Hortefeux traité de « raciste » et de « fasciste » à Lyon

Il y a comme une odeur de soufre qui asphyxie la France depuis un certain temps. Les politiques irrespectueux des Français se retrouvent eux-mêmes, aujourd’hui, en porte à faux, avec ces derniers. Et pour cause. Jouant son rôle, celui de se déplacer où il y a des troubles, Brice Hortefeux a eu chaud à Lyon. Sa visite n’est pas passée inaperçue.

Venue normalement apaiser les tensions, il aurait eu un comportement de guerrier selon de nombreux témoins, en faisant du zèle et de la surenchère dans ses déclarations d’avant visite. Ce n’était pas entré dans les oreilles des sourds. A son arrivée donc, le ministre de l’Intérieur s’est fait copieusement insulter. Il a été traité de raciste et de fasciste. Des souvenirs qui viennent probablement de sa condamnation pour propos racistes et…son sketch primé dans la planète politique: « J’ai fait l’Auvergnat ». Christian Vanneste, le député homophobe du Nord a annoncé dans un entretien au Figaro qu’il faut une alliance de toutes les droites dont …le FN.

Heureusement que lui, le ministre, est protégé. C’est ainsi que ceux qui l’auraient invectivé, trois individus, ont été interpellés  par les forces de l’ordre. Ces scènes risquent de se multiplier de plus en plus à travers les déplacements de ces politiques autistes. Visiblement, les gens n’ont plus que ce moyen-là, pour se faire entendre. Comment peut-on maintenir un ministre condamné pour racisme et s’étonner de ce comportement ? La France est nue…heu non, le Gouvernement est nu plutôt.

Pendant sa visite aussi, Brice Hortefeux a été hué par une dizaine de jeunes. Le ministre s’est entendu dire qu’il n’était pas le bienvenu. Ripostant avec trouille, il a affirmé devant ses gardes du corps et de nombreux CRS : « La France n’appartient pas aux casseurs, aux pilleurs et aux caillaisseurs. Elle appartient aux honnêtes gens qui veulent travailler paisiblement ».

Mais, il n’y a pas que les jeunes qui ont vu d’un mauvais oeil, cette visite controversée. Le sénateur-maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb, a dénoncé ce qu’il a nommé, une « opération de communication » et « une mise en scène ». Il croyait dit-il, que Brice Hortefeux s’était rendu à Lyon pour « une réunion de crise ». Il peut toujours rêver avec ces gens qui se contrefichent des Français.

>>> Allain Jules


Une pensée sur “Hortefeux traité de « raciste » et de « fasciste » à Lyon

  • avatar
    23 octobre 2010 à 3 03 56 105610
    Permalink

    les mots me paraissent faibles à son égard….

    votre photo montage est idiot..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *