Incitation à la haine raciale : plainte d’un élu… UMP !

Quand les militants arabes du parti présidentiel découvrent que l’eau mouille…

Brice Hortefeux l’avait bien dit : « Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. » Il croyait qu’il n’y en avait qu’un : le gentil Amine Benalia-Brouch, celui dont une militante UMP disait, lors de l’université d’été de l’an dernier à Seignosse, « Il est catholique, il mange du cochon et il boit de la bière…. » Notre bon ministre de l’Intérieur, condamné pour cela en première instance le 4 juin 2010 à 750 euros d’amende et 2 000 euros de dommages et intérêts pour injure raciale – il a fait appel, mais il perdra à nouveau, et il faudra donc encore (soupir) exiger sa démission… -, avait cru bon de déclarer : « Ah, mais ça ne va pas du tout, alors, il ne correspond pas du tout au prototype, alors. C’est pas du tout ça. » Gentil, disions-nous du militant arabe UMPiste d’Auvergne : « Ça a été entièrement sorti du contexte. Mon secrétaire départemental blaguait avec le ministre parce qu’il parle auvergnat et c’est de là que c’est parti. (…) Il avait pris des photos avec des Auvergnats avant, et moi je lui en  rajoute une de plus : c’est ça qu’il voulait dire. Si les propos avaient été racistes j’aurais réagi parce que mon intégrité aurait été attaquée. » C’est ça, prenez-nous pour des buses : Hortefeux parlait des Auvergnats, dont vous n’étiez pas du tout le « prototype » , parce qu’il est bien connu que les Auvergnats ne sont pas catholiques, ne mangent pas de cochon ni ne boivent de la bière… Plutôt discipliné que gentil, d’ailleurs : la version de Benalia-Brouch est exactement celle que défend le ministre lui-même, même si l’on vient de voir qu’elle ne tient pas une fraction de seconde, même si oser prétendre qu’il parlait des Auvergnats est une immense insulte à l’intelligence des citoyens. Dont n’a du reste évidemment pas été dupe le tribunal.

« Quand il y en a un ça va » … un temps ! Voilà que ce brave Amine claque la porte : « J’abandonne l’UMP, j’abandonne Nicolas Sarkozy, sans tristesse mais avec une grande joie ! (…) J’en ai ras le bol de cette politique menée par le gouvernement. J’en avais déjà marre avec le débat sur l’identité nationale, puis avec l’arrivée à l’UMP de Philippe de Villiers, mais là avec les Roms, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Je déteste cette politique qui consiste à monter les Français les uns contre les autres pour gouverner. S’agissant des Roms, je m’oppose à cette façon de s’attaquer à quelqu’un en raison de son origine. » On sera magnanime en observant qu’il vaut mieux tard que jamais. Benalia-Brouch n’est pas pour autant guéri : il reste à droite, rejoignant Villepin, l’homme du bouclier fiscal et du CPE. C’est en tout cas une bien mauvaise publicité pour l’UMP que ce départ en fanfare. On voit finalement que même « Quand il y en a un » , ça ne va pas toujours. Mais quand il y en a deux ? Voici Maurad Goual, élu UMP des 9 et 10e arrondissements de Marseille. Turbulent : il s’est successivement attaqué, ces derniers mois, à Harry Roselmack, accusé de « stigmatiser les musulmans » dans un reportage dont plusieurs séquences sentent le bidonnage à plein nez, et au maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, interpellé pour avoir déclaré : « Nous nous réjouissons que les musulmans soient heureux du match, sauf que quand après ils déferlent à 15 000 ou à 20 000 sur la Canebière, il n’y a que le drapeau algérien et il n’y a pas le drapeau français, cela ne nous plaît pas. » * Mais voilà qu’il va aujourd’hui plus loin, en engageant une action en justice contre… un autre élu UMPiste ! Il s’agit en l’occurrence de Roland Chassain, maire des Saintes-Marie de la mer. En cause, un communiqué dans lequel ce dernier protestait : « Il y a quelques jours, Michel Vauzelle (président de la région Paca, NdA) appelait à un grand rassemblement au mémorial de Saliers en Camargue, pour dénoncer la politique du gouvernement à l’encontre de « ses frères gitans ». (…) « Frère des gitans », « président d’une grande région musulmane »… les propos de Michel Vauzelle démontrent au moins une chose : il n’est pas l’ami de la sécurité que l’on doit aux Français, sans distinction aucune. » Relisez posément cette superbe Phrase du jour : si l’on est « frère des gitans » et « président d’une grande région musulmane » , on n’est pas l’ami de la sécurité. Maurad Goual traduit : Chassain a « expliqué que les gitans et les musulmans sont responsables de l’insécurité dans la région. » Et du coup, il porte plainte pour incitation à la haine raciale, annonce La Provence. L’autre quotidien régional, La Marseillaise, met quant à lui en ligne l’interview en vidéo où Goual explique son geste : « j’ai saisi la justice pour qu’elle oriente aussi sa plainte vers l’UMP, parce qu’à un moment donné, il faudra que les responsables locaux s’affichent pour ou contre ces propos puisque, jusqu’à présent, on a eu plutôt droit à des silences. Et ces silences ont plutôt l’air complaisants, c’est ce qui est gênant. » C’est très bien, Maurad – et pas Mourad comme l’écrit Bakchich ! -, mais dîtes-nous : qu’est-ce que vous faites à l’UMP ? Vous n’aviez pas entendu Sarkozy dire, dès avril 2006, « Si certains n’aiment pas la France, qu’ils ne se gênent pas pour la quitter » , reprise d’un slogan d’extrême droite qui annonçait bien des choses ? Et cette deuxième déclaration du temps de la candidature, « qui ne voit qu’il y a un lien évident entre la politique d’immigration non maîtrisée depuis trente ou quarante ans et l’explosion sociale dans nos quartiers ? Ça crève les yeux qu’il y a une liaison entre les deux » , vous ne l’aviez pas entendue non plus ? Et celle-là, sur le droit opposable au logement : « Je ne souhaite pas non plus que tous les étrangers en situation régulière y aient droit » , application de la « préférence nationale » chère aux Le Pen, non plus ? Et la création d’un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale vous avait échappée aussi ? Vous êtes décidément bien distrait, l’ami ! « C’est très dur aujourd’hui de trouver des gens de confession musulmane à l’UMP car ils ont fui le parti depuis longtemps » , déclarez-vous. Là, nous avons envie de répondre : « tu m’étonnes ! » Et Benalia-Brouch qui s’aperçoit soudain qu’il « déteste cette politique qui consiste à monter les Français les uns contre les autres » , comme si ce n’était pas la tactique utilisée par Sarkozy depuis toujours ! Nous approuvons évidemment les prises de position d’Amine et Maurad, mais protester de la xénophobie qui règne à l’UMP, vu les éléments livrés plus haut dont le premier remonte à quatre ans, c’est comme soudainement découvrir que l’eau mouille ! En tout cas Hortefeux va être content : si ça continue, il n’y aura bientôt plus d’Arabes du tout à l’UMP. Il n’y aura donc plus de problème.

*La décence nous interdit de préciser à quel endroit nous proposons à Gaudin de placer son drapeau français.

Soutenez Plume de presse

L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *