La croisade du désespoir

 

 

Notre énervé national ne sait plus à quels saints se vouer pour grappiller quelques soutiens.

Alors, pour mettre les catholiques de son coté en 2012, il enfourche le cheval de la foi, et se rend sur le chemin de Compostelle.

Par cette visite au Puy en Velay, le petit président a peut-être fait une grosse gaffe, car le geste symbolique qu’il voulait faire, pourrait bien se retourner contre lui.

Il a voulu donner à cette visite symbolique un caractère chrétien, mais en réalité, sa démarche s’adresse uniquement aux catholiques.

En effet, le chemin de Compostelle est surtout du domaine catholique, et la cathédrale du Puy en Velay n’est pas dans les préoccupations des protestants, ou des orthodoxes.

Allons-nous assister par cette gaffe à une nouvelle guerre des religions ?

Car après avoir stigmatisé les musulmans par son débat sur l’identité nationale, exclure protestants et orthodoxes de l’identité française est une gaffe supplémentaire.

Le calcul reste judicieux, car si aujourd’hui 64% des français sont catholiques, pour seulement 2% de protestants (lien), c’est un peu plus pour les musulmans qui représentent eux 3%. lien

Les orthodoxes eux ne représentent que 300 000 personnes sur le territoire national. lien

Les juifs sont pour leur part 0,6%.

Mais dans cette initiative présidentielle, ce sont les athées qui sont les plus stigmatisés, puisqu’ils représentent près de 30% de la population française.

Mais revenons à nos catholiques :

Ne vont-ils pas trouver la ficelle un peu grosse ?

En tout cas, ils devraient se poser deux questions :

Sarközi est-il un authentique pratiquant chrétien ?

Puis ils devraient se demander, la France doit-elle rester une république laïque ?

Pour répondre à la première question, il leur suffit d’enquêter.

En effet, se faire baptiser ne garantit pas faire d’un homme un chrétien, pour la bonne raison qu’au moment du baptême, le baptisé n’a généralement pas encore la maitrise de la parole, cette pratique se faisant dès la naissance du bambin.

Pour prouver sa foi, il faut donc par ses gestes de tous les jours, démontrer son engagement dans la chrétienté, par ses actes.

Est-il catholique de promettre sans tenir ?

Est-il catholique de laisser ses concitoyens mourir de froid dans la rue ?

Au 3 janvier 2011, ils sont 401 femmes ou hommes à être morts de froid dans la rue. lien

Ils étaient 243 à finir leurs jours ainsi en 2007, 390 en 2008, 405 en 2009lien

Rappelons les règles que tout bon chrétien doit respecter : Humilité, pauvreté, charité. lien

Est-il charitable de vouloir pendre l’un de ses opposants à un croc de boucher ? lien

Et-il charitable de répondre a un citoyen « casse toi, pauv’con » ?

Est-ce charitable de faire la chasse aux Roms ?

Est-il charitable d’affirmer « je serais servile avec les puissants, ignoble avec les faibles » ?

Est-ce de l’humilité que d’aller fêter sa victoire électorale dans un restaurant de luxe. lien

Fait-on preuve d’humilité en accumulant les objets de luxe, attiré par le bling bling comme les papillons par la lumière ? lien

Sarközi possède une Rolex qui vaut à elle seule plus de 60 000 €.

C’est d’ailleurs celle-ci qu’il portait lors du débat avec Ségolène Royal.

Quant à la dernière qualité que l’on demande aux chrétiens, la pauvreté, il est inutile de s’interroger sur la fortune de Sarközi, qui rappelons le, s’est généreusement augmenté de 173% lors de son accession au titre suprême.

Pour s’en convaincre, il suffit de lire le livre de Renaud Dély et Didier Hassoux « Sarkozy et l’argent roi » (éditions Calmant Levy).

Dans ce livre, ils révèlent le luxueux train de vie présidentiel, ses costumes de chez Dior, et surtout le fait que, contrairement aux présidents précédents, Sarközi affiche sans complexes son gout pour le luxe et son rapport à l’argent. lien

Alors la France va-t-elle rester une république laïque ?

Le voyage prochain prévu pour rencontrer une nouvelle fois le Pape en mai prochain semble bien confirmer l’ancrage catholique que veut donner le chef de l’état à la France. lien

Est-ce bien raisonnable ?

Car comme dit mon vieil ami africain :

« Si les prières des chiens étaient exaucées, il pleuvrait des os tous les jours ».

L’image illustrant l’article provient de alvinet.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *