Gaëtan de Capèle : la voix de l’ennemi de classe

Pas de souci, à la Libération, on tondra tous les cons !

Excellent article, Olivier, comme d’habitude. Merci de lire pour nous ce torchon de Figaro que je ne suis jamais parvenue à lire, ni même à feuilleter. Quant au Point, un bon poing ferait l’affaire.

Entre les 1% qui sont riches et les autres 90%, manquent 9% : qui sont-ils ?

En lien, ce que je souhaite, comme bon nombre de mes concitoyens, et pour compléter mon commentaire, ici, ce lundi 23 août à 11h car je tiens à m’identifier, moi qui suis une citoyenne lambda, une Française « pas-de-souche », qui tente de survivre dans ce monde de cons, de racistes, de xénophobes, de voyous qui raquettent la France et le peuple !

Pour conclure :

Les malheurs ne suffisent pas pour faire d’un con une personne intelligente. Cesare Pavese, Le métier de vivre – (Journal 1935-1950).

Mon lien : Florilège en l’honneur de Nicolas Sarkozy

Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *