Le laïcisme, nouvelle religion

Yan Barcelo, 20 février 2011

 La maire de Saguenay, Jean Tremblay, soulève beaucoup d’animosité avec son refus de se soumettre au Tribunal des droits de la personne qui lui impose de cesser de faire une prière au début de chaque session de conseil. Au nom de la liberté de conscience des non-croyants, chez qui cette prière est supposée créer un « grand malaise » et un « grand inconfort », le Tribunal somme le maire de cesser ses prières et de verser une amende de 30 000$ au citoyen Alain Simoneau qui a porté la plainte devant le Tribunal. (On peut espérer que le malaise et l’inconfort de M. Simoneau seront apaisés par ce soudain afflux d’argent dans son compte de banque… si le maire ne gagne pas en cour d’appel, où il a l’intention de soumettre sa cause.)

Lire les commentaires sur cette équipée dans La Presse du 17 février était à la fois triste et comique. En page A5, Patrick Lagacé y allait de ses pointes, tentant de discréditer toute la cause en faisant une attaque à l’endroit de la personne du maire. (Stratégie typique : quand on ne peut pas vraiment discuter d’un sujet, on tâche de discréditer l’interlocuteur.) En page A21, le prêtre Raymond Gravel faisaitt son laïus tout à fait typique du clergé québécois en tâchant de préserver la chèvre et le chou, regrettant l’entêtement du maire qui « peut conduire à une polarisation malheureuse entre croyants et athées ». Devant son attitude, un proverbe chinois me revient à l’esprit : « La meilleure façon d’apprivoiser un tigre, c’est de se laisser dévorer par lui. »

Le seul commentaire vraiment éclairant, également en page A21, est celui de Patrice Garant, professeur de droit à l’Université Laval, qui rend au conflit sa véritable portée. Référant au « grand malaise et grand inconfort », il écrit : « On pourrait dire la même chose de tout ce qu’on trouve dans le domaine ou l’espace public : croix du Mont-Royal, clocher des églises, temples et mosquées, messe du dimanche à la SRC, concert de musique sacrée. En quoi cela constituerait-il ‘l’imposition d’un conformisme en matière religieuse’ »?

Nous voici dans un chapitre inédit du débat des accommodements raisonnables. Car il s’agit d’un affrontement non pas entre la pratique d’une faction culturelle et d’une majorité ethnique. Dans ce cas-ci, il s’agit d’accommoder les revendications d’un athée. « Imaginez quelle tournure aurait pris le débat si la plainte avait été soumise par un islamiste !) Mais notre plaignant est un athée, ce qui lui donne tout le vernis de la respectabilité politiquement correcte dans la campagne en cours visant à vider la sphère politique de toute composante religieuse et en faire une zone intégralement laïque.

Cette manœuvre du Tribunal des droits de la personne fait partie d’une nouvelle phase dans offensive de la laïcité. Dans une premier temps, elle visait à préserver un principe tout à fait légitime qui veut séparer l’État et l’Église. Cela ne fait évidemment plus problème. C’est un principe dont le Christ lui-même a lancé la première semence en proposant de « rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ».

Mais voici qu’on veut sur-extensionner ce principe et veiller à ce que la sphère politique soit vidée de tout contenu et de toute valeur d’ordre religieux et, plus encore, de tout contenu de foi. Le premier principe (séparer État et Église) demande qu’on crée une étanchéité entre deux pouvoirs l’un par rapport à l’autre. Mais pour le mouvement laïc, ce n’est pas assez : on ne distingue plus des zones de pouvoir autonome, il faut maintenant aseptiser la chose politique de tout contenu qui pourrait avoir un relent de religion ou de spiritualité, de croyance ou de foi.

Il est clair que nous avons affaire à un nouveau terrorisme intellectuel, plus exactement, à une nouvelle religion. Et comme toute religion, celle-ci a ses éléments modérés, et elle a ses fanatiques. Pourquoi dire du « mouvement laïc » qu’il est une religion? C’est la question dont je vais traiter dans ma prochaine chronique.

24 pensées sur “Le laïcisme, nouvelle religion

  • avatar
    20 février 2011 à 1 01 19 02192
    Permalink

    bonjour de France
    Ici cela devient de plus en plus critique pour les Chrétiens,nous avons dû supprimer les bijoux de Communion ,la petite croix ne droit pas être visible dans les écoles ,et voila qu’une association Musulmane a écrit au Maire de Paris Delanoé pour faire supprimer les croix des Pharmacies ,Elle oublie de mentionner les Prières du vendredi ,où les rues de Paris sont bloquées pour les prières sur le bitume ,dont plusieurs rues commerçante ,
    Un Maire d’une commune a interdit une crèche pour Noël ,sur une Place comme la coutume,dans beaucoup d’écoles de lycées interdit de sapins de Noël ext ,Un évêque invitent un Iman a lire une sourate le soir de Noël dans la Cathédrale ,par contre les insultes ,dans nos églises en pleine Messe l’entartrage d’un évêque ,les saccages des églises ,Pas un seul mot de nos Médias ,
    C’est la destruction Chrétienne qui est encourt ,
    Il faut lire le Livre de Joseph Fadelle ,Le Prix à Payer ,c’est un Chiite Irakien qui s’est converti au Christianisme ,il nous dit (Chrétien Réveillez-vous)
    La Moralité nous n’acceptons plus notre Culture Religieuse ,notre Passé ,
    Je remercie les Français de Québec pour se battre pour notre langue ,notre passé

    Répondre
  • avatar
    20 février 2011 à 1 01 59 02592
    Permalink

    Quel est le signifié de cette puisance de 2 couchée que vous avez mise comme illustration de l´article ?

    Répondre
  • avatar
    20 février 2011 à 2 02 05 02052
    Permalink

    Si un homme veut prier, on devrait le laisser, bien sûr ,faire; comme ceux qui ne veulent pas prier sont laissés faire. La prière , comme la non-prière, ne devrait gêner personne. Sauf si cela prend beaucoup trop de temps public ce qui ne devrait pas être le cas.

    Répondre
  • avatar
    20 février 2011 à 8 08 07 02072
    Permalink

    Personnellement, lorsque quelqu’un, dans un rassemblement, quel qu’il soit, offre une tournée de bière, je n’accepte tout simplement pas le verre, parce que je n’aime pas la bière.

    Je pense qu’alors, je fait preuve de mon droit à la « liberté d’expression ».

    Il ne me viendrait jamais à l’idée de poursuivre en justice, celui qui a proposé la tournée.

    Évidemment, je dois attendre que tous aient bu leur gorgée, lorsqu’ils portent le « toast »; mais cela ne porte pas atteinte à ma liberté d’expression.

    Croyez-vous que je devrais changer d’opinion et de créer un groupe politique « anti-toast » de bière?

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    Répondre
  • avatar
    20 février 2011 à 13 01 55 02552
    Permalink

    Lartiste,

    pour continuer dans le même genre de métaphore, il faudrait que le maire Tremblay fournisse à ceux qui le désirent des écouteurs anti-bruits pour le moment de la prière…

    Mais j’ai une question pour les croyants, y’a-t-il une différence entre une prière récitée de vive voix et récitée intérieurement?

    ******

    Pour ma part, je crois que la prière de vive voix a très bien sa place dans les lieux de cultes où tous ceux qui s’y trouvent y sont par choix. Et puis, qu’est-ce que peut bien apporter la prière de vive voix dans un endroit désigné pour discuter des affaires publiques, sinon d’exprimer une certaine vanité, pour ne pas dire une vanité certaine (de la propre foi de ceux qui s’en réclament)?

    Répondre
    • avatar
      20 février 2011 à 14 02 38 02382
      Permalink

      « Mais j’ai une question pour les croyants, y’a-t-il une différence entre une prière récitée de vive voix et récitée intérieurement? »

      Non; il n’y en a pas. Du moins au niveau du résultat:

      Pendant qu’on dit l’une, on ne peut pas parler, et pendant qu’on dit l’autre, on n’écoute pas ce qui se dit.

      C’est comme pour les « toast » de bière; il faut faire ça dans les « temps morts ».

      Amicalement

      Elie l’Artiste

      Répondre
      • avatar
        20 février 2011 à 15 03 18 02182
        Permalink

        S’il n’y a pas de différence, il n’y a donc aucun problème du côté des croyants. Et s’il y en avait un, il serait double, puisque certains non-croyants et croyants d’autres confessions en voient un aussi.

        Pour qui trancher?

        Poser la question c’est y répondre.

        Répondre
        • avatar
          21 février 2011 à 9 09 38 02382
          Permalink

          Trancher pour qui?

          Pour personne; on fait ça dans les « temps morts ». Le reste du temps on fait ce qu’il y a à faire.

          Amicalement

          Elie l’Artiste

          Répondre
  • avatar
    20 février 2011 à 14 02 52 02522
    Permalink

    Monsieur Sopadeajo , ma Grand-Mère de descendance Irlandaise , m’a appris : que travailler c’est prier , chanter c’est prier (ce n’est pas pour rien que les Noirs chantent) , etc. Pourquoi alors  » ON A PAS » appris aux Jésus-Christ de Chrétiens et aux Musulmans , de ne plus se mettre à 4 pattes pour se soumettre ?

    On reproche aux Musulmans de se mettre à 4 pattes , c’est quoi ils font les chrétiens le dimanche à la grand messe ?……… Ils rampent intellectuellement et physiquement. ===Que tu le fasse 1 fois semaine ou 5 fois par jour c’est aussi triste.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    20 février 2011 à 15 03 09 02092
    Permalink

    J’ai oublié , si quelqu’un veut prier , c’est son droit et je le fais moi-aussi , par contre je ne le fais pas publiquement au travail et ceux qui insistent pour le faire , faut leur dire de décriser.

    Monsieur Tremblay . vous êtes Maire donc au travail. === Ça fait que tu sais quoi t’a à faire le clown………..
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    20 février 2011 à 17 05 40 02402
    Permalink

    La déchristianisation est entrain d’être complété un peu partout, en France comme ici. Et bien si les ex-chrétiens estiment que le monde sera meilleur sans Jésus, et bien j’ai des petites nouvelles. Ce que j’en sais, c’est que dans les années à venir, les épreuves, les catastrophes et les malheurs vont se succéder sans relâche tant que les genoux ne plieront pas¸ Présentement, les démolisseurs sont à l’oeuvre, mais il est certain que le vent va changer de bord. Le christianisme est un actif pour une personne et une collectivité, et non une nuisance. Toutes les lois civiles sont inspirées des 10 Commandements de Dieu. Lorsque le peuple du Québec se trouve comme seul trait distinctif de sa culture, sa langue, le français… et bien c’est devenu une culture asceptisée de tout ce qui l’a forgé, c’est-à-dire le christianisme. Jésus est mort sur la croix, mais n’oubliez pas aussi qu’il est ressuscité. Comme la société aujourd’hui est entrain de mourrir, bien elle sera regénérée après l’orage. Le texte suivant est fort intéressant.
    Ce sont les visions d’Anne-Catherine Emmerich (1774-1824) qui expose très clairement l’époque des démolisseurs et par la suite, la gloire crépusculaire de l’Église. Ce n’est pas pour rien que ces textes existes. Ça permet de savoir oû l’on s’en va, et ça permet de faire des choix cruciaux maintenant. Bonne lecture !
    http://prophetesetmystiques.blogspot.com/2009/11/propheties-anne-catherine-emmerich-pour.html

    Répondre
  • avatar
    20 février 2011 à 19 07 08 02082
    Permalink

    Claudius, je suis en partie d’accord avec vous pour ceux qui ont la foi, même si tout est virtuel pour ce qui est de Dieu ou Jésus, seulement d’y croire leur apporte réconfort et souvent guérison. Je n’ai rien contre eux et je respecte leur croyance. Mais S.V.P. les Jean Tremblay et autres de ce monde , priez tant que vous le voulez si vous y croyez tellement , mai faite le dans votre maison ou vos temple . Si ce jean Tremblay (Pharisien) est sincère, j’en doute, il devrait lire ce que son Jésus à enseigné .

    10 Deux hommes montèrent au temple pour prier ; l’un était pharisien, et l’autre publicain.
    11 Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain ;
    12 je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus.
    13 Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur.
    14 Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé.

    Répondre
  • avatar
    21 février 2011 à 11 11 45 02452
    Permalink

    Le laïcisme ce n’est pas démolir les religions. Depuis le début du monde, les humains ont un besoin inné ce croire en quelqu’un de plus grand. De transcender la beauté de la nature. Dans tous les coins du monde une certaine croyance existe.

    Comme je l’ai déjà exprimé dans mon commentaire à Renart Léveillé, j’ai une foi profonde et vive. Je suis une pratiquante catholique « libre », œcuménique et universelle et j’honore mon Église. Et justement, à cause de ma foi assumée et sincère en Jésus le Christ, je ne crains absolument pas la disparition de la religion catholique ou de la chrétienneté à travers le monde. Des persécussions, des incroyances, des sécessions, des renégats, des anté-christs peuvent survenir dans différents endroits dans le monde, mais jamais Jésus-Christ ne disparaîtra de la « map » univeselle du monde. De nombreuses crises ont déjà été vécues et surmontées depuis 2000 ans. Et ce n’est pas parce que le Québec a jeté le bébé avec l’eau du bain de ses traditions que la chrétienneté disparaîtra. Tenez-le pour acquis et arrêtons de se prendre pour le nombril du monde catholique.

    J’apprécie le commentaire de Jean-Marie De Serre sur sa grand-mère : « travailler c’est prier, chanter c’est prier ». C’est aussi l’enseignement que j’ai reçu de ma mère. Glissant en chaloupe sur des eaux éblouissantes de soleil matinal, enveloppée d’une nature radieuse, elle me chantait : « Ha! Qu’il est bon le Bon Dieu, dans tous les cœurs que sont Amour s’enflamme, seul, Il suffit pour consoler une âme. » Pour moi, avoir la foi, c’est d’abord intégrer sa croyance à son agir quotidien. Ce n’est pas avant tout, des dogmes, des rites religieux, des prières marmonées. La pratique religieuse s’impose dans notre vécu lorsque notre foi est comprise, intégrée et bien anchrée. Ce dont peu de gens s’accorde le loisir parce que les sports (les arénas sont bondées le dimanche matin) la réussite, le prestige et l’argent sont beaucoup plus importants dans notre monde dit moderne. La communion (commune-union) entre des coreligionnaires, des collèques, des partisants qui nous rejoignent dans notre croyance, notre idéologie, notre travail n’est-elle pas instructive, motivante et sécurisante?

    Conséquemment, lorsque l’on vit une foi mature, la laïcisation est vue d’un autre angle et de manière plus sereine. Comme l’affirme Yan Barcelo, séparer l’État de l’Église est déjà un fait accompli, et établi au Québec et « depuis Jésus-Christ ». En fait, où nous nous enflammons c’est devant les coutumes et les démonstrations religieuses en publique. Je trouve qu’elles ont souvent une saveur amère d’endoctrinement imposé qui nous rapelle une autre époque. J’ai un penchant inné pour le monde Arabe et je suis de tout cœur avec eux dans leur révolution. Toutefois, je titille devant le statut des femmes arabes musulmanes, de leur foulards de tout genre et la charia. Nos religieuses ont porté le voile mais elles étaient entièrement consacrées à Dieu et vierges. Les juifs d’Outremont que nous cotoyons depuis des lunes et qui sont bien étranges à nos yeux, n’ont jamais essayé de nous endoctriner et ils prient à la synagogue. Ils ne sortent pas leur tapis pour prier dans la rue ou dans des espaces publiques dérangeants. Et que dire des Orthodoxes, des Boudistes, ils sont invisibles.

    Évidemment, le visage multiculturalisme qui surgit au Québec change la donne. Je trouve bien ridicule de vouloir éléminer tout signes religieux de nos traditions. Curieusement, ça ne semble pas déranger les ethnies. Désolée pour les athées qui ne croient pas en Dieu parce que Dieu croit toujours en vous. Le Christ a dit : « lorsque tu veux prier, retire toi dans ta chambre ». Pourquoi ne pas instaurer la coutume d’un moment d’intériorisation avant nos assemblées publiques. Chacun pourait sagement laisser son esprit vagabonder à son aise. Le malheur dans tout cela, c’est que la plupart des gens ne connaissent pas la prémisse, le fondement de leur religion ou sont bien mal informé. La plupart d’entre-elles prêchent la paix, comment se fait-il alors que l’on se fait la guerre. Serait-ce que le monde a rien compris? La foi, la religion ça se porte en soi et ça se mesure à l’exemple de son vécu paisible, serein, bienveillant, respectueux de son prochain qui lui aussi est né de l’Amour incommensurable et universel du Père.

    Répondre
  • avatar
    21 février 2011 à 12 12 15 02152
    Permalink

    J’ai oublié…
    Par ailleurs, je suis contre tout accommodements religieux raisonnables publiques. Si tu quittes ton pays pour t’établir dans un autre pays, sache que tu dois nécessairement te conformer aux moeurs et coutunes de ton pays d’adoption. Que les immigrants, avant même leur arrivé, soient informés que le Québec est laïque et d’origine et de fondement catholique. Ce qui ne les empêchent pas de construire leur mosquée ou le temple religieux de leur choix ce qui agrémente l’architecture de mon environnement. En espérant que l’on s’invite mutuellement à prier et à partager ensemble dans un esprit oecuménique.

    Répondre
  • avatar
    21 février 2011 à 12 12 25 02252
    Permalink

    Cette doucereuse hypocrisie qui plane me fatigue. Nous sommes un Etat chretien – « One nation under God… etc – et on agit comme tel… ou nous sortons la foi et la religion de l’espace public. Ce qui ne veut pas dire de supprimerla reference culturelle que sont les signes religieux, mais de les presenter comme du folklore, au meme titre que les totems des autochtones, meme si leur rôle a été tellement plus important dans l’histoire de l’Occident.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    21 février 2011 à 12 12 40 02402
    Permalink

    @Renart, L’Artiste et PJCA
    Que le maire Tremblay fasse une prière ou non en début de sécance me laisse indifférent. Je n’en suis pas à la préservation des « signes » religieux, quoique je préfère nettement qu’on garde en place les crucifix, églises et clochers de notre passé. Toutefois, ce qui ne me laisse pas indifférent, c’est le besoin de préserver dans la réflexion politique les contenus de foi et de valeur de notre héritage chrétien. C’est la clé de tout ce débat qui nous agite et dont je vais discuter dans ma prochaine chronique.

    Répondre
  • avatar
    21 février 2011 à 14 02 55 02552
    Permalink

    Pourquoi ne pas ne pas instaurer la coutume d’un moment d’intériorisation avant nos assemblées publiques ? Chapeau Madame Céline Lagacé.

    Pour ce qui est des signes religieux , pourquoi ne pas laisser le crucifix accroché et mettre à côté un kirpan , un voile etc.etc.etc. dans les endroits où il y a plusieurs religions ?

    Par contre , j’ai une réserve à l’endroit des Juifs d’Outremont que vous côtoyez depuis des lunes et qui sont étrange a vos yeux , ils ne le sont plus des étranges pour moi. === Avez-vous étudier le  »PHARISIASISME?? 66666666666?????????66666.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    21 février 2011 à 17 05 51 02512
    Permalink

    Je trouverais cela redondant d’afficher les signes religieux des différentes religions. J’imagine ce que Raël nous proposerait d’afficher!!! La liberté de religion consiste à pouvoir être libre de pratiquer sa religion quand bon nous semble, dans le temple qui lui est désigné et dans sa vie privée et de rayonner la joie et la paix qui nous habitent par notre exemple. Je crois qu’au Québec nous sommes déjà très ouverts et très tolérants concernant la construction de ces temples religieux.
    Je pense que je connais assez bien le pharisaïsme puisque j’ai fait un stage d’étude d’archéologie et d’histoire biblique en Israël, spcialement de l’Ancien Testament. Disons que les hassidims cadraient mieux dans le décors de Jérusalem qu’à Outremont!
    Céline Lagacé

    Répondre
  • avatar
    22 février 2011 à 14 02 56 02562
    Permalink

    Je ne parlais pas de toutes les sectes , mais des principales. === Est-ce que vous pouvez vous imaginer un seul instant RAËL près du centre de  » l’UNIVERS  » , le 22 février 2011………..
    J.M.

    Répondre
  • avatar
    22 février 2011 à 22 10 55 02552
    Permalink

    J’approuve le maire de Saguenay pour son désir de tenir tête au « monsieur » récalcitrant qui veut se faire une piastre.
    La population québecoise sait se tenir debout.
    Félicitations Monsieur Tremblay.

    Fernand Cloutier
    Val-d’or

    Répondre
  • avatar
    23 février 2011 à 13 01 47 02472
    Permalink

    Madame Céline Lagacé et Monsieur Fernand Cloutier , avant l’arrivé de Jacques Cartier en 1534 qui a planté une croix , il y avait les autochtones qui eux : avaient leur  »TOTEM ». Est-ce que le symbol  »MYTIQUE » de ces humains est affiché en premier un peu partout.

    Je sais que j’ai encore raison : un totem , un crucifix et dépendant de la présence des laïcs présents dans la paroisse et s’ils sont en assez grand nombre pour le demander , tu affiches leur croyance et la respecte. === Par contre eux dans ces endroits , le kirpan , le ti-casse des sicks , le voile etc, etc , deworsssss sacrament. === Même pas une pensée qui pourraient être pensé par quelqu’un qui ne sait pas penser ou qui l’aurait choisi pour piner un citoyen.

    Madame Céline Lagacé , un silence avant l’assemblée et c’est tout , car le silence est  »d’or ».

    J’ai aussi étudié le pharisiasisme(hypocrite = nouveau testament) et cela m’a permis de devenir : un Ti-Christ de Catholique , un Ti-criss de Juif , de Musulman , de Boudhiste , d’Hindouiste etc.etc.etc.

    Madame Céline Lagacé , avez-vous déjà demandé à un Rabbin : jusqu’à quel âge on avait le droit de toucher un enfant dans leur religion ? === Quand les européens colonisateurs repartaient pour rendre compte au Roi , quel âge avaient les enfants qu’ils emmenaient avec eux pour qu’ils se rincent la queue les  »SALES » ? === La pédophilie (au QUÉBEC), je me demande s’il y en avait avant que le Québec soit colonisé………..
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • Ping : La laïcité, ou nettoyer l’ardoise | Les 7 du Québec

  • Ping : Les Voix du PANDA » Blog Archive » La laïcité, ou nettoyer l’ardoise

  • Ping : La laïcité, ou nettoyer l’ardoise | Renart Léveillé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *