La poudre aux yeux.

Photo: La Presse Canadienne /Jacques Boissinot

 

Cette semaine, Jean Charest a présenté en grande pompe son fameux Plan Nord. Ce plan prévoit 80 milliards d’investissements publics et privés sur les 25 prochaines années pour développer l’exploitation minière, des projets hydro-électriques, et même pour faire du Grand Nord une destination touristique! S’il y en a qui pensent que je m’excite à cette idée, je dois vous décevoir car tout ceci n’est que de la fumisterie et de la pensée magique.

Encore une fois, le gouvernement de Jean Charest, tel un prestidigitateur, tente de détourner notre attention de ce qui se passe vraiment et de nous faire oublier sa corruption dans un grand « show » de fumée et de miroirs. Les chiffres de retombées étaient douteux au départ, maintenant il s’avère qu’ils ont été grossièrement surestimés. La plupart des projets cités n’ont même pas passé le stade de l’étude de faisabilité et il est possible que bon nombre d’entre eux ne démarrent même pas. Imaginez vous donc que si tout ça avait vraiment été rentable, il y a belle lurette que les compagnies minières se seraient ruées vers le nord. Mais le nord n’est pas vraiment un El Dorado. Nous allons donc dépenser des milliards de l’argent du contribuable sur un projet qui sera d’une rentabilité douteuse, alors que nous sommes déjà collectivement dans le dèche et pis encore, le gouvernement va emprunter des millions pour investir en notre nom sur des actions minières. Autant les jouer au Casino de Montréal. Les résultats seront les mêmes.

Mettez une croix dans votre calendrier, mais pour une fois, je suis d’accord avec Amir Khadir quand il dit que ce projet vient tout droit du 19e siècle. Il a tout à fait raison, mais pas pour les raisons qu’il croit. Je ne suis pas contre le développement de nos ressources minières, mais révolu depuis longtemps est le temps où les industries primaires comme l’industrie minière faisaient la richesse du Québec. La vente de matières premières n’a jamais été ce qu’il y a de plus profitable. La transformation des ces matières en produits finis l’est beaucoup plus, et de nos jours, la haute technologie est plutôt la où nous devrions nous diriger. Miner et vendre des matières premières est ce que font les pays du tiers-monde, alors quand notre Premier-Ministre dévoile en grande pompe un vaste projet de minage et vente de matière première, il y a des questions à se poser.

Il est temps que Jean Charest arrête de prendre les québécois pour des cons et commence plutôt à faire oublier ses erreurs passées en gouvernant de façon responsable plutôt que d’essayer d’organiser des buffets corporatistes où les petits n’amis du pouvoir s’en mettront plein les poches au dépens du contribuable.

10 pensées sur “La poudre aux yeux.

  • avatar
    13 mai 2011 à 5 05 22 05225
    Permalink

    Ajoutons que la nationalisation de ces entreprises d’extraction enrichirait les Québécois d’avantage que dans le cas contraire. Mais en effet, le problème n’est pas que là. Se limiter à la vente de la matière première reflète visiblement un manque de vision à moyen et long terme. C’est un plan pour colonisés. Il faut transformer cette matière via des coopératives et la vendre ainsi, pas brute…

    Charest est un crétin et ses disciples sont encore pire.

    Répondre
  • avatar
    13 mai 2011 à 6 06 00 05005
    Permalink

    @ Philippe
    Ton constat est exact, mais je vais aller plus loin.
    Monsieur Charest a les deux mains sur le volant. Une caricature le montrait bien hier dans le Devoir avec monsieur Charet en chauffeur de limousine, les deux mains sur le volant et avec monsieur Desmarais comme passager… Power Corp sait bien que nos impôts peuvent être utiles pour des intérêts privés dans toutes sortes de projets. On fait les routes pour s’y rendre, et ils prennent les ressources en échange… J’aime ça ! Au fond, le problème est plus sérieux. Le Québec est en faillite technique et se trouve à genoux. Pour sauver un peu de temps, qu’est-ce que le gouvernement ne ferait pas ? Autrement, les mesures d’austérité à la grecque nous attendent. C’est la loi du plus fort qui prend le dessus. Si on dit non au Plan Nord, est-ce que le huissier va passer ? Faut-il comprendre que parce que le gaz de schiste a du plomb dans l’aile depuis quelques temps qu’on a droit à une nouvelle mouture du Plan Nord en échange ? On dirait que ça presse…

    Répondre
  • avatar
    13 mai 2011 à 16 04 12 05125
    Permalink

     » Les chiffres de retombées étaient douteux au départ, maintenant il s’avère qu’ils ont été grossièrement surestimés. »
    C’est ce que je croyais aussi au départ; mais c’est pire que cela.
    La dépense prévue est de 80 milliards sur 25 ans.
    Les revenus prévus sur 25 ans sont…

    – » beaucoup-beaucoup; fiez-vous à nous! »
    -D’accord on se fie à vous. Mais combien cela rapportera-t-il; avez-vous une « tite idée » M. Charest, M. Bachand et Mme …Chose?
    -Pour les 5 prochaines années, les retombées seront de 1,4 milliards.
    -Merrrrde! C’est excellent! Bravo! Fameux votre projet. M. Bachand; pouvez-vous nous décortiquer cela?
    -Bleu, vla, vle, vleu Il y a 1,28 milliards qui sont des retombées des mines actuellement vleu, vla, en opération et 120 millions pour les mines qui seront mise en opération.
    -Les mines en opération??? Lesquelles?
    -Celles qui sont vleu, vla, plus bas que le 49e parallèle.
    -Mais le Plan Nord est pour celles au-delà du 49e parallèle. C’est mines en opération ne font pas partie du Plan Nord.
    -L’industrie minière forme un tout et on ne peut pas séparer les mines en-dessous de celle au-dessus du 49e parallèle, vous comprenez que cela serait illogique.
    -Évidemment. Donc l’investissement qui se chiffrera à 80 milliards d’ici vingt cinq ans, va rapporter 120 millions les 5 prochaines années soit 24 millions/an. Et si vous ne faites pas le plan nord, les mines rapporteront 1,28 milliards ces mêmes cinq années, soit plus de 250 millions, sans que nous ayons à investir un sous; c’est bien ça?
    -Oui.
    -Mais vous nous avez dit que le Plan Nord rapporterait 1,4 milliards pour les 5 prochaines années; c’est donc faux? Pourquoi s’embarquer dans un projet qui nous coûtera 80 milliards et qui ne rapportera pas grand chose, semble-t-il?
    -Mais le Plan nord est d’une importance capitale pour l’Avenir du Québec et de nos enfants. Il faut leur assurer de pouvoir accéder à la richesse du patrimoine. Vos enfants auront besoin de ce développement et vous seront reconnaissant de l’avoir produit. Il faut penser à ceux qui viennent après vous.
    -Et ma vieille grand-mère recroquevillée par l’arthrite? Vous l’oublier ma grand-mère? Elle est veuve depuis 30 ans, n’a presque plus de dents et tremblotte constamment. Est-ce que votre Plan Nord peut lui apporter du soulagement, à ma Grand-mère?
    -Bin sur! Bin sûr! Le Plan Nord peut apporter tout ce que vous voulez. Il est d’une inportance capitale pour le Québec.
    -Ah bon! Dans ce cas, je peux me fier à vous. Vous êtes un homme intègre, honnête, franc et d’une droiture incontestable M. Charest. Ma Grand-mère vous sera reconnaissante jusqu’à la fin de sa vie.
    Au fait, félicitation la présentation était excellente et votre démonstration d’une limpidité parfaite. Merci M. Charest.
    -Ça me fait toujours plaisir d’échanger avec les citoyens de notre province; je suis toujours à leur service. C’est d’ailleurs pourquoi ils m’ont choisit comme premier ministre du Québec; afin de veiller à leur prospérité. Au revoir.

    Equipe de 4 = 32 QI. Mais ils étaient trois 🙁

    André Lefebvre

    Répondre
  • avatar
    13 mai 2011 à 17 05 44 05445
    Permalink

    Si je pose la question: qui est le père de la Baie James. Il y a fortes chances que vous répondrez: Robert Bourassa. Or qui se souvient que le projet annoncé en grande pompe par Bourassa, le complexe NBR, n’a jamais été réalisé? Qui se souvient que l’organisme mis sur pied par le même Bourrassa pour gérer le projet, la Société de développement de la Baie james, a été en fait une coquille presque vide. Qui se souvient que le président d’Hydro-Québec, Roland Giroux, a asséné la pire claque à PM en lui enlevant des mains le projet pour développer la rivière La Grande avec la SEBJ sous contrôle complet d’H-Q. Le plus ridicule dans tout ça est de penser que le rôle du PM a été d’encourager HQ à développer le grand Nord alors qu’à HQ plusieurs centaines d’ingénieurs ne pensaient qu’à ça. En fait le vrai rôle d’un PM est de freiner HQ pour qu’elle ne cré pas de surcapacité de production. Quant au rôle de Bourassa dans le financement du projet, tout le monde à l’époque savait que la crédibilité de Roland giroux auprès des marchés financiers était au moins 100 fois supérieurs à celle du PM. Mais Charest , lui , sait à quel point les québécois sont crédules et sans mémoire.

    Répondre
  • avatar
    13 mai 2011 à 18 06 05 05055
    Permalink

    C’est une sorte de détournement de fonds publiques dévolues à des fins de projets d’exploitation privés. M. Charest évoque le Plan Nord comme la 2′ Baie James, mais au moins, les barrages de la Baie James ne sont pas privés !
    Hydro-Québec, ce n’est pas encore une société privé… Au moins on a investi pour quelque chose qui nous reste encore. Monsieur Desmarais a donné ses directives à son chauffeur qui a toujours les deux mains sur le volant. Bon et fidèle serviteur…
    Les prévisions de revenus sont entrain de s’effondrer à presque rien, mais une chose est certaine, quand il y a des travaux d’infrastructure à payer, alors là, la facture explose toujours ! Que ce soit pour le CHUM, le registre des armes à feux ou autres choses du genre, mais les revenus ne suivent jamais la même logique. C’est toujours inversement proportionnel.

    Équation des revenus et des dépenses dans un PPP: Revenus = 1/Dépenses.
    1 divisé par 80 milliards$ = 125 millions. (Montant des redevances prévues du Plan Nord d’ici 5 ans)

    Soyez certain d’une chose; si les coûts explosent comme c’est toujours le cas, nous n’auront pas assez des redevances pour payer les seuls intérêts de ce gouffre financier. Le Québec finira en faillite et sera privatisé d’un bout à l’autre. C’est peut-être le but recherché ultimement ? Impossible de devenir indépendant dans des conditions pareilles…

    @ Philippe
    Et puis, qu’est-ce que tu penses de mon équation mathématique ?
    Je ne suis pas économiste, mais on dirait que ça tient la route ! 🙂

    Répondre
    • avatar
      14 mai 2011 à 21 09 08 05085
      Permalink

      @ Claudius

      Et puis, qu’est-ce que tu penses de mon équation mathématique ?
      Je ne suis pas économiste, mais on dirait que ça tient la route ! 🙂

      Pas sûr, mais c’est proche quand même!

      Répondre
  • avatar
    15 mai 2011 à 11 11 15 05155
    Permalink

    Je ne suis pas économiste non plus,

    Ni devin, mais je suis encore assez ‘lucide’ pour savoir que ces réalités vont se concrétiser :

    – Il y a eu gonflement des revenus présentés.
    – Il y a eu minimisation des dépenses a venir.
    – Il y aura dépassement des coûts.
    – Il y aura un copinage hypocrite entre les PDG d’entreprises et des dirigeant du Parti Liberal
    – Il y aura comme moteur du projet, une insatiable gourmandise en matière de profits… Mais dont seulement un très petit cercle d’amis en verront la couleur.
    – L’environnement sera très haut dans l’opinion publique, mais très bas dans l’échelle des préoccupations réelles des exploitants.
    – Il y aura bafouage éhonté des règles à tout les niveaux. Bien que rapporté par des journalistes ( plus efficace que les agences de surveillance ) ces erreurs seront vite oubliées comme des feux de paille.

    Bref, encore une fois, la bourse des plus pauvres sera déliée pour permettre aux plus riches de faire grimper leur valeur dans leur carnet banquaire. Déjà a des sommets aussi vertigineux qu’inutiles. La terre et l’environnement seront violée sans retenue, et ne restera que la désolation et une dette insurmontable pour nos générations futures.

    Mais l’élite elle, aura réussi une fois de plus à se gaver sans remords, et avec l’opinion publique, le digne troupeau de suiveux distraits que nous sommes croiera que c’est au fond pour notre plus grand bien…

    Nos dirigeants sont là pour NOUS servir, non ?!

    Le peuple élu pour servir le peuple.

    Répondre
  • avatar
    15 mai 2011 à 21 09 15 05155
    Permalink

    Je suis assez d’accord sur ces effets d’annonces et sur cette perceptive sur 25 ans. On ne pourra faire le bilan que dans 20 ou 25 ans et Charest sera mort ou retraite d’ici la. D’un autre cote, c’est bien de se projeter a plus long terme que 4 ans.

    Même si le secteur primaire est souvent moins rentable que le secteur industriel ou de service il est souvent une base nécessaire, un peu comme les routes et les infrastructures.

    La rentabilité a court terme c’est le talon d’Achille de l’économie américaine.

    Répondre
    • avatar
      15 mai 2011 à 22 10 17 05175
      Permalink

      @ Paul Napoli

      Si c’était rentable, on n’aurait pas besoin d’un Plan Nord.

      Répondre
  • avatar
    15 mai 2011 à 22 10 36 05365
    Permalink

    Le « Plan Nord » est une expression inventée par Charest qui essaie de sauver sa peau dans le système puissant du corporatif.
    Le gouvernement a toujours donné des « crédits d’impôt » aux compagnies pour le développement des infrastructures dans le Nord.
    Lorsqu’une compagnie fait de l’exploration, de la recherche et de la construction en… vue de l’exploitation, cette compagnie reçoit des « crédits d’impôt ».

    Où va-t-on trouver les 10,000 employés quand actuellement, les minières manquent vraiment de personnel.
    Allons-nous importer des travailleurs comme celà c’est passé au début des années 60 avec la compagnie forestière Abitibi Power dans le Nord Ontario ou avec les mexicains dans la marécher au Québec…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *