Laurent Gbagbo: jusqu’à la lie.

La Côte d’Ivoire vit depuis trois semaines, de  faits sans précédent dans les annales. Tout d’abord, il y a deux présidents et deux gouvernements. Ensuite, le président sortant est de plus en plus givré et prouve qu’il aime sa petite personne mais pas la Côte d’Ivoire. Il est prêt à mourir en héros pour rester au pouvoir. ..

De voir un homme perdant une élection qui se met à dos tout le monde, c’est fort. Il suffit de mettre tous les produits d’exportation sur embargo pour que la Côte d’Ivoire tombe. Cet homme est fou à lier. De voir le communiqué suivant:  « Le président de la République de Côte d’Ivoire vient de demander le départ immédiat du territoire ivoirien de l’Onuci et des forces françaises qui la soutiennentCela implique que le gouvernement ivoirien s’oppose d’ores et déjà au renouvellement de cette opération qui expire [lundi] 20 décembre 2010. » ajoutant, « le gouvernement ivoirien considère que l’Onuci a largement failli à sa mission en posant des actes qui ne sont pas conformes à son mandat [d’impartialité] » , laisse pantois.

Le boulanger ne sait vraiment plus où il est. L’ivresse du pouvoir rend fou. Ses supporters doivent se rendre compte maintenant, que la Côte d’Ivoire a été dirigée par un homme complètement à la ramasse durant 10 ans. Il suffit juste d’une heure aux troupes de l’ONU pour le déloger de la présidence. Cet homme refuse d’entendre raison pour sa propre perte. Les pro-Gbagbo doivent vraiment se faire des soucis. Comment peut-on être aussi con ?

Je suis finalement convaincu que le premier ministre kenyan avait raison. Il faut virer cet homme illico presto par la force. Il n’a pas voulu sortir par la grande porte et voilà qu’il risque de très mal finir. Il l’aura cherché. Cet homme manque de discernement. Il se cache derrière un panafricanisme ridicule et bidon pour rallier des extrémistes qui ne savent rien du tout en matière de relations internationales.


Une pensée sur “Laurent Gbagbo: jusqu’à la lie.

  • avatar
    19 décembre 2010 à 17 05 02 120212
    Permalink

    Monsieur Marginean, vous pouvez mettre un carton jaune à MOMO, encore et toujours à côté de ses pompes?

    Merci d’avance.

    Répondre
    • avatar
      20 décembre 2010 à 6 06 44 124412
      Permalink

      Effectivement, Momo, tout le monde ici savent que je suis extrêmement rigoureux sur le code d’honneur ici, sur CentPapiers.

      Je ne souhaite apparaitre aucune allusion aux identités. Si une personne utilise deux avatars/identités, c’est de leur problème. Moi, les doubles personnalités, je me dis que ça doit entrainer des problèmes psychologiques à la longue. Mais une chose est certaine, c’est que si tout le monde se mêle de ses affaire et discute des textes et argumente intelligemment, les doubles identités seront complètement dénuées d’utilité et disparaitront rapidement. Elle ne servent qu’à biaiser les discussions ou pour accomplir des missions de démolition/vendetta.

      Votre seule responsabilité est de vous acquitter honorablement de votre code de conduite. Le reste du trollage et des commentaires inutiles, je m’en occupe, c’est ma job, je vais tenir mes responsabilités et bien vous servir pour garder cette plateforme propre, accueillante et propice à l’évolution consciente de tous. Je n’ai rien contre les échanges musclés en autant qu’on évolue autour des sujets proposés et des contre-argumentations ou renchérissements proposés par les auteurs et commentateurs.

      Les trolls et le reste des stupidités, je m’en charge, j’en mange régulièrement, en petits morceaux dans mes céréales le matin. 🙂

      Tout le monde sait que CentPapiers donne trois avertissement/rappel à l’ordre, après quoi, c’est la séance obligée de désintox….

      Mes respects,

      François Marginean

      PS. Comme à l’habitude, je donne un délais de 12 à 24h après quoi je nettoierai le plancher des tâches indésirables.

      Répondre
  • Ping : Tweets that mention Laurent Gbagbo: jusqu’à la lie. | CentPapiers -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *