« Les 7 », les frères et les cousins…


Je vous demande la permission de quitter aujourd’hui toute prétention à l’universel pour parler simplement boutique. La boutique des “7 du Québec”. Les 7 se transforment ; voici comment, voici pourquoi et ce que vous pouvez en tirer.

Mais d’abord, un petit rappel. C’est en septembre 2008 que le blogue les « 7 du Québec » a débuté, avec un idéal qui n’a pas changé. http://les7duquebec.com/2008/08/26/v’la-l’bon-vent…/ Depuis, nous avons eu plus d’un million de visiteurs.  Plus du double, en ajoutant, au cours d’une deuxième étape, ceux du journal citoyen CentPapiers dont vous avons pris charge en mai 2010.  Nous commençons maintenant une troisième étape

Incessamment, vous serez accueillis sur « les 7 »  par une page d’accueil  encore plus simple et plus dépouillée qu’auparavant, mais vous offrant  paradoxalement d’un seul clic incomparablement plus de choix.

( VOYEZ ICI LA NOUVELLE PRÉSENTATION DU SITE.)

D’abord, en haut à gauche, vous verrez un billet court  axé sur l’actualité.  Ici, on cherchera  vous dire en trois minutes ce que nous croyons le plus significatif de ce qu’aujourd’hui nous apporte. En-dessous, trois (3) colonnes chapeautées chacune d’un article mis en vedette.  Ces articles parleront de politique, bien sûr, mais aussi parfois de ce qui semblera tout autre chose, puisque la politique a ses racines en tout et produit ses effets partout.  Deux ( 2) de ces colonnes regroupent des articles d’auteurs québécois.

La première correspond à la séquence, avec laquelle vous êtes déjà familiers, des chronique hebdomadaires de ceux d’entre nous qui nous sommes compromis à publier chaque semaine à jour fixe.  L’article  en vedette est de celui dont c’est  aujourd’hui le tour de monter au front. La seconde réunit ceux, que vous connaissez bien aussi, qui sont toujours de garde, mais dont les contributions sans être nécessairement moins fréquentes peuvent être moins régulières.

La troisième colonne regroupe des auteurs d’ailleurs dont nous avons pu constater, depuis des années, que leur pensée et la façon dont ils l’expriment séduisent notre lectorat québécois tout comme celui de l’Héxagone. En participant à ce site, ils contribuent à maintenir entre nos deux volets de la francophonie le lien qui fait de nous, essentiellement, UNE culture francaise.

C’est cette vision d’ailleurs, jointe à celle que nous avons comme Québécois – (comme le regard de droite comme de gauche que nous adoptons sans préjugés) – qui donne son relief à l’image en profondeur que nous voulons diffuser des événements

Nous vous invitons à lire d”abord ces quatre (4) articles quotidiens qui vous sautent aux yeux, mais n’oubliez pas  que ce n’est que la pointe du iceberg.  Il y a les autres ceux qui se font plus discrets. Ceux que vous voyez sont en montre, mais en cliquant sur le nom de vos auteurs préférés, vous trouverez des centaines d’autres articles, nouveaux ou plus anciens, que vous ne voudrez pas rater. Et derrière ces centaines d’articles auxquels vous pouvez accéder sur le site même, il y en a des MILLIERS sur les sites personnels de nos auteurs vers chacun desquels un lien vous dirige.

NOUS VOUS ATTENDONS:  http://les7duquebec.com

Nous espérons que vous aimerez  cette nouvelle version des « 7 du Québec ». Elle n’est néanmoins que le premier pas d’une démarche plus ambitieuse. Depuis que nous avons conçu ce site, l’un de nos objectifs a été d’amener plus de citoyens à s’exprimer. Nous croyons que c’est un élément essentiel de transformation de la démocratie que nous avons ne nous semble plus remplir parfaitement son rôle.

La démocratie, ce n’est pas seulement le citoyen qui écoute, mais aussi celui qui parle. En prenant charge de CentPapiers, nous pensions augmenter considérablement le nombre de ceux  qui voudraient s’exprimer.  Malheureusement, force nous est de constater qu’il n’en a rien été.

Nous voulons donc profiter de cette expansion de ce site « Les 7 du Québec » pour inviter avec encore plus d’insistance les citoyens à s’exprimer et pour leur en faciliter encore davantage la tâche. Si vous avez une texte de plus de 1000 caractères – autre que crassement publicitaire – que vous aimeriez partager, faites le nous parvenir par courriel en cliquant sur le bouton « Exprimez-vous » en haut à droite de la page d’accueil de ce site, en ajoutant la mention : « permissions de publier » . S’il n’est pas injurieux ou raciste, n’enfreint pas autrement la loi et est écrit dans un français correct votre texte sera publié sur CentPapiers.

De même, si un des articles sur « Les 7 du Québec » vous suggère un commentaire de plus de 1 500 caractèress, vous pourrez publier  ce commentaire sur CentPapiers en faisant référence à l’article que vous commentez et vers lequel nous mettrons alors un lien.  Soulignons que cette facon de publier à partir du site « les 7 » ne se substitue pas à la facon habituelle de soumettre des textes a CentPapiers, mais vient seulement s’y ajouter.

Un dernier point. Nous savons par expérience que tous les changements apportés à la manère d’opérer un site web peuvent produire des effets ennhuyeux. Nous vous demandons votre indulgence et les corrigerons le plus tôt possible.  Dans un mois, nous vous demanderons formellement  vos commentaires sur ce que nous aurons fait de ce site ainsi que vos suggestions pour l’améliorer. Nous comptons sur vous.

Votre éditeur

Pierre JC Allard

Une pensée sur “« Les 7 », les frères et les cousins…

  • avatar
    10 septembre 2012 à 4 04 41 09419
    Permalink

    En prenant charge de CentPapiers, nous pensions augmenter considérablement le nombre de ceux qui voudraient s’exprimer. Malheureusement, force nous est de constater qu’il n’en a rien été.

    Et je trouve cela regrettable, personnellement je vis une très belle expérience journalistique citoyenne avec vous sur centpapiers. J’encourage quiqu’onque à exprimer son point de vue sur n’importe quel sujet, pas besoin d’avoir de grande étude supérieure pour collaborer, simplement le gout de le faire dans un français acceptable avec une certaine cohérence dans vos propos. Croyez-moi vous y prendrez gout aussi! Merci à l’équipe de m’offrir cette oportunité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *