Ils font voler les assiettes

soucoupe
Les premières apparitions de « soucoupes volantes » correspondent à la fin de la seconde guerre mondiale… à condition d’écarter les dessins étranges des grottes d’Altamira, ou de Cougnac, et d’ailleurs. lien

Il y eut bien sur des témoignages au moyen-âge, et au milieu du 19ème siècle, mais la plupart des observations d’OVNI datent du début du 20ème siècle.

Sur ce lien, on peut accéder aux archives déclassifiées du FBI sur le sujet. Mais, plutôt que d’ouvrir une vaine polémique sur leur réalité, ne faut-il pas mieux essayer d’en deviner l’origine ?

En effet, il parait impossible de mettre d’accord les pro, et les antis : les premiers étant convaincus par tant de témoignages convergents, et les seconds étant certains que tout çà n’est que supercherie pour amuser les gogos, et vendre du « sensationnel »..

Depuis 1947, juste après la 2ème guerre mondiale, les apparitions se multiplient, et si certaines d’entre elles ne sont que des affabulations, ou des canulars, de nombreux témoignages sont plus que troublants.

Selon l’ONU, 150 millions d’observations ont été recensés dans le monde depuis 1947. Lien

Pour construire votre opinion, regardez cette vidéo.

Pourtant la réponse est peut être plus simple que nous l’imaginons.

Et si ces engins étaient tout simplement fabriqués sur Terre ?

Ce n’est pas un scénario à écarter.

Pour l’expliquer, il faut s’intéresser à Nikola Tesla, à Viktor Schauberger et à Walter Otto Schumann.

Tesla aurait conçu un jouet, machine volante à partir de 1910 et beaucoup d’autres inventions. lien.

Des 1880, il dessine les plans d’un moteur à champ magnétique rotatif.

Arrivé en 1884 aux USA, il quitte rapidement Edison qu’il juge surtout intéressé à vendre l’électricité le plus cher possible.

Il caresse le rêve inverse : l’énergie gratuite pour tous.

(Sur ce lien, un survol rapide des connaissances actuelles sur l’énergie libre).

Il s’installe donc à Colorado Spring et après avoir construit des transformateurs à hautes fréquences capables de produire des millions de volts, il réalise une expérience étonnante, produisant un immense arc électrique qui crépite dans le ciel 50 mètres au dessus du sol, faisant éclater des coups de tonnerre, et rendant phosphorescente l’herbe autour du laboratoire.

On peut lire le détail de cette expérience sur ce lien. et sur cet autre lien, découvrir une assez complète biographie de Tesla.

Viktor Schauberger, garde forestier dans le civil, était aussi philosophe et inventeur.

Il opposait au moteur à explosion celui à implosion. Il était l’ami de Werner Von Braun, et mis au point un moteur tournant à 20 000 tours minute, comportant un circuit fermé fait d’un mélange d’air et d’eau. lien

Sur cette vidéo une approche des travaux de Schauberger.

Le docteur Walter Otto Schumann a travaillé au début du siècle dernier dans le domaine de l’énergie magnétique. Il a proposé l’existence entre la Terre et l’ionosphère d’une onde guide naturelle qui produit une résonance, appelée la résonance de Schumann.

Cette onde a été mesurée en 1962 par le Bureau américain de la propagation radio lequel l’a évaluée à 7,5 hz. lien

Le lieutenant Jean Plantier, publia dans la revue mensuelle de l’armée de l’air, une hypothèse sur le fonctionnement des soucoupes volantes. (n°84 septembre 1953) lien

De nombreux chercheurs travaillent actuellement dans le domaine de l’énergie magnétique, ainsi qu’on peut le constater sur cette video ou sur celle-ci. lien

Sur cette autre vidéo, on découvre le principe du moteur magnétique à obturateur.

Le Japon a même mis au point un prototype de moto magnétique hybride. lien.

Le 21 avril dernier, un inventeur, Janick Simeray a présenté lors du 38ème salon international de Genève, un socle magnétique capable de faire léviter des objets. lien

Sur ce lien, quelques documents concernant les champs électro magnétiques.

Mais revenons à W.O.Schumann.

Dans les années 1920, il était sous les ordres d’Hitler lequel avait financé ses recherches dont les premiers résultats auraient été un « avion circulaire expérimental ». lien

La genèse de toutes cette histoire aurait commencé en 1922, lorsque la Thulé Gesellshaft créa un groupe d’étude de l’anti gravité, et ils auraient fait voler un démonstrateur antigravitationnel non piloté baptisé JFM(Jenseitsflugmashine).

Ils se seraient largement inspirés des travaux de Nikola Tesla et d’un physicien allemand Levetow ainsi que des théories implosives de Schauberger. lien

Le système comprenait deux disques contrarotatifs (diamètre de 6,5 m et 7 m, encadrant un troisième disque fixe (diamètre de 8ù). Les trois disques sont percés en leur centre d’un orifice de 1,8 m de diamètre, occupé par un cylindre surmonté d’un cône contenant le système de mise en rotation et de charge magnétique des disques.

Le système sera plus tard simplifié à un seul disque.

Le premier engin avec pilote aurait vu le jour en juin 1934 sous le nom de « RFZ1 » (ReichsFlugZeuge) et même si l’engin réussit à décoller, l’atterrissage fut catastrophique, et le pilote, un certain Lothar Waiz ne dut son salut qu’à sa fuite.

Puis le second prototype fut mis au point sous le nom de « RFZ2 », et son vol fut un succès.

C’est Van Helsing dans son livre sur les sociétés secrètes qui révéla le détail de ces expériences. lien

D’après lui, beaucoup de prototypes furent fabriqués à la suite, jusqu’à un nouveau modèle le « Haunebu 3 » d’un diamètre de 71 mètres, pouvant transporter 32 personnes, à une vitesse d’au moins 7000 km/h pour une autonomie de vol de 8 semaines.

C’est l’antigravitation qui lui permettait toutes ces performances. lien

Le programme d’antigravitation était placé sous le contrôle d’Himmler.

A la fin de la guerre, les Américains auraient embarqué du matériel, des plans et même des films.

Il y aurait eu toute une série de marchandages entres Allemands et alliés, ainsi qu’une compétition entre Russes et Américains pour être les premiers à mettre la main sur les richesses technologiques et sur les scientifiques qui avaient travaillé notamment dans l’aéronautique.

Plus tard, Nick Cook, spécialiste en aéronautique pour le « Jane’s Defense Weekly » fit une autre découverte.

Dans un livre (The Hunt for Zero Point) il révéla l’existence d’un centre de recherche nazi secret enterré dans les mines Wenceslas, en Pologne.

L’une des ruines de structure en béton appelée « la Cloche » aurait abrité une installation de recherche sur l’anti gravité.

On peut la découvrir sur cette courte vidéo.

Est-ce que depuis, les Américains ont travaillé sur le domaine anti gravitationnel, et l’énergie magnétique, et mis au point des engins expérimentaux ?

Ils sont quelques-uns à partager cette conviction. lien

D’après jean Marc Roeder, il semblerait quand même que les Américains avaient déjà travaillé sur l’antigravitationnel dès 1943, (programme Aquarius) et qu’ils auraient réussi à construite un petit drone antigravitationnel de 3 mètres de diamètre. lien

A lire sur ce lien une interview de Jean Marc Roder, qui affirme : « Je ne souhaite pas convaincre qui que ce soit de mes conclusions, je vous livre simplement mon témoignage scientifique et technique ».

Jim Keith est convaincu que la technologie de l’antigravitation est d’origine humaine, copiée des prototypes nazis, et que les histoires d’engins extra terrestres capturés ne serait que de la désinformation pour noyer le poisson, et désorienter le grand public. Il raconte çà dans un livre (saucer of the illuminati)lien

Ceci expliquerait-il, les premières apparitions d’ovnis, juste après la seconde guerre mondiale ?

En novembre 1988, Brad Sorensen, illustrateur en aéronautique, eu l’occasion de pouvoir pénétrer dans un hangar secret, et découvrit trois engins de taille différente, en forme de soucoupe.

Il put visionner des plans et des films prouvant que ces soucoupes étaient « totalement opérationnelles ».

Sur ce lien, quelques témoignages.

Ce qui expliquerait que les observations d’ovnis sont faites à proximité d’installation militaires, et que ces derniers sont particulièrement silencieux à chaque nouvelle observation.

Qui détient la vérité ?

Surement quelques-uns.

Car comme disait mon vieil ami africain :

« la mouche a beau voler, elle ne deviendra jamais un oiseau ».

Olivier Cabanel

Une pensée sur “Ils font voler les assiettes

  • avatar
    15 mai 2010 à 15 03 21 05215
    Permalink

    Bonjour Olivier,
    Heureux de vous retrouver ici. Très bon dossier sur lequel je veux revenir d’ailleurs…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *