Laurent Wauquiez et sa « Droite sociale » : l’oxymore illustré

« Laurent Wauquiez, ministre des Affaires européennes et animateur du groupe La Droite sociale, s’est exprimé dimanche 8 mai sur cette thématique, en stigmatisant « les dérives de l’assistanat », qu’il a qualifiées de « cancer de la société française », résume Le Monde : « Selon M. Wauquiez en effet, « aujourd’hui, un couple qui est au RSA, en cumulant les différents systèmes de minima sociaux, peut gagner plus qu’un couple dans lequel il y a une personne qui travaille au Smic, a-t-il avancé. Ça c’est la société française qui tourne à l’envers. » Pour lutter contre ce « cancer », Laurent Wauquiez propose deux mesures : plafonner l’ensemble des minima sociaux à 75% du Smic et obliger les bénéficiaires du RSA à effectuer 5 heures hebdomadaires de travaux de « service social ». Une sortie évidemment méprisable sur le plan idéologique : « Laurent Wauquiez, porte parole/animateur de sa «Droite sociale», n’hésite pas stigmatiser les plus faibles et à liguer la « France d’en bas » contre celle qui est au fond du trou », comme l’écrit ActuChômage. « Ça, c’est la société française qui tourne à l’envers. » En effet, on marche sur la tête : quoi de plus aberrant qu’une société qui prône la « valeur travail » alors que celui-ci est non seulement rare, mais ne paie pas ! Aujourd’hui, ceux qui bossent ne s’en sortent plus, ceux qui retrouvent un emploi travaillent carrément à perte, tandis que ceux dont les employeurs ne veulent pas sont condamnés à la misère. Au lieu de dénoncer ce travail qui décourage car il ne paie plus en suggérant de revenir, par exemple, sur les 24 milliards d’euros d’allègements généraux dits « pour l’emploi » dont l’Etat se déleste chaque année et qui «encouragent» les entreprises à rémunérer leurs collaborateurs en dessous d’1,6 Smic — ceci expliquant que la France est championne du salaire minimum ou que la moitié de nos salariés gagne moins de 1.600 euros nets par mois… —, Laurent Wauquiez préfère incriminer notre système de protection sociale et, bien évidemment, ses bénéficiaires les plus fragilisés. » Mais en plus d’être ignoble, ce que prétend Wauquiez est mensonger !

« Un couple au RSA gagne moins qu’un couple avec un Smic, reprend Le Monde. L’exemple de M. Wauquiez constitue une affirmation forte… mais fausse.  En 2011, un couple sans enfants touche 700 euros de environ s’il ne travaille pas. Mais il ne les cumule pas avec d’autres aides : le principe du RSA est qu’il correspond à un forfait. Si le couple est éligible à l’aide au logement (APL), on retirera de son RSA un forfait de 109,11 euros, en échange de cette aide (une personne seule perdrait 54,56 €). De son côté, le couple avec un seul revenu au Smic, en 2011, touche 1 070,11 euros. Il gagne donc a priori plus que le couple assujetti au RSA. Ajoutons que ce couple avec un seul revenu au Smic est lui aussi éligible à l’aide au logement, qu’il peut cumuler avec un salaire. L’équation de M. Wauquiez est donc quelque peu faussée. Même avec des enfants, un couple au Smic gagne plus. Le nombre d’enfants ne change pas la donne. » Le journal catholique La vie, l’illustrant du dessin que nous reproduisons en ouverture du billet, consacre lui aussi un article au sujet : « Comment peut-on vouloir diminuer des allocations qui ne permettent déjà plus de survivre ? », s’interroge le mouvement ATD Quart Monde qui dénonce une « proposition surprenante fondée sur des calculs erronés ». Depuis la création du RMI en 1988, alors à 50% du Smic, le RSA n’a cessé de baisser et ne représente plus que 43% du Smic. Même avec les allocations familiales, il est impossible d’atteindre le Smic. « Ce discours est dangereux, il faut arrêter avec cela »déclare Laurent Berger, secrétaire national à la CFDT. « Monsieur Wauquiez se dit de la droite sociale, mais ça frise plutôt la droite extrême ». Selon lui, « ajouter des contreparties pour bénéficier du RSA, c’est laisser penser que les chômeurs seraient des profiteurs, alors que ce sont des gens qui sont victimes de la crise et d’un chômage de masse récurrent ». Décidément, Laurent Wauquiez méritait bien de figurer à la Une de notre rubrique Ferme ta gueule !

PS : prétendre que l’assistanat est  »le cancer de la société française » sous-entend que notre pays constitue une exception. Or « Selon une étude de l’Institut de recherches économiques et sociales de 2007, «les montants des revenus minima garantis aux personnes pauvres sont beaucoup plus élevés» dans les onze autres pays européens étudiés, relève Mediapart : «de 30 à 40% au Royaume-Uni et en Finlande, de l’ordre de 50 à 75% en Irlande, Suède, Belgique et Pays-Bas, environ le double en Norvège et en Islande, environ le double pour les couples et environ 140% pour les parents isolés en Autriche, et de l’ordre de 150% au Danemark.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *