Libye – « Aube de l’Odyssée » ou l’impérialisme

 

« Aube de l’Odyssée » est le nom de l’opération impérialiste de la coalition des rois du prétexte abscons contre la Libye. On se demande bien quel cancre a trouvé ce patronyme à la signification sans ambiguïté.  En effet, pour ceux qui ont des réminiscences de leurs classiques, vous avez certainement lu l’Odyssée. D’un côté, Sarkozy méprise les Africains qui, dans le cadre de l’Union africaine (UA), demandent l’arrêt des bombardements. « Aube de l’Odyssée » se fissure quelque peu aussi, avec la Ligue arabe qui affirme que la coalition est entrain d’outrepasser le cadre de l’ONU. Ce coup d’Etat est et sera un échec retentissant. Décryptage.

L’Odyssée est une épopée grecque antique attribuée à Homère, où est tiré le poème  l’Iliade, considéré comme l’un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne. L’Odyssée narre le retour chez lui du héros Ulysse, qui, après la guerre de Troie dans laquelle il a joué un rôle déterminant, met dix ans à revenir dans son île d’Ithaque, pour y retrouver son épouse Pénélope, qu’il délivre des prétendants, et son fils Télémaque. Ce choix est-il une antonomase ou simplement la vérité sur le calvaire qui pourra arriver à ceux qui parlent de guerre éclair ? Lorsque Mouammar Kadhafi demande à la « communauté internationale » de venir constater sur place ce qu’il en est puisqu’il est accusé de tuer des civils, de massacres, les Occidentaux dépêchent rapidement le porte-parole de la rébellion qui déclare: « Il y a déjà eu plus de 8000 morts ». Aucune image, au moment où même avec un téléphone portable, on peut faire des reportages fiables. Cherchez l’erreur !

Le bruissement d’ailes de Pinnochio, ventriloque du peuple libyen, accessoirement président français, Nicolas Sarkozy le roitelet guerrier, et les salmigondis ridicules du clown et écrivain décati Bernard-Henri Levy, viennent de prendre un petit camouflet du côté arabe qui accuse: « Une zone d’exclusion aérienne, ne veut pas dire tuer les Libyens» ; «La mission de la coalition a été dévier de son objectif»; «Nous allons re-convoquer une réunion urgente de la ligue Arabe» déplore le porte parole de ladite Ligue. Et pan sur le bec ! On a appris, hier, qu’aux environs de 21h, des bombardements ont été constatées à proximité du palais du guide libyen. Son assassinat, n’est-ce pas le but inavoué de Sarkozy ? Toujours est-il que quatre aéronefs de la royauté servile qatarie, sont entrés en action hier aussi.

Au nom de la protection de civils donc, plutôt une insurrection armée, on va faire une guerre pseudo humanitaire. Or, selon le Wall Street Journal qu’on ne peut soupçonner d’intelligence avec Mouammar Kadhafi, les rebelles libyens ont commencé à recevoir des armes d’Égypte. Une belle panoplie de fusils d’assaut et des munitions que ces derniers achèteraient. Il seraient financés par un homme d’affaires libyen établi au Caire, Hani Souflakis. Vous avez dit embargo sur les armes réclamé par l’ONU ? Or, toujours selon le journal qui cite un rebelle, il est indiqué: « Les Américains ont donné le feu vert aux Égyptiens pour nous aider. Ils ne veulent pas intervenir directement, mais les Égyptiens n’auraient rien fait sans ce feu vert. » Fichtre !

Alors qu’on s’achemine vers une déculottée du Général Pinnochio en Libye, théâtre vers lequel il rêvait de se refaire une santé, c’est en France que lors des cantonales, le Front national lui assène, à lui et son parti l’UMP, des coups de marteaux grecs sur la tête. Le gesticulateur qui veut en finir avec Mouammar Kadhafi, risque de se retrouver à la fin de son mandat avec le pantalon sur les chevilles. Il ne faut pas avoir fait Science Po ou Polytechnique pour comprendre la grande arnaque de la coalition des impérialistes qui miroitent les hydrocarbures de la Jamahiriya arabe libyenne. Il s’agit aussi de détruire les infrastructures sur place. Et, vous savez les « qui » reconstruiront ? Hé bien, les destructeurs, d’où l’intérêt d’installer un homme-lige serviable et malléable à souhait à Tripoli.

No pasaran !

Dans cette vidéo, en anglais, les Russes affirment que le leader libyen n’a jamais bombardé son peuple. L’unanimité béate, en France, fera tomber Sarkozy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *