Libye – 1er août: Benghazi pleure, Tripoli rit.

 

A l’instant où je commence ce billet, il est à ma montre 20h10. Adjabiya vient de retomber dans l’escarcelle des soldats de Mouammar Kadhafi. Des centaines de rebelles capturés et d’importants stocks d’armes trouvés. Tiens, les pseudo rebelles avancent vers Tripoli ? Pour le premier jour du ramadan, le guide libyen a fait un discours fleuve avec la verve qu’on lui connaît. A Tripoli, la foule était immense dans la rue. Plus d’un million de personnes (vidéo en dessous) pour dire non aux massacres de l’Otan.

Tout se confirme. Al Qaïda a liquidé le général Younès parce que celui-ci était le seul a désavoué ce groupuscule terroriste qui gagne des gallons, auprès du CNT. Paris, Washington et Londres le savent-ils ? Sans doute mais, contre Kadhafi, pour eux, on peut s’allier avec un serpent puisque Paris vient d’octroyer plus de 182 millions d’euros aux renégats de Benghazi. Et dire qu’on nous annonce qu’il n’y a rien pour la Samu social.

Comme nous l’annoncions ce matin, Benghazi est devenu le théâtre de violents affrontements depuis samedi dernier. Des quartiers entiers disent désormais niet au CNT, en arborant le drapeau vert, celui de la vraie Libye. Les manifestations se multiplient à travers le pays pour dire non aux galopins et vendus de Benghazi, des personnages sans honneur qui vendent leur pays pour un plat de lentilles.

Plus grave encore, selon nos informations, les troupes que commandaient le général Younès à Brega, sont en route vers…Benghazi où, ils (soldats) veulent en découdre avec leurs anciens amis de la rébellion. Du coup, ils ont abandonné leurs positions et il se murmure que c’est la panique à bord à Benghazi où, par ailleurs, le siège du CNT vient d’être réduit en cendre. Du coup, actuellement, des hélicoptères de l’Otan sont entrain de survoler la ville tandis que Moustapha Abdeljalil se terre tel un rat. A Tobrouk, les Touaregs ont retourné leurs armes contre les fous à lier de Benghazi.

Il n’y a que la presse russe qui confirme nos informations. La presse occidentale quant à elle, est devenue la Pravda. Ironie du sort. Au juste, le peuple libyen c’est lequel ? Foule pour Kadhafi qui menace Obama, Sarkozy, Berlusconi et Cameron. Vidéo sous-titrée en anglais. Malgré les bombardements de l’Otan, le peuple libyen, fier et vaillant, tient. L’idée de négocier avec Kadhafi se fera jour in fine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *