Les ânes bâtés de la République

On savait depuis longtemps que le mot « politique » ne rimait pas facilement avec intelligence, ou pertinence, et que la culture, c’est comme la confiture, lorsqu’elle se fait rare, il suffit de l’étaler, pourtant son absence permet de passer de très jolis moments.

Les énormités prononcées par nos grands élus ne sont pas une nouveauté, si l’on veut bien se souvenir d’un Raymond Barre qui affirmait mordicus que « le seul moyen de résoudre le chômage, c’est de travailler », d’une Ségolène Royal qui déclarait :« je m’adresse à vous, cette génération qui n’est pas encore née  », d’un Edgard Faure remarquant : « voilà que s’avance l’immobilisme, et nous ne savons pas comment l’arrêter  », de la judicieuse remarque d’un Bernard Kouchner : « la contraception doit avoir ses règles », de Jean Pierre Raffarinconstatant que « les veuves vivent plus longtemps que leur conjoint », de Bernard Tapie affirmant « j’ai menti, mais c’était de bonne foi  », de Christian Estrosi convaincu que « Sarközi est populaire en forêt amazonienne », et de François Goulard député UMP concluant : « cette semaine, le gouvernement fait un sans fautes, il est vrai que nous ne sommes que mardi  ».

Question sciences, Claude Allègre a une bonne tête de champion, lorsqu’il affirmait mordicus dans les colonnes du « Canard Enchaîné » : « une balle de tennis et une boule de pétanque, lancées de la même hauteur arrivent ensemble au sol » oubliant la résistance de l’air.

Il n’en était pas à sa première bévue puisqu’il avait affirmé que « la lune tourne autour de la Terre parce que cette dernière exerce sur elle une force d’attraction de type gravitationnel » alors qu’en réalité, c’est parce qu’elle tourne autour de la Terre que la Lune ne tombe par sur elle, malgré l’attraction gravitationnelle. lien

Personne ne s’étonne donc plus des propos négationnistes en matière de réchauffement planétaire de la part d’Allègre, qui même en voyant passer sous son nez une partie de la banquise, continue contre vents et marées noires d’affirmer que tout va bien, et que ce phénomène n’est ni une nouveauté, ni inquiétant.lien

Pourtant la réalité est là, indéniable : l’étendue des glaces arctiques mesurée par satellite depuis 1979 n’a cessé depuis de se réduire comme peau de chagrin : il en manque à ce jour le tiers soit 2,38 millions de km2 lien

Cet expert en négationnisme avait déjà frappé un grand coup en affirmant, 6 jours après le tsunami japonais : « il n’y a pas de catastrophe nucléaire au Japon  ». lien

On comprend mieux l’analyse qu’il fait du programme du candidat présidentiel du PS affirmant dans son dernier livre : « Hollande n’a aucune vision d’avenir  ». lien

Passons aux maths…

Dans son blog, un certain Pierre Barthélémy se propose d’épingler, « ces ministres nuls en maths  ».lien

Luc Chatel, invité chez Jean-Jacques Bourdin, s’est planté sur une opération à la portée d’un enfant de12 ans, répondant à la question posée « 10 objets identiques coutent 22 euros, combien coutent 15 de ces objets ? » : 16,50 € alors que la bonne réponse était 33   (lien).

De Xavier Darcos, ex-ministre de l’éducation, incapable de donner le passer antérieur du verbe naître , séchant sur une simple règle de 3 (lien), à Valérie Pécresse qui s’emmêle les pinceaux dans une opération de math à la portée d’un élève de classe de 3ème (lien), en passant par Claude Guéant pour qui les pourcentages ne sont pas le fort, puisqu’il en vient à détourner les chiffres de l’INSEE pour affirmer ce qui l’arrange (lien), on en vient à se demander comment ces ministres ont-ils bien pu obtenir leurs diplômes ?

Frédéric Lefebvre court dans une catégorie à part lorsqu’il affirme le 2 janvier 2012 sur l’antenne d’Europe 1 que « l’augmentation devrait baisser ». lien

La palme revient manifestement à Nadine Morano qui se fait complètement ridiculiser par un Jean-Jacques Bourdin au mieux de sa forme, lorsqu’elle se plante en beauté sur le montant de la TVAallemande (lien) et à Marine Le Pen, qui se fait retoquer en direct par Anne Sophie Lapix, lors duDimanche+ du 15 janvier 2012, étant incapable de chiffrer correctement son programme économique.lien

Mais les maths ne sont pas l’unique domaine avec lequel nos politiques sont fâchés.

Prenons par exemple la communication.

Le FN doit encore faire quelques progrès, puisque, grâce à un micro caché, on découvre la stratégie mise au point pour séduire l’électeur, même d’origine étrangère.

Dominique Martin, membre du bureau politique du FN explique qu’il ne faut pas hésiter à être « démago à mort » expliquant : « les portugais, ça vote aussi, ces gens qui font tout à la main, roulé sous les aisselles ». lien

Question géographie, entre Cécile Duflot qui voit le Japon dans l’hémisphère sud, (lien) et Nicolas Sarközy pour qui l’Alsace est en Allemagne, et pour qui la Russie, c’est 46 fois la France (lien) alors que le chiffre réel est « 31 fois la France », c’est pas le top. lien

Dans le cas de l’autocrate président, ça ne devrait pas surprendre grand monde, si l’on se souvient que l’obtention de son bac n’est due qu’à un repêchage de mauvais aloi, puisqu’avec 7/20 à l’épreuve écrite de Français, 9/20 en philo, 8/20 en maths, 10/20 en anglais, et 11/20 en économie, l’affaire était mal engagée.lien

Question culture générale, Frédéric Lefebvre nous a tous étonné de l’étendue de sa culture lorsqu’il a déclaré que sa lecture préférée était « Zadig et Voltaire » vidéo

Quant à Hortefeux, qui place Clermont Ferrand comme capitale de l’Algérie, puisqu’il évoquait un jeune militant UMP d’origine algérienne affirmant que ses propos concernaient les auvergnats, il n’a rien à envier aux autres.

Sur la question de la grammaire et de l’orthographe, ils sont nombreux à avoir décroché le jackpot, telDavid Douillet, l’ex ministre des sports, pour qui le pluriel d’inimaginable est « inimaginaux ». lien

Un autre ex-ministre des sports, Bernard Laporte se réjouissait de « voir les Antilles de vive voix ».lien

Luc Chatel, le nouveau ministre de l’éducation aime à truffer ses dossiers de fautes d’orthographe. lien

Christine Albanel, ex-ministre de la culture, semble avoir des lacunes en grammaire lorsqu’elle déclare, pratiquant la double négation « ce n’est pas quelque chose que je ferais jamais ». vidéo

Question informatique, elle maitrise plutôt mal le sujet comme on peut en juger dans cette vidéo

On connait les carences de l’autocrate président, qui après avoir dit toute l’aversion qu’il avait pour « la princesse de Clèves », a potassé sa culture générale, au grand dam des membres de son gouvernement qui commencent à la trouver un peu saumâtre, puisque l’un d’entre eux à déclaré dans les colonnes du « Canard Enchaîné » : « ça commence a bien faire, somme si on avait besoin de ses fiches de lectures, on a vraiment l’impression d’être des analphabètes et des incultes  ». lien

Un communiqué officiel publié à l’occasion de la mort de Danielle Mitterrand, confirme ce manque de culture, puisqu’on a pu relever pas moins de 6 fautes d’orthographe en 12 ligneslien

Tout ça n’est pas sans nous rappeler un certain Napoléon Bonaparte dont on connait maintenant les énormes lacunes en français, comme l’a fait remarquer le grand historien Henri Guillemin, spécialiste esNapoléon.

Il fait remarquer que beaucoup d’énormités ont été écrites sur Napoléon, comme le fait qu’il aurait rédigé à l’âge de 12 ans des lettres impressionnantes par leur style, or, comme le prouve l’historien, Bonaparte, à17 ans maniait un français très approximatif, prenant souvent un mot pour un autre.

Au lieu d’écrire « j’attends votre réponse », il écrit « j’entends votre réponse »…quelques années après, il écrit à un colonel : « je vairai » au lieu de « je verrais  »…

D’ailleurs ses camarades d’étude, consternés devant le français qu’il « baragouinait » n’ont cessé de se moquer de lui, ce qui expliquerait la haine qu’il avait des français, ainsi qu’il s’en est ouvert dans de nombreuses lettres…mais ceci est une autre histoire. vidéo (curseur à 11’)

Alors plus personne n’est surpris lorsqu’il découvre Nicolas Sarközy s’empêtrer dans de laborieuses explications dont personne n’a jamais pu comprendre le sens réel (vidéo) à moins qu’il n’essaye d’inventer une nouvelle langue. vidéo

On se croirait revenu aux bons temps du « Lycée Papillon » avec la chanson du célèbre Georgius dédié à la gloire des cancres.

Le dernier couplet résume bien la situation actuelle, puisque l’inspecteur s’adressant à l’élèveCancrelas lui dit : « vous êtes le dernier ca me rend morose, j’vous vois dans la class’ tout là-bas dans l’fond, en philosophie, savez-vous quelque chose, répondez moi oui, répondez moi non » etCancrelas de répondre : « monsieur l’inspecteur, moi j’ne sais rien par cœur. Oui je suis le dernier, je passe pour un cuistre, mais j’m’en fous, je suis près du radiateur, et puis comm’plus tard, j’veux dev’nir ministre, moins je s’rai calé, plus j’aurais de valeur », et l’inspecteur de conclure : « je vous crie bravo, mais je vous donne zéro ». lien

Mais le pire, c’est que le nombre de cancres progresse en France, comme le constate Eric Charbonnier, spécialiste de l’éducation à l’OCDE (organisation de coopération et de développement économique), notre pays étant devenu avant dernier du classement européen en moins de 10 anslien

Alors comme dit mon vieil ami africain : « heureux soient les fêlés, car ils laissent passer la lumière ».

L’image illustrant l’article provient de « claude-ribbe.com »

Merci à Corinne Py et à Mick pour leur aide efficace

Olivier Cabanel

Article anciens

Quel manque de classe

Qu’ils sont bêtes !

Becassines au gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *