DSK – Dans sa blouse bleue de prisonnier (photo)

 

DSK en tenue de prisonnier/ crédit photo /Daily News 

Nous venons de recevoir les images de DSK arrivant au tribunal de New York où, il doit être face au juge pour sa demande de libération conditionnelle. Menotté, aux poignets et aux pieds, nous ne pouvons hélas, compte tenu de la loi Guigou et de l’émotion suscitée en France, diffuser ces photos.

En réalité, les photos ont été prises à son départ de la prison de Rikers Island. Des images terribles, humiliantes.

Depuis son enfermement, l’éminence grise française, comme l’image en dessus le montre, est contraint de porter une blouse bleue de prévention du suicide. Cette blouse est très bien étudiée. Volontairement très volumineuse, il est impossible d’y faire un noeud coulant, en papier rigide, impossible à déchirer.

NB > 19h35: de l’étranger où je me trouve et où j’ai mis en ligne cette brève, j’apprends que l’avocat de Dominique Strauss-Kahn interdit de diffuser cette photo en..France. Sommes-nous en Chine ? Va-t-il demander aux autorités françaises de bloquer les sites étrangers puisque les Français peuvent y accéder ? Ce gens sont les plus mauvais défenseurs du financier, avec Jack Lang, BHL et les autres…


Une pensée sur “DSK – Dans sa blouse bleue de prisonnier (photo)

  • avatar
    19 mai 2011 à 17 05 30 05305
    Permalink

    Hi hi hi

    On promet une photo,

    mais on ne peut pas la diffuser. 😀

    On pourrait bien diffuser les photos d’aujourd’hui où il est rasé et porte un habit.

    Mais non! Pas cell-là non plus. 😉

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    Répondre
  • avatar
    20 mai 2011 à 3 03 47 05475
    Permalink

    Dommage de lire de telles affabulations :-O

    Je suis de plus en plus persuadé que D.S.K. remontera à la surface blanchi.

    Ayant étudié de plus proche son attitude hier lorsque le juge à prononcé sa « liberté conditionnelle » je penche sur la théorie du « complot ».
    Par contre que des faits se soient passés dans cette suite c’est surement vrai.
    Mais pas de la façon dont ils sont rapportés.
    Seul D.S.K. sait la vérité, mais l’homme est SOLIDE, nombreux sont les dirigeants qui auraient souhaités qu’il se suicide.
    La pression mondiale étant trop pressante et les procureurs aux U.S.A. étant élus, D.S.K. NE L’OUBLIONS PAS EST AUSSI AVOCAT DE FORMATION.
    Le côté arrogant de son 1er défenseur l’a déservi, je vois mal la gauche et surtout le P.S. en France et Le F.M.I dans le monde accuser le coup dans la mesure ou D.S.K. bénéficie d’un non-lieu dans 45 à 60 jours.
    S’il avait du craquer cela serait arrivé dans la foulée.
    Pour avoir connu mais pas pour les mêmes raisons le milieu carcéral, je peux affirmer que le sentiment de se sentir LIBRE de ses mouvements va démontrer à qui en doute encore l’intelligence et la puissance cachée de cet « homme ».
    C’est une page d’histoire à écrire dans les annales des U.S.A. sur le plan du droit.
    Manuel Vals avait raison encore hier en « direct » sur BFM-TV.
    Le P.S. ferait bien de mettre les « primaires » sous silence durant quelques temps.
    L’analyse tient la route, rien ne prouve que D.S.K. ne sera pas aux présidentielles de 2012 et plus fort que jamais.
    A présent le débat est ouvert.
    Pour connaitre la mentalité et le mode opératoire en Afrique tout est possible sans porter atteinte à la défense de cette victime possible.
    Mais le procureur en a trop fait, trop dit, pour ne pas penser que se trame quelques faits de plus grandes conséquences.
    Je remercie les gens et intervenants qui voudront bien livrer leurs impressions.
    Je ne dis pas une seconde qu’il faille prendre faits et causes pour D.S.K. mais déjà le « frére » n’est plus frére,puis sort une soeur cachée.
    Puis encore nous n’avons que le haut de l’iceberg, alors qui plonge la tête dans la potion magique ?
    Qu’il existe une justice à plusieurs vitesses c’est une évidence et si D.S.K. n’avait pas eu la surface financiére qui est celle du couple il était mort.
    Nous avons là en la circonstance la démonstration flagrante que nous ne savons pas nous faire respecter dans le sens de n’importe quelle démocratie, alors autant accepter le jouc de tyrans et se taire, c’est ce que nous acceptons et c’est lamentable.
    Ce n’est pas en aucun cas spécialement le personnage que je défends c’est l’esclavage sous lequel nous nous trouvons et le lynchage de la pseudo victime.
    Merci de votre participation.
    Le Panda
    Patrick Juan

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *