La suprématie de Dieu

Dernièrement, j’ai appris qu’une Église du Connecticut, la Manifested Glory Ministries, s’adonnait à l’exorcisme. Mais pas n’importe lequel, celui contre le démon de l’homosexualité

On pourrait presque dire que l’« Église » évolue, puisque ce genre de pratique est assez inédit. Une manière d’aller récupérer quelques brebis sodomites égarées?

Parlant évolution, justement, saviez-vous que la constitution canadienne (dernière version : 1982) débute par « Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu » alors que l’« ancienne version qui date de 1867 était parfaitement laïc »?

La lecture de la page Wikipédia au sujet de ce préambule est assez éclairante sur comment les religieux sont perdus dans leurs obsessions, ce qui peut donner, ultimement, des exorcismes du genre cité plus haut. Avec son aplomb légendaire, le Premier Ministre de l’époque, Pierre Elliot Trudeau, aurait dit : « Je crois que Dieu s’en fout d’être dans la Constitution ou non. » C’est plutôt rare, mais cette fois-ci je suis d’accord avec lui, même si par cette phrase il avoue croire en Dieu, à moins que ce soit simplement du sarcasme pur. Je n’irai pas jusqu’à vérifier, sa vie personnelle ne m’intéresse pas…

Mais ce que je constate, c’est que le Canada n’avait pas besoin de ce préambule avant 1982, puisque la vie religieuse a pu suivre son cours quand même. Par contre, à partir du moment où « la suprématie de Dieu » y est inscrite, cela ouvre des portes inquiétantes. Le Parti de l’Héritage Chrétien se sert de ce préambule pour appuyer sa propagande pro-vie et pro-famille (comme si les athées et agnostiques étaient tous des célibataires sans enfants…), essayant d’amputer moralement les droits et libertés selon leurs principes. La loi de Dieu avant la loi des hommes. Même logique tordue du côté des musulmans : ce préambule déroulerait le tapis rouge pour la loi islamiste au Canada. Et je n’ai aucun doute que les chrétiens ne sont pas très contents de ça. C’est d’un humour!

Je ne m’inquiète pas pour vrai. Seulement si un jour le système de justice est gangréné par les ultras religieux, ce qui ne semble vraiment pas le cas pour l’instant. Mais quand même, est-ce qu’il faut s’attendre à voir prochainement des exorcismes pour déloger le démon athée?

2 pensées sur “La suprématie de Dieu

  • avatar
    8 juillet 2009 à 20 08 31 07317
    Permalink

    Renart Léveillé,

    Assez surprenant tout de même ! C’est presque certain que les groupes protégeant et défendant les droits humains et sociaux des personnes homosexuelles, ou de toutes autres catégories différentes de l’hétérosexualité, vont se lever debout face à autant d’aberrations.

    Vu que le Canada reconnaît « la suprématie de Dieu », espérons que cela va faire réfléchir un psychiatre qui dit à un patient qu’il a peur qu’il capote dans la foi; et il est écrit dans son dossier médical que ce dernier a frolé le délire mystique. Tout simplement parce que ce dernier s’était éveillé à une foi plus profonde, et lors d’une hospitalisation, il se rendait à la messe d’une durée de 20 minutes seulement, lors d’une hospitalisation de 10 jours en santé mentale. Seulement prononcer le prénom de Jésus lorsque ce patient partageait pendant 1 minutes au psychiatre, était déjà mal reçu de celui-ci.

    Quant aux religieux dans l’entourage du patient, ils se sont regroupés ensemble pour pratiquer des prières de libérations et d’exorcistes pour chasser les démons de cette personne, tels: un homéopathe-naturopathe et chercheur scientifique, une personne qui avait écrit un livre sur les rêves et se disait être un médium qu’il avait rencontré une seule fois dans un endroit public, pendant 20 minutes seulement, etc.

    Possiblement que les homosexuels seraient aussi passés aux peignes fins des hommes de loi, car tous ceux qui ne cadraient pas dans la droite religieuse passaient pour des marginaux proches des démons.

    Je termine ici tellement ce sujet me choque, et me scandalise devant si peu de protestations publiques. C’est pourquoi votre texte m’a tout de suite attiré, en ayant le goût d’émettre ce commentaire.

    Amitiés de,

    Patricia Turcotte

    Répondre
  • avatar
    8 juillet 2009 à 20 08 42 07427
    Permalink

    P.S.

    J’avais omit d’ajouter que cette personne a profité de ses découvertes religieuses capotantes, les paroles pas très brillantes du psy lui ont quand même permises de se tasser de ces hommes de foi, et ce, pour le reste de ses jours.

    Il y en a encore de très bons là, sauf qu’il est nécessaire de bien les chercher en précisant nos limites; sauf que si une personne se trouve à ce moment-là dans un bas-fonds de santé physique et mentale, elle est en position de très grande faiblesse. Plusieurs personnes sont passées par ce genres d’abus de pouvoir, autant dans le domaine religieux que médical psychiatrique.

    Lorsqu’une personne comme celle dont je parlait dans mon commentaire, vit une profonde dépression nerveuse, ce n’est absolument pas le temps de lui faire des tas de peurs avec les démons, les exorcistes et libérations qui l’ont longtemps traumatisé.

    Patricia Turcotte

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *