La victoire de Me Karim Achoui

Traîné dans la boue injustement et moqué ici et là, insulté et jalousé, ne faisant la UNE des journaux que dans les faits-divers, la vérité éclate au grand jour. Le très talentueux avocat parisien, Karim Achoui que la presse aime présenter comme étant le conseil de plusieurs figures du « milieu », vient de voir son honneur enfin lavé. Hélas, comme à son habitude, les mas-médias, aujourd’hui, ne font plus les premières pages sur son acquittement définitif. Avec un nom pareil…Passons.

Il avait un dernier rendez-vous avec la justice. Il s’agissait d’un commando de plusieurs hommes qui avait libéré le 21 mars 2003 Antonio Ferrara, le roi de la belle, déjà condamné à quatre reprises pour des attaques de banque, un meurtre et une première évasion de prison en 1998. Acquitté à la cour d’assisses où il risquait la réclusion criminelle à perpétuité, avec un autre présumé complice, puisqu’il était accusé d’avoir participé aux préparatifs d’évasion, il avait été condamné en première instance à sept ans de prison puis écroué 50 jours, avant d’être remis en liberté.


Le « baveux » a donc gagné haut la main. Un gifle au procès en appel où, l’accusation, avait demandé la confirmation de la première peine de sept ans de prison car, Me Karim Achoui aurait donné le signal du déclenchement de l’opération à Ferrara en envoyant un collaborateur au parloir de la prison la veille des faits. Une incongruité évidement, démontée aujourd’hui. Me Achoui est donc libre. Cinq des complices présumés de Ferrara ont en revanche été condamnés en appel à des peines allant de deux ans à onze ans d’emprisonnement. Ecoutez la haine s’exprimer, dans les vidéos en dessous, alors que toutes les allégations de Karim Achoui étaient véridiques…

Lien vidéo

J’ose espérer qu’il demandera réclamation. On ne peut accuser un homme ainsi, parce qu’il est kabyle et avocat talentueux, qui arrive toujours à trouver avec maestria, les vices de formes des procédures judiciaires. Il mérite de redevenir avocat. Il est grand temps qu’enfin, tous ceux qui l’ont traîné dans la boue, rende des comptes…..ou s’excusent car, c’est trop leur demander sans doute car, leur jugement était teinté d’une once nauséabonde de racisme.

Hommage pour finir à Rachid Nekkaz, celui-là même qui avait entamé une grève de la faim contre l’injustice faite à Karim Achoui, devant la prison de Nanterre.


Une pensée sur “La victoire de Me Karim Achoui

  • avatar
    25 octobre 2010 à 10 10 30 103010
    Permalink

    l’auteur peut difficilement cacher son admiration pour un  » baveux » qui sachant qu il défend des criminels met toute son énergie « tourner » la loi
    gageons que pour cet amateur de grand train de vie , il est plus « gratifiant » de défendre le grand banditisme que le le pauvre hére pris dans
    les rets de la justice.On admirera au passage que pour notre journaliste décomplèxè d auteur , il importe peu que cela soit des truands qui triomphent .

    Répondre
    • avatar
      25 octobre 2010 à 17 05 03 100310
      Permalink

      @Marcel B,

      Contrairement à vos affirmation, j’ai rien dit de tel. Mais, qui voulez-vous qu’un pénaliste défende ?

      Il le fait avec talent et même la pire des crapules doit avoir un avocat.

      Répondre
  • avatar
    25 octobre 2010 à 18 06 28 102810
    Permalink

    @ Marcel B

    Si appliquer la loi – processus judiciaire inclus – ne permet pas de mater le banditisme, il semble raisonnable de changer la loi, incluant la procedure actuelle, mais on ne peut pas simplement blâmer celui à qui on a donné pour fonction de faire acquitter d’y parvenir, ni changer les règles a posteriori au mépris des droits acquis ! Il faudrait peut-être revoir tout ça…

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2007/10/15/19-la-loi-et-les-juges/

    PJCA

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *