La bouée de sauvetage


L’univers politique québécois s’annonce plein de rebondissements cet été. En attendant que la session d’automne commence à l’Assemblée Nationale, nous assistons depuis une semaine à la désintégration du PQ. Pendant 40 ans la seule alternative au Parti Libéral, le PQ est en train de naviguer une des pires crises de son histoire pourtant tumultueuse après la désertion de 5 membres de son caucus. Pauline Marois, qui a pourtant reçu une vote de confiance retentissant de la part de ses militants à son récent congrès, a fort à faire pour maintenir l’ordre dans les rangs de son parti. Plusieurs exigent sa démission. La barque semble sur le point de chavirer.

Le mécontentement semble palpable, même pour un observateur extérieur. Si le projet de loi 204 a été l’évènement déclencheur, la grogne s’est maintenant étendue à d’autres aspects du leadership de Pauline Marois. On lui reproche maintenant de ne pas faire assez pour promouvoir la souveraineté dans un avenir prochain. Pourtant, l’idée d’un autre référendum ne soulève la passion que des souverainistes purs et durs. Le reste des québécois en ont plutôt marre d’en entendre parler. Pauline Marois est coincée entre deux feux. L’option souverainiste est au point mort depuis le référendum de 1995 et elle est à son plus bas après le spectaculaire naufrage du Bloc Québecois qui n’a laissé que quatre survivants. Sans cette option, le PQ sera toujours en crise existentielle. La souveraineté a toujours été sa raison d’être. Sans elle, le PQ n’a plus de raison d’être. Il est sans gouvernail et sans voiles.

On veut enlever à Marois ses galons de capitaine, mais qui pourrait prendre sa place? Curzi? Non. Avec sa désertion trop fraîche, il est peu probable, même avec Marois par-dessus bord, qu’on lui pardonne si aisément. Qui donc pourrait sauver le PQ du naufrage et l’empêcher de rejoindre le BQ dans les abysses? Le seul que je vois qui serait capable, du moins pour un certain temps de garder la barque à flot. Legault. On ne cesse de faire des rumeurs d’une fusion Legault-ADQ, mais en réalité, une crise de leadership au PQ pourrait être la porte parfaite pour un retour de l’enfant prodige. Legault est une ex-péquiste. Il fait partie de la famille, même s’il l’avait laissé derrière. Avec le PQ et le PLQ en désarroi et la cible du cynisme populaire, Legault est revenu sur la scène comme un sauveur. Sans même avoir un parti ou un programme digne de ce nom, on est déjà prêt à lui donner les clefs du parlement. Mais fonder un nouveau parti, c’est du travail. Bâtir une base de militants, recruter des candidats, trouver des organisateurs et des bénévoles en vue d’une campagne électorale dans moins de deux ans et peut-être même plus rapidement qu’on le pense, si Jean Charest décidait de profiter de la confusion générale pour déclencher des élections anticipées. Mettre sur pied un nouveau parti qui puisse aspirer au pouvoir dans de si courts délais serait une tâche impossible. Mais en capitalisant sur sa popularité actuelle, il serait bien plus facile de tout simplement prendre la tête du PQ, où il serait sans doute accueilli en sauveur, comme l’a été Mme Marois d’ailleurs. Cela garantirait presque à Legault d’être le prochain Premier Ministre. Je ne serais absolument pas surpris d’un tel dénouement.

Nous verrons bientôt si j’ai raison… Sur ce, Bonne St-Jean à tous!

21 pensées sur “La bouée de sauvetage

  • avatar
    24 juin 2011 à 10 10 02 06026
    Permalink

    J’espère que vous avez tort! Je voudrais voir le PQ enterré avec le BQ dans la même fosse commune et qu’on oublie définitivement la séparation du Québec qui a reçu son coup de grâce avec la mort de René Lévesque. Dès la première heure, j’ai participé à ce «beau» rêve qui à toutes fins pratiques est «passé». Mercredi soit à l’émission «24h en 6 mi», j’aurais souhaîté donner la réplique à Gilles Duceppe lorsqu’il affirmait que si nous ne bougeons pas, d’ici 15 ans nous serons assimilés. Ma réponse à ce constat est la suivante: Cher Monsieur Duceppe, uni ou séparé dans 15 ans nous serons assimilés de toutes manières et dans 30-40 ans, la race «Canadienne française» aura été noyée dans l’immigration. La seule manière de protèger une race, Monsieur Duceppe, c’est dans le lit à faire des bébés!!! Il me semble que ce n’est pas si difficile à comprendre, juste jeter un regard sur les peuples qui se multiplient. Pour parapher René Lévesque, «ce n’est pas sorcier». Céline Lagacé

    Répondre
  • avatar
    24 juin 2011 à 10 10 12 06126
    Permalink

    J’espère que vous avez tort! Je voudrais voir le PQ enterré avec le BQ dans la même fosse commune et qu’on oublie définitivement la séparation du Québec qui a reçu son coup de grâce avec la mort de René Lévesque. Dès la première heure, j’ai participé à ce «beau» rêve qui à toutes fins pratiques est «passé». Mercredi soit à l’émission «24h en 6 mi», j’aurais souhaîté donner la réplique à Gilles Duceppe lorsqu’il affirmait que si nous ne bougeons pas, d’ici 15 ans nous serons assimilés. Ma réponse à ce constat est la suivante: Cher Monsieur Duceppe, uni ou séparé dans 15 ans nous serons assimilés de toutes manières et dans 30-40 ans, la race «Canadienne française» aura été noyée dans l’immigration. La seule manière de protèger une race, Monsieur Duceppe, c’est dans le lit à faire des bébés!!! Il me semble que ce n’est pas si difficile à comprendre, juste jeter un regard sur les peuples qui se multiplient. Pour parapher René Lévesque, «ce n’est pas sorcier». Céline Lagacé

    Répondre
  • avatar
    24 juin 2011 à 12 12 58 06586
    Permalink

    Il y 2 aspects fondamentaux qui séparent Legault du PQ: l’idée d,une accession la plus rapide possible à lIndépendance et le choix d’un modèle de gouvernance social-démocrate de type « gouvernemaman ». Donc aucune chance que Legault prenne le pari de choisir un véhicule ingouvernable et ne correspondant pas à ses idées de base.. Quant au commentaire de madame Lagacé sur l’absence de risque d’assimilation, je ne peux être que profondément en désaccord et je crois que cette question devrait être au centre de l’action de tous les partis politiques, fédéralistes ou non.

    Répondre
  • avatar
    24 juin 2011 à 13 01 21 06216
    Permalink

    Au moment de la démission de Legault, j’avais annoncé sa rentrée triomphale, avec pratiquement le choix de reprendre le PQ, de se faire inviter au PLQ ou de lancer un tiers parti positionné – comme l’ADQ de Dumont – au centre droit où se situent idéologiquement la majorité des Québécois.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/06/25/266-2/

    Je crois comme vous que la reprise du PQ est la voix la plus facile, mais le départ des Curzi et autres coïncidant avec l’arrivée prévisible de Duceppe dans l’arène provinciale augure d’une scission plus large et d’une fusion des indépendantistes purs et durs avec QS. Le nom « PQ » sera-t-il encore vendeur ? Legault voudra-t-il s’embarrasser du concept de l’indépendance alors qu’il ne pourra en garder que les tièdes ?

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2010/03/15/on-se-fait-une-raison/

    La spectaculaire montée du NPD a montré qu’on peut maintenant s’approprier en deux semaines la majorité des électeurs… Je tend donc a penser que Legault prendra un autre véhicule…. et que le PQ sera enterré.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/05/09/8225/

    Répondre
    • avatar
      24 juin 2011 à 14 02 15 06156
      Permalink

      PJCA,

      Vous êtes toujours aussi perspicace. J’aimerais savoir quelque chose car je ne suis pas de très près la politique provinciale.

      Qui est derrière Legault? C’est généralement Power qui fait et démonte les politiciens au Québec. Je vois qu’il est couvert dans les médias depuis le début comme si son projet était sérieux, alors qu’il aurait pu facilement être ridiculisé par La Paresse et R-C. Donc qui est ce Legault et a-t-il un lien avec Power?

      Répondre
      • avatar
        24 juin 2011 à 15 03 56 06566
        Permalink

        Avant de voter pour Legault ou tout autre vieux de vielle de la politique, je conseille à tous de regarder les performances des « ti-jeunes » Québécois qui ont été élu comme députés à Ottawa.

        Cela fait exactement 9 heures que j’entend parler français au parlement d’Ottawa. Les jeunes lisent ce qu’ils ont a dire et ensuite lOpposition leur pose des question. Je vous assure que l’opposition va être obligé de faire attention aux questions qu’ils posent. Les répliques sont extrêmement solides, claires et précises. Ces jeunes-là font de l’excellent travail

        Je propose qu’aux prochaines électiobns, on vote seulement pour des nouiveaux âgés de 18 à 35 ans.

        Alors, ça va brasser au Québec.

        Charest, Marois et Legault sont tous « passé date ».

        Amicalement

        Elie l’Artiste

        Répondre
      • avatar
        25 juin 2011 à 7 07 55 06556
        Permalink

        Voilà! Entièrement d’accord! Les médias l’ont amené là où il est! Il faut être sacrément dupe pour nier cette évidence!

        Quant à savoir s’ils sont passés date, ce ne sont pas eux qui le sont, mais leur idéologie! Le capitalisme!

        Et je me refuse de croire comme monsieur Allard, que le peuple soit de centre-droit, de gauche ou de droite. Le peuple est du bord que le média lui demande d’être, avant tout et il ne défend pas nécessairement ses propres intérêts.

        L’aliénation est d’une évidence patente ici comme ailleurs où les médias intoxiquent leur auditoire.

        Quand vous posez des questions bien simples aux Québécois, vous avez des réponses aussi simples, mais pourvues de leurs réelles valeurs.

        Quand vous leur demandez: Voulez-vous un système de santé universel qui fonctionne ou la privatisation de la santé, ils répondent clairement qu’ils veulent un système de santé qui fonctionne, sans là donc, s’en tenir aux avantages ou aux désavantages apportés par l’un ou l’autre des modèles.

        Chose certaine! Ils veulent être soignés correctement dans des délais corrects! Ils ne s’attardent pas aux faits des coûts, de la productivité, etc.., ils se fient aux médias pour ces détails, mais malheureusement, nous l’avons vu en 2006-2007, les médias ne font pas le travail impartialement. En 206-2007, avant la campagne électorale qui allait payer énormément les adéquistes, il y eut une forte propagande pro-privé en santé et en bout de ligne, les téléspectateurs répétaient mot pour mot ce que disaient les médias!

        D’ailleurs, fin de semaine dernière, j’arrive chez mon ami d’enfance, nous parlons vaguement d’Amir et de suite, il me dit qu’il le fatigue, qu’il tire trop partout, et en passant, que les syndicats tiennent les gens en otage et qu’il est pour la loi spéciale des conservateurs. Or, il n’a répété que les dires des médias et lorsque je lui posai la question à savoir pourquoi ces positions réactionnaires? Il me répondit, haussant les épaules, qu’il ne savait pas trop pourquoi, mais que c’était son impression…

        Réveillez-vous camarades! Les médias sont les porte-voix de la minorité parasitaire bourgeoise! Rien d’autre!

        Il faut donc faire comme eux! Il faut se donner un média d’extrême gauche, un relais où 24h/24h, 7 jours sur 7, la gauche démentira la propagande ennemie et proposera ses idées, avec ses brochettes de spécialistes d’extrême gauche.

        Il faut se donner les moyens de nos ambitions.

        Répondre
      • avatar
        25 juin 2011 à 8 08 01 06016
        Permalink

        @ Aimé Laliberté

        La procédure normale est que celui qui montre des ambitions politiques et semble au moins un peu sérieux est invité a préciser ses opinions et intention, généralement par un bureau de consultants de prestige.

        Ses énoncés sont examinés et évalués. Si ce qu’il dit a l’heur de plaire, il est soutenu. Plus… ou moins. Au cas contraire, il est ignoré, ce qui généralement suffit à le mettre hors-jeu. S’il survit et persiste, il sera attaqué et détruit.

        PJCA

        Répondre
  • avatar
    24 juin 2011 à 18 06 17 06176
    Permalink

    Madame Céline Lagacé , si j’avais le choix entre Madame Marois et Legault pour diriger le québec vers l’indépendance , je choisirais sans hésiter Monsieur Gilles Duceppe et ceux qui était avec lui à Ottawa.

    Madame Lagacé , protéger une race dans le lit , allo…….. plus le 24 juin 2011 , car les Québécoises , sont attachés , ou ont eu la clamadia , ou trop vielle ça ne colle pas et ça coûte une fortune pour les mettre gestantes( je parle des Québécoises) , ça coûte une fortune pour le suivi , rendu à accoucher 35 à 50 % césarienne. === Est-ce qu’il en est de même pour les  »FEMMES » des autres Nations ?
    Jean-Marie De Serre.

    m

    elle reviennent du travail , les petits sont tannants , vite du ritalin etc.etc,etc.

    Vous avez raison Madame Lagacé ,

    Répondre
  • avatar
    24 juin 2011 à 18 06 22 06226
    Permalink

    Vous avez raison Madame Lagagacé , mais seulement quand vous dites : ce n’est pas sorcier.
    Jean-Marie De Serre.

    elle reviennent du travail , les petits sont tannants , vite du ritalin etc.etc,etc.

    Vous avez raison Madame Lagacé ,

    Répondre
  • avatar
    25 juin 2011 à 7 07 42 06426
    Permalink

    «Pourtant, l’idée d’un autre référendum ne soulève la passion que des souverainistes purs et durs.»

    Je pense qu’il s’agit de conjoncture. Parlons-en, développons une constitution, et voyons ensuite si ça lève. Pas la peine de faire comme si tout le monde s’en fichait, parce que ce tout le monde est occupé à vaquer à des occupations de pacotille et à faire cuire des bons steaks sur le BBQ…

    Un référendum, oui, mais pour donner quoi au Québec? Un projet de société avance Québec-solidaire, un pays doté d’une constitution révolutionnaire renchérissent les militants socialistes du parti.

    Au PQ, pourquoi veut-on faire l’indépendance, si ce n’est que pour donner une teinte nationaliste à cette conciliation de classes que sera toujours, le Québec capitaliste indépendant?

    Pas de projet, pas de soutien.

    «Le reste des québécois en ont plutôt marre d’en entendre parler.»

    Je n’ai pas vu de sondage allant en ce sens, mais que des sondages démontrant une diminution de l’appui. En 1995 aussi, l’appui dans les sondages, était au plus bas. Pourtant, les résultats étaient meilleurs que sous Lévesque.

    Les Québécois ne se sont pas fait demander s’ils en avaient marre, ils n’ont donc pas pu répondre à cette question dont vous répondez à leur place. Offrez-leur autre chose qu’une étiquette de «pays», nous verrons.

    «Legault. On ne cesse de faire des rumeurs d’une fusion Legault-ADQ, mais en réalité, une crise de leadership au PQ pourrait être la porte parfaite pour un retour de l’enfant prodige.»

    L’enfant prodige… Il n’a rien à proposer, jusqu’ici, l’enfant prodige. Sauf peut-être l’asservissement des Québécoises et des Québécois au diktat et aux dogmes du capitalisme. Il est à veille de nous pointer la prostitution juvénile dans les pays du tiers-monde et le retour à l’esclavage chez certains autres pour nous convaincre de la nécessité de diminuer les conditions de vie, au nom de la compétitivité.

    Legault n’est pas un sauveur, c’est un autre capitaliste, parmi tant d’autres. Pas de programme, pas de projet de société, que de l’asservissement, que de l’aplatventrisme. Il dit, comme d’autres, que nous coûtons cher au «pauvre système capitaliste».

    Sirois et lui peuvent bien aller se faire voir ailleurs, je ne suis pas certain que la vague de sympathie persistera à la vue de son réel programme, qui sera clairement teinté d’un parti pris pour le patronat et la minorité parasitaire bourgeoise!

    «Sans même avoir un parti ou un programme digne de ce nom, on est déjà prêt à lui donner les clefs du parlement.»

    Ça, ce sont les dires des médias, qui le vantent ici et là, partout sur la place publique. Il y en a des alternatives économiques, dont ne parlent pas les médias. Québec-solidaire chiffre son programme, a un programme, et propose des changements majeurs. Nul n’en parle, parce que Q-s désorganise l’ordre établi du diktat de la bourgeoisie au Québec. Il n’est donc pas question de mentionner cette alternative, plutôt revenir au «duplessisme» avec Legault!

    S’il n’y avait pas de médias conciliants du capitalisme, il n’y aurait qu’un Legault pratiquement inconnu, avec autant de charisme qu’une patte de chaise.

    François Legault n’a pas le vent dans les voiles, il a les médias dans son camp! Faites un point de presse (100$), et voyez qui se pointera devant vos élucubrations. Quand Q-s fait un point de presse, il est boudé, à la faveur de ce paresseux intellectuel, François Legault.

    Pour avoir le soutien des médias, il faut être dans le bon camp, dans celui du patronat et de la minorité parasitaire bourgeoise!

    D’ailleurs, un peu comme pour Chavez au Venezuela qui doit jongler avec 97% des médias contre lui, Amir Khadir ne l’a pas facile. Martineau le ne lâche pas et fait au moins un article par semaine sur lui, populiste certes. Diffamation. Propos mis en bouche. Propagande anti-communiste primaire, machinations de complots…, Éric Duhaime est même allé jusqu’à dire qu’Amir Khadir avait un agenda caché, islamiste…

    On voit comment travaillent les capitalistes. C’en est pathétique! Éric Duhaime d’ailleurs, s’était pris les doigts dans la porte, qui avait réellement un agenda caché, puisqu’il travaillait alors pour la CIA, lorsqu’il portait ces commentaires sur son opposant!

    Alors je le répète, qui ça, ON? Qui est prêt à lui donner les clefs du parlement? Les médias capitalistes! Les capitalistes! Personne d’autre! Les autres, c’est qu’ils répètent ce que disent les médias, comme ils répétaient leur appui à l’ADQ, lorsque les médias les invitaient à le faire en 2007!

    Et je le répète à mes camarades Oscar et Robert, oui, le peuple est malléable, et Legault en est une preuve irréfutable. Les appuis qu’il a viennent tout droit d’un conditionnement médiatique. Avant cela, les gens disaient de lui qu’il était endormant et vétuste. Tout à coup, Legault sort d’une boîte à surprise, avec des solutions aussi grotesques que le système économique capitaliste lui-même.

    Legault, c’est l’ennemi des travailleurs et l’ami des patrons.

    Quant à savoir s’il fera le PM dans un PQ ruiné, je ne sais pas. Peut-être, mais je voyais plus Duceppe comme ce «sauveur». Populiste à souhait, beaucoup plus de charisme que Legault, je crois qu’il entrerait aisément à la chefferie de ce parti capitaliste.

    Répondre
  • avatar
    25 juin 2011 à 8 08 14 06146
    Permalink

    @SV

    Le Québécois type pense à droite; croyez vous que ce sont les médias qui ont fait Duplessis et Caouette ? C’était le bouche a oreille du clergé et le système d’éducation. Bien sûr, on pourrait convaincre le Québécois type de penser a gauche si on avait le contrôle des médias… mais ci implique d’avoir le pouvoir et est donc une cercle parfaitement vicieux.

    Pour l’instant, un Québec en régime « démocratique » votera » a droite. Préférablement un programme de droite qui se dira à gauche, mais cela est un autre débat…. si vous voulez un régime vraiment de gauche, faites une révolution.

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      26 juin 2011 à 9 09 06 06066
      Permalink

      Je sais la révolution nécessaire, indispensable plutôt, pour des changements qualitatifs. Mais à savoir si le peuple québécois peut voter à «gauche» (genre Québec-solidaire), je crois qu’il en est parfaitement capable et que la nature humaine que vous lui imposez, n’est que le fruit de conditionnements de droite, installés depuis déjà plusieurs décennies au Québec.

      Mais demandez à quelconque travailleur, de quelque nation qu’il soit, s’il veut un systèm3e de santé accessible à toutes et tous, vous serez certainement surpris (vous ne devriez pas l’être, vous qui avez écrit sur le sujet en rapport avec le récent vote du NPD…) de constater que l’électorat sera de gauche.

      Si vous demandez aux Québécoises et Québécois s’ils veulent que le fric se concentre au sein de la minorité qui possède les moyens de production (en abrégé et par des termes vulgarisés…), vous constaterez que les Québécois sont pour une meilleure répartition de la richesse, mais qu’ils ne sont également pas nécessairement du fait que la richesse se concentrera toujours, dans le système capitaliste, chez la minorité qui possède ces moyens de production.

      Bref, les Humains ne sont pas à gauche ou à droite, ils sont pour ce qu’ils connaissent de moins pire! Tout simplement!

      Quant aux Caouette et Duplessis, ils avaient précisément ce soutient médiatique de l’époque. Vous me donnez raison ici. L’Église était de leur côté, etc.. La propagande allait dans le bon sens.

      Demain, faites un canal 24h/24h où les spécialistes «bitchent» les «Boss» toute la journée et où les travailleurs sont mis en valeur, vous aurez des surprises aux élections suivant cette nouvelle propagande, d’un autre camp, celui des prolétaires. Laissez-nous la chance de propager la bonne nouvelle, à savoir l’émancipation des travailleurs, et vous serez surpris de constater que l’armée nécessaire pour faire la révolution, naîtra.

      Quand, lorsque vous regardez la télévision québécoise, voyez-vous des acteurs de l’extrême gauche? Les Québécois sont persuadés que Staline était communiste et que Mao était le plus moderne de ces deux cinglés, dictateurs sur leur prolétariat, rappelons-le.

      Vous syntonisez RDI et les seuls spécialistes que vous voyez sont les mercenaires de l’Institut Économique de Montréal, de Fraser, de Cyrano, etc.. Vous allez aux canaux de Péladeau, c’est pire encore!

      Elle est où, la propagande de gauche, monsieur Allard, au Québec? À l’abri de l’oeil des travailleurs! Dans les Cégeps, peut-être, mais rarement plus près des comités de travailleurs, ou même, des travailleurs non-syndiqués!

      Où je travaille, personne ne connait les classes. Ils ne se sentent pas exploités, même s’ils le sont visiblement. Mais ils n’ont pas non plus, de canal de TV pour se poser ces questions…

      Monsieur Allard, faites la part des choses. La «gauche» n’existe pas parce que la droite la refuse. On nous barre la route. On nous fait paraître débiles…, à la Chambre des Communes, c’est une insulte que de se faire traiter de socialiste.

      Répondre
  • avatar
    25 juin 2011 à 14 02 10 06106
    Permalink

    Monsieur Phillippe David , votre commentaire est en Anglais , désolé , résumez-moi en Français pour que mes amis comprennent , eux aussi.

    Sorry men , but Madame Lagacé , n’a pas raison car des importés , il y en a trop qui servent d’esclave.

    En plus , vu que Ti-Ben ne veut pas qu’ils se mettent des capotes , on est obligé de travailler comme des forcenés , pour les nourrir dans les camps. === C’est s^r qeu ce n’est pa spire que les B.S. du Québec qui sont capables de travailler , mais au moins si on avait seulement que ceux qui ont vraiment besoin du B.S. à faire vivre.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
    • avatar
      27 juin 2011 à 14 02 01 06016
      Permalink

      @ Jean-Marie De Serre

      Des fois c’est commode de savoir l’anglais, ça permet de voir plus loin que son patelin, pour ne pas dire le bout de son nez.

      La vidéo explique le problème que pose la faible natalité dans les pays occidentaux avec l’immigration musulmane. Quand le taux de fertilité minimum pour maintenir une culture est de 2.11 et que notre propre taux de fertilité est 1.6 et que celui des immigrants musulmans dépasse 4, pas besoin d’être un grand clerc pour prédire que les jours de la culture québécoise telle que nous la connaissons son comptés, peu importe les lois que nous passons maintenant dans l’espoir futile de la préserver. Notre culture est vouée à l’oblivion dans moins de 50 ans et la seule façon de l’éviter est de faire des bébés. Beaucoup de bébés.

      Répondre
  • avatar
    26 juin 2011 à 9 09 10 06106
    Permalink

    http://www.centpapiers.com/nouveau-chef-au-pq/74465

    Quant à moi, je pense qu’on prépare le terrain au populiste en chef du BQ. Je pense que c’est Duceppe qui prendra le manche, pas Legault. D’ailleurs, Legault s’est écarté des fanatiques nationalistes en mettant de côté l’indépendance pour quelques années.

    Si Marois se fait tasser parce qu’elle ne brandit pas assez la souveraineté, je ne vois pas pourquoi les péquistes la remplaceraient par un des pires en a matière.

    Et qu’importe, ce parti demeure un parti capitaliste. Il demeure pour l’exploitation des uns par les autres et ne se distingue en rien des autres, sauf par son nationalisme crasse.

    Répondre
  • avatar
    26 juin 2011 à 11 11 48 06486
    Permalink

    @ SV

    Je vous donne souvent raison, parce que nous sommes souvent du même avis. C’est sur ce qui est possible et sur la façon de l’atteindre que nous divergeons. Souvent, vous ne semblez pas voir que pour atteindre toute fin il faut y mettre des moyens réalistes.

    Vous faites une image d’Épinal du communisme, en dénonçant ce qui peut le rendre possible. AVANT une « dictature du prolétariat » – dont ceux qui en parlent sont bien rêveurs dans leur façon d’en décrire le fonctionnement – il faut une dictature. Point. Barre.

    Staline n’était pas le communisme comme vous l’entendez, mais c’est ce communisme-là qui a bâti l’URSS, qui a gagné la guerre et envoyé le premier un homme dans l’espace. Si vous aviez eu Leon Blum à la place de Staline, la Wermacht serait entré à Moscou à la vitesse maximale de ses chars – comme elle l’an fait des Ardennes à Paris, sans être même retardée – et la Russie se serait rendue comme la France s’est rendue.

    Si Mao avait été un communiste a votre goût, l’arriere-petit fils de Chang-kai-chek présiderait aujourd’hui une Conféderation Chinoise dont chaque État autonome aurait son résident japonais, français, anglais, américain ou pourquoi pas canadien… Et on aurait plein de main-d’oeuvre bon marché en Californie et à Vancouver

    C’est pour ça que je ne vous donne pas toujours raison. « non seulement la démocratie n’existe pas, mais, dans le sens racoleur qu’on a donné au terme “démocratie”, celle-ci est rigoureusement impossible. »

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/02/07/la-crise-de-la-politique…-en-1-000-mots/

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2011 à 5 05 52 06526
    Permalink

    Oui, monsieur Allard, il est vrai que sans certains passages non désirés dans le «programme», il serait impossible de mettre en place le socialisme, voire le communisme.

    Mais d’autre part, bien avant la guerre, Staline ne faisait rien de plus en faveur du socialisme. Après la guerre, pire encore.

    Quant à Mao, c’est le même principe, il a animé la foule, certes, ils ont écrasé les nationalistes, certes, mais il n’en est résulté aucun socialisme, encore moins de communisme.

    Ce sont aussi des faits.

    Pour ce qui est du voyage dans le «Cosmos», et des autres trouvailles (laser), je n’y vois que du génie humain mis en commun. C’en est de même avec le capitalisme, qui permet grâce aux capitaux détenus par certains, de concentrer les cerveaux et les moyens de production, ainsi que le jus de bras. Les trouvailles et les dépassements de soi sont également relatifs à leurs conditionnements. Ce n’est pas le socialisme ou le communisme qui a mis un homme dans l’espace. Ce sont les efforts collectifs en ce sens.

    Sinon, on pourrait dire qu’Adolf et le nazisme ont créé les avions à réaction…, et bien d’autres produits tout aussi constructifs encore, dont certains gaz!

    Je veux bien, moi, avouer qu’il faille casser des œufs pour faire une omelette, je ne défendrai néanmoins pas les actions de ces individus en les caractérisant de «socialistes» ou «communistes», il n’en était rien.

    Ce que je prône, ce n’est certainement pas ce qui sera. Nous nous ajusterons. Mais je répliquerai en vous rapportant les propos d’un certain Che. «Soyons réalistes, exigeons l’impossible.»

    Je ne vois pas pourquoi je laisserais une place à l’exploitation des uns par les autres, après la chute de ce système ci.

    Sylvain Guillemette

    M’en vais travailler… Je reviendrai ce soir, sans doute.

    Répondre
  • avatar
    27 juin 2011 à 15 03 35 06356
    Permalink

    Monsieur Phillippe David , les bébés fait au Québec par des Québécoises , gelées , ça va plus . Êtes-vous sur le terrain ? Moi j’y suis et c’est triste à mourrir.

    Si le Québec vient qu’à être assimilé , faut que cela soit par les Musulmans , car on a droit à 3 femmes et que j’ai du retard ou par les Chinois car s’ils se reprennent en main bientôt ce sont des gens biens et encore mieux que toutes les autres civilisations, === Il y a aussi l’Inde , mais c’est la banlieu des Chinois. === C’est un peu comme TingWick et le États-Unis……..

    Répondre
  • avatar
    29 juin 2011 à 11 11 55 06556
    Permalink

    J’ai suivi ce déroulement pendant plus de 3 heures en visionnant le débat à l’Assemblée Nationale sur France 3.

    Un tourbillon comme un « essaim » d’abeilles se mit à tourbilloner lorsque le 1er Ministre et le Président de l’Assemblée se léve comme un seul homme, pour applaudir à faire naitre des larmes d’espoirs pour tous les autres.

    Il faut à présent comprendre que si nous avons pu parler de ces régions et de faits extraordinaires qui défont le monde par le négoce d’armes et l’avidité du pouvoir, c’est simple à comprendre il faudrait encore bien des hommes de leurs valeurs et de tous leurs accompagnants.
    Tous les sites blogs et forums dignes de ce nom, devraient essayer de mettre à LA UNE de leur fronton LA LIBERATION de ces hommes aux couleurs et religions diverses pour bien démontrer que nous sommes disposés à nous battre pour faire valoir les véritables conceptions de toutes les libertés.
    Je souhaitais avant tout que vous ayez l’information, pardon pour certaines maladresses, mais je suis heureux au nom de la démocratie Républicaine.

    Merci à vous tous, et toutes mes pensées à leurs familles.
    A présent à vous de faire ce que vous pensez juste, merci pour eux et pour tous les OTAGES du monde.Puis que les véritables idées de libertés circulent en temps réels, c’est la valeur aussi de ce que nous sommes, de ce que vous êtes, si vous le voulez.
    l’article se trouve ici:
    http://www.centpapiers.com/libres-herve-ghesquiere-et-stephane-taponier/74944

    Amicalement,

    Le Panda
    Patrick Juan.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *