La Crise préfère les femmes

  

OLIVIER CABANEL

Sans pouvoir donner l’explication de ce phénomène pas vraiment rationnel, Davezies constate, en épluchant les données de pôle emploi depuis 2007, que 92% des emplois perdus étaient occupés auparavant par les hommes

Il a publié le 18 octobre 2012 un ouvrage passionnant : « la crise qui vient » (éditions le seuil). lien

Pour faire court, en 2 ans350 000 emplois masculins ont été perdus, contre seulement 30 000 emplois féminins, et encore plus étrange, les femmes ont bénéficié de 84% des créations d’emplois en France, puisque pour 600 000 emploismasculins créés, ce sont 3,4 millions d’emplois féminins qui ont été accordés.

Il faut bien sûr nuancer tout ça, puisqu’il a constaté que les femmes qui ont accédé à un emploi appartiennent aux classes moyennes, mais c’est dans les secteurs dédiés majoritairement aux hommes que les femmes ont été les premières à être licenciées.

Il ajoute que c’est chez les travailleurs les plus modestes que les hommes sont les plus touchés.

Il s’est aussi attaché à observer secteur par secteur, et sur les 348 zones d’emploi françaises, 136 zones ont vu les emplois féminins progresser, alors que les emplois masculins n’ont progressé que dans32 zones.

Par contre, on apprend dans l’ouvrage de Davezies, que c’est chez les femmes que les pratiques discriminatoires se sont le plus aggravées ces dernières années.

Un autre expert affine cette analyse, il s’appelle Eric Heyer, et il affirme que c’est surtout les femmes qui sont touchées par le chômage lorsqu’il s’agit de « temps partiels courts », mais ce temps partiel ne concerne que 17% des salariés. lien

C’est donc à une nouvelle fracture historique que l’on assiste.

Mais les différences ne se limitent pas entre les emplois des hommes et des femmes, le chercheur a aussi constaté une progression de l’emploi public sur l’emploi privé, et s’inquiète du « sentiment d’abandon » que ressentent les populations, lequel ouvre la porte à tous les populismes, faisant la part belle aux partis d’extrême droite.

Il assure aussi que les grandes métropoles ont été largement favorisées, par rapport aux petites villes et villages, dans lesquelles justement le Front National a rencontré le succès que l’on connait.

Il a découvert un « énorme potentiel » dans des villes comme Paris, Lyon, Toulouse, Nantes, Rennes, etc. provoquant une véritable fracture avec le reste du pays, rappelant cette notion que le géographe Jean-François Gravier qualifiait de « désert français ».

Grace à Laurent Davezies, on peut donc conclure qu’il vaut mieux être une femme, habiter une grande ville, et appartenir au moins à la classe moyenne, pour mieux résister à la crise.

Les hommes sont donc battus sur le terrain de l’emploi, mais ils le sont aussi parfois physiquement, puisque le 19 novembre dernier, s’est tenu à Paris le second colloque « SOS Hommes Battus ».

En effet, si l’on parle plus fréquemment de la violence faite aux femmes, il n’en reste pas moins qu’elle existe aussi dans l’autre sens, et entre 2010 et 2012, l’association SOS hommes battus à reçu 6750 appels, soit téléphoniques, soit par mail.

Ces appels concernait des hommes subissant des violences physiques, mais pas seulement, elles étaient aussi parfois psychologiques, voire financières. Lien

Il faut tout de même relativiser, car du coté des femmes, cette violence est beaucoup plus importante, puisque une femme meurt tous les 2 ou 3 jours à la suite de violences conjugales, et que 650 000 femmes, âgées de 18 à 75 ans ont été violenté par leur conjoint, voire leur ex-conjoint. Lien

Mais il y a plus insolite, la célèbre agence de mannequin Ford vient de recruter Casey Leger, une femme de 35 ans, rien de très original jusqu’à présent, sauf que ce mannequin officiera en temps que modèle masculin pour la prochaine « Fashions Web » …lien

De quoi faire pencher un peu plus la balance par ces temps de crise, en faveur des femmes.

Comme dit mon vieil ami africain : « quand les gros maigrissent, les pauvres meurent ».

L’image illustrant l’article provient de « dreamstime.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *