DSK – Le parachutage doré du socialiste : 349 000 $ / an

 

Jean de La Fontaine disait  »Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » Contrairement à ce que les médias ont titré, DSK a été assigné en résidence et non libéré. La précision en vaut la peine. Le bûcher des vanités grandeur nature est cette affaire Strauss-Kahn. En effet, l’ex directeur du FMI a eu la vie sauve ou du moins un répit, puisqu’il va attendre son jugement parmi les siens. Un pauvre allait patienter dans sa cellule sordide, le jugement.

Selon le site ABCNews, les indemnités de la démission de DSK à la tête du FMI se chiffrent de 318 000 à 349 000 dollars, soit 60 à 65% de son salaire net. Ceci représente environ 310 000 € annuel soit 26 000 € par mois. Une aubaine, quoi qu’il ait fait…Ah, DSK, s’il passe le restant de ses jours en prison, il ne sera que privé de liberté mais, l’argent coulera à flot.

Mais l’inénarrable Cyrus Vance Jr., le procureur de New York, ne s’avoue pas vaincu et s’engage à prouver la culpabilité de Dominique Strauss-Kahn. Cette affaire passionne le monde entier. Le Plaza Palace risque de ne pas être finalement le lieu de résidence surveillé de DSK. Personne ne sait pourquoi mais, ceci risque de desservir le financier dans la mesure où, certains n’évite plus à parler d’une justice pour les riches et une autre pour les pauvres.

Alors que le « grand jury » a formellement inculpé Dominique Strauss-Kahn en envoyant l’acte, avec 7 chefs d’accusation, au parquet, la prochaine audience du 6 juin sera déterminante.  DSK va-t-il changer sa défense en plaidant coupable en place et lieu de non-coupable ? Nous verrons.

Acte d’accusation (source Paris Match)

1- deux chefs d’accusation d’«Acte sexuel criminel au premier degré»
Désigne un acte de fellation ou de sodomie en ayant recours à la menace ou à la force (la justice américaine distingue ce genre de pénétration de la pénétration vaginale contrainte, elle seule qualifiée de viol)
En l’espèce, selon les documents enregistrés avec le tribunal le 14 mai, le «pénis [de DSK] est entré en contact avec la bouche de la victime par deux fois [d’où le fait que cette charge soit comptée deux fois, ndlr], en recourant à la force».
Ce chef d’accusation est passible de 25 ans de prison, donc 50 ans en l’espèce puisque la justice américaine pratique le cumul des peines, contrairement à la France qui retient la plus lourde.

2- «Tentative de viol au premier degré»
En l’espèce, «Strauss-Kahn a fermé la porte de sa chambre d’hôtel, empêchant ainsi la victime, membre du personnel de nettoyage de l’hôtel, de sortir. Il a touché la poitrine de la victime sans son consentement, a tenté d’enlever son collant et a saisi la zone vaginale de la victime par la force.»
Passible de 15 ans de prison.

3- «Agression sexuelle au premier degré»
Désigne tout contact sexuel non consenti avec usage de la menace ou de la violence.
Passible de 7 ans de prison.

4- «Emprisonnement illégal au second degré»
Désigne le fait de retenir quelqu’un contre sa volonté.
Passible d’un an de prison.

6- «Attouchements non consentis»
Désigne le fait de «toucher les parties intimes d’une personne dans un but dégradant et afin d’abuser d’elle».
Passible d’un an de prison.

7- «Agression sexuelle au troisième degré»
Désigne un «contact sexuel» sans emploi de la force.
Passible de 3 mois de prison.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *