La Liste de Kersten

OLIVIER CABANEL

L’histoire n’en finit pas d’oublier les vrais héros, et les « tireurs de marrons du feu » se multiplient.

Pourtant, finalement, la vérité finit par sortir du puits, faisant connaitre les indéniables héros…comme par exemple le docteur Félix Kersten.

La commémoration de la Shoa s’est déroulée le 7 avril, mais les médias sont restés bien silencieux sur cette journée mémoire de l’extermination de 6 millions de Juifs, qui avec les Roms, les communistes, et d’autres ont payé un lourd tribut aux folies nazies, et pourtant…lien

Steven Spielberg avait réalisé un film, resté dans les mémoires, la liste de Schindler, qui évoquait l’exploit d’Oskar Schindler, ce courageux héros Autrichien qui avait réussi à sortir des griffes nazies 800 hommes et 300 femmes, lesquels, grâce à lui ont échappé à l’extermination qui les attendaient dans le camp de concentration de Birkenaulien

Sauf qu’un autre juste est allé bien plus loin, ce que raconte un livre qui vient de sortir, nous apprenant qu’en fin de compte, l’exploit indéniable de Schindlerreste relativement modeste si on le compare à celui de Kersten.

Félix Kersten, estonien russe d’origine allemande, devenu citoyen finlandais, à sauvé des millions de femmes et d’hommes dans une indifférence quasi générale encore aujourd’hui.

Il serait peut-être encore injustement méconnu aujourd’hui, si Joseph Kessel ne l’avait évoqué dans son livre « les mains du miracle  », (lien) (édition Gallimard-1960)

La médiatisation de Kersten a été d’autant plus difficile que Folke Bernadotte, comte suédois, scout et neveu du roi de Suède de son état, avait tenté dans son livre « La Fin » de s’attribuer la paternité des actions de Kerstenlien

Bernadotte ira jusqu’à menacer Kersten de le faire expulser de Suède au cas où il aurait le culot de le contester.

Heureusement, un autre livre vient de paraître, celui de François Kersaudy : « les secrets du 3èmeReich  » (éditions Perrin), qui en remet une couche, racontant non seulement l’état de délabrement sanitaire d’Hitler, et d’autres dignitaires nazis, dont celui d’Himmler, le patron des SS, lequel sera soigné par le docteur Kersten. lien

Mais qui était Félix Kersten ?

Ce docteur s’était découvert une passion pour le massage thérapeutique, très réputé en Finlande, s’initiant à celui-ci pendant 2 ans, puis poursuivant ses études de thérapie manuelle à Berlin, avant de rencontrer en 1922 un Tibétain, le docteur Kô, lequel après lui avoir enseigné pendant 3 ans une forme très évoluée de massage Tibétain, lui avait laissé sa clientèle avant de retourner au pays. lien

Par l’intermédiaire d’un nommé Jean LouvicheKessel put rencontrer Kersten : «  je regardai les mains de Kersten. Leur influence, m’avait-on dit, expliquait le miracle. Le docteur les tenait souvent entrelacées sur la courbe de son ventre. Elles étaient larges, courtes, charnues, pesantes. Bien qu’immobiles, elles possédaient une vie propre, un sens, une certitude  ».

Le livre de Kessel raconte en détail la rencontre entre Kersten et le médecin Lama.

C’est après avoir obtenu son diplôme de massage thérapeutique à Helsinki qu’un professeur de la faculté de Berlin l’invitera chez lui à diner afin de lui « faire rencontrer quelqu’un qui vous intéressera  » lui avait-il promis.

Extrait : « Kersten découvre un vieux monsieur Chinois qui se borne à hocher la tête et sourire sans fin. Le docteur Kô avait grandi dans l’enceinte d’un monastère du Tibet.

Une fois chez lui, le médecin chinois demande à être massé par Kersten. Félix Kersten s’applique à pétrir le corps léger, jaunâtre, fragile et desséché du vieil homme. Puis termine, satisfait de lui-même. Le docteur Kô remet ses habits, fixe Kersten et lui dit : «  mon jeune ami, vous ne savez encore rien, absolument rien. Mais vous êtes celui que j’attends depuis 30 ans. J’attends depuis l’époque où je n’étais qu’un novice, un homme de l’Occident qui ne saurait rien et à qui je devrais tout enseigner ». lien

Et il allait tout lui enseigner, en effet.

La réputation de Kersten allant grandissant, il se trouva confronté à un choix cornélien, accepter de soigner Heinrich Himmler, l’un des hommes choisi par Hitler pour appliquer la « solution finale ».

Choix difficile pour Kersten, antinazi convaincu de longue date, et pourtant, après avoir d’abord refusé, il va finalement accepter de soigner le chef nazi, lequel est régulièrement terrassé par de lancinantes douleurs abdominales.

Les visites régulières qu’il va faire au bourreau nazi vont créer au fil des mois une forme de dépendance de celui-ci vis-à-vis de son masseur, à qui il va régulièrement faire de grandes concessions, consistant à faire libérer des personnes arrêtées par les SS à ses ordres.

Le sens du mot « manipulation » prendra ainsi tout son sens, puisque ce masseur, grâce à la maitrise de ce qu’il faut bien appeler un art, arrivera à manipuler psychologiquement son patient.

Kessel est catégorique : « Himmler dut accepter peu à peu des formes encore plus importantes de soumission  ». lien

Ayant obtenu la confiance du Reichfürer, le courageux masseur soignera celui-ci pendant 6 ans, lui faisant admettre l’horreur de ses actes, et le poussera à mentir et tricher avec Hitlerlien

On peut ajouter à son actif un acte magnifique : alors qu’Hitler avait confié à Himmler la mission de détruire toutes les preuves de l’existence des camps de concentration, avec les 800 000 prisonniers qui y étaient encore détenus, il arrivera à convaincre le chef nazi de ne pas passer à l’acte, lors de la débâcle allemande.

En effet, il finit par obtenir d’Himmler un « contrat au nom de l’humanité », dans lequel il est écrit : « les camps de concentration ne seront pas dynamités, le drapeau blanc flottera à l’entrée de ceux-ci, on n’exécutera plus un seul Juif, et la Suède pourra envoyer des colis individuels aux prisonniers Juifs ».

L’une de ses autres actions d’éclat est lorsqu’il réussit à convaincre Himmler de rencontrer Norbert Mazur, un représentant du Congrès juif mondial, auquel il accordera la grâce de prisonniers juifs avec la promesse que les militaires aux ordres d’Himmler ne molesteraient plus les juifs. lien

Il avait aussi été en mesure de mettre en place un réseau secret de communication, utilisant les téléphones des services nazis, et il avait accès aux sources gouvernementales et militaires des services d’Hitlerlien

Il ira encore plus loin en réussissant d’empêcher la déportation massive vers l’Est de millions de Hollandais.

Il fallu pourtant 10 ans aux experts et autres historiens pour faire admettre la véracité des actions de Félix Kersten, alors qu’au préalable, il avait été accusé de complicité avec le 3ème Reich.

Comme l’écrit Kessel : « sur l’investigation d’un historien hollandais éminent, le professeur N.W. Posthumus (…) une commission spéciale fut nommée pour enquêter sur les activités de Kersten. (…) ils démontraient que les nombreuses calomnies concernant Kersten étaient son fondement et qu’en fait celui-ci avait sauvé des milliers de vies humaines… ».

En 1950, il fut fait Grand Officier de l’Ordre d’Orange-Nassau des mains du Prince Bernhardt desPays-Bas, et la France lui attribuera la légion d’honneur.

Par contre, il n’obtiendra jamais le prix Nobel de la Paix pour lequel il avait été nominé plusieurs fois.

Il a finalement quitté ce bas monde en 1960, après avoir été enfin reconnu Juste des nations.

Arte/la 5 a proposé il y a quelques années un documentaire réalisé par Emmanuel Amara, sous le titre « Félix Kersten, médecin du diable ». lien

On peut voir ce film sur ce lien.

On pourrait s’interroger sur le temps qu’il faudra pour que soit encore mieux connu l’action de Félix Kersten qui a pourtant permis d’épargner la vie d’au moins 100 000 hommes, dont 60 000 juifs, au péril de sa propre vie. lien

Pourtant, encore aujourd’hui, ils sont peu nombreux à connaître son nom, ignorant les gestes admirables qu’il a accompli durant une bonne partie de sa vie.

Comme dit mon vieil ami africain : « là où on s’aime, il ne fait jamais nuit  ».

L’image illustrant l’article provient de « telleestmatele.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel


3 pensées sur “La Liste de Kersten

  • avatar
    19 avril 2013 à 10 10 31 04314
    Permalink

    Excellent papier Olivier !

    Pour info , les mains du miracle de Kessel n’était plus disponible depuis pas mal de temps , mais il vient tout juste d’être réédité en version poche ce moi ci .

    PS : la modération mon compte a été supprimé , j’ai été obligé de créer un nouveau compte , je ne comprend pas pourquoi , un bug sans doute ?

    Répondre
    • avatar
      19 avril 2013 à 10 10 51 04514
      Permalink

      merci Soulmanfred
      et merci de l’info…
      on trouve aussi le Kessel d’occas sur internet…
      à+
      🙂

      Répondre
  • avatar
    20 avril 2013 à 9 09 58 04584
    Permalink

    @ Soulmanfred

    Un bug parmi d’autres que Centpapiers travaille d’arrache-pieds à corriger. Merci pour votre patience et votre fidélité

    Pierre JC Allard

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *