Le mystère Sumérien(3)Un trésor de l’humanité!

Suite…

(Note de l’auteur)

Un trésor de l’humanité

Il serait peut-être temps de souligner un fait important. L’Enuma Elish est un récit dont les données fondamentales se retrouve à une époque tellement reculée qu’il est impossible de l’identifier. La copie que nous possédons date probablement du XIIIe siècle av J.C.  Elle fut découverte dans les ruines de la Bibliothèque d’Assurbanipal, à Ninive (Irak). Ce texte est donc extrêmement plus âgé que l’Illiade ou l’Odissée d’Homère. Ce qui devrait, par le fait même, produire chez nous, beaucoup plus un sentiment de « protection du patrimoine humain » qu’un sentiment de « dévalorisation intellectuelle des anciens« , comme ce que nous constatons chez plusieurs. Devrait suivre une volonté de compréhension du texte objective et honnête. Du moins, c’est mon point de vue. Le vôtre serait intéressant à connaître.

Continuons, pour l’instant, la traduction de l’Enuma Elish. Nous en étions à Ea/ Nudimmud qui se sert de sa «science» :

3) Ea le tout connaissant perça leur intention. Il devisa un plan défensif et l’installa

3) Contre cela il fit un sort astucieux, supérieur et sacré

3) Il le récita et le fit subsister dans les profondeurs

3) Comme il versa le sommeil sur lui. Il gisait profondément endormi

1) Quand il eut endormi Apsû, Envahit de sommeil

Note : C’est seulement ici qu’on apprend que c’est Apsu qu’Ea parvient à endormir.

3) Mummu le conseiller fut figé sur place

1) Ea détacha le bandeau frontal d’Apsû et ôta sa couronne

3) Enleva sa brillance et la plaça sur lui

1) Puis l’ayant terrassé il le mit à mort

3) Il attacha Mummu et le laissa derrière, bouclé

Note : Aparté et ça presse !!!

Nous en sommes donc à une partie du récit où Jupiter (la planète), jette un sort (?) au nuage primordial pour l’endormir et ensuite le tuer, le libérer de son bandeau et endosser sa tiare en s’enveloppant de la «brillance» de ce nuage primordial. Il y a quelque chose qui nous a échappé certainement. Nous verrons bien; car Jupiter ne peut pas être devenu Soleil avec cette « brillance ».

On vient de voir que la Nasa nous indique qu’avec une masse de plus de 50%, Jupiter serait une étoile.

Ici les Sumériens semblent dire qu’effectivement, à un moment donné, Jupiter devint une étoile, à l’époque où les cataclysmes se déroulaient dans notre système solaire pour l’équilibrer.

Non seulement, il est impossible que les Sumériens sachent ce qu’on trouve ici comme étant leur opinion sur la création du système solaire, mais il est encore plus impossible qu’ils puissent savoir que Jupiter est presque une étoile.  Pour couronner le tout, ils nous disent que Jupiter se serait transformé en étoile, à un moment donné, pour régler les problèmes de «dérangements» dans notre système causé par une multitude de planétoïdes virevoltants à cette époque reculée ?

Impossible ! Incroyable ! C’est une hérésie ! Au bûcher le blasphémateur !

– Woah ! Attendez un peu ! Je sais très bien que Jupiter n’a jamais pu être une étoile. Il y a mauvaise interprétation quelque part; on verra plus loin. De plus, ce n’est pas moi qui parle des planétoïdes innombrables lors de la formation des planètes, c’est la Nasa ! Alors démerdez-vous avec eux !

Moi, je continu de compiler la traduction.

3) Ayant ainsi établit son logis sur Apsû

3) Il assure la prise sur Mummu, le tenant au moyen de la laisse-au-nez

1) Une fois qu’Ea eut immobilisé et terrassé ces malveillants

3) Qu’il ait eu assuré son triomphe sur ses ennemis

3) que dans sa chambre sacrée, dans une profonde paix, se fut reposé

3) Il l’appela «Apsû», et l’assigna pour des chapelles

3) Dans ce même endroit sa hutte de culte fut établie

1) Sa chambre nuptiale où Ea, avec Damnika, son épouse, siégèrent avec majesté

3) Dans la chambre des partages, la résidence des destinées

3) Un dieu fut engendré, le plus capable et le plus sage des dieux

3) Au Coeur de l’Apsû, Marduk fut créé

Note : Explication nécessaire ici : L’Apsû ayant été le nuage  initial, cet Apsû ayant été dépossédé de ses pouvoirs et mis à mort par Ea/Nudimmud qui, s’étant approprié de ces pouvoirs, a établit son champ d’action, appelé ici : sa hutte du culte, où lui et son épouse Damnika se promènent avec splendeur.

À remarquer que Damnika représente la déesse mère; ce qui pourrait être une représentation également du Soleil en tant que «Mère du système solaire»; mais je ne pense pas que ce soit le cas. Par contre, cette «hutte du culte» est tout autant la chambre des partages que la résidence des destinées.  Il nous faut, absolument se demander ce que peut bien être « une destinée » pour une planète; puisque la question est de savoir si ce récit décrit la création de notre système solaire ou non.

Commençons par regarder ce nuage initial resplendissant dans lequel est inclus Tiamat/Chaos.  Pour ce faire, c’est assez facile; regardez l’image de la Nasa montrant un nuage de poussière lumineuse avant que ne se forme un soleil.

C’est donc de cette brillance que l’on voit ici, dont Ea/Nudimmud s’empare pour s’en envelopper. Jupiter dégagerait donc une certaine « lumière » avant que le Soleil ne se manifeste. Difficile à contredire; cependant, nous savons que Jupiter dégage de la chaleur qu’elle produit grâce à sa masse.  Son champ d’action est évidemment sa gravitation. On semble le dire, ici, que ce « champ d’action » est aussi étendu que ce qui formait le nuage brillant initial et c’est dans ce volume d’espace qu’il établit l’ordre et partage les «destinées».

La seule chose que peut représenter la destinée d’une planète est son orbite qui est stabilisée dû au «partage» dont il est question. La planète parcoure alors son «destin» qui est évidemment «cyclique» comme tous les destins que l’on puisse retrouver chez les Sumériens à travers leur histoire.  La principale caractéristique de leur philosophie est justement, que tout est «cyclique» et ordonné par la «tablette des destinées». On verra ça plus loin avec plus de détails.

Nous en étions à la naissance de Marduk :

3) Au Coeur du Saint Apsû, Marduk fut créé

3) Celui qui l’engendra fut Ea son père

1) Et accoucha de lui, sa mère Damnika

1) Il ne téta jamais que mamelles divines

Note: Il semble que Marduk ne soit pas né de la même façon que les autres « dieux ». Il est bien fils d’Ea, mais sa mère Damnika, dont on entend parler pour la première fois, ne serait pas une planète, mais quelque chose de très lointain.

1) La nourrice qui l’élevait le fit s’emplir d’une vitalité formidable

3) Attrayante était sa figure, scintillant le regard de ses yeux.

3) Seigneuriale était sa démarche, impérieuse d’ancienneté

1) En le voyant Anu le progéniteur de son père

1) Se réjouit, s’éclaira et eut le cœur plein d’aise.

À noter : Nous avons ici la réponse à notre problème de soleil.  Anu est le Soleil et non Ea/Nudimmud; ce qui confirme bien son statu de «Déité suprême».  Par contre, c’est Ea/Nudimmud qui est responsable de l’équilibre planétaire et Anu se mit à briller seulement lorsqu’il put voir Marduk, le nouveau-né issu du cœur de l’Apsû.  La brillance dont on a parlé au sujet de Jupiter n’est donc pas de la lumière mais plutôt sa force d’attraction qui est également un «rayonnement»; ou encore cette « chaleur » dont nous avons parlé plus haut qui est également un rayonnement et une « brillance ».

Donc, nous avons une réponse qui règle notre problème antérieur, mais qui en crée un autre qui en est un de taille : Selon les Sumériens, ces planètes se seraient formées avant que le Soleil ne commence sa combustion.  C’est pour cette raison, semblent-ils dire, que ce fut Jupiter qui équilibra les orbites et que le Soleil n’en fut pas l’instigateur.  Celui-ci fut «allumé» par la naissance ou l’approche de Marduk.

C’est très difficile à accepter selon les données de la science actuelle.  Je doute même que ce soit possible. À moins que Marduk se soit formée sur un point de LaGrange entre Jupiter et une endroit éloigné occupé par Damnika de qui nous n’avons encore aucune information.  Mais, pouvons-nous être certains des données actuelles de la science quand elles sont bouleversées à chaque instant ?  La science cherche toujours un moyen d’expliquer la création de notre système solaire, c’est même l’une des raisons principales des missions dans l’espace depuis le début. Ce qu’elle nous présente actuellement ne sont que des « théories » versatiles.

On peut donc attendre un peu pour refuser cette informations sumérienne, même si on peut la considérer comme «étonnante».

Nous continuerons au prochain article.

Amicalement

Elie l’Artiste

4 pensées sur “Le mystère Sumérien(3)Un trésor de l’humanité!

  • avatar
    26 octobre 2010 à 2 02 54 105410
    Permalink

    @ l’Artiste

    Ça vas bien jusque là.

    Marduk est bien la planète qui prendrait quelques 3 500 ans à parcourir notre système solaire, la douzième, n’est-ce-pas ? (@)

    Répondre
    • avatar
      26 octobre 2010 à 7 07 18 101810
      Permalink

      3,600 ans; mais je ne suis pas certain.

      Les données, en astronomie, datent de plus de 3,600 ans et il n’y a jamais eu aucune mention de l’apparition d’une « nouvelle étoile » dans ces données sauf l’étoile de Bethléem, qui n’est pas considérée sérieusement. Alors…

      Il reste des doutes à lever.

      Amicalement

      André Lefebvre

      Répondre
  • avatar
    24 avril 2011 à 15 03 49 04494
    Permalink

    [Citation du present article:]
    On voit bien que la nasa nous indiquent qu’avec une masse de plus de 50%, Jupiter serait une etoile.
    [/Fin de la citation.]
    Salut, dans votre article precedent(Le mystere Sumerien 2), la nasa nous indiquaient qu’avec une masse de plus de 50 fois celle de Jupiter, Jupiter serait une etoile, voila qui est plus realiste, car 50% superieur n’est pas comme 50 fois superieur,
    exemple:
    un objet dont la masse est 50%s superieur a un autre objet qui a 100 kg, a une masse de 150 kg, et que si par contre cette objet a une masse 50 fois superieur a un autre objet dont la masse est 100 kg, cette objet a donc une masse de 5 000 kg,
    soit (50)(multiplier)(par 100 kg)= 5 000 kg =
    5 milles kg.
    Voila, mais on a decouvert des naines brunes dont la temperature de leur surface est d’environ 100 degres Celsius, soit la temperature de l’eau bouillante au niveau de la mer 🙂 , il se peut tres bien que Jupiter emettent plus d’energie qu’elle n’en recoit du Soleil, comme c’est le cas pour Saturene;
    il y a des periodes orageuse sur Saturne qui dure plusieurs mois dans l’allee des tempetes et c’est eclairs emettent dix milles fois plus d’energie que nos eclairs Terrestre, on peut donc supposer que certain phenomene comme la foudre pourrait causer des reactions de fusion nucleaire qui augmente la chaleur emise par ces planetes et donc aussi leur luminosite’ dans une obscurite’ total cependant 🙂 🙂 .

    Répondre
    • avatar
      24 avril 2011 à 15 03 58 04584
      Permalink

      Une fusion nucléaire dans l’atmosphère de la planète??? Je serais très étonné. Cela ne peut arriver que sur la Terre; notamment FUKUSHIMA

      Quant aux « chiffres » de la masse nécessaire à Jupiter pour devenir une étoile, aucun des chiffres présentés partout n’est identique.

      L’important est de comprendre qu’une planète peut émettre plus de chaleur qu’elle ne reçoit.

      Ppour les éclairs « énergétiques » vous en trouverez également sur Venus.

      Amicalement

      Elie l’Artiste

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *