La société Guerlain/LVMH méprise les noirs.

C’est un post sous forme de thérapie. C’est mieux de le dire ainsi. C’est aussi un coup de gueule contre ces patrons imbus de leur personne et qui tentent d’infantiliser l’homme noir. Pour eux, ce dernier ne s’est pas encore réhabilité. Il n’a à leur yeux, bien évidemment, pas pris conscience de ses capacités intellectuelles et de ses valeurs morales. Et pour cause.

La couardise dans le milieu dit black étant devenue une rustine, désormais, certains pensent que les jeunes générations surfent sur la même vague que leurs aînés. Ainsi, fier de porter l’estocade sur un mouvement porteur, NON A GUERLAIN ! NON A LA NEGROPHOBIE! »,  les responsables de Guerlain se moquent royalement des noirs. Pire, jouant les vierges effarouchées, ils se disent victimes de désagréments. Se désolidariser de Jean-Paul Guerlain, le parfumeur négrophobe et négationniste qui avait sur France 2 copieusement insulté les noirs leur est insupportable.

Alors que le collectif constitué de plusieurs associations fait front, les responsables de Guerlain ont eu l’outrecuidance d’adresser un courrier identique à chacune d’elle, pour mieux diviser. Hélas, je ne peux rendre public ce courrier, puisqu’il est nominatif, avec les adresses personnelles des responsables de ces associations. C’est vrai que certains dysfonctionnements, traîtrises et autre félonies ont toujours joué en leur faveur. Le nègre aurait très faim et soif.

Est-ce parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l’air intelligent avant qu’on s’aperçoive qu’ils sont cons ? L’heure a sonné. Le temps est grave. Il faut mettre sur pied un programme tous azimuts de boycott intégral de tous les produits Guerlain, pourquoi pas LVMH ? Le temps des colonies c’est terminé. Alors, si tu es républicain, aime la justice et que tu vis à Paris ou en banlieue, rejoint le mouvement. Demain, samedi 27 novembre 2010, nous serons encore, pour la 6e fois consécutive, devant le magasin Guerlain au 68, avenue des Champs-Elysées, à 15h00.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *