Libérez Salah Hamouri !

Après la libération du soldat israélien Gilad Shalit, l’Humanité constate : « Salah Hamouri et d’autres prisonniers politiques palestiniens dont le dirigeant du Fatah Marwan Barghouti ne seront pas libérés. L’étudiant franco-palestinien de 26 ans, enfermé, depuis maintenant sept ans, dans les geôles israéliennes vient lui d’être « mis à l’isolement » et « interdit de visite jusqu’au 5?novembre », nous confiait sa mère, Denise Hamouri, il y a quelques jours. Une mesure de rétorsion qui aurait été prise par les autorités israéliennes contre la grève de la faim entamée par les prisonniers palestiniens.

Patrick Le Hyaric, député au Parlement européen et directeur de l’Humanité, en appelle aux « responsabilité du président de la République française et du gouvernement de faire tout ce qu’il faut pour libérer Salah Hamouri ». S’exprimant devant la presse à l’issue d’une rencontre, vendredi 14 octobre, avec Nicolas Sarkozy, le président palestinien Mahmoud Abbas a évoqué le cas de Salah Hamouri. M. Abbas a dit qu’il souhaitait que « tout le monde » fournisse « des efforts, y compris la France à nos côtés, afin d’obtenir sa libération ».

Dans un autre article, le quotidien communiste protestait : « Nicolas Sarkozy s’est félicité de l’accord passé entre le Hamas et le gouvernement israélien, mais n’a pas eu un mot pour le jeune Franco-Palestinien toujours emprisonné, malgré l’illégalité des tribunaux d’occupation. » Mais ce n’est plus vrai : « Nicolas Sarkozy a affirmé hier qu’il espérait que le Franco-palestinien Salah Hamouri, emprisonné depuis 2005 par Israël qui l’accuse d’avoir projeté d’assassiner un rabbin [ce qu’il a toujours nié], ferait partie de la deuxième vague de prisonniers palestiniens échangés contre Gilad Shalit . « Nous l’avons demandé avec insistance » aux Israéliens car « comme tout citoyen français », Salah Hamouri « a le droit à la protection et à l’attention du gouvernement de la République française », a-t-il affirmé. » Mieux vaut tard… Attendons la suite. Mais l’espoir renaît pour ses proches : libérez Salah Hamouri !

A l’instant sur France Inter, le ministre de la Défense Gérard Longuet, interpellé par un auditeur sur le sort du Franco-Palestinien, « découvre » cette situation. Enorme. Il n’était pas au courant, prétend-il ! Dans le genre foutage de gueule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *