La nombrilisation de l’éducation

Il est fréquent de bâtir un billet-chronique en accrochant des commentaires à un article de journal et un seul,  Apres tout, ces journalistes sont présumés avoir les faits, pourquoi réinventer la roue ?  Le Système a ses médias qui généralement diffusent à l’unisson une même interprétation – fausse, mais sans surprise – de la réalité et Il y a assez à faire de la dénoncer.

Aujourd’hui, je vous propose un exercice différent. CINQ (5) articles qui convergent et se complètent pour donner une image VRAIE de la réalité.   Mes remerciements à DAPHNÉE DION-VIENS du Soleil.  Oui, je sais, c’est un gros travail à la maison pour Quidam Lambda  de lire cinq (5) articles sur un sujet sérieux, mais c’est nécessaire; une question de vie ou de mort pour le Québec.

http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201303/18/01-4632264-reforme-des-professeurs-depasses-et-laisses-a-eux-memes.php

http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201303/18/01-4632262-constat-dechec-de-la-reforme-scolaire.php

http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201303/20/01-4633112-lapprentissage-des-tables-de-multiplication-repousse-en-5e-annee.php

http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201303/09/01-4629473-lenseignement-du-francais-a-peu-change-depuis-25-ans.php

http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201209/06/01-4571820-taux-dechec-alarmant-a-lexamen-de-sciences-du-ministere.php

 Question de vie ou de mort, car une société peut survivre avec des gouvernants corrompus et une part significative de ses  élites qui le sont tout autant; elle peut survivre –  tristement – sans idéal, ni même un embryon de projet motivant, mais elle ne peut absolument pas survivre si, de générations en générations, elle devient de plus en plus ignare dans un monde qui repose sur la connaissance.

Or, c’est ce qui se produit. Depuis la « démocratisation » des années « 60, on dispense une éducation de plus en plus minable. Dans ma cinquième année de scolarité, je faisais de l’algèbre; on en est rendu à y faire mémoriser la table de multiplication !  Même déchéance  dans l’enseignement du francais, déception dans l’apprentissage des sciences et constat d’échec des enseignants. ( Voir les articles en référence).

Pourquoi ?   Parce que L’éducation ne s’intésse plus qu’a l »éducation pour l’éducation. On a créé une faune de pédagogues et d’experts en éducation qui n’enseignent plus et éduquent encore moins.  Ils s’amusent plutôt a tripoter des concepts foireux et a inventer des sabirs pédants, cherchant  à faire totalement une science  de qui est avant tout un ART d’enseigner.

De réformes en réformes, ces nombrilisateurs -maintenant de troisième génération – se sont créés une rente de situation sur la base de diplômes établissant une compétence dont l’utilité n’est absolument pas démontrée par les résultats.

Pierre JC Allard

 

 

 

7 pensées sur “La nombrilisation de l’éducation

  • avatar
    23 mars 2013 à 13 01 02 03023
    Permalink

    @ PJCA,

    C’est en amont qu’il faut investir : 21 ans avant la naissance.

    http://www.oveo.org/index.php?option=com_content&view=category&id=36&Itemid=50&99038a4c5adc038db05ba8a23ac8182e=f0838938e9a94755eb062e7a5add1ba0

    « C’est seulement quand se produit un changement dans l’enfance que les sociétés commencent à progresser dans des directions nouvelles imprévisibles et plus appropriées. »
    Lloyd de Mause, président de l’association internationale de Psychohistoire.

    Généralement, notre « refoulé » agit comme si on ajoutait un « muffler » aux moteurs d’avions, ce qui est interdit, mais pas pour les enfants…

    http://www.oveo.org/fichiers/DiaporamaMaurel.pdf?99038a4c5adc038db05ba8a23ac8182e=f0838938e9a94755eb062e7a5add1ba0

    « Troisième exemple: Prévenir la violence, de Richard Tremblay (Odile Jacob). A travers un grand nombre d’études réalisées pour la plupart au Québec, Tremblay étudie l’agressivité infantile qui, en général, disparaît quand l’enfant accède à la parole.

    « Mais aucune des études sur lesquelles s’appuie Richard Tremblay n’a cherché à savoir si les enfants particulièrement agressifs n’avaient pas vu leur agressivité infantile passagère validée par le comportement violent de leurs parents. En les frappant, ceux-ci ont pu leur apprendre, que la violence était un comportement adulte normal. »

    Cordialement.

    Répondre
  • avatar
    25 mars 2013 à 0 12 24 03243
    Permalink

    Personne n’a idée de ce qui se passe…
    Il faudrait que les parents aillent dans les classes pour voir. Non pas se fier aux grands coqs des commission scolaires, des programmes sur papier, etc.
    Une boucherie…

    Répondre
    • avatar
      26 mars 2013 à 12 12 55 03553
      Permalink

      @Gaëtan,

      Les parents n’y verraient rien parce que pour eux c’est semblable à ce qu’ils ont vécu, donc c’est « normal ».

      Même les profs sont incapables, généralement, de remettre en question leur formation universitaire parce qu’ils recherchent « inconsciemment » à solutionner leurs « formatages ».

      Pourtant…

      Cordialement

      Répondre
    • avatar
      26 mars 2013 à 21 09 34 03343
      Permalink

      G.B.S (Gros bon sens ?)

      Non. Pas le grand-père. La fille, future mère,avant qu’elle ne commence à se reproduire, doit savoir ce qui lui a été fait par sa mère à partir de 3 mois avant sa procréation jusqu’au moment où elle fera son ontogenèse, sa biographie, à l’école, par des mères conscientes, pas des psys de tout acabit gouvernés par le 4ème commandement.

      Sa vérité la libèrera des chaînes de son inconscient. Elle ne reproduira pas ce dont elle sera devenue consciente. Son refoulé sera intégré.

      C’est cela qui n’a jamais été fait en amont.

      Les mères ainsi libérée ne tolèreront plus que les gentlemen, grands-pères, circoncisent un bébé. Un bébé qu’aucune « éducation » ne pourra libérer de remettre en scène son traumatisme refoulé en se regroupant pour attaquer un autre peuple par crainte d’être attaqué par icelui en premier.

      Si un lambda comme moi comprend cela, il n’y a qu’une raison qui explique que les autres refusent de le comprendre : l’idéalisation maternelle et tout ce que cela cache.

      Cordialement.

      Répondre
      • avatar
        28 mars 2013 à 8 08 32 03323
        Permalink

        Je désire ajouter le bijoux suivant :

        Joumana Haddad
        28 mars 03:52
        Merci cher Francois!

        UNE FEMME ARABE DU LIBAN FAIT LA LEÇON :

        http://www.facebook.com/l/JAQH6Z3KtAQH5a5-VoI1d08g9VHg_gKrHi4d6laHOZfqJHg/https%3A%2F%2Fnow.mmedia.me%2Flb%2Fen%2Fcommentaryanalysis%2Fwomen_against_women%2523channel%3Df3fdc9a67427484%26origin%3Dhttps%25253A%25252F%25252Fnow.mmedia.me%26channel_path%3D%25252Flb%25252Fen%25252Fcommentaryanalysis%25252Fwomen_against_women%25253Ffb_xd_fragment%252523xd_sig%25253Df1ce7f49afc3b86%252526

        « Je parle ici du sujet de l’ignorance des mères, la superficialité des amies, la conformité des filles, l’auto-victimisation des soeurs, la passivité des épouses, et ainsi de suite : Les manifestations hideuses de la féministe de droite, patriarcale, (conscient ou inconscient, par vengeance ou conviction) dans nos sociétés et cultures sont infinies.

        « Beaucoup de femmes souffrant de la discrimination et vivant dans des circontances difficiles et oppressives me demandent : « Que pourrions nous faire pour rendre nos vies meilleures ? » Bien, dans un environnement où beaucoup nous disent que leur seule place est la maison et que leur seul rôle est d’élever leurs enfants, elles pourraient commencer par les fondements : incitant leurs filles, et fils, à désirer plus et mieux. La maternité est un outil si puissant de changement. Tout changement commence par le désir de changement, et l’éducation en est le processus. Ainsi au lieu de se plaindre au sujet de leur destin injuste tout en tombant dans le même cercle vicieux en élevant les générations futures, les femmes pourraient commencer par éduquer leurs enfants d’une manière qui pourrait mener à un plus grand respect et la compréhension de l’autre sexe, comme substitut pour toutes les injustices terribles et complexes absurdes dont nous sommes témoins toujours aujourd’hui.

        « Dans une culture qui sanctifie « la mère, « il est temps de reconnaître la réalité honteuse du traitement: La main qui fait se balancer le berceau est la même main qui parfois, volontairement ou par distraction, le vire à l’envers.»

        Répondre
    • avatar
      27 mars 2013 à 16 04 07 03073
      Permalink

      @PJCA,

      Bon, j’ai publié mon commentaire sans avoir consulté votre lien ci-haut sur la formation parentale.

      Je constate que vous préférez procéder par étape, avec les adultes sur lesquels des pressions peuvent être exercées.

      Je vous suggère qu’il est plus facile d’agir quand elles sont mineures. Elles pourraient même choisir de ne pas devenir mère, mais se destiner aux minis-garderies, même pour les riches et instruits.Je crois que tout est dit.

      Cordialement

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *