Les 7 sont entrés dans CentPapiers

On en parlait depuis quelques temps, c’est maintenant chose faite : les 7 du Québec ont pris charge du journal citoyen CentPapiers.   Ça changera quoi, pour vous, les lecteurs et commentateurs  de ce site ?    On peut répondre « rien », puisque  vous verrez  toujours  apparaître ici, à tour de rôle, les mêmes visages familiers.  Ils vous offriront encore  chacun sa vision du monde qui, comme vous le savez, va de gauche à droite sans solution de continuité.

Mais on peut aussi répondre « tout », car c’est la réalisation des promesses que je vous faisais il y a quelques mois.   Vous trouverez sur CentPapiers une dimension multimédia, des forums-babillards pour vous exprimer, une ouverture à la francophonie, surtout, avec le meilleur de la blogosphère de France pour commencer, mais  aussi la volonté explicite de voir aussi un jour  le monde  en  français à partir de Casa et de Kinshasa tout autant que de Bruxelles ou Genève.

Les 7 dans CentPapiers, c’est une transformation profonde, car la  formule des « 7 » impliquait que nous soyons peu nombreux au pupitre. Avec CentPapiers, nous pouvons vous offrir à tous l’accès à nos colonnes. Vous allez pouvoir devenir partie prenante de l’expérience.  C’est une opportunité.   C’est même un devoir….

Un devoir pour  tous ceux qui pensent et réfléchissent,  car  il est devenu incontournable, si  on veut que la démocratie persiste, de créer une alternative aux médias traditionnels. Les médias traditionnels trouvent trop facilement prétexte à mettre en quarantaine toutes les idées qui n’ont pas reçu le sceau de conformité du pouvoir.

On dit des idées  qui n’ont pas leurs papiers  qu’elles sont « conspirationnistes », que ceux qui les émettent sont des « hurluberlus »…. On les voit comme de petites vérités dangereuses.  Contagieuses…   Hop, en quarantaine ! Puis on les expulse…  ou on les empoisonne. La mission d’un journal citoyen, c’est de protéger les petites vérités. Un journal citoyen existe  pour donner droit de séjour aux faits et aux opinions « sans papiers ».

Évidemment, on fera tout pour l’en empêcher ; un journal citoyen n’y parviendra que s’il jouit d’un appui populaire qui rendrait plus néfaste pour le pouvoir de le faire taire que de le laisser parler. C’est le cas du Canard Enchaîné…  Nous avons donc besoin de vous, nos lecteurs.

Il faut qu’il y ait un consensus fort – de la Gauche de solidarité à la Droite libertarienne – pour dire que si, dans les gestes, la liberté de chacun cesse là ou commence la liberté des autres, la liberté de penser, elle, ne cesse pas : elle doit être immodérée.  Ce consensus se manifestera concrètement dans les articles que VOUS nous demanderez de publier. Ce journal ne survivra que si vous êtes nombreux à le faire, car nous n’avons pas les moyens d’un journalisme d’enquête.  Vous êtes nos seuls yeux et nos seules oreilles.

Exprimez-vous. VOTRE OPINION DOIT ÊTRE ENTENDUE : ne vous en privez pas.  Les 7 vous invitent à entrer vous aussi  dans CentPapiers.  Inscrivez-vous  en mettant un courriel, prenez un pseudo à votre choix … et c’est fait.  Vous serez sorti de la majorité silencieuse pour vous joindre à la minorité qui parle. Le micro est à vous.  Publiez, mais aussi, pour que ce journal soit vraiment utile, il faut que vous vous commentiez les uns les autres.  Car notre  rôle  est de faire connaître impartialement vos idées; le vôtre est d’en discuter sans pusillanimité.

Notre engagement à nous, c’est que VOUS SEREZ PUBLIÉS. Nous ne supprimerons de nos pages que ce que la loi nous oblige à en supprimer ; rien d’autre n’y sera tabou. Nous exilerons seulement  vers une page à l’écart – mais néanmoins bien accessible – les articles et commentaires que le bon goût nous suggèrera d’y garder.

Notre invitation pressante à « prendre le micro » commence tout de suite. Au cours des jours et des semaines qui suivront, CentPapiers  se transformera  pour vous permettre de faire connaître vos opinions plus facilement et de plus en plus efficacement. Ensemble, nous tenterons de faire un bout de chemin vers plus de liberté de penser, de dire et d’écrire

Pierre JC Allard

8 pensées sur “Les 7 sont entrés dans CentPapiers

  • avatar
    25 mai 2010 à 0 12 04 05045
    Permalink

    C’est la meilleure nouvelle de la journée! Des pages et des pages de plaisir à l’horizon. La liberté d’expression, meilleur antidote à la dépression. Partager en usant de mots, égo bridé, respect en filigrane, peut soigner tant de maux, du coeur et de l’âme. L’intense plaisir de vous rencontrer au fil des lignes, jalonnées de pensées qui se déclinent, vivifiantes et dignes, de l’esprit vaillant, le signe.

    Répondre
  • avatar
    25 mai 2010 à 0 12 22 05225
    Permalink

    Cher JC,

    Je tiens a profiter des dernières minutes de ce congé Patriotique pour souligner les efforts soutenus que vous faites, vous et les 7.

    Ce que vous proposez est le plus nécessaire
    des projets de société,
    car il est le déclencheur des autres.

    Vous êtes donc a mes yeux les instigateurs de l’éveil prochain d’une force encore dormante.
    Le fruit de vos efforts sera, je l’espère sincèrement, courroné de succès,
    car le Vrai Pouvoir réside dans le peuple,
    même si ce Vrai Pouvoir me semble parfois illusoirement hors de portée,
    suite a notre consentement,
    pour l’instant, majoritairement silencieux.

    Et c’est la :  »pour l’instant, majoritairement silencieux »
    que vous, les 7 et CentPapiers entrez en jeu

    Avec l’internet, il était inévitable que vous ou d’autres sautent sur l’occsion d’offrir ce que vous dites vouloir offrir.
    Félicitations pour votre instinct d’affaires, il sera fascinant de voir en combien de temps ce site sera réellement reconnu… et même craint de nos chers conglomérats médiatiques

    Voici ce qui me fait croire que la société est prète pour acceuillir crédiblement l’internet comme source d’info, mis a part toutes les stats montrant cela également.
    Pour cela : retour en arriere quelques instants
    Vous vous souvenez de l’exercise médiatique autour de la vaccination H1N1?
    Les blogues et internet ont véhiculé une autre version que celles des médias convientionels, permettant au citoyens de se questionner et de ligitimer se questionnement. Il sera beaucoup plus dur de vacciner la population la prochainement fois selon moi.

    Je vous souhaite tout le succès que mérite votre cause. Le temps suffira cette fois, et c’est tout ce que cela prendra.

    Longue vie au Patriotisme Jounalistique!

    Répondre
  • avatar
    25 mai 2010 à 8 08 19 05195
    Permalink

    PJCA

    Je suis en train de réfléchir à éventuellement travailler sur des sujets intéressants pour tous içi.

    J’ai abandonné toute publication personnelle depuis longtemps ayant eu à subir la liberté très conditionnelle « à la Française » .

    La semaine dernière un ami a vu son site supprimé sans pouvoir en récupérer le moindre document.
    Sa seule erreur a été de révéler l’immunité totale de deux ressortissants Israéliens dans une affaire d’homicide en France totalement censurée dans les médias .
    (Il n’est pas bon d’être fonctionnaire de police et blogueur désirant la même justice pour tous en France…)

    Donc OUI, je vais tenter de venir profiter de l’espace de liberté que m’apportent les 7 du Québec et CentPapiers afin de contribuer à leur fonctionnement .

    Un peu de patience …

    Répondre
  • avatar
    25 mai 2010 à 9 09 41 05415
    Permalink

    @ Daniel Charette

    « C’est la meilleure nouvelle de la journée!« . J’en dirais tout autant de votre commentaire, que j’ai résisté à la tentation de mettre en vers libres 🙂

    @ Un patriote dans l’âme.

    « Ce que vous proposez est le plus nécessaire des projets de société, car il est le déclencheur des autres. » C’est la pilule rouge. Mais combien veulent simplement dormir tranquilles… ?

    @ Sun Tzu

    Jusqu’a ce que l’agent de police voit, a travers les brumes de son conditionnement, qu’il est aussi un homme libre… C’est comme ça qu’est tombée la Bastille… En attendant nous pouvons aussi être supprimés. C’est le moment de dire sur CentPapiers ce que vous pouvez dire et de prévoir une alternative.

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    25 mai 2010 à 21 09 37 05375
    Permalink

    Bonjour Pierre,
    Je salue votre ténacité, votre courage et le reste…
    C’est énorme en terme de qualité et de possibilités.
    Comme disait Sun Tzu, la liberté d’expression n’est pas évidente sur certains sites. Je ne parle pas de « qualité » des articles, mais d’une certaine tendance à des choix de structures, voire des sujets.
    J’ai fait exprès pour tester un site en France pour voir jusqu’où ils pouvaient aller dans « l’ouverture » d’esprit.
    Ce Cent Papiers a l’air de devenir un point de jonction qui s’avérait nécessaire.
    Il y a quelques jours j’ai écrit un billet sur mon site. Un commentaire de France m’arrivait en disant qu’elle croyait lire la même chose se passant en France. Pourtant, je parlais du Québec.
    On voit alors les effets à long terme d’un monolithisme de pensées et d’actions qui aplanissent les sociétés. Il n’y a pas que les marchés qui soient mondiaux, les modes de pensées, les recettes, les sales coups, sont devenus les mêmes partout. Ça s’est répandu bien mieux que le célèbre H1N1…
    Hélas!
    Je salue votre ouverture d’esprit et d’aventure. Depuis longtemps j’avais abandonné tout espoir de voir des changements et, surtout, rencontrer des gens qui partagent certaines prises de conscience.
    On le sait, le monde du travail ne permet même plus la critique interne. Le travailleur est souvent au bout d’une chaîne… Dans sa cabane dorée, attendant que se termine son « action » pour sa survie.
    C’est pour ça que la société a besoin de grands changements…
    Pour le bien de tous, le vrai…

    Répondre
  • avatar
    26 mai 2010 à 14 02 09 05095
    Permalink

    Commencez, monsieur Allard, par ne pas censures ceci, que vous avez déjà censuré, et nous croierons vos bonnes intentions journalistiques.

    Ce n´est pas vraiment le sujet,:

    Sobre las mentiras sobre mí o la manera de hacer de un inocente un culpable.

    Nunca he pedido tener a mi hermano por hermano, a mi padre por padre, a mi madre por lo que ha sido (madre no, desde luego). No me han dado a elegir y han elegido a gente que me odia a muerte para llevarme a la muerte y sacar ellos provecho (mi padre sobre todo). Después de 350 años de tortura, según me han contado-yo no recuerdo nada-, no estoy en condiciones de defenderme, ni siquiera de entender cosas de tipo elemental. No sé nada de las nuevas reglas que rigen el mundo (ni de las antiguas tampoco) pero hacen creer que sí las sé.No sé nada de lo que se puede hacer o no , de lo que está prohibido o no, ni de las castas existentes (ni siquiera he leído a Huxley) ni de las reglas que las rigen. No sé nada. No entiendo nada.

    Sé que me están comiendo masivamente a cambio de nada. Yo no he pactado con ningún mago o maga. Más aún, no sabía que existían hasta hace poco. No conozco tampoco las reglas que rigen la defensa del hombre normal frente a esta gente.

    Mi hermano (y los suyos) hacen que alguna gente crea que yo les he dicho algo cuando ni he hablado ni he siquiera pensado nada. Creo que les dice a magos y magas que me coman.Y ellos lo toman como si lo hubiera dicho yo y creo que no están dejando nada de mí, aunque no siento dolor ni nada.

    No entiendo lo que me dicen en ocasiones cuando gente me ha preguntado que porqué , por ejemplo, yo estaba en tal sitio (algún lugar que quizás era prohibido, pero yo no lo sé , ni sé siquiera que hay lugares prohibidos, ni porqué los hay. Me han dicho , de hecho más de una vez ,que no se puede ir por la calle en la que voy, sin que yo sepa ni entienda porqué en absoluto. Me han pedido explicaciones, incluso por ello y cada vez me quedo paralizado, sin poder hablar, sin poder decir nada. En el momento no entiendo lo que me dicen y me quedo sin poder hablar. Después, días o meses después, quizás, me viene a la mente ese episodio.Recuerdo que otra persona me dijo algo después y puedo recordar y entender algo pero como en niebla.

    Me quedo paralizado sin poder hablar, cuando mi hermano (y los suyos) así lo decide y lo controla.No puedo en estos casos responder a preguntas.Lo que hago es marcharme sin decir nada ya que no puedo.
    En otros casos puedo llegar a decir lo que mi hermano quiera que diga o casi aunque por breves periodos de tiempo.
    No he sido ni siquiera consciente de ello hasta hace poco.

    Mi hermano (y los suyos) hace que crean que yo llamo a cierta gente, que yo -de hecho- ni siquiera sé quienes son. Me han dicho en algunos bares que porqué les llamo. El caso es que yo no llamo a nadie en absoluto . Esto puede ser terrible porque no sé lo que creen que yo digo y el caso es que yo no digo nada en absoluto.Me están de hecho confundiendo con algo que no soy.

    Lo que es aún peor, alguna gente me ha dicho que les iban a matar si yo no explicaba porqué yo estaba allí.No les creí y no pude contestar nada, al quedar paralizado sin poder decir nada, como lo he relatado anteriormente. Lo peor es que puede ser incluso verdad que les han matado.

    Estoy completamente indefenso.No entiendo lo que me dicen en algunas ocasiones. Me quedo paralizado sin poder hablar, sin poder contestar nada en otras ocasiones. Digo a veces, por breves momentos sólo cosas que no son mías, son de mi hermano o de los suyos. Esto no ocurre si tengo suficiente tiempo para hablar o puedo escribir con tiempo, y mi hermano no está actuando sobre mí.

    Repito que no sé nada de las leyes de este nuevo mundo, ni del viejo tampoco.

    No tengo en absoluto ningún poder aunque sé que gente malvada que me ha rodeado (Verónica (la que yo creía que era mi amiga y chica) y sus amistades, por ejemplo) han estado maniobrando para que crean lo contrario. Han utilizado el poder que tenían para engañar a otros sin que yo me dé cuenta hasta ahora.

    Con amargura debo decir que no he recibido ayuda de nadie, quizás porque no les han dejado llegar hasta mí, aunque recuerdo de pequeño a un señor que me dijo que mis padres y mis tíos y los que me rodeaban me malquerían. Intervino entonces el que se hacía pasar por mi tío (Ramón).Hizo como que yo le llamaba, como que yo tenía miedo del señor que intentaba ayudarme.No era cierto.Pero mi hermano (y los suyos) forzaron que yo dijera que sí, que yo le había llamado. Más tarde el mismo Ramón (que es mi padrino (contra mi voluntad actual, pero entonces yo no sabía nada, no podía decirle no) intentó hacerme decir algo contra este hombre que intentaba ayudarme.No lo consiguió. Tengo miedo que le hayan hecho algo haciendóle creer que era yo el que deseaba el mal que le hacían.

    La táctica para destruir a alguien inocente es muy simple: hacer que los crímenes que ellos cometen, crean que los ha cometido el que es inocente y no está en condiciones de defenderse ,ni siquiera de entender el mal que le están haciendo a él y a los que tratan de ayudarle. Esto último explicaría el porqué nadie más halla intentado ayudarme. Por otra parte no supe siquiera quién yo era hasta hace muy poco ni entendí lo que relato aquí. Lo sigo entendiendo todo entre neblina aunque mejor que antes cuando no me daba cuenta de nada.

    Répondre
  • avatar
    26 mai 2010 à 14 02 16 05165
    Permalink

    @sopadeajo

    Проблема в данном случае это не вопрос цензуры, а о языке. В чем преимущество для франкоязычных стран, которые не говорят на вашем языке есть замечание, что не понимает!?

    Немного здравого смысла, все равно!

    дерьмо!

    Répondre
  • avatar
    26 mai 2010 à 21 09 29 05295
    Permalink

    Vous m´avez convaincu, François. Je pensais que vous comprendriez la deuxième langue la plus parlée au monde. Je ne crois pas que Google traduise cela correctement, j´aurais du l´écrire en françois, mais je me sens plus à l´aise en langue castillane.This is why i wrote it in castillan. Ce n´est pas un texte facile à écrire de toute façon.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *