Hypothèques… les banquiers bouffent les miettes

http://blogues.lapresse.ca/edito/2013/03/21/cachez-ce-taux-hypothecaire/

Ariane Krol nous dit dans l’article ci-dessus que les taux hypothécaires sont au plus bas et en baisse.  Elle nous dit que  les banques ne sont pas contentes, mais vont vivre avec… Plaisanterie ! Votre banquier est fou de joie et mort de rire quand vous lui donnez les dernières miettes de votre richesse et qu’il peut encore lécher les dernières gouttes qui en suintent.

Ariane ne nous explique pas POURQUOI les taux hypothécaires baissent; on ne le lui permettrait bas.   On ne court pas dire au patiet qu’il est entrés dans la phase d’urémie terminale.

Je vais vous le dire, parce que c’est d’une telle évidence que vouloir le cacher est ajouter le ridicule à l’infamie.  Si quelque économiste, astrologue, augure, harurspice, nécromancien ou autre docte analyste veut me contredire,… il se couvrira d’une couche supplémentaire de ridicule.

Pourquoi on prête-t-on à moins de 3% sur la garantie de n’importe quoi qui a une valeur RÉELLE et surtout un immeuble ? Parce que l’on a créé tellement de monnaie bidon pour la distribuer aux riches et aux copains, que celle-ci ne vaut strictement plus rien sauf ce qu’on peut nous faire croire qu’elle vaut, avec la force de l’État pour nous FORCER à le croire.

Alors 3% ?  Une aubaine !  2%, voire 1%, en serait une aussi, car Il faudra bien finir par faire disparaitre cet argent pour rire que ce sont donné les riches et les banquiers  et qui ne correspond à aucune valeur.  La façon la plus douce de le faire disparaitre est un taux d’intérêt négatif…. couplé à une solide inflation.  On vous paye 3% d’intérêts sur votre capital… et l’inflation en réduit la valeur de 6%.   Ça peut aller très vite l’appauvrissent..

D’autant plus vite que l’on n’appauvrit ainsi que les « petits riches », les rentiers et autres minables junkies des RER qui ont cru qu’un million de dollars était beaucoup d »argent, comme jadis un million de rouble ou de marks… Les « grands riches » eux, s’en sortent toujours.

C’est ce qu’on fait pour payer les guerres. Bien qu’il ne soit pas impossible que l’on fasse les guerres justement pour faire ça…  Et si la methode douce est encore trop lente, on a maintenant trouvé mieux à Chypre…

Si votre banquier n’était pas heureux comme Tarzan. Ca se saurait…

Pierre JC Allard

 

 

 

Une pensée sur “Hypothèques… les banquiers bouffent les miettes

  • avatar
    31 mars 2013 à 0 12 37 03373
    Permalink

    🙂
    Il est bien drôle cet article!
    Depuis 2008 qu’on parle de « reprise économique », et toujours cette « croissance » illusoire…
    La « venue » des pauvres va faire en sorte que le marché de l’immobilier va s’effondrer. Peu importe ce qu’en pense le « prudent » Ministre des finances d’Ottawa.
    Il y aura – et il y a déjà – de moins en moins d’acheteurs dû à un nombre de facteurs économiques bien camouflés et que personne ne sort.
    Fermeture, déplacements des travailleurs, appauvrissement, pour jouer le jeu, il suffit de s’endetter sur une « valeur » bien fragile.
    On a ajusté les valeurs des maisons en fonction… du marché. Alors, en 10 ans, le prix a doublé.
    En tenant compte de tous les facteurs glissés sous le tapis, ne reste que l’homme invisible pour acheter sans faire une crise d’asthme.
    C’Est ce que je disais il y a 5 ans: on nous informe au compte-gouttes.
    Informer?
    Les analystes financiers sont devenus comme les annonceurs à la météo: ils sont gênés de vous dire qu’il va pleuvoir demain. Alors, ils vous diront que dans 5 jour, le soleil sera là.
    Puis voilà qu’on nous chante que les jeunes ne sont pas assez prévoyant pour leur avenir… En pubs.
    Dans 30 ou 35 ans, à 2%, les jeunes , pour l’avenir, n’investiront que dans des pertes.
    Drôle de jeu…
    Bleurp!
    De quoi s’étouffer avec sa salive.
    Bonne journée!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *