Le triomphe de Mahmoud Ahmadinejad au Liban !

Un véritable triomphe. Partout au Liban, il a fait un malheur. Une foule scandait comme un seul homme son nom. Accueilli en héros, Mahmoud Ahmadinejad s’affirme comme le vrai leader du Proche et Moyen-Orient. Malgré les aboiements de l’Arabie Saoudite, l’Iran devient chaque jour davantage le pays le plus fort de cette région et, ça n’est pas prêt de s’achever.

Mahmoud Ahmadinejad aux côtés de responsables du Hezbollahet du Amal, jeudi à Bent Jbeil. Crédits photo : JOSEPH EID/AFP

Pourquoi tous les responsables et les médias occidentaux, notamment israéliens et américains expriment-ils leur inquiétude parce que Mahmoud Ahmadinejad, le président iranien, est au Liban ? Pourquoi ce déplacement du président iranien, notamment dans le sud du Liban pose-t-il un problème ? Pourquoi la presse insiste-t-elle tant sur la proximité avec Israël ? Il y a quelque chose qui cloche. N’a-t-il pas le droit de se déplacer où il veut ? Autant de questions auxquelles, répondre serait déjà un aveu de faiblesse, une falsification historique et surtout de la désinformation…

J »ai même lu ici et là qu’il fallait que l »ennemi d’Israël » doit être victime d’un attentat perpétré par Israël. Pourquoi ? De Yediot Aharonot en passant par le journal Maariv, le même refrain, comme si l’Iran, de son côté, interdisait un pays à qui que ce soit. De même que Mahmoud Ahmadinejad, tance Israël, Israël aussi, par  ses déclarations fait pareil. Alors, what’s else ? Pourquoi doit-on avoir en Occident le droit de s’immiscer dans la politique iranienne et interdire que l’Iran fasse pareil ? Cette question puisque le président iranien est accusé de provocation et surtout de vouloir déstabiliser….le Liban. De qui se moque-t-on ?

De dire que les intentions de l’Iranien sont hostiles et qu’il joue avec le feu, c’est vraiment ce que j’ai toujours nommé le « n’importequoitisme ». Certains ont même poussé le bouchon en arguant qu’il se comporte comme un chef militaire. Comme le mentionne le chercheur Kamal Bayramzadeh, la façon dont les Occidentaux ont envahi d’une part l’Irak et les résultats qu’on sait, et d’autre part, l’Afghanistan, a permis à l’Iran, qui n’a jamais attaqué un pays soit dit en passant, de redevenir une grande puissance dans la région. Et par conséquent, aujourd’hui, ils sont aux abois. Ce n’est pas la faute de l’Iran et ce n’est non plus un soutien à ce pays ou à Ahmadinejad. Hélas, ce discours ne passe pas, puisque la propagande bat son plein. Dire la vérité sur l’Iran c’est soutenir ce pays selon eux. Il n’en est rien.

Quand Ahmadinejad salue la « résistance » des Libanais contre « le régime sioniste », il parle simplement de la guerre contre le Liban et non le Hezbollah comme on dit en Occident. Sur 34 jours, Israël n’a pas pu faire disparaître le Hezbollah qui est quand même représenté au Parlement libanais et par conséquent officiel, même comme il est considéré comme une organisation terroriste. Ça dépend pour qui…La paix ce n’est pas diaboliser les autres car, c’est de la dispute que jaillit la lumière. Donc, il faut parler avec tout le monde si l’on est un vrai partisan de la paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *