Le dollar US mûr pour une dévaluation catastrophique

L’état de  « réserve mondiale »  de la monnaie américaine a créé une demande sans précédent pour le dollar, mais ce faisant, il a aussi créé une surabondance de titres obligataires du Trésor détenus par les banques centrales étrangères et une dette nationale impossible à rembourser aux États-Unis. La combinaison de découpler le dollar de l’étalon-or en tandem avec obtention de l’avantage d’être devenu la réserve mondiale a permis au gouvernement américain ainsi qu’aux banquiers centraux de créer la monnaie fiat la plus précaires et illusoire de l’histoire.

Pourquoi toutes ces histoires sur l’étalon-or? Cela, nous explique Michael Rivero de WRH,  remonte aux Pères fondateurs d’origine et la signification du mot «dollar». Un « dollar » est en fait une mesure du poids de l’argent, soit 371,25 grains, pour être exact. Les dollars américains en argent sont en fait plus lourd, car d’autres métaux ont été ajoutés pour atteindre plus de durabilité. Mais ce 371,25 grains d’argent ÉTAIT le dollar, correspondant au poids d’unités monétaires acceptées remontant une chaîne ininterrompue jusqu’au Dollar espagnol blanchi, le Daller néerlandais, ainsi que le Thaler allemand, qui étaient le produit d’une mine d’argent ayant vendu ses produits sous forme de pièces d’un poids exact. La loi sur la monnaie de 1792 a défini le dollar US pour correspondre exactement au poids d’un dollar en argent utilisé dans le monde et a ensuite défini le dollar en or équivalent à cette quantité d’or qui serait égale à la valeur de l’argent dans un dollar en argent, soit 24,75 grains, ou 1/15 du poids d’argent dans un dollar en argent.

Un dollar US en argent                                                          Un dollar US en or (même échelle)

Alors, quel est le problème avec cela? Il n’y a pas vraiment de problème. Lorsque vous, en tant que citoyen, possédez un dollar en argent ou un dollar en or dans votre main, vous avez cette valeur réelle en métal. Le gouvernement ne peut rien faire pour changer la valeur de l’argent sous votre contrôle.

Prenez le Denarius romain en argent de la photo ci-dessus par exemple. L’Empire romain est depuis longtemps révolu, mais l’argent que Rome a émit possède encore de la valeur parce que les pièces elles-mêmes avaient une valeur intrinsèque. Longtemps après l’effondrement de l’empire, des pièces d’argent romaines étaient encore utilisées comme monnaie, parce que l’argent dans la pièce elle-même ne dépend pas de l’émission du gouvernement pour avoir une valeur.

Bien entendu, transporter trop de pièces peut être gênant, alors plusieurs nations, y compris les nôtres, ont émit des notes de papier pour plus de commodité. Mais ce papier-monnaie imprimé par la nation n’était que pour la commodité. Les certificats d’or et d’argent n’étaient que des « bons de revendication » pour l’équivalent en poids d’or ou d’argent détenues dans le Trésor, et qui devait être remis à la demande lorsque le certificat était présenté. Mais en fin de compte, le dollar légitime des États-Unis valait 371,25 grains d’argent, ou 24,75 grains d’or.

Le problème avec ce système du point de vue du gouvernement ou des banques est qu’il limite la quantité d’argent avec lequel ils peuvent travailler. Lorsque la banque vient qu’à manquer d’argent ou d’or (ou de certificats équivalents),elle ne peut plus prêter d’argent sur lequel elle peut encaisser des l’intérêts. Lorsque le gouvernement est à court d’or ou d’argent (ou de certificats équivalents), il ne peut plus dépenser d’argent (tout comme le reste d’entre nous).

L’effet immédiat de mettre fin à l’étalon-or est que le dollar-papier ne dépend plus juridiquement des 371,25 grains d’argent ou 24,75 grains d’or; alors davantage d’argent papier (maintenant appelé «Federal Reserve Notes ») peut être imprimé, leur valeur réelle n’est plus sous le contrôle des citoyens, mais sous le contrôle de la banque centrale émettrice, basé sur le nombre total de dollars imprimés (ou créé en tant que lignes de crédit) divisé par la valeur estimée des actifs de la nation. Plus il y a de dollars qui sont créés à partir de rien, moins vaut chacun d’entre eux.

Un billet du gouvernement.

L’escroquerie du système est simple. La Federal Reserve Bank (ou toute autre banque centrale occidentale) engage le Trésor américain pour imprimer de l’argent. La Réserve fédérale ne paie le trésor public que le coût d’impression, ils ne paient pas 1 $ pour chaque 1 $ imprimé. Mais la Réserve fédérale fait demi-tour et prête cet argent (ou ligne de crédit) aux banques au niveau de leur valeur nominale. Ces banques qui ont épuisé leurs dépôts prêtent alors cette argent fiat au gens comme vous, et vous devez rembourser la valeur en dollars complet (plus intérêts) avec le produit de votre travail, même si la Réserve fédérale a imprimé cet argent pour quelques cents seulement, ou simplement créé de toute pièce dans un ordinateur.

Comme la Réserve fédérale (ou toute autre banque centrale occidentale) imprime toujours plus d’argent, cela gonfle la masse monétaire, ce trop d’argent commence à courir après trop peu de biens et services, ce qui signifie que les prix montent. Mais contrairement à la charade mis sur pied par la Réserve fédérale, l’inflation ne se contente pas d’aller et venir à cause de la sorcellerie des arcanes. La Réserve fédérale peut mettre fin à l’inflation chaque fois qu’elle le désire, simplement en fermant les presses à imprimer. Il s’ensuit donc que l’inflation et les récessions sont entièrement sous le contrôle de la Réserve fédérale (ou toute autre banque centrale occidentale). Cela signifie que le cycle de l’inflation et de la récession est intentionnel; un gigantesque battement de coeur qui pompe les certificats de papier hors de la classe ouvrière, tout en pompant la vraie richesse à l’intérieur pour les propriétaires des banques.

Ceci est une manière de comprendre l’inflation. Il y en aura une autre, assez surprenante, la semaine prochaine, alors que je vous présenterai une entrevue exclusive avec John Turmel sur l’émission L’Autre Monde.

Le dollar en danger d’effondrement

Le débat à savoir si les États-Unis et le reste du monde vont connaitre une période intense d’inflation ou de déflation fait rage depuis près de trois ans. Mais je crois que quand tout sera dit et fait, nous constaterons que les deux sont, dans un sens, corrects. Les gens qui manquent toujours la marque sur ce qui se passe vraiment dans l’économie sont ceux qui insistent aveuglément que c’est soit un ou l’autre. Le fait est que nous assistons à des symptômes de déflation et d’inflation en même temps. La déflation des emplois, des stocks, de l’immobilier, et les salaires. L’inflation dans l’énergie, la nourriture et des matières premières. Au fond, nous assistons au pire des deux mondes qui entrent en collision pour créer une mutation financière, une aberration du processus naturel de l’offre et la demande. Notre économie est devenue un monstre Frankenstein embarqué dans la destruction de ses bienfaiteurs; les citoyens américains. Toute personne qui prétend le contraire est soit un menteur, ou un fou. (Source)

Malheureusement, la force du dollar américain est en déclin et bord de l’effondrement pur et simple. Il en fut question au cours des deux dernières années au moins. Les signes se sont emmêlés dans le brouillard qu’engendre les médias de masse, mais maintenant, l’image devient claire. Est-ce que le crash du dollar est pour demain? C’est difficile à dire. Ce qui est certain, c’est que tous les éléments nécessaires à une dévaluation catastrophique du dollar sont maintenant en place. C’est-à-dire qu’il n’y a plus rien pour empêcher une baisse constante et brutale du billet vert au cours des six prochains mois ou plus. Voici les nombreux signaux qui indiquent qu’un tel événement est proche:

– Les États-Unis vont se lancer dans une nouvelle vague d’assouplissement quantitatif sans précédent qui aura pour effet de complètement diluer la valeur du dollar américain.

La guerre des devises est déclarée. Les États-Unis accusent la Chine et d’autres pays de manipuler leur devise, mais la réalité est que les plus grands manipulateurs sont probablement les États-Unis eux-mêmes qui ont perdu le contrôle de leur monnaie de papier. Aucun pays n’en veut et ces derniers commencent d’ailleurs à faire leurs échanges commerciaux bilatéraux en devises nationales au lieu d’utiliser le dollar américain.

– Le Dollar Index est en chute libre depuis plusieurs semaines, sinon mois, avec le dollar qui perd constamment de la valeur face aux devises étrangères. (Source 1,2,3)

– La Chine, le Japon, la Russie et Taïwan diminuent leur quantité de réserve de dollar américain, cessent d’acheter et donc de financer la dette américaine. La Chine s’est même positionnée pour faire en sorte qu’on abandonne le dollar américain comme réserve mondiale pour espérer faire en sorte que leur devise devienne la nouvelle réserve mondiale. (Source 1,2,3)

– Les États-Unis sont également en route vers un nouveau plan de sauvetage de l’ordre de trillions de dollars pour « sauver » une fois de plus les banquiers privés et surtout, une grande quantité d’états qui sont sur le bord du gouffre financier et de la banqueroute, états américains qui ont accumulé en deux ans seulement plus de 2,4 trillions de dollars en dettes municipales.

La dette publique des États-Unis se chiffre officiellement à $13,665,926,643,255 et en 2012, ils devront payer plus de $600 milliards en intérêts seulement sur cette dette! (Plus de détails ici)

Ce ne sont que quelques exemples, mais combien significatifs. Il y a certainement une confusion persistante entre les analystes sur ce que constitue l’inflation. Il n’en demeure pas moins que tout événement qui entraîne la dévaluation du dollar et une hausse des prix constitue de l’inflation. Cela ne signifie pas nécessairement que ce soit simplement une «surimpression» de l’argent de papier, bien qu’il soit évident qu’une surimpression de monnaie ait lieu derrière certaines portes closes. Le dollar peut être compromis de bien des manières, non pas seulement grâce à l’emballement de la création de monnaie fiat. Toute perte du statut de réserve mondiale se traduira par une dévaluation importante. Tout « dumping » de masse de Bons du trésor US par d’autres pays se traduira par une dévaluation importante. L’accumulation sans fin de dettes nationales sans l’appui de capitaux étrangers se traduira par une dévaluation importante. Tous ces problèmes sont actifs dans notre économie en ce moment. Le résultat final sera l’inflation et la déflation simultanée, et ils ne s’annulent pas!

La gravité de la crise monétaire à venir est une question cruciale. Selon les données, ce n’est plus une question de «si» mais de «quand» elle va se révéler complètement. Il ne s’agit pas d’hypothèses ici, mais bien d’éventualités. Le plus tôt que le public acceptera cela, plus vite nous pourrons affronter les problèmes de face.

François Marginean

(NOTE: Pour des pistes de solutions sérieuses, voir: John Turmel est l’invité de l’Autre Monde – Alternative à l’usure bancaire destructrice)

30 pensées sur “Le dollar US mûr pour une dévaluation catastrophique

  • avatar
    19 octobre 2010 à 7 07 25 102510
    Permalink

    @vilistia

    Cettre crise aurait certainement pu être évitée puisqu’elle est créée de toute pièce par les financiers et banquiers privés!

    Une monnaie internationale serait justement de jouer dans leur plan car c’est exactement ce qu’ils réclament. Problème-réaction-solution. C’est leur façon d’instaurer cette gouvernance mondiale, contrôlée par EUX! De plus, dans notre pays, seul le gouvernement, c’est-à-dire le PEUPLE, a le droit et la responsabilité de créer l’argent, et non une institution internationale sur laquelle nous n’avons aucun pouvoir.

    Tous ceux qui préconisent cette solution seront mes ennemis. Le FMI et la Banque mondiale sont contrôlés et sont les outils des riches banquiers internationaux, nos ennemis. Je ne vais certainement pas encourager ces institutions!

    Ceux qui abattent les USA sont à Wall Street, à la City de Londres et non en Chine ou en Russie.

    Voilà les vrais terroristes financiers qui sont des millions de fois plus dangereux que la supposée Al Qaïda!

    Répondre
    • avatar
      19 octobre 2010 à 8 08 52 105210
      Permalink

      Entièrement d’accord. Je ne suis pas non plus, de ceux qui voient la Russie ou la Chine comme des sauveurs de l’Empire. Ils ne formeraient, eux aussi, qu’un nouvel Empire de toute façon.

      Répondre
    • avatar
      19 octobre 2010 à 13 01 11 101110
      Permalink

      Ici, un lecteur m’a trouvé les infos exactes:

      Selon l’article 91.15 et préambule de l’Acte de l’Amérique du Nord Britannique de 1867 (la constitution canadienne actuellement en vigueur), l’émission du papier monnaie, autrement dit l’argent mise en circulation (la masse monétaire) est un pouvoir EXLUSIF au gouvernement fédéral.

      Répondre
  • avatar
    19 octobre 2010 à 8 08 03 100310
    Permalink

    Il y a des autres plan en parallèle.

    Répondre
    • avatar
      19 octobre 2010 à 8 08 59 105910
      Permalink

      Comme je vous disais plus bas:

      Une façon simple serait de tous aller retirer notre argent de la banque en même temps!

      Pas de casse, pas de sang. Tranquillement, allez à la banque et retirer tout votre argent. Légalement et paisiblement vous allez jeter ce système tyrannique à terre. 😉

      Répondre
      • avatar
        19 octobre 2010 à 13 01 14 101410
        Permalink

        Et vous le mettez où votre argent ? sous le matelas pour l’offrir aux cambrioleurs ? (I)

        Répondre
  • avatar
    19 octobre 2010 à 8 08 14 101410
    Permalink

    La solution viable va venir dans mon article de la semaine prochaine. Désolé de vous faire patienter. Allons-y étape par étape.

    Qui sont ces méchants?

    En voici une piste, mais honnêtement, vous devriez déjà les connaitre!

    – Max Keiser: « Goldman Sachs Are Scum That’s The Bottom Line » (Best Emotional Revenge Clip Of The Year)

    – Max Keiser On Criminal Banking Syndicates, Moral Hazard, The Gold Standard & Goldman Sachs (Awesome)Pour ce qui est des manifestations, personnellement, je serais aussi dans les rues. Pourquoi accepter 2 ans de plus avant d’arriver à la retraite? Comme la révolution française et mai 68 ont servit finalement à la bourgeoisie, il faut toujours se méfier de qui tire les ficelles. Mais certaines luttes sont quand même légitimes et nécessaires.

    À vous de voir comment le faire correctement. Cela vous regarde personnellement. Le temps pour discuter est terminé. Passons à l’action. Sans se consulter. Une révolution sans leader ni gourou charismatique. Une révolution intérieure.

    Bonne route!

    Répondre
    • avatar
      19 octobre 2010 à 8 08 56 105610
      Permalink

      Mais François, les leaders ne sont pas toujours des leaders volontaires. Ils le deviennent par fois, malgré eux.

      Répondre
      • avatar
        19 octobre 2010 à 9 09 14 101410
        Permalink

        Il faut éviter d’en créer, de placer des gens sur le piédestal, de déifier des gens. Il faut éviter cette erreur et ce piège à tout prix maintenant. Je sais que dans le passé c’était comme ça. Mais cela doit cesser.

        Répondre
  • avatar
    19 octobre 2010 à 8 08 37 103710
    Permalink

    En effet!

    Une façon simple serait de tous aller retirer notre argent de la banque en même temps!

    Vous n’avez pas idée de la portée catastrophique cela aurait pour eux!!! Le système fractionnaire bancaire fonctionne dans les deux sens: ils peuvent créer 10 fois plus d’argent qu’ils n’ont de réserves, mais lorsque vous retirer votre argent ou que vous remboursiez vos dettes, c’est l’inverse qui se produit: 10 fois plus d’argent qui est détruit et disparait du système!

    Répondre
  • avatar
    19 octobre 2010 à 8 08 54 105410
    Permalink

    Correctement avec les nouveaux Empires? Je m’en questionne.

    Répondre
  • avatar
    19 octobre 2010 à 9 09 04 100410
    Permalink

    Moi, c’est sur un autre point que je me questionne. En quoi est-ce que l’or vaut ce qu’il vaut, et que l’argent vaut ce qu’il vaut, quand en faisant le compte de la valeur réelle de ces métaux «brillants», versus leur rareté, on s’aperçoit qu’on devrait s’inquiéter d’avantage de la valeur de l’eau, ou de la nourriture et des terres arables.

    Les métaux précieux sont si précieux qu’on les enfouit dans des «bunker» imprenables, surveillés de caméras et de gardiens de sécurité, d’un coup que les lingots se sauvent t’sé. Sans parler des «idiots utiles» qui peuvent être payés à dépoussiérer ces lingots si précieux.

    Cessons notre naïveté. L’or contre une gourde dans le désert? L’or ne vaut que ce qu’«on» veut qu’il vaille, il ne vaut rien dans les faits. Jamais dans ma vie, je ne me suis buté à un obstacle, où l’or m’était indispensable. Oui, nous nous servons de ces métaux «brillants» pour certaines technologies, mais la majorité des lingots sont entassés, dépoussiérés et ne serviront qu’à mettre en valeur «un fond», qui dans les faits, ne fait pas apparaître d’eau, ni de nourriture, ou de soins de santé.

    On nous a leurrés depuis longtemps. Il est temps de se réveiller.

    Répondre
    • avatar
      19 octobre 2010 à 9 09 19 101910
      Permalink

      C’est une maudite bonne question, mais il n’en demeure pas moins que les métaux précieux tel que l’or et l’argent ont été l’étalon depuis des milliers d’années et le dernier refuge à chaque crise économique. Ce n’est pas nous qui allons changer cela demain. Soyons réalistes…

      Et ils valent tout bien plus que du papier! Mais tout est relatif…

      Répondre
  • avatar
    19 octobre 2010 à 9 09 20 102010
    Permalink

    Quand vous regardez les files d’attentes aux stations d’essence, vous comprenez sur-le-champ que cette grève vient de redonner une valeur plus grande encore à l’essence, à la consommation et on sent bien que les révolutionnaires qui s’attaqueraient encore un peu à ce droit de consommer et de rouler où l’on veut en toute liberté, hé bien ils s’attireraient une haine sérieuse de la part du Peuple. Le Peuple d’aujourd’hui n’est pas celui de 1789, c’est un Peuple de Bourgeois. Guy Debord l’avait prophétisé, la classe mondiale est bourgeoise. Même le paysan Chinois a des rêves de bourgeoisie.

    C’est pourquoi, il faut penser l’avenir non pas en terme de révolutions mais d’hypocrisie et de mensonges destinés à couvrir l’appétit de consommation qui n’a jamais été aussi grand.

    Tous ces discours autour de l’écologie et du sauvetage de la planète est une forme de bourgeoisie qui veut juste s’assurer qu’elle a encore de beaux jours autour du barbecue dans le jardin, et le plus grand jardin possible.

    La force de survie de l’Homme est plus grande et forte que son intelligence. Tout comme son intelligence ne lui sert qu’à séduire les femmes pour se reproduire. Un homme peut en cacher un autre et un plan de la Nature aussi. (K) (I) (B)

    Répondre
    • avatar
      19 octobre 2010 à 13 01 16 101610
      Permalink

      Pour ma part, j’ai besoin du métro, du RER, du train, de l’avion et de ma voiture. Et on est plusieurs, deux en fait ! j’espère que ça ne dérange personne.

      Répondre
  • avatar
    19 octobre 2010 à 9 09 57 105710
    Permalink

    Le prochain tsunamis financier approche et les signes avant-coureurs sont nombreux. Saurez-vous les voir et agir en conséquence?

    Répondre
  • avatar
    19 octobre 2010 à 10 10 28 102810
    Permalink

    Et les Américains ne sont pas caves, ils se préparent mes amis!

    Americans Buying Guns In Preparation For Civil Unrest

    Americans are acquiring guns, silver and food stamps at record levels in reaction to the crumbling economy, trends indicative of a fearful public who are struggling financially and preparing for potential mass civil unrest in the aftermath of a total economic collapse.

    Répondre
    • avatar
      19 octobre 2010 à 10 10 50 105010
      Permalink

      Sur l’effondrement de la devise américaine:

      Max Keiser: Dollar to be buried way before 2018



      World’s major powers including China and Russia don’t want to ‘finance’ American military adventures anymore. That’s the view of Max Keiser, finance critic and former stockbroker. He says China and Russia are interested in collapsing the US economy by rejecting the dollar.

      Max Keiser est d’accord avec vilistia lorsqu’elle disait ‘Mais en sous-main, chinois et russes ont l’intention d’abattre les USA…..En douceur !

      La question est pourquoi? Ce n’est pas par méchanceté, mais bien parce qu’ils sont écoeurés de financer les guerres et la tyrannie américaine partout dans le monde!

      Répondre
  • avatar
    19 octobre 2010 à 13 01 54 105410
    Permalink

    Et ouaih, super artcile François, bien étayé comme d.hab … qu’il tombe leur foutu dollar, ça fera tomber quelques conditionnements dans le troupeau au passage …Surprenant comme le monde veut que ça change mais ne veut rien perdre au passage …

    Etonnant comme vilistia et West ont le même style et sont toujours en tandem .. Ip tracker someone ?

    Répondre
    • avatar
      19 octobre 2010 à 14 02 05 100510
      Permalink

      Merci, Marc.

      En effet, les gens s’attachent tellement à leur « sécurité » illusoire et le reste de leurs illusions qu’ils vont refouler toute information venant contredire leur vision du monde et leurs constructions mentales. :-[

      Répondre
  • avatar
    20 octobre 2010 à 5 05 07 100710
    Permalink

    Qui détient la clé de la valeur du dollar ?

    Qui est le plus gros acheteur des obligations (dettes) des É.U.?

    Qui est le principal fournisseur de biens de consommation en Amérique ?

    La CHINE

    Les Chinois savent qu’ils se font escroquer par les Américains, car ils se feront rembourser par une monnaie dépréciée, mais ils n’ont pas le choix, pour l’instant…

    La croissance de la Chine dépend encore de ses exportations au É.U. mais attendez un peu de voir ce qui se passera quand la demande interne chinoise aura pris le relais. Lorsque les Chinois n’auront plus besoin des consommateurs Américains pour faire fonctionner leurs usines.

    Les Chinois se dépêchent d’acquérir des industries et mines en occident avec leur masse de dollars avant qu’il soit déprécié.

    La Chine est actuellement le plus gros acheteur
    d’or et pas le papier-or, mais bien les lingots.

    La clé est entre les mains des chinois.

    Répondre
  • avatar
    20 octobre 2010 à 5 05 14 101410
    Permalink

    ‘’L’escroquerie du système est simple.’’

    La Fed n’appartient pas au Trésor Américain, ni à son Gouvernement, ni même à son Peuple. La Réserve Fédéral (FED) est une entité privée depuis 1913 qui appartient à un consortium de banquiers internationaux.

    Selon l’auteur Eustache Mullins , voici les détenteurs d’actions de la FED et leurs vrais dirigeants :
    http://blogue.quebecmetro.com/2009/03/17/a-qui-appartient-la-reserve-federale-americaine/

    Les Rothschild; Les Frères Lazard (Eugene Mayer); Israël Sieff; La Compagnie Kuhn Loeb; La Compagnie Warburg; Les Frères Lehmann; Goldman Sachs; La Famille Rockefeller; et Les Intérêts de J. P. Morgan.

    En terme claire, quand le Trésor a besoin d’argent, il demande à la Banque Privé FED d’émettre des billets qui seront ni plus ou moins qu’un emprunt avec intérêt payé par les taxes et impôts du peuple américain. Ceci au détriment de posséder une Banque Centrale appartenant au Trésor qui ne demanderait aucun intérêt en retour. Ce pouvoir donné à la FED est d’ailleurs anti-constitionnel au É.U. Les États-Unis d’Amérique sont une corporation appartenant à des BANKSTERS.

    Les pays européens ont d’ailleurs perdues ce pouvoir d’émettre des billets depuis les Accords de Maastricht, c’est la BCE qui prête aux pays. Au Canada, le propriétaire de la Banque du Canada (notre banque centrale fédérale) est le ministère des Finances canadien. Pour combien de temps encore ? Vas t’on voir l’Améro avant la nouvelle monnaie mondiale ?

    Henry Ford disait : « Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin. »

    Karl Marx (1818-1883) : « Pour obtenir le contrôle total, deux ingrédients sont essentiels : une banque centrale, et un impôt progressif, pour que les gens ne s’en rendent pas compte. »

    Extraits du livre d’Aline de Dieguez, Les aventures mirobolantes de l’Empereur Picrochole II
    au Pays des Mille et une Nuits. Chapitre XIV : Aux sources de l’escroquerie de la Réserve Fédérale.

    Durant la guerre de Sécession (1861-1865), la banque Rothschild de Londres finança les Fédérés du Nord, pendant que la banque Rothschild de Paris finançait les Confédérés du Sud…. Les deux banquiers, profitant de la situation, exigeaient des intérêts usuraires de 25 à 36%. Le président Lincoln, qui avait percé à jour le jeu des Rothschild refusa de se soumettre au diktat des financiers européens et, en 1862, il obtint le vote du Legal Tender Act par lequel le Congrès l’autorisait à revenir à l’art. 1 de la Constitution de 1787 et à faire imprimer une monnaie libérée du paiement d’un intérêt à des tiers – les dollars « Green Back » – Lincoln fut assassiné le 14 avril 1865.

    Un siècle plus tard,

    John Fitzgerald Kennedy et la nouvelle tentative de réforme monétaire. En effet, le 4 juin 1963, le Président Kennedy signait l’Executive Order n° 11110 (4) par lequel le gouvernement retrouvait un pouvoir inscrit dans la Constitution, celui de créer sa monnaie sans passer par la Réserve Fédérale. Cette nouvelle monnaie, gagée sur les réserves d’or et d’argent du Trésor, rappelait les ‘’greenbacks’’ et le coup de force du Président Lincoln. Le Président Kennedy fut assassiné à Dallas le 26 novembre 1963.

    http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/mariali/picrochole/conspirateurs/conspirateur.htm

    Nous sommes les esclaves des Banksters.

    Répondre
    • avatar
      20 octobre 2010 à 14 02 26 102610
      Permalink

      @ Pierre Bourdon,

      C’est exactement cela et, comme tu le soulignes, en vertu d’un pouvoir inexistant et inconstitutionnel.

      Donc, la règle de droit n’existe pas. La loi est une illusion. Aucun homme ne peut juger un autre homme, et le pays n’est pas vraiement un pays, parce que non conforme à la ‘constitution’ en ce qui concerne un élément essentiel de la plus grande importance, soit le pouvoir de créer la monnaie.

      Constat identique pour le Canada.

      Dans chaque cas, nous avons affaire à de vulgaires corporations (fictions juridiques constituées aux fins d’une entreprise commerciale) et toutes les obligations dites ‘légales’ des ‘citoyens’ sont en fait des obligations contractuelles, auxquelles chacun est libre ou non de consentir.

      Répondre
  • avatar
    20 octobre 2010 à 14 02 01 100110
    Permalink

    L’UE, cette tentaculaire, suceuse de sang et dictatoriale institution, essaie de remplir ses coffres au même moment où tout le reste du monde se fait qu’ils doivent se serrer la ceinture et accepter des mesures d’austérité draconiennes, en se préparant à imposer une nouvelle taxe directe sur les citoyens européens déjà financièrement démunis à la suite de l’effondrement économique.

    Si vous voulez un avant-goût de la façon dont la taxe mondiale pour financer l’expansion d’un gouvernement mondial sera mis en œuvre, ne cherchez pas plus loin que la Commission européenne, qui a présenté pas moins de huit formes différentes de taxation directe qu’elle veut imposer aux citoyens des 27 Etats membres, malgré le fait que la majorité des gens dans tous ces pays préfèreraient que leurs gouvernements cessent entièrement tous les engagements financiers envers l’UE.

    Chers cousins européens, on s’apprête à vous voler en plein jour… tous comme ici, d’ailleurs…

    EU Dictators Plan Fresh Looting Of Tax Slaves

    http://www.prisonplanet.com/eu-dictators-plan-fresh-looting-of-tax-slaves.html

    Répondre
  • avatar
    7 octobre 2017 à 9 09 17 101710
    Permalink

    I am often to running a blog and i actually recognize your content. The article has really peaks my interest. I’m going to bookmark your website and preserve checking for new information.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *