Le Yi-King. Vous êtes sérieux ?

 

PIERRE JC ALLARD

Certains esprits curieux qui visitent ce site auront été surpris d’y voir apparaitre, il y a quelques semaines, à droite sur la page d’accueil, ce qui semble une publicité artisanale pour un site d’interprétation du Yi-King.  Un mot d’explication.

D’abord, le contexte. Je me suis toujours intéressé  aux essais pour trouver des vérités au-delà des sentiers battus, sans oublier, toutefois, que quand on s’aventure  dans les mers inconnues  il est bon de garder comme boussole un solide scepticisme.  J’ai donc, toute ma vie durant, fréquenté astrologues, théosophes et théologiens, maçons, marabouts et griots, offert un café à tous les témoins de Jéhovah et Saints des derniers jours qui ont frappé à ma porte, visité des dizaines d’asrams, assisté à des rites de vaudou, de spiritisme et de candomble et vu des machins bizarres de l’Amazone au Congo, au Ganges  et au Niger.

J’ai vu tous ces « pécheurs et ces saints » dont parle Omar Khayyam sans y perdre mon âme… mais hélas sans jamais même la trouver…  Bien des sourcils en accents circonflexes,  maisdisons que rien ne m’a rendu aussi perplexe que le Yi-King.

Pour le présent épisode, je précise que le texte en page d’accueil n’est pas vraiment une pub, puisqu’il est là à titre gracieux, mais est plutôt le résultat d’un pari perdu. La personne qui gère ce site d’interprétation du Yi-King  a relevé le défi de répondre à une question que j’ai posée avec un à propos et une précision que j’ai dû  reconnaitre  inexplicable…   Or, ce n’est pas la première fois que le Yi-King me fait le coup….  Mettre sur ce site la référence à son site est une promesse tenue.  A demi tenue. En écrivant ce texte, je la complète…

Je vous invite à lire les explications sur le Yi-King que vous trouverez en suivant le lien en référence.  http://yi-king-online.com  Je crois qu’elles valent le détour.  Cela dit, je ne vous invite pas à plus.  Ces explications vous permettent non seulement  de comprendre ce qu’est le Yi-King et son usage,  mais même de faire vous même gratuitement l’expérience complète du Yi-King en utilisant les références qui vous sont fournies  à des sites sur Internet.

Vous pouvez le faire sans devoir accepter la proposition rémunérée d’interprétation du Yi-King que vous fait consultant. C’est à cette condition explicite qu’il  ne vous  mène  pas, comme tant de sites du genre, dans un piège dont il aurait seul la clef que j’ai accepté, que ce texte soit là. Ne vous privez donc pas de prendre ce qui est donné.

Je ne reprendrai pas ici ces explications qui vous sont données, mais je veux ajouter quelque chose qu’elles ne vous disent pas: l’omniprésence  discrète du Yi-King, encore aujourd’hui, dans la vie quotidienne de ceux – ils sont largement plus d’un milliard – qui en Chine et au Japon ont été touchés par une influence taoïste ou confucéenne.

Ce facteur n’est pas négligeable quand on se demande l’intérêt qu’on peut avoir pour cette technique « irrationnelle » du Yi-King.  Car l’homme d’affaires japonais en costume sombre qui déjeune au Maxim’s de Tokyo ne se croit pas irrationnel, quand il triture quelques piécettes et les dépose à côté de son sashimi en ne leur accordant apparemment qu’une attention distraite. Il sait ce qu’il fait et tous ceux qui sont autour de lui, sans le dire, savent aussi ce qu’il fait. Il consulte le Yi-King… et il va suivre le conseil du Yi-King

Ne soyez pas trop surpris si son argumentaire change au dessert… et s’il bifurque aussi radicalement que s’il avait eu son avocat ou son conseiller financier au téléphone.  Ceux qui ignoraient l’importance du feng-shui – intimement lié aux principes du Yi-King – ont été bien désemparés quand, à Singapore, les plans de construction du plus haut gratte ciel de la ville ont été modifiés subitement sans que personne ne veuille expliquer pourquoi…

On veut tout connaître de la Chine, mais on ne s’intéresse souvent vraiment qu’a ce qui en semble cohérent avec les données de notre civilisation.  Si on veut faire mieux dans nos relations avec elle  et les autres cultures qu’elle a  influencées, il faudra ouvrir davantage notre esprit aux différences.

Interroger le Yi-King sans a priori, sans préjugés, en se demandant seulement si « ça marche », peut être une excellente initiation au pragmatisme à l’orientale… et nous en aurons besoin

Pierre JC Allard

9 pensées sur “Le Yi-King. Vous êtes sérieux ?

  • avatar
    11 février 2013 à 3 03 14 02142
    Permalink

    Pierre,

    Bonjour, pourquoi avoir besoin de justifier « ta position »?

    Dans la mesure ou certains t’auraient posés des questions je le comprends, dans le cas contraire non.

    Ton attitude est la mienne sont comparables, mais je ne sens pas le besoin d’interroger le Yi-King.

    Chacun est différent mais avec des valeurs propres.

    N.B: Je t’ai fais parvenir en privé « mon article  » de ce jour.

    Amicalement,

    Patrick Juan

    Répondre
  • avatar
    11 février 2013 à 7 07 35 02352
    Permalink

    Il est encore tôt cette avant-midi , mais à mon avis , l’Éminence Grise de sa Sainteté Ti-Ben , a brassé les cents avant-hier et ça sentait pas bon sa réponse.

    J’ai bien hâte de voir , c’est une première un Pape qui démissionne. J’espère que le conseil de Tingwick et la DG vont suivre son exemple…..
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    11 février 2013 à 10 10 23 02232
    Permalink

    Porter du respect pour une « façon de voir » hors des sentiers battus qui est beaucoup plus « intrigante » que « compréhensible » pour la majorité est signe d’un esprit ouvert que tous devraient pratiquer.

    Merci PJCA

    Amicalement

    André Lefebvre

    Répondre
  • avatar
    11 février 2013 à 16 04 45 02452
    Permalink

    @ Panda

    Je ne justifie rien – j’en serais incapable – je demande l’indulgence pour cette référence à un site qui demande de l’argent, ce qui n’est pas la politique de ce site. Je me suis assuré qu’on le faisait sans insistance et qu’il n’était pas nécessaire d’y acquiescer pour tirer profit du contenu de l’article.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    11 février 2013 à 16 04 51 02512
    Permalink

    @ L’artiste

    C’est aussi mon opinion; ce n’est pas l’aspect  » hors des sentiers battus » qui me fatigue, mais la demande d’argent. J’aurais le même réticence à encourager un téléthon au profit des Oeuvres du Cardinal.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    12 février 2013 à 3 03 20 02202
    Permalink

    @PJCA,
    Bonjour,

    Il y a des sites qui ne peuvent vivre sans la participation de leurs intervenants, j’ai participé à Agoravox en versant 10€.
    Simplement pour que des gens puissent s’exprimer.

    Il y a par ailleurs suffissament de références sur les moteurs de recherches pour ceux qui veulent l’éviter.

    Mais faire en procès d’intention en sachant comment tu t’investis à titre personnel, je trouve cela un peu fort de chapeau.
    Par ailleurs tu sais trés bien que l’argent reste le nerf de la guerre.

    Amicalement,

    Patrick Juan

    Répondre
  • avatar
    12 février 2013 à 17 05 58 02582
    Permalink

    @Pierre JC Allard

    Juste un mot pour exprimer mon respect pour le Yi-King, un livre de sagesse.

    Il n’est pas nécessaire d’y croire. Il suffit de lire attentivement les textes, sans vouloir les faire entrer dans les désirs que nous voulons voir s’accomplir, et se laisser nourrir de points de vue qui très souvent, surtout quand nous sommes très impliqués dans une affaire, nous échappent.

    Moi aussi, j’aime explorer.

    Votre intégrité dans cette affaire n’est pas mise en doute.

    Carolle

    Répondre
  • avatar
    8 février 2017 à 0 12 10 02102
    Permalink

    Chrome has been my browser of choice for years and has been the least promtebalic and is also the fastest out there. The only thing that would make me move from Chrome is if something faster came alone but was still as reliable.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *