Libye – Dernières nouvelles du front (12-10-2011)

 

Aujourd’hui, c’est mon anniversaire. Je suis né un 12 octobre aux environs de 17h je crois. Alors, est-ce que les patriotes Libyens m’apportent ce jour un peu de baume au coeur ? Hélas, non, nous avons pu joindre nos informateurs sur place. Ah, un mauvais anniversaire. Comment peut-on se réjouir de voir un siège d’un mois d’une petite ville de 70 000 habitants, Syrte,  pilonnée chaque jour avec de l’uranium appauvri, et à la clé ni vivres, ni eau, ni médicaments ? Il faut poser la question à certains médias.

Oui, c’est l’exploit du CNT/OTAN, ces criminels qui seront comme George Bush Jr., exempts. Ainsi va la vie. Les médias « meanstream » nous annoncent que demain, c’est la fin. Le CNT va déclarer la Libye libérée. Pire, on apprend aussi que Moutassim Al Kadhafi a été localisé dans un quartier de la ville qui est désormais encerclée. Ce serait un véritable trophée de guerre. Mais, avec les annonces du CNT, on ne sait plus à quels saints se vouer.

Et pourtant, Ben Jawad est tombé hier entre les mains des loyalistes. Bani Walid est toujours entre leurs mains, et même Rasd Lanouf. Alors, pourquoi le CNT qui ne contrôle rien va-t-il annoncer la libération de la Libye ? Histoire de calendrier sans doute, puisque l’OTAN veut se retirer, malgré les salmigondis de son porte parole nommé Lavoie. 

Ce qui est sûr, aujourd’hui, après avoir « pris » le QG de la police à Syrte, qui était vide surtout donc sans combat, ils ont passé des heures à tirer en l’air tout en criant Allah akbar. Malgré tout, de nombreuses villes et le sud libyen est toujours sous contrôle kadhafiste et des Libyens, les vraies.

Wadi Shati : la population s’est armée et attend les rebelles qui ont promis d’entrer dans leur ville depuis 3 jours.

Sabha: les pro-Kadhafi ont repoussé loin de la ville, les renégats aujourd’hui de l’aéroport où, ils voulaient encore faire une incursion.

Ghat: depuis le 8 octobre dernier, les populations ont mis en garde les renégats de Benghazi, en leur intimant de ne pas venir détruire leur ville. Les islamistes n’ont pas encore osé s’y rendre.

Ubari: est passé aujourd’hui entre les mains des loyalistes.

Haut les coeurs, la résistance tient la baraque et le CNT ne contrôle rien  !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *