Le mystère Sumérien(11) Et il créa la Terre!!!

 Et il créa la Terre !!!

 Cinquième tablette

 3) Il construisit les enceintes pour les grands dieux

 3) Fixant leurs apparences astrales comme les étoiles du Zodiaque

 3) Il déterminât l’année et en sections la divisa

 3) Il installa trois constellations pour chacun des douze mois

 3) Après avoir défini les jours de l’année au moyen de dessins au ciel

 3) Il fonda l’enceinte de l’étoile du Pôle (Nébiru) pour déterminer leurs frontières

 Note : Ici on se rend compte que l’étoile de pôle est Nebiru. Ce qui donne un gros coup à la théorie de Zitchin. Mais ne portons pas de jugements téméraires. Attendons un peu.

         Ces stations sont évidemment les «enceintes» réservées pour les grands dieux dont on parlait tout juste avant.  «Enceintes» au sens de territoires alloués à chacun des dieux. 

        Maintenant on vient de voir que le territoire alloué à l’étoile du Pôle, c’est à dire Nébiru, délimite la frontière qu’aucun ne doit traverser.

        C’est une répétition de l’information donnée précédemment sur le fait que «l’orbite» ou le «parcours» de Mardouk est suprême entre les trajets de tous les dieux.

        Les Sumériens voyaient bien que les astres «voyageaient» dans le ciel mais qu’ils repassaient toujours au même endroit.

 3) De sorte qu’aucun n’erre ou ne partit à la dérive.

 3) Parallèlement, il installa les enceintes d’Enlil et d’Éa

 1) Ayant alors, des deux côtés du ciel, ouvert les grandes portes

 1) Il y posa de solides verrous à gauche et à droite

 1) Dans le propre foie de Tiamat, il plaça les Hautes-zones-célestes.

 3) il fit briller la Lune, lui confiant la nuit.

 3) Il la nomma créature de la nuit pour déterminer les jours

 1) Chaque mois (lui dit-il) sans interruption, mets-toi-en-marche avec ton disque

 3) Au tout début du mois, t’élevant au-dessus du sol

 3) Tu possèderas des cornes lumineuses pour indiquer six jours

 Note; Description évidente des croissants de Lune. Cette description date de l’époque des peintures dans les cavernes.

 1) Au septième jour, ton disque devra être à moitié

 1) Au quinzième, chaque demi-mois, mets-toi en conjonction avec le Samas-(Soleil)

 3) Quand le Soleil te dépassera à l’horizon

 3) Diminue ta couronne et rétrograde en lumière

 3) Au moment de la disparition, approche-toi du parcours du Soleil

 3) Et au trentième, tu te tiendras encore en opposition avec le Soleil

 3) J’ai désigné la balise, suit son trajet.

 3) ….. approche (ou approchez) et donne le verdict.»

 Note : Les lignes de 25 à 44 sont endommagées et intraduisibles.

 3) Après avoir assigné les jours à Shamash

 3) Et établit les frontières de la nuit et du jour

 3) Prenant la salive de Tiamat

 3) Marduk créa ….

 3) Il forma les nuages et les remplit d’eau

 Note : Ici il est indispensable de s’arrêter et de considérer cette absence de texte, plus haut.  À la suite de l’absence, on arrive au moment où Marduk prend la salive de Tiamat pour créer les nuages et la pluie.  C’est donc de Tiamat dont il s’agit durant les vers du texte manquant.  Il ne faut pas oublier que Marduk, jusqu’à maintenant, ne s’est servit que d’une petite partie du corps vaincu de Tiamat; celle qu’il avait fracassé : la tête.  En ce moment-ci, il s’agit sûrement de ce qui reste de Tiamat qui servira à faire des «merveilles», comme il fut dit au tout début de ces actions de Marduk.  Je suis en pleine recherche tout comme vous; nous verrons bien où cela nous mènera.

            Remarquez également l’insertion d’un nouveau dieu appelé Shamash que nous savons être le Soleil. Ce qui porte le total d’objet à treize pour former le système solaire. C’est un de trop évidemment comme on peut le voir avec le dessin plus haut.

 3) Le lever du vent, l’apport de la pluie et du froid

 1) Fumée et brouillard, entassement de l’écume-de-Tiamat (= la neige)

 3) Tout ceci, il planifia lui-même, et en prit la responsabilité

 3) Plaçant sa tête (Tiamat) en position, il forma alors les montagnes

 3) Ouvrant les profondeurs qui était inondées

 3) Il fit couler de ses yeux l’Euphrate et le Tigre

 Note : Nous retournons ici avec la tête de Tiamat qui est maintenant la ceinture d’astéroïdes.  Marduk y fait une ouverture pour permettre aux eaux qu’elle bloque de couler et former l’Euphrate et le Tigre.  Il semblerait ici, que l’on dise que l’eau sur Terre est originaire d’au-delà de la ceinture ou encore de la surface de Tiamat que la tête fracassée retenait. Les deux traductions ne permettent pas tellement de précision.

 3) Bloquant ses narines il laissa …,

 3) Il fit de ses seins les hautes montagnes

 Note : Et nous sommes revenus à l’autre partie de Tiamat qui n’est plus sa tête.  Et il devient évident, ici, que c’est de cette partie de Tiamat qu’il formera la Terre.

 3) C’est là qu’il perça des sources pour que les puits apportent l’eau

 3) Tordant sa queue, il l’assujettit à Durmah

 Note : Durmah = les décrets cosmiques.  Ici on indique que Marduk décrète à Tiamat une station (parcours) définitive, telle qu’il a fait pour les autres grands dieux. C’est donc dire qu’il change son orbite et lui en établit une nouvelle.

 3) ……Apsû à ses pieds

 3) … son sexe, elle fut attachée à la sphère céleste

 3) Ainsi il couvrit la sphère céleste et établit la Terre

 Note : Cette conclusion termine l’explication de ce que Marduk avait fait de la tête de Tiamat et l’étendant «comme une toiture» sur le ciel, formant le firmament.  Il explique également de ce qu’il fit de l’autre moitié de Tiamat.

 1) (Son) œuvre (ainsi parachevée), il l’équilibra à l’intérieur de Tiamat

 3) … il déploya son filet complètement

 3) Ainsi créa-t-il le Ciel et la Terre…,

 3) ….. leurs frontières…..établies

 3) Lorsqu’il eut instauré ses règles et donné forme à ses arrêtés

 3) Il instaura les sanctuaires et les remit à Éa

 3) La tablette des destinées qu’il avait enlevée à Kingu et qu’il portait

 3) Il l’apporta comme étant le premier cadeau de bienvenue et le donna à Anu

 3) Les dieux qui s’étaient battus et avaient été éparpillés, il emmena attachés en la présence de ses pères

 Note : les astéroïdes, comètes etc.… sont attachés par l’attraction en présence des dieux (parmi les planètes)

 3) Maintenant les onze créatures que Tiamat avait fabriquées…

 1) Il les attacha à ses pieds, après avoir fracturé leurs armes,

 1) et il en fit des images qu’il apposa aux portes de l’Apsû

3) «Que ce soit un symbole pour que ceci ne soit jamais oublié»

 Note :  « l’Apsû »; la seule chose que je puisse faire c’est peut-être identifier l’Apsû à l’immensité qui se trouve à l’extérieur du système solaire maintenant organisé, ou, encore, que l’Apsû représente la totalité du système solaire organisé et délimité par ses forces d’attractions internes.  Les deux concepts sont possibles mais ne changent pas l’endroit où se trouvent ces «images» c’est à dire à la frontière qui sépare l’un de l’autre des deux concepts.

 3) Lorsque les dieux virent cela, ils furent extrêmement satisfaits.

 Note : – Ici on nous retourne en arrière dans l’épopée au moment où les dieux sont très satisfaits des dispositions prises par Marduk.  La façon de penser des sumériens devient limpide : ils émettent une donnée exacte pour ensuite la décrire et l’élaborer, et enfin, terminer la boucle en répétant la phrase qui marquait le début de la donnée exacte.  Cette façon de penser et de structurer la pensée est extraordinairement efficace et objective.  Elle ne laisse aucun fil à la traîne.  C’est vraiment très impressionnant.

 3) Lahamu et Lahamu, et tous ses pères

 3) Se rendirent vers lui, et Anshar, le roi, énonça ses salutations

 3) Anu, Enlil et Éa lui présentèrent des présents

 3) Avec un présent Damnika, sa mère, le rendit joyeux

 3) Elle envoya des offrandes, son visage s’éclaira

 3) À Usmi qui avait emporté les cadeaux (de sa mère) à un endroit secret

 3) Il confia la direction de l’Apsû et la gestion des sanctuaires.

 Note : Il devient clair ici que Damnika ne fait pas partie des dieux à l’intérieur des frontières délimitées par Marduk; elle se tient à l’endroit d’où origine Marduk, cet «endroit secret».  Je soupçonne qu’ici la traduction devrait dire emporté d’un endroit secret au lieu de emporté à un endroit secret. 

         Il devient tout aussi évident que l’Apsû est maintenant ce qui est à l’extérieur de notre système solaire et que Marduk en confie la gérance à Usmû, un autre dieu qui n’est pas du panthéon habituel.

 1) Alors tous les Igigi, rassemblés, se prosternèrent devant lui,

 1) Et tout ce qu’il y avait d’Anunnaki, lui baisèrent les pieds

 1) Leur assemblée fut unanime à mettre face contre terre.

 3) Ils se tinrent debout devant lui, s’inclinèrent et dirent : «Il est le roi !»

 1) Une fois que les dieux, ses pères se furent rassasiés de sa splendeur

 Note : Les lignes 90-106 sont trop endommagées pour être traduites. Mais elles semblent décrire Marduk sur son trône avec ses armes.

 3) Éa et Damnika….

 3) Ils ouvrirent leurs bouches pour parler aux grands dieux, les Igigi

 3) «Auparavant Marduk n’était que notre fils bien-aimé

 3) Maintenant il est votre roi, proclamez son titre !»

 3) Un deuxième discours ils firent, ils parlèrent tous :

 3) «Son nom sera Lugaldimmerankia, ayez confiance en lui !»

 Note : Lugaldimmerankia devrait signifier : «Le Grand conseiller du Ciel et de la Terre».

 3) Lorsqu’ils eurent donné la souveraineté à Marduk

 3) Ils déclarèrent pour lui une formule de chance et de succès :

 3) «Dorénavant tu seras le protecteur de nos sanctuaires,

 Note : C’est d’ailleurs un rôle automatique pour celui qui possède la route frontière englobant tous les «sanctuaires» des autres dieux.

 1) Tout ce que tu ordonneras, nous l’exécuterons !»

3) Marduk ouvrit la bouche pour parler,

 1) Pour adresser ce discours aux dieux, ses pères :

 1) «Au-dessus de l’Apsû, habitacle que vous occupez;

 3) La contrepartie de l’Ésarra que j’ai construit pour vous

 3) En dessous, j’ai solidifié le sol pour un site de construction

 1) Je veux me construire un temple qui sera mon habitacle de choix,

 3) J’établirai dedans ses temples

 3) Je vais designer ses chambres internes, je vais établir ma souveraineté

 3) Lorsque vous monterez de l’Apsû pour venir à l’assemblée

 3) Vous passerez la nuit à l’intérieur, elles sont là pour tous vous recevoir

 Note : Ici Marduk fait le lien entre ce qu’il a établir dans l’espace, c’est-à-dire les routes et sanctuaires de chacun des dieux, et la construction qu’il fera «plus bas» donc sur Terre où il installera des chambres/temples.  Il y aura une chambre/temple pour chacun des dieux; endroit où ils pourront résider lorsqu’ils devront venir aux assemblées.  C’était exactement la fonction du temple de Babylone, la citée de Marduk

 3) J’appellerai son nom Babylone qui signifie «Les maisons des grands dieux»

 Note : En fait on traduit plutôt Babylone aujourd’hui par «La porte des dieux»

 3) Je la construirai avec l’adresse des hommes de compétence»

 3) Quand les dieux, ses pères, entendirent son discours

 3) Posèrent la question suivante à Mardouk, leur premier-né :

 3) «sur tout ce que tes mains ont créé

 3) Qui aura ton autorité ?

 3) Sur ce sol que tes mains ont créé

 3) Qui aura ton pouvoir ?

 3) Babylone, à laquelle tu as donné un beau nom

 3) En ce lieu établi notre résidence pour toujours

 3) ….., qu’ils apportent notre ration quotidienne,

 -Le scribe !  Ça commence à faire !  C’est long ce verbiage !  Joual vert !

Je sais patron; mais c’est important parce que si vous portez attention, vous verrez que Marduk développe une politique assez spéciale.  Au lieu de diviser pour régner, il essaie de rassembler pour contrôler. Marduk est un «politique» que vous ne rencontrerez pas souvent.  Une partie de ce qui suit est de la pure négociation politique.

-C’est pourtant vrai !  Je n’avais «presque» pas remarqué.  Merci le scribe.  Continue ton bon travail.

– Je vous suis très reconnaissant, patron. C’est extrêmement gentil de votre part, de reconnaître mon infime quali…

– LE SCRIBE ! Arrête ça tout de suite !

-Oui patron.

 1) et qu’on nous (……) (……………………….)

 1) Mais qu’un autre que nous accomplisse notre travail (…)

 1) et dans ce même lieu nous fasse profiter de son labeur

 3) Marduk se réjouit lorsqu’il entendit cela et

 3) Il répondit aux dieux qui l’avaient questionné

 3) Lui qui avait tué Tiamat leur montra la lumière

 3) Il ouvrit la bouche, son discours fut noble.

 1) Et (………………………) il leur dit :…………………

 1) «C’est (…) que seront confiées vos prestations quotidiennes.

 3) Les dieux s’inclinèrent devant lui, ils lui parlèrent

 3) Ils dirent à Lugaldimmerankia

 1) «Auparavant le Seigneur n’était que notre fils bien-aimé

 3) Maintenant il est notre roi, proclamez son titre !

 3) Lui dont la pure incantation nous a rendu la vie

 3) Il est le Seigneur de la splendeur, de la massue et du sceptre

 3) Éa qui connait la technique de tous les arts

 3) Éa qui connait la technique de tous les arts

        Je voulais me rendre absolument à la fin de cette tablette car la suivante nous réserve une belle surprise. Cependant, sur la tablette ci-haut, on apprend que Marduk a décidé de bâtir un Esagil qui reproduira ce qu’il a établit dans le ciel. Cet Esagil se trouvera à Babylone.

        Est-il possible que les « sanctuaires » qui furent construits à Babylone représentent la structure de notre système solaire? Si nous pouvons découvrir cela, il n’y aura plus de quiproquo au sujet des connaissances sumériennes des planètes du système solaire. Soyons alerte pour ne pas échapper la possibilité de cette vérification.

 Nous continuerons au prochain article.

 Amicalement

                                                                                    Elie l’Artiste

3 pensées sur “Le mystère Sumérien(11) Et il créa la Terre!!!

  • avatar
    17 septembre 2010 à 13 01 07 09079
    Permalink

    J’espère que c’est clair maintenant que « le monde d’en bas », c’est sur Terre et que l’enfer n’existe pas en tant que lieu où on souffre pour l’éternité.

    Ce qui n’empêche pas du tout que l’enfer soit un « état » dans lequel se retrouve coinçé, un esprit qui regrette à la dernière seconde de sa vie, ce qu’il a fait de celle-ci.

    Et dans ce cas, ce n’est pas du tout une question de religion, mais plutôt une question de satisfaction de soi.

    Amicalement

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      26 octobre 2010 à 7 07 35 103510
      Permalink

      C’était ce que voulaient les scribes qui ont copier l’Enuma Elish.

      Comme le dit Bottero et Kramer, ils « moussaient » le Dieu Marduk pour lui donner la supériorité sur tous les Puissants (dieux) précédants.

      Mais ils copiaient des récits déjà existant. Ce que Bottero et Ktamer ne veulent pas envisager.

      Amicalement

      André Lefebvre

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *