Exclu / Libye – Le Qatar veut livrer Seif Al-Islam Kadhafi à la CPI

Par Allain Jules

Seif Al-Islam Kadhafi

Mais, de quoi je me mêle ?

Mis au courant de l’acquittement  de Seif Al-Islam par le tribunal tribal de Zenten, face à l’unanimité des juges et l’acceptation même du CNT, les autorités qataries exhortent les tribus de Zenten de livrer le fils Kadhafi, Seif, à la Cour pénale internationale (CPI). En effet, Seif Al-Islam était accusé par l’actuel ambassadeur illégitime de Libye en Suisse et ex dirigeant de la Ligue libyenne des droits de l’homme (LLDH), le  Dr. et surtout mythomane, Sliman Bouchuiguir.

On lui reprochait le recrutement de mercenaires, alors qu’il était rentré en Libye après le début de la pseudo révolte. Il était aussi accusé d’avoir ordonné des massacres. Un gros mensonge vite démonté. Ceci s’est aussi avéré faux. Il n’y a eu aucune famille qui a pu témoigner contre lui. Et par conséquent, face à ce dossier vide, il ne pouvait que se retrouver innocent. Maintenant, comme il faut par tous les moyens faire disparaître le clan Kadhafi alors qu’on parle de réconciliation, il faut trouver un autre subterfuge pour le faire condamner. Et qui s’y colle ? L’affreux qatari,  cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani…

el-Béchir et l’Émir du Qatar

S’il faut regarder de plus près ce conflit, ce sont plutôt les autres, c’est-à-dire ceux qui ont sauvagement attaqué la Libye, qui ont recruté et utilisé des mercenaires. Pire, s’il y a eu génocide, c’est encore eux qui ont massacré le peuple libyen, et non Kadhafi. Raison de plus pour faire taire tous les témoins gênants. La guerre en Libye est probablement la plus grosse arnaque de ce 21e siècle mais, un jour, la vérité triomphera…

Avez-vous remarqué que personne ne parle plus du cas du président soudanais Omar el–Bechir et la CPI ? Apparemment, il a fait un deal avec le Qatar, les Etats-Unis, la CIA et la CPI. S’il apportait une aide aux renégats de Benghazi, son dossier allait tout bonnement disparaître du listing des « criminels de guerre ». Le quidam n’a donc pas hésité une seconde et a publiquement déclaré apporter son appui aux révolutionnaires de pacotille en échange de son immunité.

C’est l‘émir du Qatar cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani, qui a été la cheville ouvrière de ce processus d’absolution. En effet, comme vous le verrez dans la vidéo en dessous, le Soudan a fourni armes et rebelles, pour soutenir les félons de Benghazi. Ce sont d’ailleurs les seuls noirs qu’on voit à Benghazi, habillés de leurs treillis…soudanais.

LIRE

>>> Racisme/Affaire Chafni : la défense abracadabrantesque de l’arbitre-assistant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *