Libye – Au nom de quoi et sur quelle légitimité?

 

…Les renégats de Benghazi veulent-ils le départ de Mouammar Kadhafi ? Ont-ils gagné une élection, une guerre ?

C’est devenu finalement du grand n’importe quoi. Sous des prétextes fallacieux, la Libye, du moins, Mouammar Kadhafi, a été attaqué. Comme d’habitude, étant incapable d’arriver à ses buts inavoués, comme en Afghanistan et ailleurs, l’Otan qui pilote ce génocide d’un nouveau genre, au-delà des négociations indirectes comme nous l’annonce ce matin le journal Le Monde, entre les rebelles et le pouvoir, continue dans sa même logorrhée morbide et mortifère. Pour cette chose qui croit avoir la vérité suprême, il faut simplement dire que c’est la chronique d’une mort annoncée de l’Europe qui tire simplement, dans ce conflit, les marrons du feu…au profit des États-Unis.

Ce préalable abscons visant par tous les moyens le départ du guide libyen comme ultime syncrétisme d’un processus de paix  est la dernière escroquerie de l’Occident. Ce dernier qui pourtant, négocie avec les talibans et laissent faire l’usage abusif de la force en Syrie ou au Yémen, pour ne citer que ceux-là. Faut-il le redire ici qu’il n’y a rien, sur le plan du droit international qui s’inscrit dans une telle demande ? C’est élémentaire mon cher Watson ! C’est de l’abus, surtout qu’il faut apporter les preuves de ce qu’on reproche à Mouammar Kadhafi qui n’est pas un tendre loin s’en faut. Mais, ceux qui ordonnent la mort des Libyens le sont-ils ? Que nenni.

Hier, j’étais invité en direct sur le plateau de l’émission Pile & Face de Télésud, avec mon confrère Théophile Kouamouo, fondateur du journal ivoirien Le Nouveau Courrier (vidéo à venir). Face au journaliste Louis Keumayou, présentateur du programme, nous avons essayé de décrypter l’actualité libyenne avec un regard moins servile que celui des éditocrates qui nous polluent l’air à longueur de journée et qui se trompent toujours depuis des lustres. Des « intellectuels faussaires » comme le dirait Pascal Boniface, entre un philosophe décati, le seul qui a déjà prôné une guerre depuis la nuit des temps, et ceux qui travaillent pour ces avionneurs et vendeurs d’armes, entre autres. La liste est longue. Quel héritage !

Même sous la torture, tant pis pour le prix à payer, quelque soit ce que ça me coûtera, je dirai toujours la vérité sur le dossier libyen qui est une vaste fumisterie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *