Libye – Et si Kadhafi reprend Benghazi ce jour ?

 

Indubitablement, les forces fidèles au Colonel Kadhafi progressent vers Benghazi, dernier bastion encore aux mains des « insurgés ». Probablement, beaucoup de personnes, dont votre humble serviteur, avaient vu tomber le régime de Mouammar Kadhafi, le roi des rois d’Afrique autoproclamé, assez rapidement. Il n’en est rien. Visiblement, de Sarkozy en passant par les dirigeants arabes, la pilule risque d’être dure à avaler si Benghazi tombe dans les heures qui viennent. C’est d’ailleurs probable mais, n’allons pas vite en besogne.

Aujourd’hui donc, quelle stratégie adopter face à ce probable retournement de situation ? Sarkozy qui s’est empressé « pétrolement » -passez-moi l’expression-, de reconnaître le Conseil national de transition de Benghazi (opposition libyenne) comme représentant légitime de la Libye, va peut-être être le dindon de la farce à cause de son amateurisme.

Comment, aujourd’hui, peut-on encore croire aux délires de Botul aka BHL ou si vous préférez le créateur du nouveau dogme phallique en parlant des dirigeants du monde face aux leaders arabes (Ligue arabe) ? Il s’agit de sa déclaration à Al Jazeera Englais. Les dérives behléviennes ne sont plus à démontrer. Il n’y a que Sarkozy qui tombe encore dans le panneau…mais enfin, n’allons pas vite en besogne.

Alors que Zawiyah, Al-Uqayla, Ras Lanouf et Brega sont tombés, maintenant, Benghazi est en ligne de mire. Il reste à peine aux troupes de Mouammar Kadhafi….200 km pour atteindre la ville. Du coup, Nicolas Sarkozy, en manque d’argumentation, presse les ministres des Affaires étrangères du G8 d’accepter l’établissement rapide d’une zone d’exclusion aérienne en Libye, face à la progression des troupes loyales à Mouammar Kadhafi.

Sarkozy veut faire son Bush au rabais, alors que la Chine et la Russie, toutes deux membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU, ont fait part de leur septicisme à ce sujet, ainsi que l’Allemagne et l’Inde qui s’est, elle, carrément dite opposée à cette action militaire. Pire, ces fissures fragilisent Sarkozy et ce matin, lors de la réunion du G8, la France va tenter de faire tout son possible, en s’appuyant sur l’avis favorable des régimes arabes corrompus et serviles.

Kadhafi a brandi la menace de confier dès aujourd’hui même la gestion du pétrole libyen à la Chine, La Russie et l’Inde, au détriment de la France ou des Etats-Unis de Barack Obama. Le président américain est assez prudent sur la question. Bonne attitude ? Les heures qui viennent seront décisives. Kadhafi l’avait annoncé, il est entrain de le faire. A-t-on vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *