La Côte d’Ivoire pour les nuls: enjeux…

…état des lieux, évolutions et perspectives.

Certains sont étonnés de mon insistance à parler de la Côte d’Ivoire. Mais oui, de voir l’Afrique vilipendée et souillée par un homme qui s’accroche au pouvoir me fend le coeur. D’après nos informations, c’est fait, c’est plié. Ce mois, probablement, les militaires fidèles à Laurent Gbagbo auront leur paie, ainsi que les fonctionnaires. Mais, passé ce mois, les choses vont se corser puisque le Gouvernement ivoirien ne pourra plus le faire. Ou si, avec une monnaie de singe, payer en cori ou avec le retour du troc, ou encore avec ses propres fonds mais, jusqu’à quand ? Ambiance.

Si aimer son pays c’est le conduire à la mort, alors, il faut avouer que la grille de lecture de certains me dépasse. Dieu, Dieu, Dieu, entend-on dans les Eglises mais, Dieu n’est ni aveugle ni faux. C’est un Dieu de justice et par conséquent, ceux qui surfent sur le mensonge en seront pour leur frais. Le même Dieu résiste aux orgueilleux. Laurent Gbagbo, en voulant par tous les moyens incriminer la France, aidé par un Nicolas Sarkozy à côté de ses pompes, est entrain lamentablement d’échouer vue l’attitude des Africains sensés, de plus en plus virulents contre un régime aux abois.

Le boulanger veut maintenant affamer son président, Alassane Dramane Ouattara. C’est ainsi qu’on sait que l’hôtel du Golf n’est plus alimenté, ainsi que l’ONUCI. Mais, quand on sait que Bouaké est l’un des greniers d’Abidjan et que les denrées ne vont plus vers la capitale économique, il y a de quoi craindre le pire. Mais, les tergiversations de Laurent Gbagbo viennent de prendre un sacré coup de massue. C’est ainsi qu’on vient d’apprendre que  la Banque centrale des Etats de l’Afrique (BCEAO) a bloqué son accès à des fonds de Côte-d’Ivoire et reconnu Alassane Ouattara en tant que président. La banque dit que les membres nommés de Côte-d’Ivoire par le «gouvernement légitime» auront accès à ces dépôts-là.

Laurent Gbagbo sait qu’une attaque contre lui causera un véritable carnage et joue dessus. Après moi le déluge ? La 192e session de l’Assemblée générale des Nations unies, hier, a décidé à l’unanimité de reconnaître la liste des diplomates que le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara a présenté en tant que représentants du pays officiel et unique à l’Organisation des Nations Unies. Est-ce à dire que Gbagbo va continuer d’ignorer qu’il ne gouverne in fine qu’Abidjan…par la force ? Je plains surtout ceux qui y voient une bravoure. Ce sont des moutons de Panurge qui ont perdu tout sens critique. Quand l’esprit cartésien fout le camp, c’est quand on ne supporte plus le froid qu’on se rend compte qu’on est nu.

Je suis étonné et surpris de voir des « intellectuels » tomber bien bas. Confondre la soi disant souveraineté d’un pays avec les salmigondis d’un homme perdu dans une ivresse de pouvoir sans nom me laisse coit. Je suis étonné d’entendre les sempiternelles accusations de néo-colonialisme, alors que Gbagbo a bradé tout seul comme un grand, la filière cacao ou encore le port d’Abidjan aux Occidentaux. Où était en ce temps-là ses revendications d’indépendance de son pays la Côte d’Ivoire ? Panafricanisme de pacotille, cris d’orfraie ignobles, mensonge et propagande nauséabonde finiront bien par tuer tous les autistes.

Laurent Gbagbo refuse de sortir tête haute de ce conflit en narguant tout ce qu’on lui a proposé. Tant pis. Plus dure sera la chute !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *