La « sangsue médicinale » s’exprime et nous sauve de la faillite!!!

 Publié le 16 mars 2011 à 05h00

Budget Bachand: douloureuse mise à jour du régime de rentes

 

 Denis Lessard
La Presse

(Québec) Le deuxième budget de Raymond Bachand, demain, annoncera le début d’une douloureuse mise à jour du régime de rentes que s’est donné le Québec dans les années 70.

Les années 70??? En fait c’était l’année 1966.

On a décrété alors que : toutes les personnes de 18 à 70 ans qui gagnent plus de 600 $ par année, dans le cas des salariés, et plus de 800 $, pour les travailleurs indépendants, sont tenues d’y participer. Le maximum des gains admissibles est fixé, pour la première année, à     5 000 $.

La Régie des Rentes était née!!!

Avec le nombre toujours croissant de baby-boomers qui optent pour la retraite à 60 ans, la pression sur les réserves de la Régie des rentes du Québec (RRQ) est devenue inquiétante. Le budget de demain amorcera donc une réforme qui végète depuis près de deux ans dans les cartons de la RRQ, a appris La Presse.

Évolution du taux de cotisation de 1966 à 2010

En 1966 le taux de cotisation était de 3.6% aujourd’hui il est de 9.9%. Près de 3 fois plus.

Évolution du nombre de bénéficiaires et de cotisants de 1966 à 2009

On voit tout de suite que depuis 2005  le nombre de « bénéficiaire » n’a pratiquement pas augmenté et le nombre de cotisants non plus. Par contre, on a vu que le taux de cotisation avait augmenté de 3.6% à 9.9% jusqu’en 2003, sans qu’il y ait eu nécessité.

                                                                          Où est l’argent???

Le 1er avril 1971

La Régie est chargée d’administrer la Loi sur les allocations familiales. En 1974, plus de 900 000 familles reçoivent des chèques de la Régie, pour une valeur totale excédant 90 millions de dollars.

En mai 1982

La Régie inaugure la formule du dépôt direct des prestations. Elle est parmi les premiers organismes gouvernementaux au Canada à offrir ce service à une clientèle aussi vaste et variée.

En 1984

La Régie crée une Division des renseignements pour améliorer l’accessibilité à ses services. Une équipe de préposés aux renseignements est formée pour répondre aux questions que les cotisants et les bénéficiaires leur posent au téléphone. C’est maintenant quelque 1,2 million d’appels que le Centre d’appels reçoit sur une base annuelle.

Sur 1,6 millions de bénéficiaires la régie reçoit 1,2 millions d’appels ??? Et cela même si le système fait les dépôts directs de prestations ??? Y’a queck chose qui ne fonctionne pas bien queck part !!!

Le 8 avril 1997

Le Conseil du trésor reconnaît officiellement la Régie comme une unité autonome de service.  

Curieusement, si vous regardez le tableau des taux de cotisations, c’est à ce moment-là qu’ils se sont mis à grimper ???   

En septembre 2001

La Régie reçoit le Grand Prix québécois de la qualité dans la catégorie Organisme public. Ce prix reconnaît les efforts investis par la Régie depuis des années pour améliorer sa gestion et la qualité des services à la clientèle.  

Cela signifie que le gouvernement avait structuré la Régie avec un tas d’administrateurs, des groupes de « répondeurs téléphoniques aujourd’hui remplacés par « faites le 1…le 2 …le 3…le 4 etc… Mais on créait de l’emploi et on ne parlait pas des dépenses.

En octobre 2003

La Régie des rentes du Québec met en ligne le bulletin d’information Liaison RRQ. On peut s’y abonner ou le consulter sur le site Web de la Régie. Ce cyberbulletin renseigne les lecteurs et lectrices sur les programmes et les services de la Régie et leur fournit des conseils pratiques pour prendre les meilleures décisions lors des moments importants de leur vie.

Et malgré cela, la Régie reçoit 1,2 millions d’appels de téléphone pour demande de renseignements ????

En juin 2008

L’Assemblée nationale adopte, à l’unanimité, le projet de loi no 68 (Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d’autres dispositions législatives). Le gouvernement du Québec se donne ainsi des mesures avant-gardistes pour encourager les travailleurs et travailleuses âgés de 55 ans et plus qui le désirent à demeurer sur le marché du travail.

On va vendre la même salade encore aujourd’hui dans le budget.

En janvier 2009

L’Assemblée nationale adopte le projet de loi no 1, qui modifie la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. Il ouvre la porte à des mesures visant à atténuer les effets de la crise financière sur les régimes de retraite. Le gouvernement du Québec se donne ainsi un cadre législatif pour l’application de normes particulières pour les régimes de retraite à prestations déterminées en déficit de solvabilité.

Personnellement, je n’ai encore vu aucune raison justifiant ce déficit de solvabilité, sauf celle des dépenses inutiles faites par la Régie depuis son « autonomie » en 1997.

En août 2009

Le gouvernement du Québec lance une consultation publique en commission parlementaire. La population peut ainsi se prononcer sur les pistes de solution proposées pour adapter le Régime de rentes aux nouvelles réalités du Québec.

Ceci signifie que le gouvernement ne veut pas prendre la responsabilité de leur mauvaise administration et veulent se couvrir en pelletant le problème dans les mains de la population à qui on demande des suggestions sans avoir à expliquer comment on en est rendu là. C’est simplement de la lâcheté, de l’irresponsabilité, de l’incompétence, de l’hypocrisie et de la filouterie chronique de la part de ceux qui « prennent les décisions » !!! Ce ne sont plus des clowns ; ce sont des virus cancéreux pour la société !!!

Ils ne se rendent même pas compte de ce qu’ils sont : lâches, hypocrites, irresponsables etc…

En janvier 2010

La Régie propose un nouvel outil pour estimer les revenus à la retraite : SimulR. Cet outil simplifié de simulation des revenus à la retraite permet à l’utilisateur de s’assurer que sa planification financière lui permettra de maintenir son niveau de vie à la retraite.

Vous pouvez être certains que la donne a été changée et que vous devrez débourser plus, pour recevoir moins. Et aujourd’hui, le ministre du « vol étatisé » annoncera les mesures nécessaires pour « sauver la qualité de vie du peuple ».

Je ne crois vraiment pas qu’il va diminuer la « rente » qu’il doit recevoir lorsqu’il jugera qu’il a assez volé ses concitoyens et qu’il prendra sa retraite. J’ai même peur qu’il décide de continuer à nous « sauver » après qu’il aura atteint l’âge de 65 ans, ce chef des 40 voleurs. Heureusement qu’Ali Baba est en train de se réveiller au Moyen Orient.

Et voici la salade à laquelle on attend cette année.

Québec n’a guère le choix. Pour assurer la pérennité du régime de rentes, il doit rapidement hausser les cotisations, ce qui était prévisible depuis longtemps.

Mais il devra aussi resserrer les conditions pour ceux qui partent à la retraite avant 65 ans. Pour la première fois, des dirigeants et les principaux actuaires de la Régie ont prêté serment comme les hauts fonctionnaires des Finances. Plusieurs seront d’ailleurs présents au huis clos budgétaire, demain, pour expliquer l’effet des décisions annoncées sur les salariés.

Avez-vous une idée pourquoi on fait prêter serment aux gens de la Régie avant de les inviter à un huit clos pour expliquer les effets des prochaines décisions sur les salariés???

Il n’y a pas deux réponses possibles. On nous « entubes » royalement mais il ne faut pas que cela se sache!!!

 On le sait déjà bandes de cons!!!

Vous seriez mieux de faire prêter le serment d’Hippocrate aux médecins, comme avant; pour qu’ils cessent de nous empoisonner sans remords.

Un projet de loi sera présenté avant l’été – la ministre responsable de la RRQ, Julie Boulet, s’y était déjà engagée à la fin de 2010. Elle insistera sur la mise en place graduelle des nouvelles mesures, même si le temps presse – la caisse n’est en «équilibre» que pour 30 ans encore. Si rien n’est fait, les décaissements dépasseront les recettes en 2039.

Une loi a déjà été passée en 2009 et ça n’a rien changé; on ne peut pas dire que leurs crisses de lois sont efficaces.

Cette augmentation de la pénalité pour ceux qui partent avant 65 ans vient d’ailleurs d’être préconisée par l’association québécoise des économistes.

Ah bon! Mais là alors, on a affaire à des gens honnêtes empreints de probité indiscutable. Ils sont les spécialistes qui comprennent clairement comment fonctionne les « rackets » gouvernementaux et financiers.

Bond important des droits de scolarité

Le budget de l’an dernier n’avait pas été très populaire, avec la hausse annoncée des tarifs d’électricité (la fin du «bloc patrimonial») et l’instauration d’une cotisation santé, qui atteindra 200$ en 2012.

Ne me dis pas qu’il veut encore augmenter son impopularité??? Il n’a peur rien ce chameau!!!

L’exercice de demain sera aussi douloureux. Québec devrait annoncer que les droits de scolarité augmenteront à un rythme accru. Jusqu’ici, on s’était contenté d’une hausse de 50$ par trimestre, une augmentation annuelle de 100$ pour la plupart des étudiants.

Ah ça!!! Je pense qu’il devrait augmenter encore plus les droits de scolarité. Disons 5,000 $ de plus par an.

J’aime ça quand il vise les étudiants. Ils vont lui « péter la gueule ».

Le « cave » ne s’en rappelle pas; mais lorsqu’il était étudiant, c’est ce qu’il voulait faire aux ministres de l’époque.

Pour atteindre plus rapidement la moyenne canadienne, on presse le pas. Conformément à la proposition de la Conférence des recteurs (CREPUQ), la hausse sera d’environ 500$ par année pendant trois ans.

Et le recteur de l’université Laval vient d’avoir une augmentation de salaire de 100,000 $ par année!!! Mais qu’est-ce qui se passe dans cette fichue société actuelle???

Impopulaire, le gouvernement Charest voudra garder quelques annonces positives. On mettra par exemple l’accent sur la création de 15 000 places de garderie supplémentaires, un processus qui s’étendra sur quatre ans et qui nécessitera des budgets récurrents d’environ 200 millions.

Lorsque ces garderies ont commencé, elles étaient à 5.00$; et elles coûtaient 250 millions.

On en a jamais eu assez pour subvenir aux besoins, et maintenant qu’elles sont à 7.00 $ elles coûtent plus de 2 milliards de dollars. Y’a pas de « règle de trois » qui puisse justifier un tel résultat!!!

On est face à une saine administration, c’est certain!!!

Il y aura de l’argent pour le fameux Plan Nord, mais, dans les officines gouvernementales, on parle avec de plus en plus de scepticisme de ce projet annoncé par Jean Charest au cours de sa campagne électorale de 2008.

C’est un autre « Cacouna » qui ne se fera que dans 30 ans.

Cependant, dans l’immédiat, l’opération qui touche le régime des rentes est politiquement la plus périlleuse. Dans plusieurs pays européens, les gouvernements ont dû faire face à la colère des électeurs après avoir été forcés de rétrécir la porte d’entrée à la retraite. Dans bien des pays – aux États-Unis, en France et en Grande-Bretagne -, on a repoussé d’un an ou deux l’âge de la retraite, solution impossible au Québec puisque le régime ne doit pas être trop différent de ce qui est en place dans le reste du pays.

Voilà une bonne raison de se séparer. On pourra nous voler encore plus.

Aussi Québec a-t-il opté pour des modifications au régime qui augmenteront la pénalité actuarielle pour les Québécois qui décident de se retirer avant l’âge de 65 ans.

«  There is more than one way to skin a cat” dirait Louis XIV à Colbert pour que personne ne comprenne.

Le mur dans 30 ans

Actuellement, deux travailleurs sur trois partent à 60 ans. La ponction sur les réserves est d’autant plus douloureuse qu’il est établi que ces départs hâtifs coûtent en définitive plus cher à la RRQ.

On n’estime pas devoir appliquer «à 100%» ce que vient d’adopter Ottawa, mais le régime fédéral a augmenté à 7,2% par année la pénalité pour ceux qui se prévalent de leur retraite à 60 ans plutôt que d’attendre 65 ans. Au Québec, cette pénalité est encore à 6%. Les Québécois partent à la retraite en moyenne deux ans plus tôt que leurs collègues canadiens, ce qui grève encore davantage les caisses de la RRQ. Toutes ces particularités ont des conséquences. Le régime québécois a des caisses «en équilibre» jusqu’en 2039. Sans lever le petit doigt, le régime canadien est, lui, en équilibre jusqu’en 2085.

Y’a définitivement moins de « voleurs » au fédéral. CQFD!

Québec voudra réhabiliter sa réforme en braquant les projecteurs sur la carotte plutôt que sur le bâton. Pour encourager les gens à rester en poste, on rendra la retraite plus alléchante pour ceux qui travailleront au-delà de 65 ans, même à temps partiel.

Façon polie de nous dire qu’ils nous prennent pour des ânes.

Une hausse des cotisations payées par les salariés et les employeurs est depuis longtemps prévisible. Elle est à 9,9% de la masse salariale; une première réévaluation, il y a un an, avait prévu une hausse progressive de 0,1% par année, mais des données plus fraîches inciteraient Québec à se rendre à 11,02%.

HEY! Sacrament!!! Réveille-toi; le nombre de bénéficiaires n’augmente pas depuis 5 ans. Ça meurt comme des mouches, les vieux, dans les corridors d’hôpitaux!!!

Le projet fédéral d’un régime de retraite volontaire, plus souple pour tenir compte de multiples employeurs, a déjà l’appui de Québec. Mais cette proposition de l’automne dernier est trop récente, et le gouvernement Charest voudra poursuivre plus longtemps l’analyse.

Régime volontaire de retraite au Québec??? Au prix que cela coûte pour vivre, personne ne voudras confier de l’argent à ces sangsues voleuses. Si on le fait actuellement, c’est qu’on y est obligé.

                               —————————————-

Michael Sabia se fait voler des documents confidentiels

 

Publié le 16 mars 2011 à 05h00

Catherine Handfield

La Presse

Le président de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Michael Sabia, s’est fait voler des documents confidentiels portant sur des plans d’action en investissement de la Caisse, jeudi dernier à Westmount, a appris La Presse.

On peut s’attendre à une baisse de rendement pour l’an prochain.

Sa mallette et une bonne partie de son contenu ont été retrouvées le lendemain, mais un téléphone contenant des courriels confidentiels est toujours introuvable.

Le vol a été commis entre 19h55 et 20h25 dans le stationnement d’une épicerie de l’avenue Greene, à Westmount. Michael Sabia y avait garé sa voiture en revenant du bureau pour aller faire quelques achats.

J’espère qu’il n’a pas oublié la douzaine d’œufs que son épouse demandait.

«Au retour, la victime a constaté que la fenêtre arrière du côté conducteur avait été fracassée et que des objets qui étaient sur la banquette arrière avaient été volés», a indiqué Olivier Lapointe, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). M. Lapointe n’a pas confirmé l’identité de la victime.

Un secret c’est un secret!!!  Surttout quand ce ne sont pas des dossiers! Alors là…

Le porte-parole de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Maxime Chagnon, a confirmé que Michael Sabia s’est fait voler son porte-documents, sans toutefois détailler son contenu.

Courriels confidentiels 

Selon nos sources, la mallette renfermait des documents confidentiels détaillant le plan d’action des cadres responsables des différents secteurs d’investissement à la Caisse. Deux Blackberry contenant des courriels confidentiels auraient également été volés. Selon nos sources, la fuite de tels renseignements pourrait porter préjudice à la Caisse.

C’est pas de la faute de Sabia si le rendement diminue l’an prochain.

Vendredi, un citoyen a retrouvé les documents volés au centre-ville de Montréal. «Rien n’indique que le suspect voulait se procurer quelque chose en particulier, a souligné Olivier Lapointe, du SPVM. Il a possiblement ciblé cette voiture parce que des objets se trouvaient sur la banquette arrière.»

Bin sûr! Bin sûr! Avec ce genre de « Colombo » on va certainement trouver l’itinérant qui a volé les plans d’actions d’investissement de la caisse. Il en avait besoin pour s’envelopper les pieds et les tenir au chaud!

Maxime Chagnon, porte-parole de la Caisse, se fait rassurant. «Tous les documents ont été retrouvés intacts, a-t-il dit. Il manque seulement un téléphone qui requiert un mot de passe pour s’en servir.»

Des «procédures de sécurité» ont été entamées à la suite du vol, a assuré Maxime Chagnon. «Comme dans tout incident, nous allons profiter de l’occasion pour voir s’il y a lieu d’apporter des ajustements à nos politiques», a-t-il dit.

Disons que de laisser sa mallette, à la vue, sur le siège arrière de son auto, pour le grand responsable de la Caisse de dépôt, n’est pas brillant brillant!!

La Caisse de dépôt et placement du Québec, qui gère un actif net de 151 milliards, fournit-elle un chauffeur à Michael Sabia? Ce dernier était-il tenu de sécuriser ses documents? M. Chagnon n’a pas souhaité commenter les politiques de sécurité de la Caisse.

Je fais un parallèle avec un autre article qui date du 17 novembre 2010

Banque du Canada

Vol de documents secrets

Mise à jour le mercredi 17 novembre 2010

Des documents secrets de la Banque du Canada ont été volés dans la voiture du gouverneur de l’institution, Mark Carney. La documentation subtilisée ne contenait toutefois pas d’informations sensibles à propos des marchés.

Le vol est survenu le 1er novembre dernier, à Montréal, alors que Mark Carney participait à des rencontres privées. Une des fenêtres de son véhicule de fonction a été brisée et le voleur est parti avec un sac comprenant des effets personnels de M. Carney et des documents.

Les policiers ont retrouvé le sac, mais on ignore si les documents s’y trouvaient.

En novembre 2010 les policiers ont trouvé le sac; en mars 2011 c’est un « citoyen » qui a retrouvé la mallette. Ça s’améliore de beaucoup à la SPVM. Bravo!

Amicalement

                                                                  Élie l’Artiste

 

 

                             ————————————————–

Une pensée sur “La « sangsue médicinale » s’exprime et nous sauve de la faillite!!!

  • avatar
    20 mars 2011 à 13 01 25 03253
    Permalink

    Yes!
    La liberté 55 sera bientôt fixée à liberté 85.
    Esclaves, en attendant…
    Ils sont tombés sur la tête. Dans quel état de santé se retrouvent les travailleurs à 65 ans? S’ils ne sont pas morts…
    Un régime privé confié à une administration qui va administrer aussi bien nos biens????
    Le chat sans poil pourra-t-il ramasser suffisamment de poil pour se chauffer un peu la peau plus tard?
    Du moins, ce qu’il en restera…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *