L’acharnement des sondages

À la lecture du dernier sondage CROP sur l’avis des Québécois en ce qui a trait à la politique québécoise et canadienne, il est évident que le fossé se creuse entre le nationalisme revendicateur, par le poids cumulé du PQ et de l’ADQ, et le fédéralisme éculé du PLQ. Pourtant, La Presse fait ses choux gras de la perte de vitesse de l’option souverainiste et de la popularité de Mario Dumont pour tenter de faire oublier la piètre performance de Jean Charest et de son parti (que même un changement de chef avec Philippe Couillard ne semblerait pas beaucoup aider).Quant aux résultats sur l’appui à la souveraineté, nous devons aller plus loin que les simples chiffres qui réjouissent les uns et dépriment les autres.

Au départ, la question de faire l’indépendance du Québec sans partenariat est biaisée puisqu’il serait hypothétiquement impossible que ce nouveau pays se referme sur lui-même au lendemain d’un OUI assez fort pour démontrer une réelle volonté populaire. Il s’agirait simplement d’un suicide collectif. Donc, pour relativiser encore plus les choses au niveau de l’économie, cela prendrait vraiment une mauvaise volonté générale, ainsi qu’un désir pathétique de perdre de l’argent pour que les entreprises des autres pays et du Canada cessent unanimement, du jour au lendemain, de faire affaire avec un pays émergeant dont le PIB fait déjà concurrence, comme simple province, avec des pays comme l’Italie et l’Espagne.

Aussi, le discours mondialisant a été tellement répété depuis le dernier référendum qu’il est difficile de comprendre pourquoi cet enjeu est encore enchâssé dans le raisonnement collectif, si ce n’est que par la faute de la stratégie fédéraliste. Pourtant, il est facile de se rendre compte que cette question de la souveraineté pure n’est là que pour faire peur et donner l’opportunité aux antisouverainistes de sauter au plafond en voyant des chiffres si encourageants.

En fait, ce résultat de 32% pour un OUI, avec cette question ne représente que la portion des « purs et durs » dans la population. Dans ce cas, il suffit d’être logique et regarder seulement les résultats sur la même question au référendum de 1995. Nous obtenons donc un résultat qui accorde 42% au OUI et 58% au non, pour le sondage effectué du 19 au 29 avril 2007.

Malgré la réelle perte de vitesse de l’option souverainiste, mais dans un sens plus réaliste (avec une perte de sept points en 12 ans), on constate en général qu’une majorité de Québécois espère encore que tous les problèmes pourront se régler sans risquer d’avoir à casser des oeufs et surtout à investir dans un autre coûteux référendum, tant au niveau monétaire que du déchirement social que cela occasionnerait.

Malgré cela, le sondage démontre que la popularité de Mario Dumont et de Pauline Marois, ainsi que l’impopularité de Jean Charest sont quand même serties d’une poussée nationaliste prudente mais éloquente : les Libéraux ont failli à satisfaire le peuple et presque 3/4 des citoyens préféreraient donner leurs appuis aux deux autres partis, qui sont, à la base, nationalistes. Les Québécois veulent donner une chance au Canada, mais dans un sens affirmatif, et non assujetti : comme l’éternelle position aplatventriste du PLQ.

Étant donné l’impopularité d’un référendum sur la souveraineté, la joute politique tournera autour de possibles gains que pourrait obtenir le Québec dans un Canada ouvert — ce qui permettrait ensuite de l’unir — avec toujours quand même un risque de mettre le feu aux poudres bleues si les négociations sont vaines, d’où l’utilité d’avoir un mouvement souverainiste qui est un contrepoids dynamique au statu quo. Par conséquent, il serait possible qu’un règlement total de toutes ces demandes puisse faire mourir ce mouvement subversif, mais les positions de Stephen Harper et Stéphane Dion sont loin de donner des signes prometteurs.

Finalement, dans le cadre d’un autre sondage récent sur la fierté des Québécois, on dénote un total de 90% de répondants qui sont fiers d’être québécois et 86% qui sont fiers d’être canadiens. Il est évident que ces résultats ne sont pas représentatifs des intentions de vote pour les partis ou pour un futur référendum, sinon, nous ne serions pas en situation de gouvernement minoritaire, situation qui semble vouloir se répéter à l’avenir. Ces résultats sont même tellement surprenants qu’il est difficile de les analyser sans tomber dans le parti pris, puisqu’ils se contredisent et concerneraient donc plus la sociologie. Laissons ces résultats aux fédéralistes pour qu’ils puissent, maladroitement, s’y accrocher comme à une bouée de sauvetage.

Une pensée sur “L’acharnement des sondages

  • avatar
    29 juin 2007 à 10 10 50 06506
    Permalink

    On se fait manipuler solide …. le Canada utilise le bon vieux levier de la division pour mieux Régnier…avant on voulait rien savoir de s’affirmer outre-altantique dans le vrai monde comme une vraie nation adulte…exemple ON EST EN GUERRE contre l’afganistan….. c’est pathétique …mais bon on laisse c’est chose la aux grandes nations…nous on est des adolescents qui veuillent pas de responsabilité, MAIS on veut notre culture , écouter la musique que l’on veut porté nos vêtements d’ado sans un mot condessandant de nos parents le Canada.

    En gros fait se que vous voulez de nous …mais toucher pas a notre culture ,pis on veut pas se faire américaniser,,, essayer pas de nous tuer quoi , avec tout le pouvoir de colonisateur qu’on vous laisse ….

    Mais voila …. notre culture était forte , réyonante , et sublime … on avait se que l’on voulait….. donc, l’option souvreniste a diminué comme neige au soleil …. Le Canada voyant cela profite de notre faiblesse aplaventrise pour mous revenir a la charge et P_E nous assigner le coup de grasse.

    Le Canada s’attaque désormais ouvertement a notre culture , le Canada a pris le contrôle du dondaine cinématographique,avec Téléfilm Canada et avec leur subvention n’autorise de des scénarios bidon, vides d’humanité et tres hollywoodien,film tres légé ou film d’action et violence … le tout en francais par nos acteurs oui … P_E mais la culture c’est pas juste du jet set !!!

    On bousille tous nos festivals et notre industrie du tourisme…encore toujours 0$ subvention au festival cet été avec tout c’est action assassine et sans le support des médias pour soulevé c’est action de par la concentration de la presse …. (L,opinion publique est contrôlé) Le % pro souveraineté va P_E stagner ou monté de 1 a 2 points….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *