La Côte d’Ivoire se meurt !

Décidément, il ne fait pas bon d’être contre le pouvoir en place à Abidjan, ou même d’être Baoulé (ethnie de feu « Nana » Félix Houphouët-Boigny) ou originaire du Nord de Côte d’Ivoire. En effet, les premiers avaient voté pour Henry Konan Bédié au premier tour, et au second, suivi les consignes de vote de ce dernier en votant massivement pour Alassane Dramane Ouatarra.

Vous aurez compris qu’en Afrique, on ne vote que pour son ethnie ou sa région, sans tenir vraiment compte d’un programme, quel qu’il soit. Quand on examine  ce fait indéniable, pas de doute possible, considérant que la population nordiste, majoritaire de la Côte d’Ivoire et favorable à Ouatarra et le Centre du pays acquis à Henry Konan Bédié ont fait corps, ils ne peuvent perdre une élection en Côte d’Ivoire. Ce détail, personne n’ose le dire ou l’évoquer du côté des perdants. Jugez par vous-même le résultat du premier tour: Laurent Gbagbo: 38, 06%; Alassane Dramane Ouatarra: 32, 36%; Henry Konen Bédié: 25,01%. Faut-il vous faire un dessein ? Passons.

A Abidjan, règne essentiellement la terreur dans le camp des partisans du président élu, lui même, embastillé à l’hôtel du Golf. Comment est-ce donc possible de protester alors qu’au bout on sait qu’il y a des canons ? C’est le sort réservé à tous ceux qui osent afficher leur soutien à Alassane Dramane Ouatarra. Hier, le ministre fantoche de la Jeunesse a franchi le Rubicon en projetant de faire un meeting au Nord d’Abidjan, dans le quartier d’Abobo, favorable à Alassane Ouatarra. Une façon de vouloir montrer qu’Abidjan est sous contrôle. Plutôt une provocation. Or, que s’est-il passé ? Les habitants ont été réveillés dès potron-minet par les milices gbagbistes pour des perquisitions sans objet. Résultats des courses: 4 morts par balle.

La Côte d’Ivoire, par la faute d’un homme, est devenue un vaste champ de ruine. Les morts se comptent par centaines. Hier, c’est la mise en scène provocatrice qui est venue émailler une journée triste pour tous les Ivoiriens et Africains, partisans de la paix. Déjà 25 000 Ivoiriens réfugiés au Libéria. Le nombre évoqué de 600 personnes et par jour fuient leur pays. Quand on sait que ces populations sont de l’Ouest de la Côte d’Ivoire favorable à Laurent Gbagbo et son ethnie Bété, ceci ne semble interpeller personne.

Que fait l’ONU ? Que font la France, les Etats-Unis et les autres, lorsqu’ils voient bien comment un pays se meurt ? A petit feu, la Côte d’Ivoire va à vau-l’eau. Alors qu’il affirme qu’il ne carbure qu’à l’eau plate, jouant les saints, renvoyons à cet homme qui tue son pays, cette citation de Charles Beaudelaire: « Celui qui ne boit que de l’eau a quelque chose à cacher à ses semblables… ». Personne ne semble comprendre qu’avec simplement ses avoirs gelés aux Etats-Unis, ces faits prouvent simplement que notre africaniste autoproclamé, plutôt de pacotille ou encore d’opérette, roule encore une fois, tout le monde dans la farine…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *