Jessica Alba nue dans « Machete »

Jessica Alba nue dans « Machete »

ublié le 27 novembre 2010 parAllain Jules


Le réalisateur Robert Rodriguez qui va sortir « Machete » bientôt sur les écrans français (?), avec un casting haut en couleurs, fait déjà le buzz autour du film avec Jessica Alba, 29 ans, …nue. La belle plastique de la madone est mise en exergue. Un film dont la distribution respectable comprend entre autres, Robert de Niro, Don Johnson, Michelle Rodriguez ou encore Danny Trejo, e.

Produit par la 20th Century Fox, ce film d’action arrive à point nommé pour la belle métisse Jessica Alba, de mère française et de père d’origine mexicaine. Après s’être occupée de sa fille Honor Marie, elle est prête à de nouveaux défis. Elle est à l’affiche jusqu’en 2012 avec notamment d’autres productions à venir :



4

14 pensées sur “Jessica Alba nue dans « Machete »

  • avatar
    28 novembre 2010 à 6 06 41 114111
    Permalink

    Bien le relooking de SR !

    Je sens remonter mon désir d’avenir ! 😛

    Tk. (8)

    Répondre
  • avatar
    29 novembre 2010 à 9 09 18 111811
    Permalink

    J’aimerais bien savoir ce qu’elle mange pour déjeuner…
    « Votre appel est important pour nous… »
    Dans les B-17 de la dernière guerre, on avait un mitrailleur de queue…
    null

    Répondre
  • avatar
    1 décembre 2010 à 9 09 20 122012
    Permalink

    Comment laver et presser les billets de banque
    http://philateliedz.forumactif.com/numismatique-f13/comment-laver-et-presser-les-billets-de-banque-t1287.htm

    La « machine à laver » les billets

    Au début du 20e siècle, le département américain du Trésor a inventé une machine à laver les billets de banque, les nettoyer et les sécher, plus de 35.000 billets par jour.
    en 1909, des fonctionnaires américains se sont aperçus que près d’un tiers des exemplaires retirés de la circulation n’étaient pas abîmés mais « juste » sales. Pour faire des économies, ils décidèrent de les nettoyer et de les remettre en circulation. En 1912, une machine à lessiver les billets faite sur mesure et actionnée par deux personnes (ci-contre) fut mise au point. Elle était capable de traiter cinq mille billets à l’heure, et trois machines furent mises en service.
    Mais cette invention fut rendue caduque par les changements survenus dans le mode de fabrication des billets du fait de la pénurie de lin pendant la Première Guerre mondiale. On commença à imprimer les billets américains sur du papier à base de fibres de coton et non de lin. Comme le lessivage altérait l’aspect et le toucher de ces nouveaux billets, la remise en circulation de billets «lessivés» cessa en 1918.

    ==========================

    Dans les autres nouvelles, à la météo, nuageux demain et frais, 2°.

    ===================

    Les sandwichs, c’est nutritif…

    Répondre
    • avatar
      1 décembre 2010 à 9 09 45 124512
      Permalink

      Dommage qu’elle n’existe plus… Aujourd’hui, tout roule à l’argent sale. Mais les bâtisses sont belles… Un peu comme la FED.
      Les toilettes de Bernanke:

      Répondre
      • avatar
        1 décembre 2010 à 10 10 00 120012
        Permalink

        On en aurait de l’argent sale à nettoyer! Surement que Charest, le secteur de la construction et la mafia en aurait grand besoin!

        Moi, je prendrais bien l’imprimeuse de billet. $600 milliards, c’est beaucoup d’argent!

        (H)

        Répondre
  • avatar
    1 décembre 2010 à 9 09 44 124412
    Permalink

    @ François Marginean

    Je saisis l’ironie… mais la réalité sur Sol III, Terra ou Gaïa pour les intimes, c’est que, pour UNE personne qui s’interesse à la fin du monde ou à la façon dont ce monde continuera, il y en a DIX qui s’intéressent à la façon dont ils rendront agréable ce jourd’hui … dont la plupart savent qu’ils n’y arriveront pas…

    Une image plaisante leur vaut mille maux -dont leur vie est déjà pleine – et c’est pourquoi tellement plus de gens sur ce site (comme ailleurs) viennent voir Jessica plutôt que Martine Aubry ou Pauline Marois.

    Un journal-citoyen doit accueilllr cette réalité. Car le premier péril pour la personne qui veut changer le monde, ce ne sont pas les 10 qui s’intéressent à Jessica, ce sont les 100 qui ne s’intéressent à rien.

    Pierre JC

    PS: Je vous invite à mettre copie de votre commentaire dans la Foire aux Idées: il ouvre un débat important, voire vital pour le journalisme citoyen.

    Répondre
    • avatar
      1 décembre 2010 à 14 02 14 121412
      Permalink

      Une petite étude serait bienvenue.

      Combien de personnes savent lire ?
      Combien lisent et comprennent autre chose que des recettes?

      Combien lisent le journal?
      Combien des livres?

      Combien lisent sur internet?
      Combien des journaux du WEB?
      Combien des journaux alternatifs?
      Combien osent répondre?

      Combien ont essayé d’apporter leur opinion et se sont fait ramassé par un Troll pédant et fendant de la cie Sion?

      Pour ce qui est d’attirer un lecteur avec un article people je n’y croit absolument pas. Je vais surement en rire de par les remarques subtiles de certains camarades. (H)

      DG

      p.s. à la longue certains Auteurs deviennent nos amis, à leur insu.

      Répondre
  • avatar
    1 décembre 2010 à 9 09 57 125712
    Permalink

    Pierre,

    J’ai décidé de prendre ça avec un grain de sel. Mieux vaut en rire que de se fâcher. Il faut vivre avec humour, sinon on va mourir triste.

    Jessica, elle est jolie. Si elle vient qu’à passer au Québec, passez-lui mon numéro, j’aimerais bien la guider dans le Vieux-Montréal et aller prendre un verre de vin. On pourrait parler d’argent sale et de météo… (D)

    Amicalement,

    François M. 😉

    Répondre
  • avatar
    1 décembre 2010 à 13 01 34 123412
    Permalink

    et c’est pourquoi tellement plus de gens sur ce site (comme ailleurs) viennent voir Jessica plutôt que Martine Aubry ou Pauline Marois.

    Pierre, ça prendrait une rubrique Poupounes..j’ai pleins d’images de filles toutes nues..on pourrait faire la Miss Cent Papiers à chaque deux jours pendant 10 ans, j’ai assez de stock pour ça….

    Car le premier péril pour la personne qui veut changer le monde, ce ne sont pas les 10 qui s’intéressent à Jessica, ce sont les 100 qui ne s’intéressent à rien.
    Ce ne sont pas les mêmes, t’es sûr ??

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *