John Galliano n’est pas raciste, je l’jure !

Le dernier fashion week de la maison Dior a vu un défilé couru par tous les people de France et de Navarre et au-delà. De Kate Moss, Roxane Mesquina, Rachel Bilson, Mylène Jampanoï, Carine Roitfeld, Lou Doillon,  en passant par Alain Afflelou, c’est tout le monde qui découvrait les créations de génie du natif de Gilbraltar, soupçonné aujourd’hui de …racisme. Alors, Dior (LVMH) va-t-il vraiment lâcher sa poule aux oeufs d’or ? C’est moins sûr.

C’est vrai que certains négrophobes s’habillent en veste noire, chaussent des pompes noires, arborent des cravates noires. Diantre ! Alors, faut-il leur interdire d’évoquer un petit chouia noir sur eux ? Je sais, c »est un tantinet provocateur. De même, les anti-blancs ne devraient-ils plus porter des chemises blanches, des dessous blancs et que sais-je encore ? Enfin, posez la question au FN, eux, ils pourront vous donner la réponse, ou à Eric Zemmour, chantre de la liberté d’expression à géométrie variable…ou, encore, à Brice Hortefeux, le futur ministre de la ….Défense. Va-t-il virer tous les arabes de l’armée de terre qui pillulent en Afghanistan puisque, quand il y’en a un, ça va….

John Galliano est la poule aux oeufs d’or de la multinationale LVMH. En dix ans le chiffre de la marque aura plus que triplé, pour atteindre un résultat net de 3,27 milliards d’euros en 2010 (soit une hausse de 72%). Le nombre de boutique sera passé de 16 à plus de 160, aujourd’hui. Les propos antisémites qui lui sont attribués seraient des faux grossiers. Un posteur, Dominique, précisait, ce matin, qu’il s’agit d’une mauvaise interprétation: « Pour les anglophones que vous ne semblez pas être, il aurait dit « dirty Jew » (nom commun) et non « dirty Jewish » (adjectif). » écrit-il.

Certains en revanche disent qu’il a insulté un asiatique et, puisque Dior fait un véritable carton là-bas, il paye donc ce fait. D’un aute côté, il semble payer l’affaire Jean-Paul Guerlain, toujours pas réglée puisque j’assiste chez LVMH, à des réunions. J’ai plutôt l’impression qu’on se fait bananer depuis des mois. Je vous ferai un compte rendu après notre future rencontre au courant de mars.

Comment penser un seul instant que le créateur de ce sac rasta (photo), qui arbore à la photo en UNE lui-même un look rasta, aussi, qui utilise des mannequins de toutes les origines, serait raciste ? C’est un mensonge. Non, la crainte de Dior est simplement du côté financier. L’antisémitisme n’est qu’un prétexte car, le directeur artistique de la maison Dior a démenti et déposer une plainte.Que valent nos vies face à leurs profits ? Quant à l’affaire Guerlain, semble-t-il, visiblement, les noirs ne comptent que pour des prunes. Fichtre.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *