Le chaos de l’aménagement et les éoliennes

Jean-Pierre Bonhomme

Image Flickr par Mr.freak

Cette semaine deux compagnies privées ont annoncé leur intention de construire des éoliennes dans la Plaine de Montréal, près des villages et sans la permission des conseils municipaux.

Il ne s’agit pas d’une affaire dont la gravité équivaut à celle de la guerre en Lybie. Elle ne concerne, au total, qu’une douzaine ou deux de ces grands moulins à vent. Alors pourquoi des villageois descendent-ils dans la rue pour protester?

L’affaire est symptomatique car elle montre jusqu’à quel point l’État, au Québec, fait fi de l’intérêt public et démissionne devant les intérêts privés.

Il faut rappeler que, dans les pays les plus évolués, les services publics sont justement cela…publics. C’est le cas pour la poste, le gaz, et l’électricité, notamment… sans parler de l’aménagement territorial.

Or l’établissement de systèmes de production de l’électricité par le moyen du vent, est un service public. Dans le cas présent, la protestation des deux villages situés non loin de Montréal, fait ressortir l’absence de structures d’aménagement au lieu souverain en la matière, soit le gouvernement du Québec.  L’État,  maintenant, permet à des intérêts privés de harnacher les puissances naturelles pour le profit de particuliers pas toujours connus et de disposer les systèmes n’importe où au gré du vent et des prébendes fournies à des maires complaisants.

L’absence d’un ministère de l’aménagement, au Québec, est coupable. La petite affaire de cette semaine l’illustre abondamment; selon votre serviteur cela suffirait à renverser un gouvernement.

S’il y avait une structure de l’aménagement territorial, au Québec, le gouvernement, directement ou par le moyen d’Hydro-Québec, aurait déterminé des lieux où implanter des éoliennes. Il aurait circonscrit des parcs publics où les éoliennes pourraient être construites. Après quoi des intérêts privés auraient pu être mis à contribution, mais sous la gouverne de l’intérêt public.

Actuellement la ruine environnementale de certains villages de la région de la Gaspésie est un fait établi. Qui voudra monter sa tente sous le ronron d’une gigantesque éolienne ou admirer un clocher ayant pour fond de scène une usine électrique aux pales géantes? Où est-il parti le charme gaspésien?

La controverse de cette semaine montre que la gangrène s’étend jusqu’à Montréal. Rappelons que la production de l’électricité par le vent, au Québec, est une infime proportion – et sera toujours une infime proportion – de l’électricité produite par la force de l’eau. Le scandale, en l’instance, c’est que l’État risque de ruiner la vie – et les paysages – de citoyens établis en douceur dans des cadres naturels en permettant à des entrepreneurs de faire des profits avec un service public dont la nécessité est pour le moins….douteuse. Qui pis est, l’État se met la corde au cou en fixant à l’avance le prix ce cette électricité «écologique».

Les principes, dans cette affaire sont les mêmes que ceux relatifs au domaine des gaz dits de schistes. Le gaz, comme l’électricité hydraulique, est un service public. Il doit relever de l’État. Et le forage doit n’être permis que dans des lieux fixés à l’avance par l’État; le forage doit être exclu des périmètres municipaux; il doit se faire hors de la vue des citoyens.

Mais où est-il donc parti l’État? Il est parti dans les copinages libéraux et conservateurs et l’opposition fait attendre désespérément que sa pensée soit formée sur le sujet.

Je fais remarquer ici que les hommes politiques, à Québec, qui passent à côté de cette question de l’aménagement territorial d’État, passent à côté de la politique et que s’ils n’ont pas de pensée à cet égard ils n’ont pas d’affaire dans l’Assemblée nationale.

Je viens de relire l’ouvrage fétiche de Ian McHarg sur le design territorial. Il me convainc davantage, si cela est possible que notre société doit composer AVEC ses paysages, pas s’y opposer ou les détruire.

15 pensées sur “Le chaos de l’aménagement et les éoliennes

  • avatar
    8 mars 2011 à 11 11 05 03053
    Permalink

    M. Bonhomme,

    Une éolienne est une arme, dont l’objectif est de détruire la valeur des propriétés, la qualité de vie des gens et de les forcer à aller vers la ville, qui deviendra une super prison, dont les accès et les sorties seront contrôlée par des caméras et autres trucs du même genre.

    Le manque d’efficacité des éoliennes ne justifie pas leur utilisation pour produire de l’électricité, Le véritable objectif est de détruire la qualité de vie de ces régions ou elles sont implantées.

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2011 à 11 11 18 03183
    Permalink

    M. Bonhomme,

    Je sais de quoi je parle car je vis à 40 km d’un endroit en Ontario ou il y a des centaines d’éoliennes, et je peux vous assurer que les gens ne sont pas heureux du tout. Ils ont divers problèmes de santé (niés par les autorités, êtes-vous surpris?) et plusieurs vont dormir dans des villages voisins pour éviter d’entendre le bruit et les vibrations causées par les éoliennes. En plus, les maisons sont à peu près invendables, même si cette région était autrefois (avant les éoliennes) très en demande.

    Oui, ce sont vraiment des armes de destruction de la qualité de vie des gens.

    Voici un blogue d’un résident qui raconte la situation en détail.

    http://pandorasboxofrocks.blogspot.com/2011/02/ontarian-just-facts-on-wind-turbines.html

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2011 à 11 11 30 03303
    Permalink

    Je suis toujours étonné de voir à quel les gens croient n’importe quoi raconté par une personne supposémment en autorité. Évidemement, les médecins et scientifiques engagés et payés par l’industrie éolienne disent qu’il n’y a pas de problème. Êtes-vous surpris?

    http://www.youtube.com/watch?v=lm0Oe8J6qT8

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2011 à 11 11 45 03453
    Permalink

    Si le gouverne et ment était si concerné par l’indépendance énergétique, il donnerait une subvention aux gens pour qu’ils mettent des panneaux solaires sur le toit de leur maison.

    Mais ce n’est pas le rôle du gouverne et ment de veiller au bien-être des gens ou de les aider à devenir plus indépendant sur le plan énergique.

    Vous êtes un esclave fiscal, et on n’a plus besoin de tous ces esclaves. Donc, on doit faire le ménage.

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2011 à 11 11 49 03493
    Permalink

    Une fois, il y a environ 30 ans, le gouverne et ment fédéral était très concerné par les ,aisons pas suffisamment isolées.

    Il a donc créé un programme pour que tous les propriétaires de maison puissent mettre de la mousse d’urée formaldhéide dans ses murs.

    Quand tout le monde est tombé malade, il a créé un autre programme pour enlever la mousse d’urée formaldhéide des maisons.

    Aupravant, on utilisait souvent l’amiante dans les maisons. Un jour, le gouverne et ment s’est rendu compte que c’était dangereux et aujourd’hui l’amiante n’est plus utilisée dans les constructions.

    Pourquoi faire confiance à des menteurs et manipulateurs professionnels?

    Je ne comprendrai jamais cela.

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2011 à 12 12 08 03083
    Permalink

    En tous cas, si j’étais propriétaire d’une maison, payée à la sueur de mon front, et qu’un bouffon de voisin proposait de louer sa terre à une compagnie pour qu’elle y installe des turbines éoliennes, ça ne serait pas long que j’irais voir mes autres voisins et qu’une lettre de mise en demeure serait transmise au bouffon (ou au conseil municipal) qui voudrait m’imposer les inconvénients causés par une éolienne près de chez nous.

    Freedom is not free.
    Traduction : La liberté, ce n’est pas gratuit.

    Il faut se battre pour demeurer ou devenir libre, selon votre perception de ce que vous êtes.

    Les gens, individuellement, quand ils ne sont pas dans un groupe, sont généralement des pissous.

    Donc, quand un voisin se crisse de ta gueuele en voulant mettre une éolienne sur son terrain, une menace de poursuite, avec un gros montant d’argent, le fera réfléchir…

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2011 à 12 12 49 03493
    Permalink

    Monsieur Bonhomme, l’éolien est une filière énergétique qui est très coûteuse, qui est inefficace, qui est peu fiable et qui est encombrante!!! Les trois quarts du temps, ces grands vires-vent sont immobiles!!! Au Danemark, en France, en Australie, en Espagne et en Allemagne, là où l’on a développé cette filière, on se rend compte, aujourd’hui, que ce fut une très mauvaise allocation des ressources!!!

    Le prix de l’énergie éolienne se situe, aujourd’hui, à 11 cents le KWh!!! C’est trop cher!!! Actuellement, chez Hydro-Québec, le prix est, nettement, inférieur!!! Pour le bloc patrimonial, il est de 2,9 cents le KWh!!! L’énergie de Toulnoustouc est de 4 cents et celle de Eastmain est de 5 cents!!! La filière éolienne est, donc, trop coûteuse!!! Du simple point de vue du consommateur, ce n’est, donc, pas une bonne filière!!!

    Le facteur d’utilisation d’une éolienne est, en moyenne, de 20%!!! Ça signifie que, sur une période de 24 heures, une éolienne ne fonctionne que 4 heures à 5 heures!!! En moyenne, bien sûr!!! En comparaison, une centrale hydroélectrique a un facteur d’utilisation qui se situe entre 70% et 90% et je n’invente rien!!!

    Axor, une entreprise qui possède et qui exploite des parcs éoliens, près de Matane, nous révèle, dans un mémoire qui a été déposé, devant la Régie de l’Énergie, que le facteur d’utilisation de son parc gaspésien qui, en théorie, devrait être de 25% n’est, en réalité, que de 18%!!! Vous rendez-vous compte??? Les vires-vent de Matane ne produisent de l’énergie que pendant 18% du temps!!! Il est, donc, tout à fait justifié de qualifier d’inefficace et de peu fiable la filière éolienne!!!

    Mais, ici, au Québec, on continue, encore, à dilapider des milliards de dollars, dans cette forme d’énergie, uniquement pour s’attirer les bonnes grâces des gourous écolos!!!

    C’est la même chose pour l’énergie solaire qui est tout aussi discrédité que l’énergie du dieu Éole!!!

    Le gouvernement espagnol a annoncé des coupures de 35% et de 45%, aux subventions qui sont versées, pour la construction des éoliennes et pour la construction des centrales solaires!!! Le gouvernement a, aussi, dit qu’il allait réduire ses achats d’énergie renouvelable!!!

    En France, le gouvernement vient, tout juste, d’imposer un moratoire de 4 mois, concernant la construction des centrales solaires, afin de réévaluer la rentabilité de cette forme d’énergie-là!!! Depuis le début de l’année 2010, les subventions qui sont versées, aux centrales solaires, ont été coupées, et ce, à deux reprises!!!

    En Allemagne, le gouvernement a annoncé que, d’ici 2012, il envisageait de réduire le prix d’achat de l’électricité qui est produite, par les centrales solaires!!! Ce prix avait déjà été réduit, en 2009, et une autre réduction est, aussi, annoncée, pour 2011!!! En octobre dernier, l’agence de l’énergie allemande a suggéré, au gouvernement, de faire de drastiques coupures, dans le secteur de l’énergie solaire!!!

    En Australie, la province de New South Wales a, récemment, annoncé qu’elle allait réduire, par un facteur 3, les subventions qui sont versées, aux gens qui installent des panneaux solaires, sur le toit de leur résidence!!!

    De plus, à cause de la baisse de la demande mondiale, pour les éoliennes, la compagnie Vesta, qui est le plus gros constructeur de turbines, a fermé cinq usines, au Danemark et en Suède, mettant, ainsi, au chômage, 3000 travailleurs!!!

    Bref, tout ceci confirme que les énergies vertes tuent la création d’emplois!!!

    On peut, donc, comprendre les citoyens qui s’opposent à la venue d’une telle filière, dans leur cours!!!

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2011 à 12 12 56 03563
    Permalink

    Pour ce qui est des gauchistes qui mourraient d’envie de me répondre que l’économie verte peut créer des jobs, j’ai le regret de leur annoncer que l’Espagne a fait l’éloquente démonstration que c’était impossible!!!

    Depuis 1997, l’Espagne a été un pionnier, dans la création des énergies renouvelables!!!

    Or, le professeur espagnol d’économie, Gabriel Calzada de l’Universidad Rey Juan Carlos de Madrid, a publié, en 2009, une étude, concernant les coûts qu’une telle politique environnementale, soit la fiction des emplois verts, a occasionnés, à son pays!!! Il a conclut que la création des emplois verts n’est que temporaire, mais qu’elle est, excessivement, coûteuse : entre 752 000$ et 1,4 million $, pour chaque emploi qui est, ainsi, créé!!!

    Il a, également, constaté que chaque emploi vert fait disparaître 2,2 emplois traditionnels!!!

    De plus, la construction des infrastructures électriques et le prix de vente de cette «électricité verte» étant supérieurs, à celui de l’énergie conventionnelle, l’Espagne a demandé, au secteur industriel, de payer la facture!!! Conséquence??? La hausse du prix de l’électricité, de même que la hausse du fardeau fiscal, ont entraîné de nombreuses mises à pied!!!

    Le nombre d’emplois qui ont été perdus, par mégawatt d’électricité qui a été installé, s’élève à 8,99, du côté de l’énergie solaire, il s’élève à 5,05, du côté des mini-centrales hydro-électriques, et il s’élève à 4,27, du côté de l’énergie éolienne!!!

    L’étude conclut, également, que les pertes d’emplois qui sont associées à la production des énergies renouvelables ne sont pas propres à l’Espagne et qu’elles seraient inhérentes à n’importe quel programme qui prioriserait ce type d’énergie-là!!!

    http://www.juandemariana.org/pdf/090327-employment-public-aid-renewable.pdf

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2011 à 13 01 08 03083
    Permalink

    Salut , En France c’est la même ….des premiers parc offshores vont être implantés a 10 km des côtes …. avec des machine de 170 m de haut soit l’équilalent de plus 50 étages …vous imaginez un peu les dégats !!!! les promoteurs s’en foutent royalement …business is business …. et nos élus et politiques font du clientélismes …c’est catastrophique . ..triste a pleurer …moi je suis pour le durable et le renouvelable mais a condition que tout cela soit respectueux de l’environnement …. alors qu’ils les mettent a 50 km au large et en Flottantes …ça fera moins de béton aussi . …En tous les cas moi je change de camps …ceci quitte a voter aux extrêmes si nécessaire ! . ..ils sont trop c..ons !

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2011 à 14 02 02 03023
    Permalink

    Un instant , c’est vrai que les Européens essayent et en parle , mais ils n’ont jamais accordé aucune chance aux  »PATENTEUX ».

    Toutes les éoliennes qui sont nuisibles, peuvent être transformées en éoliennes verticales. === Est-ce qu’ils en ont entendu parlé en Europe ?

    Les éoliennes du 8 mars 2011 , il n’y a rien de nocifs qui va remonter dans 10 , 15 , ou 20 ans qui va polluer. === Combien évaluez-vous cela ???????????

    Tout aussi est prêt pour que tout fonctionne avec de l’eau. Tout les milliards qui sont dépensés pour le gaz et qui polluent , il n’y a qu’en servir pour aider les  »PATENTEUX ».
    Jean-Marie De Serre

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2011 à 19 07 01 03013
    Permalink

    M. Bonhomme,

    En passant, pour votre information, il existe une loi sur l’aménagement du territoire au Québec, c’est la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme.

    Par ailleurs, quand Charest proposait le port méthanier à Lévis, il devait violer diverses dispositions de la Loi sur l’environnement pour permettre à ce projet d’aller de l’avant.

    Aucune loi ne peut empêcher ce genre de choses quand les politiciens sont prêts à violer ou ignorer les lois existantes pour que les projets de leurs petits zamis voient le jour.

    http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/A_19_1/A19_1.html

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2011 à 20 08 35 03353
    Permalink

    Les énergies vertes ne créer pas d’emplois ? Dans le modèle ultra-libéral qui est le nôtre, la frénésie susciter par les investissements des énergies vertes ne fait que pousser les grands fonds spéculatifs à gruger la rentabilité des méga chantiers par le prix de revente ridiculement bas des éoliennes et des baux des terrains convoités. La fiabilité des éoliennes est encore loin d’être établit, sans compter les coûts énormes pour l’acheminement de l’électricité et la perte de valeurs dû à l’explosion de l’offre spéculative.

    Répondre
  • avatar
    9 mars 2011 à 8 08 55 03553
    Permalink

    Pour ce qui est des éoliennes.. Ce n’est pas vrai que c’est fait sans l’accord des habitant. Les gens ne savent pas.. Moi, personnellement, je ne suis pas contre ce projet. Les ressources s’épuisent, alors pourquoi ne pas essayer cette  »nouvelle » facon de produire l’électricité.

    Les structures ne seront pas baties en pleine municipalité, alors ca dérange quoi? En tout cas, tout ca pour dire que je suis  »POUR » ce projet.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *