Le prix de l’essence: l’arnaque à la portée de tous

Le prix de l’essence à la pompe vient de bondir… Ça surprend quelqu’un ? C’est une phénomène cyclique qui repose sur le désir endémique de tout commerçant dans notre société de sortir le plus de fric possible des autres: une société de l’arnaque.

http://affaires.lapresse.ca/economie/energie-et-ressources/201302/05/01-4618397-le-prix-de-lessence-bondit-a-montreal.php

Tout le marché du pétrole est une gigantesque escroquerie.   On parle de concurrence, mais de la tête  – où personne ne doute qu’une poignée de grands producteurs ne travaillent tous ensemble, comme un vaste combinat en parfaite connivence avec le pouvoir financier mondial et les grands corrompus des pouvoirs politiques  nationaux – … jusqu’au dernier revendeur de mazout dans une ile du Pacifique sud.  Le pétrole, c’est l’arnaque à la portée de tous, même des petits. Le plaisir sans fin…

http://www.lapresse.ca/la-tribune/sherbrooke/201302/04/01-4618059-la-marge-des-detaillants-a-fortement-augmente-selon-le-caa.php

Le pétrole ne vaut pas grand chose. On part d’un produit naturel dont les coûts d’extraction et de traitement et de distribution sont relativement minimes. Ces frais ne représentent qu’une petite fraction du prix final au consommateur,  où on en arrive à une facture qui représente 17% du PIB de la planète.

Où va tout cet argent ? Une pure rente extorqués par la force au départ, puis par un réseau de lois-privilèges qui sont autant d’iniquités.    Le peuple toton n’y voit rien de mal… on lui a dit que les choses sont ainsi faites.

Que peut-on faire, ici au Québec  ?  D’abord, ne pensons pas a s’attaquer au système lui-même: il mène le monde et si vous l’embêtez il vous tuera.  Mais, notre Québec   »lilliputien » (dixit Lisée, récemment en Inde :-) ) ne pourrait-il pas mettre fin à l’arnaque au point où elle touche le consommateur ?

Bien sûr. L’État pourrait faire une offre d’achat de toutes les stations de pompistes pour 4, 5, 6… 10 fois ( à négocier) le montant de leurs profits d’exploitation de la moyenne des 3 dernières années.

Quand il en est propriétaire, il rationalise l’exploitation et normalise les prix  par des contrats d’approvisionnement à long terme.  Il peut alors  ensuite vendre l’essence à la pompe a prix fixe, le prix ne changeant qu’une fois par année.  Ce prix pourrait être bien inférieur même aux meilleurs prix actuels.

Pourquoi on ne le fait pas ?  Parce que les pétrolières soudoient les gouvernants pour qu’ils ne le fassent pas.   La face cachée de la corruption est pire que celle que l’on voit.

Pierre JC Allard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *