTURE BY MR. G. EDWARD GRIFFIN

    Flexner was John D. Rockefeller’s « stool pigeon » in setting up the takeover of the entire medical school industry by Carnegie Foundation, which was a Rockefeller Foundation subsidiary at that time…….When you say « Carnegie Foundation », you’re talking about something that has no substance. It’s entirely under the domination of the Rockefellers. ……………..He (Abraham Flexner) did « The Flexner Report », and this changed the medical schools of the United States from homeopathic, naturopathic medicine, to allopathic medicine — which was a German school of medicine which depended on the heavy use of drugs, radical surgery, and long hospital stays. That’s what we’ve got today, allopathic medicine. »—Eustace Mullins. [Interview 2003] by Tom Valentine

    Répondre
  • avatar
    23 août 2010 à 8 08 47 08478
    Permalink

    François,

    Très bon commentaire.

    Voici un article publié aujourd’hui nême dans La Presse qui montre clairement la dégradation de l »état de santé des jeunes Québécois de niveau collégial.

    Extrtait:
    ‘Les inquiétudes sont grandes, puisque depuis quelques années, les étudiants qui souffrent de différents problèmes d’apprentissage sont de plus en plus nombreux dans le réseau collégial.

    Les chiffres varient selon les sources, mais la tendance reste la même. Selon la Fédération des cégeps, leur nombre a plus que doublé en deux ans, passant de 426 à 1071 étudiants. Mais selon la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ), le nombre de cas a littéralement explosé, passant de 860 à 4309 en quatre ans. ‘

    Répondre
  • avatar
    23 août 2010 à 16 04 25 08258
    Permalink

    Voici un autre article révélateur.

    Selon un récent sondange Gallup, le taux de confiance des américains envers les médias de masse (télé, radio, journeaux, magazines) est moinds de 25 %.

    Hé oui, mesdames et messieurs, 75 % des gens, 3 sur 4, n’ont pas confiance dans les médias de masse!

    Répondre
  • avatar
    24 août 2010 à 10 10 15 08158
    Permalink

    Il y a environ 50 ans, quand je me suis intéressé au fonctionnement de la société, j’ai posé deux axiomes de départ: l’égoïsme est partout et la force triomphe toujours. Je l’ai écrit dans plusieurs livres. Quand je suis devenu présent sur internet, en 1996, je l’ai répété dans texte #1 de la description d’une Nouvelle Société.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/09/14/systemes-et-societes-2/

    Rien d’original. Il faut simplement en tirer les conséquences: on ne changera pas la nature humaine; on ne peut que créer des structures qui en orienteront l’action dans le sens des principes que l’on souhaite.

    On n’empêchera pas chacun d’utiliser tout le pouvoir dont il dispose pour obtenir ce qu’il veut. L’État de droit a largement jugulé la violence et l’a remplacée par la corruption. Le défi est de créer une structure d’équilibres qui rendront la corruption inefficace.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    24 août 2010 à 10 10 27 08278
    Permalink

    Aimé, voilà le graphique dont vous parliez dans votre commentaire, par rapport à la confiance des Américains en les médias traditionnels:

    hnpx9zpqeu-wgfmg1rqpna.gif

    Notez la baisse constante depuis 2003, alors que les médias nous vendaient sans honte les mensonges de Bush/Chenez/Blair pour partir cette guerre illégale et immorale d’agression contre l’Irak (qui a maintenant causé la mort de plus de 1,4 millions d’Irakiens et causé plus 4 millions de réfugiés).

    Les gens ne sons pas caves, ils savent quand on leur ment. Les journaux et la nouvelles télévisées ne sont plus crédibles depuis.

    Les médias alternatifs comme nous sont en croissance exponentielle.

    Il n’y a pas de hasard…

    J’en parle dans mon émission que je viens de terminer d’enregistrer et qui sera diffusée jeudi.

    Répondre
  • avatar
    24 août 2010 à 10 10 53 08538
    Permalink

    PJCA,

    La prémisse de base de l’état de droit (comme tu l’appelle) , c’est la règle de droit.

    La règle de droit (rule of law), c’est l’égalité de tous devant la loi.

    L’état de droit n’existe plus quand la loi devient capricieuse et déraisonnable, et que son application devient sélective et arbitraire.

    C’est là qu’on est.

    Répondre
  • avatar
    25 août 2010 à 1 01 46 08468
    Permalink

    Désolé, tout le monde!!! J’ai été trop occupé pour pouvoir vous répondre tout de suite!!! Maintenant, c’est parti!!!

    @ Aimé Laliberté.

    «Ce n’est pas ce que dit cet article publié en 2004 dans le Devoir»

    Le taux de suicide a baissé dans la majorité des pays occidentaux, mais je n’ai jamais dit que ce fut le cas ici!!! Le groupe d’âges qui a le plus haut taux de suicide, selon ton article, semble appartenir à la génération X!!! À mon avis, il y a peut-être un lien à faire entre le suicide de plusieurs X de 1981 à 1998 peut être lié au fait que cette génération s’est retrouvé devant rien au niveau de l’emploi dans le secteur public!!! Certains X l’ont très mal pris, à l’époque!!!

    Mais, ça reste une hypothèse de tout ce qu’il y a de non-scientifique!!!

    Pour le reste, lire mon commentaire à monsieur Marginean!!!

    @ François Marginean.

    Je n’ai jamais dit que vous ne saviez pas de quoi vous parlez!!! On voit bien que vous maîtrisez vos dossiers, mais, sur celui-là, il se trouve que j’ai, moi-aussi, des réfutations à apporter à vos affirmations!!!

    «Le privé n’est pas moins pire que le gouvernement, parce que la loi de l’offre et de la demande n’est plus vraiment une réalité dans le domaine hautement cartélisé et monopolisé du pharmaceutique.»

    Les cartels et les monopoles, autant publics que privés, sont, justement, l’anti-thèse du libre-marché!!! C’est, justement, ça qui «étatise» le capitalisme, alors que, à la base, le capitalisme repose sur la libre-concurrence et sur le libre-choix des individus!!! Il faut, justement, abolir les cartels et les monopoles, pour espérer de retrouver le capitalisme original, le capitalisme non-étatique qui est le libre-marché!!!

    C’est sûr que, quand on fait face à un cartel ou à un monopole, que celui-ci soit public ou privé, les boycotts massifs ne fonctionnent pas!!! Mais, dans un vrai libre-marché, et non pas dans le capitalisme étatico-corpo-fasciste dans lequel nous vivons actuellement, ces boycotts massifs fonctionnent, car les consommateurs ont, alors, le choix de faire affaire avec la compagnie qu’ils veulent et de la laisser tomber si ils le veulent!!! Si ils la laissent tomber, ils ont un pouvoir de substitution pour avoir un meilleur service dans le même secteur d’activité!!!

    N’importe quel économiste sérieux vous le dirait!!!

    «Les puissants moyens financiers des pharmaceutiques font en sorte qu’ils ont une influence prépondérante et décisive sur nos gouvernements et les médias.»

    Ce qui n’est pas le cas dans un vrai libre-marché, mais, je le répète, nous ne vivons pas dans un vrai libre-marché!!! La collusion privé-gouvernements-médias, c’est du corpo-fascisme qui n’a rien à voir avec le capitalisme, tout comme ce qui se passe au Québec dans l’industrie de la construction, avec le tripotage des appels d’offre, à la FTQ et au gouvernement Charest (le financement louche par les entreprises, les nominations de juges qui découlent d’une collusion avec les collecteurs de fonds du PLQ, la gestion douteuse des FIER, les pertes de 2008 de la Caisse de dépôt, le scandale des garderies libérales, etc.), tout ça, c’est de la merde corpo-fasciste qui est complètement incompatible avec un vrai libre-marché!!!

    «Pensez juste à la fausse pandémie du H1N1 qui, l’on sait maintenant officiellement, fut corrompue par des gens qui conseillaient l’OMS et qui avaient des liens avec Big Pharma.»

    Je sais et je n’ai jamais cru à cette «pandémie» de grippe A(H1N1)!!! J’ai même refusé de me faire vacciner avec leur poison (depuis quand crée-t-on un vaccin en moins de 6 mois, alors que ça fait des années que l’on en cherche un contre le cancer, hein???) et j’ai même invité les lecteurs de mon blogue à faire de même!!!

    Je sentais la supercherie à moins de 30 km à la ronde, sur cette affaire!!! Une bonne higyène suffit amplement à prévenir la maladie, si c’est le cas!!!

    «La seule solution que je vois est que les gouvernements rendent plus facile pour les consommateurs, comme vous disiez, le recours à des poursuites judiciaires et des mécanismes pour tenir ces compagnies en ligne.»

    Exact, mais on aurait les mécanismes pour tenir ces compagnies-là tranquilles, si on était dans un vrai libre-marché!!! Lorsque des entreprises font n,importe quoi et qu’elles prennent des actions irrationnelles, elles sont, alors, punies par les forces du marché!!!

    ««Certaines» compagnies ont triché, vous dites? Regardez bien la liste ci-bas des scandales énormes d’une GRANDE multitudes de compagnies»

    Malheureusement, les conneries de ces compagnies-là ont contribué à mal faire paraître toute l’industrie pharmaceutique!!!

    Prenez Merck, par exemple!!! Leur gestion brouillonne et arrogante dans le dossier du Vioxx a eu pour effet de rejaillir sur l’ensemble de l’industrie, alors que ce n’est pas l’industrie qui a merdé, c’est Merck!!! Le pire, c’est que Merck savait pertinamment que, un jour, ça allait lui péter dans la face!!!

    Mais, voilà, les dirigeants ont paniqué et ils ont retiré rapidement le Vioxx du marché, ce qui revenait à avouer leur culpabilité et ils ont eu des problèmes pour tout le reste de leur histoire!!! Conséquemment, ils ont perdu quelques procès et ils en ont gagné quelques-uns!!! Mais, en bout de ligne, ils sont moins riches de quelques milliards de $!!!

    Autre exemple: Pfizer n’a jamais retiré le Celebrex (même chose que le Vioxx)!!! Mais, Pfizer n’a pas été traîné devant les tribunaux et personne n’a parlé d’eux!!!

    Si les COX-2 (pas juste le Vioxx) ont été si populaires, dans leurs vertes années, ce n’est pas parce qu’on a payé des voyages dans le Sud aux médecins!!! C’est parce que ce médicament représentait une véritable révolution dans le domaine des anti-inflammatoires, à l’époque!!!

    «Et si c’est un membre de ma famille qui en meurt, je vois mal comment me rassurer en me disant que «ça sauve des vies».»

    Ce que les gens ne comprennent pas, c’est qu’il est IMPOSSIBLE de prévoir tous les risques!!! Certaines personnes ont même recommencé à prendre du Vioxx, parce que le gain sur leur qualité de vie surpasse le risque de maladie cardiaque!!!

    Quand l’arthrite d’une personne l’empêche de fonctionner librement, elle s’en fiche un peu que le médicament lui redonnant sa qualité de vie augmente ses risques d’infarctus!!!

    De toute façon, les compagnies et les investisseurs ont, maintenant, la chienne!!!

    L’industrie pharmaceutique est, probablement, l’industrie qui est la plus susceptible à réagir aux pressions du public!!! Vous n’avez, absolument, aucune idée du nombre d’excellents médicaments qui sont actuellement en essai et qui ont été jetés aux vidanges, parce que les compagnies pharmaceutiques ne veulent plus risquer de se retrouver avec un nouveau cas de «Vioxx»!!!

    Au bas mot, on a peut-être perdu 10 ans de recherche, juste à cause de cette peur!!!

    Pourquoi??? Parce que, depuis que les démagogues de service ont réussi à faire peur aux gens avec l’industrie pharmaceutique, si un médicament a le potentiel de sauver une personne à 99% et de la tuer à 1%, on ne sortira pas le médicament, parce que, justement, les compagnies ont peur de ce 1%!!!

    Pour les antidépresseurs, je vous invite à aller lire ceci: http://www.uic.edu/labs/biostat/articles/AJP_September_2007.pdf

    Même si il existe un lien entre la prise d’antidépresseurs et le suicide, il ne faudrait pas monter la situation en épingle, parce qu’il semble que les antidépresseurs préviennent plus de suicides qu’ils en causent!!! Je le répète: votre analyse doit tenir compte des risques et des bénéfices à prendre un médicament et pas seulement des risques!!!

    Répondre
  • avatar
    25 août 2010 à 1 01 47 08478
    Permalink

    @ François Marginean.

    J’ai dit: «De plus, sachez que 63% de l’augmentation de l’espérance de vie que nous avons connu, entre 1991 et 2004, repose directement sur l’attribution de nouveaux médicaments!!!»

    Vous me dites: «Tout comme Aimé Laliberté, j’aimerais beaucoup connaître la source de cette information qui me semble franchement douteuse.»

    Dans la conclusion de cette étude: http://www.manhattan-institute.org/html/mpr_04.htm

    En plus, il est dit que l’utilisation des nouveaux médicaments par le système de santé a permis d’augmenter la productivité des travailleurs de 1%, et ce, à tous les ans!!!

    De plus, les chercheurs ont constaté qu’il y avait d’énormes variations dans l’espérance de vie des Américains entre chaque État!!! Une constante, par contre: les États où l’espérance de vie a le plus augmenté ont été ceux qui ont le plus utilisé les nouveaux médicaments qui ont été approuvés par la FDA!!!

    «Encore une fois, prenez le temps de lire au moins les titres de ces articles et voyez à quel point toutes les facettes de Big Pharma sont hautement discutables»

    Sur 20 informations négatives sur l’industrie pharmaceutiques, je peux vous sortir 20 informations positives sur la même industrie!!!

    Mais, là, je vais me coucher!!! 😉

    Salut!!!

    Répondre
  • avatar
    25 août 2010 à 7 07 01 08018
    Permalink

    Bonjour Jean-Luc Proulx!

    C’est gentil d’être revenu nous répondre, c’est apprécié.

    Tout d’abord, quelques citations de votre commentaire:

    Il faut, justement, abolir les cartels et les monopoles, pour espérer de retrouver le capitalisme original, le capitalisme non-étatique qui est le libre-marché!!!

    C’est sûr que, quand on fait face à un cartel ou à un monopole, que celui-ci soit public ou privé, les boycotts massifs ne fonctionnent pas!!! Mais, dans un vrai libre-marché, et non pas dans le capitalisme étatico-corpo-fasciste dans lequel nous vivons actuellement, ces boycotts massifs fonctionnent, car les consommateurs ont, alors, le choix de faire affaire avec la compagnie qu’ils veulent et de la laisser tomber si ils le veulent!!!

    Ce qui n’est pas le cas dans un vrai libre-marché, mais, je le répète, nous ne vivons pas dans un vrai libre-marché!!!

    Exact, mais on aurait les mécanismes pour tenir ces compagnies-là tranquilles, si on était dans un vrai libre-marché!!!

    Je suis bien d’accord avec vous pour ce qui est du libre marché, mais le point est justement celui-là:

    NOUS N’AVONS PAS AFFAIRE À UN LIBRE MARCHÉ! Alors en attendant, tout cela n’est que de l’imaginaire et du wishful thinking! Il en découle donc que l’approche que vous préconisez n’est pas utilisable. Nous revenons donc au point de départ lorsque je vous disais que les compagnies privées ne sont pas mieux que le gouvernement. Présentement, les deux agissent en monopole. Il n’y a pas de « si », ni de « mais ». Le marché libre N’EXISTE PAS!!!! Autant d’un côté que de l’autre. Cessons de rêver. C’est la réalité!

    Maintenant, par rapport à ceci:

    Malheureusement, les conneries de ces compagnies-là ont contribué à mal faire paraître toute l’industrie pharmaceutique!!!

    Prenez Merck, par exemple!!! Leur gestion brouillonne et arrogante dans le dossier du Vioxx a eu pour effet de rejaillir sur l’ensemble de l’industrie, alors que ce n’est pas l’industrie qui a merdé, c’est Merck!!!

    Comme vous l’avez remarqué dans ma longue liste d’articles en référence (sans compter celles que je n’ai pas mentionné), ce n’est pas que Merck qui a contribué à mal faire paraître toute l’industrie pharmaceutique, mais pratiquement TOUTES les compagnies pharmaceutiques!

    Bayer, Baxter, Merck, GlaxoSmithKline, Sanofi-Aventis, Johnson & Johnson, Pfizer, Roche, AstraZeneca, Abbott Laboratories, Wyeth, Bristol-Myers Squibb et Eli Lilly sont toutes impliquées d’une façon ou d’une autre dans de telles fraudes, manipulations, production de médicament dommageables, et ainsi de suite. C’est un problème endémique.

    Ce que les gens ne comprennent pas, c’est qu’il est IMPOSSIBLE de prévoir tous les risques!!!

    Ah bon? Alors pourquoi se faire chier à faire des essais cliniques alors? Si nous ne sommes pas en mesure de prévoir les risques, quelle est la différence entre le pusher sur le coin de la rue Ste-Catherine et le vendeur pharmaceutique?

    Pourquoi est-ce que plusieurs de ces compagnies ont été prises à manipuler les études cliniques pour cacher les effets secondaires de leurs produits, à créer de faux journaux médicaux pour publier leur fausses études et essais cliniques? Pourquoi est-ce qu’ils sont condamnées à payer des sommes astronomiques pour avoir vendu des médicaments aux effets secondaires dangereux et parfois mortels alors qu’ils le savaient déjà mais refusaient de le dire au public?

    J’ai tout plein de documents qui prouvent ce que j’avance ici. J’espère que vous êtes au courant de cela vous aussi. C’est du domaine public.

    Cordialement,

    François M.

    Répondre
  • avatar
    25 août 2010 à 8 08 47 08478
    Permalink

    Jean-Luc Proulx,

    Je suis d’accord avec toi que nous ne sommes pas dans une économie de libre-marché, et que cela fausse toutes les données.

    Par contre, votre interprétation des bienfaits de la pharmacologie et la peur de Big Pharma dsuite à l’affaire Vioxx me fait bien rigoler.

    Big Pharma est dans la business de la maladie, pas dans la business de la santé.

    Guérir les gens, ce n’est pas payant, mais les rendre dépendant d’une petite pilule, ça c’est payant.

    La pharmacologie provient de la biochimie.
    La biochimie, c’est utiliser la chimie pour préserver ou améliorer la vie. Du moins, c’est la théorie.

    Dans la pratique, la pharmacologie est une immense machine à imprimer de l’argent, qui profite des subventions de l’état, du laxisme juridique, du cartel médical pour faire la promotion de produits qui causent souvent plus de mal que de bien.

    Pour ce qui est des anti-dépresseurs, Big Pharma est incapable de prouver quoi que ce soit de concluant, en ce qui concerne l’efficacité ou les effets bénéfiques des anti-dépresseurs.

    Prétendre qu’on peut changer la chimie de votre cerveau et améliorer le fonctionnement de vos neurones, pour vous rendre h-e-u-r-e-u-x, c’est de la BULLSHIT au cube.

    Les escroqueries de Big Pharma sont trop nombreuses à énumérer dans un court commentaire, mais disons que ça fait longtemps que ça dure, et que cela a été rendu possible grâce à la complicité des suspects habituels, soit l’état, les médias de masse, les universités, l’establishment médical, et quelques autres joueurs dans les coulisses.

    Faites une petite recherche en combinant ‘Snake Oil’ et ‘Rockefeller’, et vous m’en direz des nouvelles.

    Sans rancune…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *