Marine Le Pen qualifie de « bobard » le massacre du 17 octobre 61

 

OLIVIER BONNET  Tel père, telle fille… Après la reconnaissance (enfin !) du massacre du 17 octobre 1961 par Fançois Hollande, réaction de la présidente du Front national, citée par Reuters : « Marine Le Pen juge « terrible » que le chef de l’État « s’abaisse à cela » et « contribue à un processus qui consiste à salir la France en toutes circonstances. »

Jusque là, c’est beau comme du Sarkozy – quelle différence entre extrême droite et droite extrême ? « Il a mal choisi son événement puisque des rapports très sérieux ont été rendus qui démontrent que ce soi-disant massacre de 300 personnes jetées à la Seine et de 2 300 blessés est juste un bobard », a-t-elle affirmé sur France 24. »

Quels rapports ? Et l’on prétend que le FN est un parti comme un autre, qu’il faudrait le dédiaboliser ? Et on invite Le Pen pour une conférence à Sciences Po Aix-en-Provence ? La vérité, c’est que la Le Pen n’est qu’une négationniste. Qu’on l’assigne en justice pour cette insulte à la mémoire des victimes et qu’on la condamne !

A’ lire aussi:

  1. Massacre d’Utoya : rien à voir avec le FN, n’est-ce pas ?
  2. Dégonfler la baudruche Marine Le Pen
  3. Elle soupçonnait un « mariage gris » et refusait de le célébrer : Brigitte Barèges condamnée en justice pour « voie de faits »
  4. Marine Le Pen, Claude Guéant, même combat raciste
  5. La députée-maire UMP possédait des millions dans des paradis fiscaux : elle rachète tous les Canard enchaîné de la ville !

Une pensée sur “Marine Le Pen qualifie de « bobard » le massacre du 17 octobre 61

  • avatar
    19 octobre 2012 à 17 05 23 102310
    Permalink

    Bonsoir, Olivier.

    Effectivement, bel exemple de négationnisme. Marine Le Pen montre là son véritable visage : celui de l’égérie d’un parti qui reste profondément raciste et xénophobe.

    Cordialement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *