Le taser – arme inoffensive ?

Pour comprendre la situation avec les Tasers, imaginons que la police aurait descendu 18 personnes par balles depuis 2001, et plus de 150 juste l’année dernière aux États-Unis. Méchant scandale que vous vous dites ?

Le truc, c’est que c’est les mêmes chiffres, mais avec une nouvelle arme obscure, nouvel outil de répression/ torture qui est possiblement mortel. C’est la deuxieme arme après le fusil dans l’échelle graduée de l’arsenal policier. Ça devrait être une arme employée en dernier recours, lorsque toutes les autres possibilitées d’intervention ont été épuisé, mais le Taser est utilisé par la police comme si c’était un tue-mouche ou un jouet. On n’hésite pas à électrocuter la victime à plusieurs reprises juste pour montrer qui est le boss, sans être physiquement menacé, on électrifie femmes, hommes, vieux et enfants, paraplégique et personnes en fauteuil roulant ou avec les menottes et des personnes déjà maîtrisées, alors que cette arme devrait être traitée comme un fusil réel qui est juste la classe sous le fusil dans l’échelle des méthodes policières pour gérer et maîtriser une situation ou un suspect.

Ceci couplé à la militarisation matérielle et psychologique de la police (état policier), ceci n’est vraiment pas de bonne augure. On enseigne à la police que les civils doivent être contrôlé de façon de plus en plus physique et brutale. D’ailleurs, une quantité assez déconcertante de corps policier reçoivent des formations privées de firmes comme Blackwater par exemple, qui travaille avec le Pentagone en fournissant des services de sécurité, de mercenaires privés autant en Iraq qu’en amérique et le reste du monde, et qui est au coeur d’un scandal pour massacrer des civils iraquiens sans raisons. On abat par prévention. Nous sommes, dans leur vision cauchemardesque, l’ennemi à maîtriser, à soumettre, dociliser devant l’autorité fachiste de ceux qui GÈRE.

Il faut aussi considerer le fait que c’est une évolution de la poussée technologique et de son adaptation aux desseins des maniaques du pouvoir et du contrôle. Elle est une nouvelle façon technologique de torturer, mais améliorée : On vante les bienfaits du Taser ; il ne laisse pas de traces ! C’est une porte d’entrée pour les prochaines formes de technologie qui peuvent être utilisé contre la population, c’est-à-dire, nous.

Un cas notable et celui de l’Active Denial System. C’est une genre d’antenne satellite comme les soucoupes de Bell Express Vu, mais en plus grand et monté sur un véhicule, et qui a une porté de 750 mètres. Si on se trouve dans le champs d’action du rayon émis, qui est en fait un puissant jet de micro-ondes ayant le même effet que votre four à micro-onde traditionnel : l’eau et le sang se trouvant juste quelques millimètres sous votre peau commencent à bouillir instantannément, créant la sensation intolérable d’être en feu ou en train de bouillir et pousse la victime à vouloir arrêter la sensation immédiatement et se disperser. Il y a des vidéos disponibles qui montrent des gens qui ont essayé l’ADS et il est évident que la sensation semble assez violente par la façon dont les gens se propulsent sans délais hors du champs d’action.

Mais maintenant, qu’arrive t-il si la personne ne peut pas physiquement, pour une raison ou une autre, s’enlever du champs d’action ? Ou pire encore, si elle est utilisée comme arme de torture sur une personne attachée ? Sachant que la torture est maintenant légale aux États-Unis, et qui est pratiquée par une panoplie d’autres états dictatoriaux et répressifs dans le monde, n’y a t-il pas lieu de s’inquiéter sérieusement sur l’introduction de ces nouvelles armes technogiques dans notre société, mise entre les mains de gens qui ne semble plus avoir de sens moral et éthique, vu la façon elles sont utilisées et, et se révélant clairement à travers les événements de Montebello où l’on a constaté concrètement que la police semble devenir un outil de contrôle social tourné contre la population qui la finance et qui est sensé recevoir sa « protection » ; avec une mentalité policière militarisée de plus en plus évidente dans la vie quotidienne qui prône non pas l’idée de protéger le publique et d’être un agent de la paix au service de la population, mais plutôt de maîtriser rapidement l’ennemi par tout les moyens nécessaires.

Pensez à ça deux secondes : les gens qui voulaient manifester leur mécontentement à l’élite corporative et financière, qui elle était réunie avec nos chers politiciens cet été à Montebello pour faire avancer leur projet d’unification nord américaine sous le couvert du PSP, ont vu le déroulement de troublants événements quand on a pris des agents de la police déguisés en manifestants pour faire de la casse et utiliser la violence (en concert avec le traitement de cette fausse histoire dans les médias de masse qui a pour but de démoniser et discréditer les manifestants et leur message dans la population) pour discréditer les manifestants dans l’esprit de la population. On paie ces gens pour nous protéger mais en fait ils nous infiltrent pour causer du trouble et ensuite justifier la violence policière et les arrestations de masse. N’y a t-il pas là un problème majeur, un menace très sérieuse à nos libertés, notre sécurité et démocracie ???

Un autre problème est le fait qu’on a pris la police à nous mentir en pleine face. À propos des événements de Montebello, ils nous disaient qu’ils n’avaient rien fait d’inapproprié et ensuite, grâce aux manifestants et les gens sur Internet, on a nous-mêmes, gens du peuple, démasqué les trois policers de la SQ et la SQ a dû admettre le crime !

Ensuite le cas du polonais abattu à l’aéroport de Vancouver qui a fait scandal dans le monde entier où on a pris la GRC à nous avoir menti sur le déroulement des événements. Sans que l’homme n’ai posé de menace aux 4 policiers, après seulement 24 secondes à essayer de comprendre l’homme qui ne parlait pas un mot d’anglais et qui attendait là désespéré depuis 10 heures sa mére, Ils l’ont abattu non pas de deux balles, mais de deux décharges de 50 000 volts.

Non seulement ils utilisent cette arme de façon criminelle, mais ils mentent en plus au peuple qui payent leur salaires.

Alors voilà qu’on a la compagnie Taser International et les corps de police qui nous disent que le Taser n’est pas dangeureux et même utile, alors que c’est que c’est eux qui font de l’argent avec le Taser et qui s’en serve contre le public, qui lui ne semble pas être d’accord avec cette pratique. Mais on ne nous écoute pas alors que c’est nous qui payons et nous qui recevons les chocs électriques.

D’ailleur un comité des Nation Unies a déclaré que le Taser cause une douleur aigüe et constitue une forme de torture. Pendant ce temps, Taser International développe la prochaine génération de Taser : les Taser volant et les fusil Taser sans fils. Quelle joie de voir la technologie se retourner contre nous…

Ces informations furent discutées lors de l’émission L’Autre Monde et publiées sur le blog Les Nouvelles Internationales.

Pour écouter l’émission :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *