Le mystère Sumérien(13) La source des religions

La source des religions;

         Maintenant que nous entrevoyons la possibilité que toutes les religions soient issues d’événements historiques de la pré-civilisation officielle, je suis obligé de présenter une vue d’ensemble de la situation de l’époque ainsi que les répercussions des événements qui ont précédé cette prise de pouvoir de Marduk. Cette présentation est basée sur des « faits » que nous découvrirons au fur et à mesure des articles qui suivront, incluant la série de « L’énigme Égyptienne » et « À la recherche de la science secrète du Seigneur ».

        L’amélioration du « sauvage humain » dont on parle dans l’Enuma Elish, s’était déroulé plusieurs millénaires avant la prise du pouvoir par Marduk vers -2000 av J.C. Ce n’est que parce que Marduk s’approprie des pouvoirs et des exploits précédents des autres « divinités » que le fait est relaté dans cet écrit consacré à Marduk. Il existe évidemment d’autres versions antérieures qui racontent les faits tels qu’ils se sont déroulés avant la venue de Marduk. Nous les verrons plus loin; ce qui vous permettra de juger par vous-même.

       La conséquence de cette « amélioration du sauvage » humain pour en faire un esclave des Puissants, devint importante pour nous, lorsque la structure de domination des Puissants en question s’écroula vers -2000 av J.C. Cette tentative de prise du pouvoir total par Marduk fut la cause de la disparition du pouvoir central des « Puissants ». Nous verrons cela également.

       Par contre, malgré la perte du pouvoir total des Puissants, cette mentalité d’esclave est restée encrée chez les humains et ces esclaves furent transférés aux mains des nouveaux puissants humains cette fois-ci, qui se sont emparés du pouvoir.

       Il faut savoir que le pouvoir sur le peuple avait été installé, par les Puissants, dans un « titre officiel » au sommet de l’échelle sociale humaine. Cette « fonction officielle » était attribuée à un humain toujours choisit par le Puissant Enlil. Ce titre était celui du « Roi/Grand-prêtre » conducteur et protecteur des « brebis humaines ». (Concept de « brebis » que l’on retrouve plus tard dans la religion Chrétienne, entre autre). Ce Roi/Grand prêtre, prenait ses « ordres » du Puissant propriétaire de la cité où il « officiait ». La civilisation de l’époque, entre 5,500 et 2,000 av J.C. était composée d’une série de cités-états chapeautée par une « théocratie » représentée par les Puissants. Le « Seigneur » des Puissants Enlil dirigeait le tout. Enlil est l’équivalent du Zeus grec.

        Il s’était développé, cependant, une confrontation entre les Puissants du groupe « Faucons » et les Puissants du groupe « Serpent » que l’on a rencontré plus haut dans l’Enuma Elish. Le chef des « Faucons » était Enlil et le chef des « Serpents » était Enki. Et la source de cette confrontation avait été le « sauvage amélioré » produit par Enki/Ea.

       Enki était le « savant » parmi ces Puissants. C’est lui qui avait « amélioré » le « sauvage humain »; mais il voulait continuer d’ajouter à son amélioration. Ce qu’Enlil, le Seigneur de tous les Puissants, Faucons aussi bien que Serpents, lui défendait.

       Enki passera outre cette « défense » d’Enlil et produisit un humain « égal à lui-même »; aussi savant et aussi intelligent. C’est ce que nous raconte la Genèse dans l’épisode de la Science du Bonheur et du Malheur où le Serpent « ouvre les yeux » d’Ève et d’Adam en leur donnant la science défendue.

        Enki et son groupe des « Serpents », sera condamné à superviser l’évolution future des humains, amené égaux aux Puissants « artificiellement ». C’est pourquoi il est condamné à ramper parmi la poussière « humaine » dans la Genèse. Un reste de la tradition religieuse confirme ce fait en disant que La Terre est le domaine de Satan.

       Sachant que le mot Satan signifie : l’Adversaire, il est facile de l’identifier puisque Enki, à partir de cette époque, est constamment l’adversaire d’Enlil. La cause de cette confrontation est donc qu’Enki veut l’évolution accélérée des humains et qu’Enlil la lui refuse. Celui-ci devra ensuite, composer avec le « fait établi » et chargera Enki de la responsabilité de ses actes. C’est pourquoi, également, que dans le livre de Job, on retrouve un Satan qui se promène parmi les hommes; il surveille l’évolution des humains qu’il a « créé ».

       Pour encadrer tout ce qui précède, disons que les Puissants, lorsqu’ils quittèrent la région de la Mer Noire, divisèrent le « monde connu » de l’époque en quatre régions. Ils s’approprièrent de trois d’entre elles. Les Faucons s’installèrent en Mésopotamie, les Serpents en Égypte, un troisième groupe, qui est disparu de l’histoire sans laisser d’infos, semble s’installer dans l’Indus et la quatrième partie fut laissée pour les « non civilisés » que les Puissants considéraient comme des animaux.

       Je crois que, suite à ces infos, nous sommes prêts à continuer notre recherche. Les vers suivants déboucheront sur la prise du pouvoir d’Enlil (les 50 noms) par Marduk.

3) Anshar déclara son nom suprême, Asarluhi, disant :
3) «Soyons obéissants à la mention de ce nom
1) Lorsqu’il ouvrira la bouche, que les dieux l’écoutent avec respect
1) et que ses ordres prédominent, en haut et en bas !
1) Qu’il soit surexalté notre fils le Vengeur !
3) Que sa souveraineté prévale n’ayant aucun rival !
3) Qu’il dirige les têtes-noires ses créatures

Note : C’est depuis cet ordre que les humains sont considérés comme des moutons par les dieux. L’inconvénient, est que ce concept est parvenu à être ancré profondément dans l’esprit humain

3) Jusqu’à la fin des jours, sans l’oublier, qu’ils acclament ses routes.
3) Qu’il établisse pour ses pères la grande offrande de nourriture !
3) Leur nécessaire ils fourniront, entretiendront leurs sanctuaire.
3) Puisse-t-il faire en sorte que l’encens soit senti, ….leurs charmes,
3) Fasse identique sur Terre à ce qu’il a créé au Ciel

Note; Voici la confirmation que les temples construits à Babylone, sont disposés comme les planètes dans le ciel.

– Hey Le scribe ! Je pense qu’on a comprit; tu ne crois pas ?
– Certainement patron; mais en sumérien c’est exprimé tellement joliment avec tellement d’amour.
– Amour ? Je sais qu’il en existe de toutes sortes mais là, c’est du nouveau ! Fais vite qu’on finisse !
-Oui patron.

1) Qu’il enseigne aux têtes-noires à le révérer !
1) Que les populations aient souci de leurs dieux et les invoquent !
3) Et puissent-ils, à son nom, porter attention aux déesses.
3) Puisse des offrandes de nourriture soient portées à leurs dieux et déesses.
3) Sans faillir qu’ils supportent leurs dieux !
3) Pour nous, aussi nombreux sont ses noms que nous prononçons, il est notre dieu !
3) Proclamons ses cinquante noms.

Note : On sait que chacun des Grands dieux du panthéon sumérien possède une valeur nominale qui détermine son importance. La plus grande valeur est 60, celle du plus grand dieu, Anu. Ensuite vient la valeur de son épouse qui est de 5 de moins; soit 55. Suit la valeur du dieu en charge de tout ce qui regarde la terre, soit Enlil dont la valeur est 50. Ici, il est clair que Marduk s’approprie le rôle d’Enlil en se donnant 50 noms. Ces mêmes dieux possédaient également un chiffre pour les identifier. Ils ont donc un certain nombre de «noms» plus un chiffre qui les identifient. Le chiffre qui identifie Enlil est sept. Peut-être aurons-nous la confirmation de la prise de pouvoir par Marduk s’il adopte le chiffre sept. Nous verrons bien.

3) «Lui dont les routes sont glorieuses ainsi que ses œuvres!
3) Marduk, comme Anu, son père, l’appela depuis sa naissance,
3) Qui fournit pâturage et points d’eau, enrichit leurs étables,
1) Celui qui de son arme «Déluge» a vaincu les fauteurs-de-trouble

Note : Difficile de saisir ce que cache ce dernier vers. Parce que le déluge n’a pas servi à combattre Tiamat. Parle-t-on du déluge de -10,000 av J.C. ou de celui de -5,500? Qui sont ces fauteurs de troubles? Est-ce que cette civilisation prédiluvienne que nous appelons l’Atlantide était un fauteur de trouble. C’est tout à fait possible puisque le déluge à éliminé la civilisation de Caïn dans la Genèse. Et Caïn était certainement considérés par les Puissants de la Mer Noire comme un « fauteur de troubles ». à se rappeler également que les « premiers Athéniens » sont supposés avoir combattu l’Atlantide, selon le prêtre de Saïs. Mais le récit de Platon ne fut jamais terminé. Nous n’avons donc pas d’infos additionnelles sur ces événements.

1) et sauvé de leur grand-détresse les dieux, ses pères !
1) Et encore : Mar.Utu; l’enfant-soleil-des-dieux, car il brille

Note : Ici, on confirme qu’Anu est le Soleil et Marduk est considéré comme son fils. Ce qui signifie que Marduk prit naissance sur un point de LaGrange formé par le Soleil et un autre astre très éloigné qu’ils appellent Damnika.

3) Dans sa lumière éclatante puissent-ils marcher pour toujours !
3) Aux gens qu’il a créés, a doté de la vie
1) Il a imposé les corvées des dieux, pour laisser ceux-ci de loisir
1) Produire ou anéantir, libérer ou châtier :
1) C’est à son gré – eux ne font que le contempler !
3) Marukka est vraiment le dieu, créateur de tout,
3) Qui réjouit le Cœur des Anunnaki et apaise les Igigi.
3) Marutukku, est véritablement le refuge de cette terre, cette ville et du peuple.
3) Sur lui, le peuple déversera louanges pour toujours.
1) Mar.sa.kus.u : Irrité, mais qui-se-raisonne; en fureur mais qui-se-reprend;
3) Ouvert est son Cœur, chaude sa sympathie
3) Lugaldimmerankia est son nom que nous avons proclamé dans notre assemblée
1) Donnant ainsi plus-de-prestance à sa parole qu’à celle des dieux, ses pères :
1) Car il est bien le Seigneur de tous les dieux du Ciel et de la Terre (monde d’en bas),
1) Le roi, à l’ostentation de qui les dieux ont peur, en-haut et en-bas
1) Nade.Lugal.dimmer.ankia : c’est le nom que nous lui avons donné comme régisseur de tous les dieux
1) Celui qui, au Ciel et sur Terre, a rétabli notre situation, hors de détresse,
3) Et qui a alloué les stations (orbites ?) aux Igigi et aux Anunnaki.
1) Qu’à ce nom, les dieux tremblent et frémissent, où qu’ils se trouvent !
3) Asaruludu est son nom qu’Anu, son père, a proclamé pour lui

Note : Un traducteur donne le père de Marduk comme étant Ansar et l’autre comme étant Anu.

1) Car il est bien la lumière des dieux, leur puissant chef de file,
1) Celui qui en accord avec ce nom, est le Protecteur des dieux et du monde,
3) Dans un combat singulier, a sauvé nos tanières (ou ermitages) en détresse

Note : Le terme «ermitage» se prête très bien à une orbite ou évolue seul, en ermite, une planète. C’est également la situation du Puissant sur Terre qui possède sa ville où il est le seul maître.

3) Asaruludu, deuxièmement, ils ont appelé Namtillaku. Le dieu qui maintient la vie.
3) Celui qui a restauré les dieux perdus, comme s’ils étaient sa propre création;
3) Le Seigneur qui a ravivé les dieux morts avec son incantation pure,
1) et détruit leurs obstinés adversaires ! Célébrons sa vaillance !
3) Asaruludu, dont le troisième nom fut appelé Namru
3) Le dieu rayonnant qui éclaire nos routes
3) Chacun de ses trios noms, Anshar, Lahmu et Lahamu ont proclamé;
1) Déclarèrent aux dieux, leurs enfants :
1) «Nous autres, nous avons conféré chacun un de ces trois noms !»
3) Comme nous, prononcez-lui d’autres noms !
1) Ayant ouï ce commandement, les dieux furent en joie
1) Et, dans la salle-aux-délibérations, ils échangèrent leurs avis.
3) «De notre fils héroïque, notre vengeur,
3) De notre supporter nous allons exalter le nom !»
1) Et siégeant en leur assemblée, ils nommèrent ses destins.

Note : On remarque ici que les Sumériens croient que le nom d’une personne a une influence sur sa destinée. Cette croyance évolue jusqu’à signifier que lorsqu’on connait le nom d’une personne, dieu ou homme, on peut le maîtriser. C’est pourquoi, chez les Juifs entre autre, il ne faut pas prononcer le nom de Dieu, si on le connaît.

3) Tous prononcèrent ses noms dans le sanctuaire.

            Nous enchaînerons avec la septième et dernière tablette au prochain article. Nous y découvrirons toutes les caractéristiques des différents « Puissants » dont Marduk s’approprie le pouvoir.

Amicalement

                                                                               Elie l’Artiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *