Le fascisme à nos portes ?

 

OLIVIER BONNET  Le fascisme à nos portes, quand un député UMP estime que « de plus en plus de Français seront obligés d’assurer eux-mêmes leur sécurité » en virant manu militari les immigrés ?

A la suite de l’épisode survenu récemment à Marseille qu’une Brève de La Provence résume par Des habitants expulsent les Roms et brûlent leur camp, lisons donc la déclaration de Philippe Meunier, député UMP de la Droite populaire, soit les « plus FN que le FN » de la « droite républicaine » : « François Hollande doit stopper très rapidement son laxisme en matière d’immigration, sinon de plus en plus de Français seront dans l’obligation d’assurer eux-mêmes leur sécurité. »

Incroyable ! Parler de laxisme de François Hollande en matière d’immigration à propos des Roms, qui sont citoyens européens et disposent donc de la libre circulation sur le territoire de l’Union européenne, est une première imposture. D’autant que nous avons suffisamment hurlé dans ces colonnes contre l’abjecte politique menée par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls contre les Roms, violant les engagements du candidat Hollande – et même applaudie par la lie de la droite !

Ensuite, voyons le glissement tout schuss entre immigration et insécurité : si Hollande ne stoppe pas l’immigration (des Roms, qu’il ne peut stopper, donc), « de plus en plus de Français seront dans l’obligation » – (on ne peut pas leur en vouloir, ils sont obligés de le faire !) – « d’assurer eux-mêmes leur sécurité ». Les immigrés menacent donc la sécurité des Français. C’est cet abject irresponsable de Meunier qui le dit, ce qui signifie que les immigrés sont des délinquants ou des criminels – pousse-à-la-haine ! -, et qu’il va falloir – (obligé !)– que les Français les expulsent manu militari… et brûlent leurs maisons tant qu’on y est.

Quand on lit ça, on se dit que, vraiment, sans exagérer, le fascisme est à nos portes.

À lire aussi:

  1. A « Paroles de Français », paroles en mauvais français
  2. La sécurité sociale est un droit et son financement pas un problème
  3. Sécurité sociale : un recul de plus de 40 ans
  4. Quand la députée-maire d’Aix s’asseoit sur plus d’un million de voix d’écart : il reste encore bien du ménage à faire !
  5. La rigueur selon l’UMP : quand même pas trop pour les riches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *