La députée-maire UMP possédait des millions dans des paradis fiscaux : elle rachète tous les Canard enchaîné de la ville !

Joëlle Ceccaldi-Raynaud, députée-maire UMP de Puteaux (Hauts-de-Seine) « aurait possédé jusqu’en avril 2009 des comptes au Luxembourg et dans des paradis fiscaux sur lesquels ont été déposés au moins 4 millions d’euros. En 2009, ces comptes ont été fermés. Et l’argent s’est envolé« , résume Ozap, reprenant les révélations du Canard enchaîné. Mais ça ne l’arrange pas du tout, la Ceccaldi-Raynaud, que le citoyen soit au courant. Alors elle envoie ses équipes pour aller acheter tous les exemplaires du Canard enchaîné en vente dans sa ville. Grotesque et dérisoire réaction : pense-t-elle ainsi vraiment pouvoir cacher l’affaire à ses administrés ? C’est un Conseiller municipal d’opposition Modem, Christophe Grébert, qui le révèle sur son blog : « Prévenu, l’hebdomadaire va s’assurer du réaprovisionnement des kiosquiers et libraires locaux. En attendant, les Putéoliens peuvent toujours acheter le Canard dans les communes voisines. Et à défaut, nous pourrions organiser une vaste distribution dans la ville ? Je vous propose de participer à l’opération « Offrez un Canard » à un habitant de Puteaux : achetez un Canard (enchaîné), trouvez l’adresse d’un putéolien dans les pages blanches (au hasard) et envoyez-lui ! »

« L’étau se resserre autour de la maire sarkoziste de Puteaux, patronne du quartier d’affaires de La Défense, soupçonnée de corruption », écrit carrément L’Express ! La droite des riches ou la racaille dorée de l’UMP… En tout cas telle est prise qui croyait prendre : Christophe Grébert organise aujourd’hui une distribution du Canard à 16h devant le Monop’ de Puteaux et l’affaire buzze comme jamais. Si bien que tout le monde est de plus en plus au courant des turpitudes de Ceccaldi-Raynaud. On parle de la fille, le père Charles, UMP aussi évidemment, étant pour sa part déjà mis en examen depuis 2007 pour « favoritisme, recel d’abus de biens sociaux et corruption passive ». République irréprochable, pouah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *