Iran – Même pas le droit de développer le nucléaire civil ?

 

Le poker menteur de la soi-disant “communauté internationale” se poursuit avec le même entrain contre l’Iran. Hier, c’est la folle à lier, Hillary Clinton, secrétaire d’Etat américaine qui s’y colle avec une sortie menaçante, hypocrite et surtout mensongère. «Nous appelons l’Iran à cesser immédiatement l’enrichissement d’uranium et à respecter ses obligations internationales en matière de nucléaire» a-t-elle martelé. What else ?

C’est l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) qui a confirmé lundi que l’Iran avait commencé la production d’uranium enrichi à 20% sur son site de Fordo, situé à 150 km au sud-ouest de Téhéran, non loin de la ville religieuse de Qom. Il est enfoui sous une montagne et difficile à attaquer militairement. Ce qui prouve donc qu’elle contrôle bel et bien le nucléaire iranien. Mais, pourquoi certains médias précisent que ce site est inattaquable ? 

Ce que personne ne dit, c’est que la production d’uranium enrichi à 20% est à but civil essentiellement. Or, il faut que ledit uranium soit enrichi à 90% pour qu’il puisse servir à développer le bombe atomique. Alors que les sites de Natanz (8.000 centrifugeuses) et Fordo (3.000 centrifugeuses) capables aujourd’hui d’enrichir l’uranium sont sous le contrôle de l’AIEA, ce qui montre bien que l’Iran coopère avec l’instance onusienne, la sortie d’Hillary Clinton est une imposture.

Le véritable enjeu est d’affaiblir ce pays. Au niveau des sanctions qui se multiplient, c’est une autre tentative immorale avec en toile de fond, la recherche effrenée pour déstabiliser un pays souverain, en invitant la population à se soulever. Malheureusement, la doxa occidentale en prendra encore un coup. Quand on met essentiellement en avant la force, on oublie d’étudier l’ethnologie des sociétés, un paradigme qui parfois, par le cognitif, détermine l’esprit. L’Iranien est fier, intelligent  et par conséquent, il fera plutôt front contre l’Occident. 

Blaise Pascal disait, « Le moi est haïssable ». Mais, l’Occident ne respire que par le “moi…je”. Il n’a que des droits, mais pas de devoir. Il veut tout imposer, tout diligenter. Mais, pense-t-il que les autres l’observent sans rien dire ? Acceptent leur diktat perpétuel ? Que nenni. Et puis, le fait d’assassiner des scientifiques iraniens travaillant pour le nucléaire est-il moral ? Un d’eux, a encore été assassiné à Téhéran après un attentat très ciblé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *